Le loup, à l’encontre des idées reçues


  • Le loup, à l’encontre des idées reçuesPhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    Jusqu’au dimanche 19 février, le zoo de Paris met le loup à l’honneur afin de faire découvrir aux visiteurs, dès leur plus jeune âge, l’environnement et le mode de vie de cet animal souffrant encore de sa mauvaise réputation.

    En Italie, un plan national autorisant l’abattage de près de 80 loups a été stoppé de justesse grâce à la mobilisation de nombreuses associations. En Norvège, le destin du canidé est au cœur d’un débat virulent entre défenseurs des animaux et partisans de la chasse. En France, on a autorisé l’abattage de 36 loups en 2016, pour une population estimée à 300 individus environ… Depuis son retour progressif en Europe de l’Ouest dans les années 1970, le loup peine à cohabiter avec les hommes et sa présence continue d’inquiéter, souvent par méconnaissance.

    Alors, pour mieux comprendre cette espèce et ne plus la craindre, le zoo de Paris organise jusqu’au 19 février « les jours les plus loups ». Au travers d’ateliers, de nourrissages, d’activités et d’expositions, cette opération vise à faire découvrir « les mœurs, le mode de vie et la biologie des loups ». En période de vacances scolaires, les plus jeunes ont ainsi l’occasion de rencontrer de véritables loups, qui n’ont que peu de choses à voir avec l’image du « grand méchant » des contes traditionnels…

    « Une des principales idées reçues sur le loup est qu’il s’attaque à l’homme, alors que c’est le contraire. C’est plutôt un animal craintif qui va chercher à éviter l’homme », explique Elodie Merci, soigneuse animalière qui s’occupe régulièrement des quatre loups du parc. Dépossédé des mythes et légendes qui lui collent à la peau, le loup se révèle être un animal sauvage essentiel à notre biodiversité. « Son retour est donc une chance plus qu’une menace », explique Julie Jet, médiatrice au zoo de Paris, aux enfants assistant à son atelier.

    « Les jours les plus loups » s’inscrivent dans une opération générale, tout au long de l’année 2017 au zoo de Paris, consacrée à la découverte et à la compréhension de la vie sauvage. Les visiteurs pourront ainsi tout savoir sur les girafes en juin, découvrir les lions en août ou bien encore comprendre la vie des lémuriens en octobre.

     

    Dorine Greco, 14 ans, en classe de troisième, est stagiaire à la rédaction de 30 Millions d'Amis pendant toute cette semaine. Elle a participé à l’une de ces « journées les plus loups » et nous raconte son expérience :

    Dorine, au zoo de Paris

    Mardi après-midi, je suis allée au zoo de Paris pour découvrir les loups. Je me suis d’abord rendue à
    « la caverne des p’tits loups », un espace dédié aux enfants. Julie Jet, une médiatrice scientifique et culturelle, était en train de présenter des crânes et des photos de loups pour montrer leurs spécificités, comment les reconnaître et ce qu’ils mangent.

    Julie m’a expliqué que la mauvaise image du loup datait certainement du Moyen Âge. À cette époque, les gens n’enterraient pas toujours les dépouilles et les loups ne se privaient pas devant une telle tentation. On s’est alors imaginé que c’étaient des mangeurs d’hommes, des créatures méchantes… En réalité ils sont plutôt craintifs. C’est plus eux qui ont peur de nous, que nous qui devons avoir peur d’eux…

    En sortant de la caverne des p’tits loups, j’ai vu des loups en vrai, dans leur enclos du zoo. Il y en a quatre en tout. Mais je n’ai pu en voir que trois car il y en a un qui s’est blessé et a été amené dans un endroit dédié aux soins des animaux.

    Des soigneurs mettent en place des enrichissements pour attiser la curiosité des loups. 

    Au moment où les soigneurs leur ont donné à manger, j’ai pu me rendre compte de la hiérarchie du groupe : le loup alpha, le dominant, va manger en premier. Les autres prennent ensuite de la nourriture et vont la cacher pour pouvoir manger à l’abri.

