Le loup, à l’encontre des idées reçues


  • Le loup, à l’encontre des idées reçuesPhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    Jusqu’au dimanche 19 février, le zoo de Paris met le loup à l’honneur afin de faire découvrir aux visiteurs, dès leur plus jeune âge, l’environnement et le mode de vie de cet animal souffrant encore de sa mauvaise réputation.

    En Italie, un plan national autorisant l’abattage de près de 80 loups a été stoppé de justesse grâce à la mobilisation de nombreuses associations. En Norvège, le destin du canidé est au cœur d’un débat virulent entre défenseurs des animaux et partisans de la chasse. En France, on a autorisé l’abattage de 36 loups en 2016, pour une population estimée à 300 individus environ… Depuis son retour progressif en Europe de l’Ouest dans les années 1970, le loup peine à cohabiter avec les hommes et sa présence continue d’inquiéter, souvent par méconnaissance.

    Alors, pour mieux comprendre cette espèce et ne plus la craindre, le zoo de Paris organise jusqu’au 19 février « les jours les plus loups ». Au travers d’ateliers, de nourrissages, d’activités et d’expositions, cette opération vise à faire découvrir « les mœurs, le mode de vie et la biologie des loups ». En période de vacances scolaires, les plus jeunes ont ainsi l’occasion de rencontrer de véritables loups, qui n’ont que peu de choses à voir avec l’image du « grand méchant » des contes traditionnels…

    « Une des principales idées reçues sur le loup est qu’il s’attaque à l’homme, alors que c’est le contraire. C’est plutôt un animal craintif qui va chercher à éviter l’homme », explique Elodie Merci, soigneuse animalière qui s’occupe régulièrement des quatre loups du parc. Dépossédé des mythes et légendes qui lui collent à la peau, le loup se révèle être un animal sauvage essentiel à notre biodiversité. « Son retour est donc une chance plus qu’une menace », explique Julie Jet, médiatrice au zoo de Paris, aux enfants assistant à son atelier.

    « Les jours les plus loups » s’inscrivent dans une opération générale, tout au long de l’année 2017 au zoo de Paris, consacrée à la découverte et à la compréhension de la vie sauvage. Les visiteurs pourront ainsi tout savoir sur les girafes en juin, découvrir les lions en août ou bien encore comprendre la vie des lémuriens en octobre.

     

    Dorine Greco, 14 ans, en classe de troisième, est stagiaire à la rédaction de 30 Millions d'Amis pendant toute cette semaine. Elle a participé à l’une de ces « journées les plus loups » et nous raconte son expérience :

    Dorine, au zoo de Paris

    Mardi après-midi, je suis allée au zoo de Paris pour découvrir les loups. Je me suis d’abord rendue à
    « la caverne des p’tits loups », un espace dédié aux enfants. Julie Jet, une médiatrice scientifique et culturelle, était en train de présenter des crânes et des photos de loups pour montrer leurs spécificités, comment les reconnaître et ce qu’ils mangent.

    Julie m’a expliqué que la mauvaise image du loup datait certainement du Moyen Âge. À cette époque, les gens n’enterraient pas toujours les dépouilles et les loups ne se privaient pas devant une telle tentation. On s’est alors imaginé que c’étaient des mangeurs d’hommes, des créatures méchantes… En réalité ils sont plutôt craintifs. C’est plus eux qui ont peur de nous, que nous qui devons avoir peur d’eux…

    En sortant de la caverne des p’tits loups, j’ai vu des loups en vrai, dans leur enclos du zoo. Il y en a quatre en tout. Mais je n’ai pu en voir que trois car il y en a un qui s’est blessé et a été amené dans un endroit dédié aux soins des animaux.

    Des soigneurs mettent en place des enrichissements pour attiser la curiosité des loups. 

    Au moment où les soigneurs leur ont donné à manger, j’ai pu me rendre compte de la hiérarchie du groupe : le loup alpha, le dominant, va manger en premier. Les autres prennent ensuite de la nourriture et vont la cacher pour pouvoir manger à l’abri.

