Qu’est-ce que la sixième extinction massive des espèces ?


  • Qu’est-ce que la sixième extinction massive des espèces ?Photo : Shutterstock
  • Faune sauvage

    Une étude montre que la sixième extinction massive de la biodiversité s’accélère : un plus grand nombre d’animaux et de plus en plus d’endroits de la planète sont touchés. Phénomène rapide, globalisé et lié à l’activité humaine, voici ce que l’on sait aujourd’hui de cette crise alarmante. 

    Les scientifiques savent depuis une dizaine d’années que nous sommes en train de vivre la sixième extinction massive des animaux et des plantes depuis la formation de la terre. Malgré les alertes, le phénomène est aujourd’hui en pleine accélération. C’est ce que révèle une étude, publiée le 10 juillet dans les derniers « Comptes rendus de l'Académie nationale des sciences des États-Unis d'Amérique ». Le constat des auteurs, un chercheur mexicain, Garado Ceballos, et deux scientifiques des Etats-Unis, Paul Ehrlich et Rodolfo Dirzo, est sans appel : « les espèces de vertébrés reculent de manière massive sur terre, à la fois en nombre d’animaux et en étendue » relaie le journal Le Monde. Au total, plus de 50% des animaux vertébrés ont disparu en 40 ans (peut-être plus), ce qui revoit à la hausse l’ampleur réelle de cette crise majeure.

    Pourquoi parle-t-on d’extinction « de masse » ?

    Comme le rappelle Florian Kirchner, chargé du programme « espèces » pour la branche française de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), la disparition de certains animaux fait partie des évolutions naturelles. Mais lorsque ces disparitions concernent un grand nombre d’espèces vivantes, partout dans le monde et sur un temps géologique relativement court, on parle alors d’extinction massive, ou de crise biologique. « Celle que nous vivons touche toutes les espèces d’animaux et de plantes, sur la terre et dans la mer et sur tous les continents. C’est une véritable érosion de la biodiversité. Les espèces disparaissent aujourd’hui entre 100 et 1000 fois plus vite que le taux naturel d’extinction » explique ce spécialiste en biodiversité.

    Quelles sont les espèces concernées ?

    L’étude américaine est d’une ampleur considérable. Près de 27 600 espèces d’animaux vertébrés terrestres ont été étudiés sur l’ensemble de la planète, soit plus de la moitié des espèces de ce type répertoriées (environ 45 000). Cependant, comme le souligne Florian Kirchner, les vertébrés terrestres ne représentent qu’une petite partie des espèces d’animaux. Un grand nombre d’insectes, de poissons ou de plantes sont également concernés par cette extinction massive, dont nous ignorons pour moment l’ampleur en ce qui les concerne. Mais les quelques indicateurs connus ne sont guère optimistes. « Nous savons par exemple que près d’un tiers des coraux de la planète sont aujourd’hui en danger »  rappelle Florian Kirchner qui pourrait multiplier les exemples de ce type.

    Quant au sort des vertébrés, ce ne sont pas seulement des espèces qui disparaissent. De manière générale, le nombre des individus à l’intérieur des espèces se réduit considérablement et les territoires de la faune sauvage ne cessent de diminuer. Les chercheurs ont montré que même les espèces les plus communes sont en danger. Les lions africains ne sont plus, par exemple, que 35 000 sur terre, soit une baisse de 43% depuis 1993, et leur aire de répartition a fortement décliné. Hier présents dans une grande partie de l’Afrique et du Moyen-Orient, les lions restant se cantonnent aujourd’hui principalement à l’Afrique subsaharienne.

    Quelles ont été les phases d’extinctions précédentes ?

    La crise que nous vivons aujourd’hui a connu cinq précédents. La dernière extinction sur terre remonte à 65 millions d’années, elle a conduit à la disparition des dinosaures, et avec eux 75% des espèces animales.  On estime que l’extinction la plus massive est la troisième, survenue il y a environ 250 millions d’années. Près de 95 % de la vie marine aurait alors disparu ainsi que 70 % des espèces terrestres, les plantes comme les animaux.

    Quelles sont les causes de cette sixième crise majeure ?

