Le loup s'installe de plus en plus en France


  • Le loup s'installe de plus en plus en FrancePhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    Réapparu il y a moins de 30 ans en France, le loup continue à étendre son territoire et devrait dépasser les 500 individus cet hiver, soit le « seuil de viabilité » de cette espèce protégée tant redoutée d'une partie des éleveurs.

    - avec AFP

    En six mois, la population est passée de 74 à 85 zones de présence permanente, dont 72 meutes (au moins trois individus ou avec une reproduction avérée), selon le bilan estival publié jeudi par l'Office national de la chasse et de la faune sauvage. "Il est probable que l'effectif en sortie d'hiver 2018/2019 dépasse les 500 loups", contre environ 430 à la fin de l'hiver précédent, estime l'ONCFS. Ce chiffre de 500 "correspond à un premier seuil de viabilité démographique" et il était l'objectif figurant dans le "plan loup" du gouvernement, qui se l'était fixé pour 2023. 

    A lire aussi : L’« extension rapide » du loup est-elle une bonne nouvelle ?

    Le plan, présenté début 2018 par Nicolas Hulot et très critiqué des éleveurs de moutons, prévoyait un réexamen du dispositif de "gestion" de la population une fois ce seuil atteint. Jadis présent partout en France avant d'être éradiqué, le loup est revenu naturellement au début des années 1990, par l'Italie. Selon ce dernier bilan, sa présence continue de se densifier dans les régions alpines et provençales. Il explore aussi des territoires moins familiers, avec une "augmentation perceptible" en Occitanie (Aude, Aveyron, Gard, Lozère). Plus de communes constatent une présence régulière dans une zone entre Vosges et Meurthe-et-Moselle, et dans la Nièvre. Des informations ponctuelles sont recueillies dans le Cantal, en Corrèze, Côte d'Or, dans la Creuse, le Jura, la Somme et le Tarn, mais doivent être confirmées sur la durée. A l'origine de ce retour, le reboisement, l'exode rural, l'augmentation des proies, l'adaptabilité d'un animal capable de parcourir de grandes distances, et de strictes mesures de protection européennes.

    500 loups, encore trop peu ?

     La "viabilité démographique" concerne l'aptitude de la population, à moyen terme (100 ans), à résister au risque d'extinction, face à des aléas de survie et de fécondité d'autant plus forts que les effectifs sont restreints. Mais il y a une autre étape: la viabilité génétique. "Une taille efficace de 500 a longtemps été considérée nécessaire pour préserver le potentiel évolutif et réduire suffisamment les problèmes de dépression de consanguinité. Les généticiens considèrent aujourd'hui qu'il s'agit d'une sous-estimation, et recommandent des tailles efficaces de l'ordre de 1.000-5.000", relevait en 2017 l'expertise commandée par le gouvernement à l'ONCFS et au Muséum national d'histoire naturelle.

    In fine, 2.500 à 5.000 loups adultes seraient "le minimum nécessaire" pour que cette population soit viable, selon ce rapport, mais pas forcément sur le seul territoire français. "On ne peut pas dire qu'à 500 on ait atteint un effectif suffisamment rassurant, on reste prudent", a réagi jeudi l'écophysiologiste Yvon Le Maho, qui avait participé à ces travaux, et prône une politique de régulation européenne. Ces nouveaux chiffres devraient en tout cas alimenter la vive querelle autour des autorisations d'abattages. 

    Les limites d'abattage sont basées sur les recommandations scientifiques, qui estiment qu'il ne faut pas prélever plus de 10 à 12% de l'effectif sous peine de menacer l'espèce. Or, En octobre, l'Etat a relevé de 43 à 51 le plafond d’abattage autorisé pour 2018. Un chiffre atteint un mois plus tard, qui s'accompagnent d'aides à la protection des troupeaux (chiens, parcs électriques...) et d'indemnisations, critiquées par les éleveurs. 

    A lire aussi :

     Intox : non, le loup n’est pas (encore) de retour en Bretagne

     Bibliothèque de l’automne : 4 livres pour les passionnés de loups


    Autres articles à lire

  • Australie : le rat-kangourou mangeur de truffes risque l'extinction

    Faune sauvageUn marsupial australien amateur de truffes connu sous le sobriquet de 'rat-kangourou' a subi un déclin dramatique de ses populations et risque l'extinction si des mesures urgentes ne sont pas prises, a prévenu jeudi une ONG.

    06 Décembre 2018
  • Tchad : quatre des six rhinocéros noirs réintroduits en mai sont morts

    Faune sauvageSur les 6 rhinocéros noirs réintroduits en mai dans le parc de Zakouma, dans le sud-est du Tchad où ils avaient disparu il y a près d'un demi-siècle, 4 sont morts six mois plus tard, a annoncé mardi l'ONG African Parks.

    07 Novembre 2018
  • Hécatombe d’antilopes saïgas au Kazakhstan

    Faune sauvagePrès de 120 000 antilopes saïgas ont été retrouvées mortes ces deux dernières semaines dans les plaines de l’ex-république soviétique d’Asie centrale.

    07 Septembre 2015
  • Des Ours à Paris

    Faune sauvageProfitez des vacances des Noël pour découvrir le travail du photographe animalier Vincent Munier dans le cadre de l’exposition « Ours » au jardin des Plantes, à Paris.