    Élodie Mercier, la soigneuse avec qui j’ai parlé, m’a appris bien des choses encore : quand les loups sont en captivité, ils ne peuvent plus chasser et ils s’ennuient, car les deux principales activités du loup sont chasser et dormir. C’est pourquoi les soigneurs du zoo aménagent ce qu’ils appellent des enrichissements. Il s’agit, par exemple, d’activités spéciales, pendant lesquelles ils cachent de la nourriture dans le parc des loups pour qu’ils la cherchent.

    Les loups découvrent les enrichissements. 

    « Dans un zoo, les loups ont besoin d’un espace adapté », m’a aussi appris Élodie. « Il faut qu’ils aient des endroits pour se cacher, mais aussi des points en hauteur et un bassin ». Lorsque je lui ai demandé si un loup pouvait s’apprivoiser, elle m’a répondu que ce n’était pas possible et que, même au zoo, ils restaient des animaux sauvages. « Ils gardent leur instinct naturel. Tout ce qu’on va chercher à avoir c’est une certaine confiance », m’a-t-elle dit.

    Au final, j’ai été très contente de faire cette sortie pour voir des loups en vrai et en apprendre un peu plus sur eux !              

     

     


    Autres articles à lire

  • Var : un loup au « comportement agressif » abattu près d'un camping

    Faune sauvageUn loup « au comportement agressif » qui rôdait sur un camping à Bormes-les-Mimosas (dans le Var) a été abattu ce jeudi par la gendarmerie, a annoncé la préfecture du Var dans un communiqué.

    14 Février 2019
  • Disparition de Daphne Sheldrick, la « mère » des éléphants orphelins

    Faune sauvageDaphne Sheldrick, pionnière de la protection de l'environnement, était connue pour avoir développé une méthode permettant d'élever des éléphanteaux orphelins au Kenya. Elle est décédée jeudi, à l'âge de 83 ans.

    16 Avril 2018
  • Disparition de Bertha, la plus vieille des hippopotames

    Faune sauvageUne hippopotame du zoo de Manille est morte le 7 juillet de vieillesse à l’âge de 65 ans, après avoir largement dépassé l’espérance de vie de ces mammifères. Il s’agissait vraisemblablement de la doyenne des hippopotames vivant en captivité.

    12 Juillet 2017
  • Eléphants : le Botswana prend ses responsabilités

    Faune sauvageLe Botswana a reconnu publiquement la crise actuelle des éléphants. Sa position, courageuse et inédite, a été saluée par le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW). Une bonne nouvelle en cette journée mondiale des animaux.

    04 Octobre 2016
  • Qui décide du sort des animaux ?

    Faune sauvageÀ l’heure où les scientifiques évoquent la sixième extinction de masse des espèces, la protection de la faune sauvage semble plus que jamais une urgence, dépendante de la responsabilité humaine. Mais entre la souveraineté des États et les réglementations internationales, la protection des espèces se révèle complexe à assurer. Reste le rôle des ONG, des scientifiques et de la société civile, déterminant pour la survie de millions d’animaux.

    27 Octobre 2017
  • Bornéo : libération d’un orang-outan albinos rare

    Faune sauvageAprès un sauvetage en 2017, Alba, la seule orang-outan albinos connue, a pu être relâchée fin décembre 2018. Elle est placée sous haute surveillance.

    10 Janvier 2019
  • L’« extension rapide » du loup est-elle une bonne nouvelle ?

    Faune sauvageUn nouveau bilan de suivi de loup en France fait état d’une population d’environ 430 individus, soit 70 de plus qu’en 2017. Une nouvelle encourageante pour le loup, qui va cependant devoir faire face à une augmentation des tirs…

    27 Juin 2018
  • Indonésie : non, les populations d’orangs-outans ne sont pas en hausse

    Faune sauvageContrairement aux récentes déclarations du gouvernement indonésien, les populations d'orangs-outans n'ont pas augmenté, loin s'en faut.