    Ces extinctions antérieures étaient liées à des phénomènes cataclysmiques, comme la collision d’une météorite sur la terre, aujourd’hui la thèse mise en avant pour expliquer la disparition des dinosaures. La particularité de cette sixième extinction est qu’elle est due, pour la première fois, à l’impact d’une espèce : l’être humain.

    Nos activités sont en effet la cause de ce recul des espèces, à commencer par la dégradation des habitats naturels liée à la déforestation, l’agriculture intensive ou bien encore l’urbanisation. La surexploitation des espèces, comme le braconnage ou la surpêche, participent également à cette crise et son accélération, tout comme la pollution, et le dérèglement climatique en découlant.

    Les espèces sont-elles condamnées ?

    « Nous savons que la perte d’une espèce est irréversible, l’évolution ne recrée pas ce qui a disparu. Le tigre de Tasmanie ou le dodo de l’île Maurice ne réapparaîtront par sur la planète » souligne Florian Kirchner. Pour endiguer la crise que nous sommes en train de vivre, les auteurs de l’étude estiment que nous disposons «  de deux ou trois décennies au maximum ». Notre avenir et celui des espèces est donc entre nos mains.

    « Nous savons ce qu’il faut faire pour modifier les choses rappelle Florian Kirchner. Il faut bien entendu concentrer les efforts sur les espèces les plus menacées, mais on sait que cela ne suffira pas pour répondre à la crise, et cette étude vient encore plus clairement nous le démontrer. Nous devons donc également développer des aires protégées sur la terre et dans la mer, pour préserver des ensembles de biodiversité. Encore une fois, cela ne résoudra pas tout le problème car nous ne pouvons envisager de transformer la planète en zone protégée. A un troisième niveau, nous sommes donc obligés de réduire les pressions exercées par les activités humaines. Il faut commencer par arrêter de détruire. Nous pouvons répondre à nos besoins fondamentaux, sans pour autant fragmenter les milieux naturels. Nous devons pour cela nous interroger sur les grands projets d’aménagements menés et leur utilité, et sur nos modes de consommation, que nous devons penser de manière durable. » 


    Autres articles à lire

  • La sexualité de nos animaux 28/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… l'avortement.

    29 Avril 2016
  • Vienne : des singes dans la vallée

    Faune sauvageDans la Vienne, les noms des grandes primatologues se rappellent à notre esprit dès les premiers pas accomplis, à la rencontre des 400 primates du parc de la Vallée des singes. Diane Fossey qui a vécu au Rwanda avec les gorilles des montagnes. Claudine André qui a fondé Lola ya bonobo en République démocratique du Congo, ou encore l’Anglaise Jane Goodall qui agit pour la protection des chimpanzés en Afrique.

    27 Octobre 2015
  • Le lion : un roi si fragile

    Faune sauvageMia et le lion blanc, un film sortie en décembre 2018, relate l’amitié entre une jeune fille et un lion. Mais l’histoire vire au cauchemar quand son père décide de le vendre à des chasseurs. Une fiction qui rejoint la réalité de cette espèce malmenée.

    30 Novembre 2019
  • Coronavirus : le pangolin, chaînon manquant potentiel dans l'épidémie

    Faune sauvageQuel est l'animal qui a transmis le nouveau coronavirus à l'homme ? Pour identifier le suspect, les chercheurs se sont lancés dans une traque méthodique, digne d'une enquête de police scientifique. Le pangolin -espèce la plus braconnée au monde et commercialisée illégalement en Chine- serait le principal suspect.

    07 Février 2020
  • Ces images ne sont pas celles que vous croyez

    Faune sauvageRegardez bien, il ne s’agit pas de trophées de chasse mais de photos célébrant la vie des animaux sauvages : ces visuels chocs et optimistes sont le fruit de la collaboration entre l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS) et l’agence de communication Y&R Paris.

    19 Avril 2017
  • Un juge américain bloque une chasse au grizzli près de Yellowstone

    Faune sauvageUn juge américain a bloqué jeudi l'ouverture de la chasse au grizzli qui devait avoir lieu ce week-end autour du parc national de Yellowstone pour la première fois en 40 ans.

    03 Septembre 2018
  • Allemagne: cinq félins dont deux lions s'échappent d'un zoo

    Faune sauvageLes cinq félins qui s'étaient échappés d'un zoo dans l'ouest de l'Allemagne ont été retrouvés et capturés vendredi, ont annoncé à l'AFP les autorités locales.