    16 Décembre 2016
  • Pourquoi le cerf brame-t-il un peu plus tôt chaque année ?

    Faune sauvageHabituellement, la saison du brame du cerf démarre dans nos forêts à la mi-septembre. Mais depuis quelques années, l’appel du brame commence plus tôt. Eric Dion, gestionnaire du domaine de Saint-Benoît, à Rambouillet, nous explique pourquoi.

    13 Octobre 2018
  • Le retour fragile du lynx ibérique

    Faune sauvageEn Andalousie, les équipes du centre La Olivilla sont dévouées à la préservation de ce félidé sauvage dont la population était réduite à 90 individus il y a une dizaine d’années. Le photographe Laurent Geslin a suivi le travail des biologistes et «piégé» le bel animal…

    04 Novembre 2017
  • Il était une fois, l'ours brun...

    Faune sauvageÀ la fois le géant des cavernes et la peluche préférée des enfants, l’ours brun inspire autant la crainte que l’amour. En France, il est même l’objet de toutes les passions et divise une population à propos de sa réintroduction sur une terre qui était la sienne autrefois…

    23 Janvier 2016
  • Le loup, à l’encontre des idées reçues

    Faune sauvageJusqu’au dimanche 19 février, le zoo de Paris met le loup à l’honneur afin de faire découvrir aux visiteurs, dès leur plus jeune âge, l’environnement et le mode de vie de cet animal souffrant encore de sa mauvaise réputation.

    16 Février 2017
  • L'arche de Namibie

    Faune sauvageDu nord au sud, la Namibie est une terre de contrastes. Entre le désert du Kalahari, le désert du Namib et la Skeleton Coast, la faune sauvage a su s’adapter à l’intense sécheresse et y trouver des lieux de tranquillité, jusque-là à l’abri du braconnage.

    05 Septembre 2017
  • À la découverte du brame du cerf

    Faune sauvageDe la mi-septembre à la mi-octobre, on peut entendre retentir, en forêt, une multitude de cris rauques et puissants : le brame du cerf, annonçant la période des amours.

    12 Septembre 2017
  • Naissance exceptionnelle d'un orang-outan de Bornéo à Paris

    Faune sauvageLa famille d'orangs-outans de la ménagerie du Jardin des Plantes à Paris vient de s'agrandir avec la naissance de Java, une femelle née il y a huit jours. La dernière naissance d'un orang-outan à la ménagerie remontait à 2005.

    24 Octobre 2018
  • Loups : augmenter le nombre de tirs n’est pas la solution

    Faune sauvageFace à l'expansion du loup en France, plus rapide que prévu, l'État prévoit de nouvelles mesures qui ne satisfont ni les éleveurs, ni les défenseurs de cet animal protégé.

    06 Juin 2019
  • Inde : des drones et des éléphants pour retrouver un léopard en fuite

    Faune sauvageDes drones, des éléphants et une centaine de gardes forestiers sont mobilisés dans l'est de l'Inde pour retrouver un léopard qui s'est échappé d'un parc animalier, ont annoncé vendredi les autorités.

    05 Janvier 2019
  • Au Kenya, le guépard du Masaï-Mara va-t-il disparaître?

    Faune sauvageÀ l’heure où des scientifiques s’inquiètent d’une possible « sixième extinction de masse des animaux », une étude est parue pour évoquer la menace qui pèse sur ce célèbre sprinteur ! Les 7 000 derniers guépards d’Afrique survivront-ils aux prochaines décennies ?

    29 Mars 2018
  • Faites un geste pour la Journée mondiale des animaux

    Faune sauvageCréée en 1929, à Vienne en Autriche, à l'occasion du Congrès international pour la protection des animaux, la Journée mondiale des animaux a lieu ce 4 octobre, jour de la Saint-François d'Assises. L'occasion saisie par l'ONU de mettre en lumière les espèces menacées sur notre planète. Le guépard fait partie des plus fragiles. Et si vous faisiez un geste pour aider à sa préservation dans le Masaï-Mara ?

    04 Octobre 2017
  • La sexualité de nos animaux 38/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… les relégués.

    09 Mai 2016
  • La girafe, cet animal énigmatique et menacé

    Faune sauvageNouveauLa girafe, considérée comme 'vulnérable' par l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN), a perdu 40% de sa population entre 1985 et 2015. Il n’en resterait que 98.000 individus. Voici quelques faits étranges ou cocasses concernant l'une des icônes de l'Afrique, et plus grand animal terrestre au monde.

    16 Août 2019
  • Une majorité de Français favorable à la réintroduction de l'ours

    Faune sauvageUne nette majorité de quelque 6.000 internautes français consultés en juillet sont favorables à la prochaine introduction de deux ourses dans les Pyrénées voulues par Nicolas Hulot, y compris parmi les habitants des six départements du massif.

    23 Août 2018
  • Karamel, l’écureuil amputé, reçoit une prothèse

    Faune sauvageCet écureuil privé de deux pattes après avoir été pris dans un piège peut de nouveau se déplacer grâce à une prothèse conçue sur mesure par des scientifiques de l’université Aydin d'Istanbul, enTurquie.

    09 Avril 2018
  • Les selfies dangereux pour les animaux sauvages

    Faune sauvageUne ONG lance une alerte concernant la pratique de plus en plus en vogue qui consiste à se prendre en photo avec des animaux sauvages. Car derrière les clichés de vacances se trouve bien souvent la triste réalité de l’exploitation animale.

    05 Octobre 2017