    Élodie Mercier, la soigneuse avec qui j’ai parlé, m’a appris bien des choses encore : quand les loups sont en captivité, ils ne peuvent plus chasser et ils s’ennuient, car les deux principales activités du loup sont chasser et dormir. C’est pourquoi les soigneurs du zoo aménagent ce qu’ils appellent des enrichissements. Il s’agit, par exemple, d’activités spéciales, pendant lesquelles ils cachent de la nourriture dans le parc des loups pour qu’ils la cherchent.

    Les loups découvrent les enrichissements. 

    « Dans un zoo, les loups ont besoin d’un espace adapté », m’a aussi appris Élodie. « Il faut qu’ils aient des endroits pour se cacher, mais aussi des points en hauteur et un bassin ». Lorsque je lui ai demandé si un loup pouvait s’apprivoiser, elle m’a répondu que ce n’était pas possible et que, même au zoo, ils restaient des animaux sauvages. « Ils gardent leur instinct naturel. Tout ce qu’on va chercher à avoir c’est une certaine confiance », m’a-t-elle dit.

    Au final, j’ai été très contente de faire cette sortie pour voir des loups en vrai et en apprendre un peu plus sur eux !              

     

     


    Autres articles à lire

  • Singes en péril : « chacun peut prendre ses responsabilités »

    Faune sauvageUne étude américaine a montré que 75% des populations de singes dans le monde sont en déclin, en grande partie à cause des activités humaines. Pour la primatologue Shelly Masi, il est encore temps d’enrayer le phénomène, si chacun prend conscience de la menace et change ses habitudes.

    25 Janvier 2017
  • Quand la technologie vient au secours des rhinocéros

    Faune sauvageTués pour leur corne, les rhinocéros sont la cible d’attaques de plus en plus féroces des braconniers. Si rien n’est fait pour leur protection, ils risquent de disparaître d’ici une dizaine d’années. Pour lutter contre ce phénomène, des dispositifs ultra-performants de surveillance sont mis en place dans les réserves.

    28 Septembre 2017
  • A-t-on retrouvé l’un des oursons de Sorita ?

    Faune sauvageUn ourson non sevré d'environ 5 mois, qui errait à proximité des habitations du village de Couflens en Ariège, a été recueilli par les agents de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage, (ONCFS). Il est maintenant hors de danger, et l’objectif est de le rendre à la vie sauvage : une tâche compliquée…

    13 Juin 2019
  • Le caracal, un chat fantôme

    Faune sauvageFélin méconnu, le caracal, ou lynx du désert, est un grand chat aux moeurs discrètes. Sa situation est atypique : alors qu’il est en danger de disparition en Asie, en Afrique australe, sa patrie de prédilection, il est classé comme nuisible.

    30 Août 2018
  • La survie de l'ours brun des Pyrénées menacée

    Faune sauvageLes associations saisissent les tribunaux afin que l’État agisse enfin pour la survie de l’ours dans les Pyrénées dont le sort n’est toujours pas scellé.

    01 Juin 2015
  • Inde : des drones et des éléphants pour retrouver un léopard en fuite

    Faune sauvageDes drones, des éléphants et une centaine de gardes forestiers sont mobilisés dans l'est de l'Inde pour retrouver un léopard qui s'est échappé d'un parc animalier, ont annoncé vendredi les autorités.

    05 Janvier 2019
  • Un louveteau affaibli et errant : la faute aux tirs de loups

    Faune sauvageUn louveteau affaibli, apparemment blessé, a été aperçu à plusieurs reprises depuis quelques jours par des habitants de la station de ski de Valberg (Alpes-Maritimes). Selon l’association Ferus, les causes de cette errance sont les tirs de loups autorisés par l’État, qui ont décimé sa famille…

    28 Octobre 2019
  • Naissance exceptionnelle d'un orang-outan de Bornéo à Paris

    Faune sauvageLa famille d'orangs-outans de la ménagerie du Jardin des Plantes à Paris vient de s'agrandir avec la naissance de Java, une femelle née il y a huit jours. La dernière naissance d'un orang-outan à la ménagerie remontait à 2005.