    01 Juin 2018
  • Destin funeste pour la baleine de Montréal

    Faune sauvageC'est avec étonnement que les habitants de Montréal ont aperçu, le 1er juin, une baleine à bosse sautant au dessus des eaux du fleuve Saint-Laurent. Âgée de 2 ou 3 ans, la jeune femelle a été retrouvée morte, le 10 juin par le pilote d'un bateau. Le décès a probablement été causé par une collision avec un navire selon le premier rapport.

    11 Juin 2020
  • L'huître, sentinelle des pollutions marines

    Faune sauvageUn simple mouvement de valve et l'huître devient vigie des pollutions marines dans l'Arctique ou le Golfe, grâce aux travaux d'un petit laboratoire à Arcachon, sur la côte girondine.

    14 Septembre 2018
  • Alouettes, abeilles et orchidées... un Eden près des tarmacs français

    Faune sauvageLes espaces verts près des aéroports, protégés des activités humaines, servent de refuge à une partie de la vie sauvage.

    23 Juillet 2018
  • Des gènes de la domestication découverts chez les renards

    Faune sauvage'Si tu veux un ami, apprivoise-moi' dit le renard. Que faut-il faire ? répond le Petit prince. Débutée il y a 60 ans, une expérience sur des renards visant à mieux comprendre le processus d'apprivoisement a permis de découvrir des gènes impliqués dans l'agressivité et la domestication.

    08 Août 2018
  • Des photos pour défendre la vie sauvage avec humour

    Faune sauvageLe Comedy Wildlife Photography Awards a récompensé les photos les plus drôles d’animaux de l’année 2016. Le but de ce concours ? Sensibiliser le grand public à la préservation de la vie sauvage en jouant la carte de l’humour.

    09 Décembre 2016
  • La sexualité de nos animaux 36/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… un peu d'anatomie.

    07 Mai 2016
  • Tous en tenue de camouflage !

    Faune sauvageDes pelages zébrés, des écailles multicolores ou des corps complètement transparents, les animaux ont mille costumes pour se faire remarquer ou, au contraire, se camoufler.

    31 Mai 2019
  • Les animaux ont colonisé les alentours de Fukushima

    Faune sauvagePrès d'une décennie après l'accident nucléaire de Fukushima, au Japon, des chercheurs américains ont découvert que de nombreux animaux sauvages prospéraient dans des zones dépourvues de vie humaine.

    10 Janvier 2020
  • Une journée pour les océans

    Faune sauvageCe 8 juin, la planète célèbre la Journée mondiale des Océans. Elle vise à nous rappeler l’importance de l’océan comme source de vie. Proclamée il y a dix ans à l’occasion du Sommet de la Terre et des Nations Unies qui s’est tenu à Rio de Janeiro, elle a pour but de nous sensibiliser sur notre rôle dans la préservation de la qualité des milieux marins et de leurs ressources.

    08 Juin 2016
  • La chauve-souris, un insecticide naturel plein de promesses

    Faune sauvageSa mauvaise image lui colle à la peau et pourtant, la chauve-souris est une alliée précieuse, en ville comme à la campagne, pour lutter contre certains insectes comme les moustiques. De quoi nous inciter à préserver ce petit mammifère, de plus en plus menacé.

    12 Juin 2018
  • La sexualité de nos animaux 26/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… les baisers.

    27 Avril 2016
  • Zoo de Paris : Une réouverture qui suscite l’enthousiasme

    Faune sauvageDeux mois et demi après sa fermeture suite à l’annonce des mesures sanitaires prises par le gouvernement en raison de l’épidémie de Covid-19, le zoo de Paris a fait sa réouverture. Au plus grand bonheur du personnel du parc mais aussi des visiteurs, des habitués des lieux aux familles désireuses de découvrir les animaux.

    09 Juin 2020
  • Les animaux sauvages sont de retour à Paris

    Faune sauvageLa chaîne M6 diffusera le 1er janvier 2017 à 21h le film de Frédéric Fougea « La plus belle ville du monde ». Une réalisation entre le documentaire et le conte, qui montre un Paris inattendu, peuplé de 3000 espèces sauvages installées dans la capitale.

    22 Décembre 2016