    09 Novembre 2018
  • Disparition de Bridget, la lionne à crinière

    Faune sauvageUne lionne de 18 ans avait étonné le monde entier en développant une crinière, fait rarissime pour une femelle de son espèce. Ses soigneurs du zoo d’Oklahoma, aux États-Unis, ont annoncé la triste nouvelle de sa mort, survenue le 4 avril.

    06 Avril 2018
  • La sexualité de nos animaux 43/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… le kamasutra.

    14 Mai 2016
  • Le retour fragile du lynx ibérique

    Faune sauvageEn Andalousie, les équipes du centre La Olivilla sont dévouées à la préservation de ce félidé sauvage dont la population était réduite à 90 individus il y a une dizaine d’années. Le photographe Laurent Geslin a suivi le travail des biologistes et «piégé» le bel animal…

    04 Novembre 2017
  • Au Népal, des caméras cachées pour compter les tigres sauvages

    Faune sauvageDes milliers de photographies défilent, toutes prises par des caméras cachées dans la jungle du Népal. Au bout du compte, une certitude réjouissante: la population de tigres de ce pays himalayen a quasiment doublé en une décennie après être passée tout près de l'extinction.

    06 Novembre 2018
  • La justice refuse de suspendre l'abattage des bouquetins

    Faune sauvageLa demande de sursis des associations de protection animale n'a pas été entendue par le tribunal administratif de Grenoble.

    21 Octobre 2015
  • Le bœuf musqué, un survivant

    Faune sauvageS’il a côtoyé les mammouths et les tigres à dents de sabre, il est aujourd’hui l’un des rares grands mammifères (avec l’ours polaire) à survivre dans les zones glacées de l’Arctique. Mais le réchauffement qui sévit aujourd’hui sur notre planète pourrait avoir raison de sa résistance.

    18 Juillet 2016
  • Zoo de Beauval : un bébé panda attendu début août

    Faune sauvageHuan Huan, la femelle panda du zoo de Beauval, dans le Loir-et-Cher, est en gestation. Il s’agit d’une première en France pour un panda géant. Une bonne nouvelle de plus pour l’espèce qui, grâce aux programmes de conservation, est moins menacée.

    27 Juillet 2017
  • Un singe magot en ville mis à l'abri !

    Faune sauvageBob divaguait seul dans les rues de Sevran (93). Les autorités ont contacté la Fondation 30 Millions d’Amis pour prendre en charge ce singe magot de moins d’un an. Cette espèce protégée est très largement victime du trafic illégal. Le petit primate a été transféré aux Pays-Bas dans un centre pour faune sauvage.

    01 Juin 2015
  • Des Ours à Paris

    Faune sauvageProfitez des vacances des Noël pour découvrir le travail du photographe animalier Vincent Munier dans le cadre de l’exposition « Ours » au jardin des Plantes, à Paris.

    16 Décembre 2016
  • Inde : des drones et des éléphants pour retrouver un léopard en fuite

    Faune sauvageDes drones, des éléphants et une centaine de gardes forestiers sont mobilisés dans l'est de l'Inde pour retrouver un léopard qui s'est échappé d'un parc animalier, ont annoncé vendredi les autorités.

    05 Janvier 2019
  • Comment s'alimente la loutre mer ?

    Faune sauvagePour maintenir la température interne de son corps à 35 °C, la loutre de mer doit ingérer en nourriture l’équivalent de 23 à 33 % de son poids par jour. Animaux-online décrypte les moyens mis en oeuvre et les aptitudes physique de l'animal pour s'alimenter dans la nature.

    18 Janvier 2016
  • La survie de l'ours brun des Pyrénées menacée

    Faune sauvageLes associations saisissent les tribunaux afin que l’État agisse enfin pour la survie de l’ours dans les Pyrénées dont le sort n’est toujours pas scellé.

    01 Juin 2015