    24 Octobre 2018
  • Des Ours à Paris

    Faune sauvageProfitez des vacances des Noël pour découvrir le travail du photographe animalier Vincent Munier dans le cadre de l’exposition « Ours » au jardin des Plantes, à Paris.

    16 Décembre 2016
  • Loup : le quota d'autorisation d'abattage relevé à 51 bêtes

    Faune sauvageLes autorités françaises ont relevé le quota d'autorisations d'abattage de loups de 43 à 51 bêtes pour 2018, après la découverte d'un de ces animaux empoisonnés dans la Drôme, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

    23 Octobre 2018
  • Bornéo : libération d’un orang-outan albinos rare

    Faune sauvageAprès un sauvetage en 2017, Alba, la seule orang-outan albinos connue, a pu être relâchée fin décembre 2018. Elle est placée sous haute surveillance.

    10 Janvier 2019
  • Des chiens « ratons laveurs » qui terrorisent l’Angleterre ?

    Faune sauvageDeux chiens viverrins, « raccoon dogs » en anglais, ont récemment secoué les habitants de Clarborough (Angleterre) par leur agressivité après s’être enfuis de leur enclos. Zoom sur cette espèce peu connue et pourtant bien présente en Europe.

    04 Juin 2019
  • Yuan Meng : le bébé panda de Beauval sera visible en janvier

    Faune sauvageBrigitte Macron, la marraine du panda né au zoo de Beauval en août dernier, a dévoilé le nom de cet animal star qui devrait rester en France trois ans, et fera sa première apparition publique le 13 janvier 2018.

    05 Décembre 2017
  • Les deux macaques de la Pinède des singes enfin sauvés

    Faune sauvageLes deux singes survivants, après l’euthanasie de 163 macaques en mai dernier dans les Landes, ont été sauvés grâce à la mobilisation de plusieurs associations dont la Fondation 30 Millions d’Amis et la Fondation Brigitte Bardot. Ils vont être placés dans le sanctuaire du Refuge de l’Arche, en Mayenne.

    13 Septembre 2017
  • Le retour en liberté d’une tigresse de Sibérie

    Faune sauvageFilippa, une jeune tigresse a été relâchée dans la nature en Russie, le 29 avril dernier, après avoir suivi un programme de réhabilitation de près de deux ans.

    11 Mai 2017
  • Pourquoi le cerf brame-t-il un peu plus tôt chaque année ?

    Faune sauvageHabituellement, la saison du brame du cerf démarre dans nos forêts à la mi-septembre. Mais depuis quelques années, l’appel du brame commence plus tôt. Eric Dion, gestionnaire du domaine de Saint-Benoît, à Rambouillet, nous explique pourquoi.

    13 Octobre 2018
  • Projet « Dulan » : le nouveau défi de l’association Kalaweit

    Faune sauvageLes équipes de l'association Kalaweit, fondée il y a 20 ans par Chanee, viennent de découvrir un petit bijou de biodiversité sur l'île de Bornéo. Seul problème, ces 1 500 hectares de forêts sont encerclés par des compagnies de charbon et d'huile de palme…

    17 Décembre 2018
  • De rares et superbes photos des léopards des neiges

    Faune sauvageEspèce menacée et difficile à observer, le léopard des neiges se dévoile devant les caméras de l’association Snow Leopard Trust qui œuvre à la préservation du félin.

    12 Janvier 2017
  • Un bison sauvage abattu en Allemagne

    Faune sauvageAucun bison sauvage en liberté n’avait été aperçu en Allemagne depuis environ 250 ans. L’un d'eux a pourtant récemment réapparu dans le pays, près de la frontière avec la Pologne, avant d’être abattu sur ordre de la police, craignant pour la population. L’association WWF a porté plainte pour cette atteinte à une espèce protégée.

    22 Septembre 2017
  • Braconnage : des pandas roux revendus comme animaux de compagnie

    Faune sauvagePlusieurs ONG tirent la sonnette d’alarme face à une recrudescence de captures illégales de pandas roux en Asie pour en faire des animaux de compagnie, à cause de « leur image craquante ».

    09 Février 2018