Université d'été de l’animal 2017 : Bernard Séret


  • Université d'été de l’animal 2017 : Bernard SéretPhoto : DR
  • Vivre ensemble

    Bernard Séret est océanographe et biologiste, spécialiste des poissons cartilagineux (requins, raies et chimères). Il animera une conférence à l’université d’été « L'Animal et l'homme », les 25 et 26 août, portant sur « l’intelligence des requins ». Rencontre.

    En tant que « requinologue », Bernard Séret a notamment contribué à l’élaboration de divers plans d’actions pour le requin. Il est l’auteur de plus de 200 publications et a décrit 63 espèces nouvelles. Il est également l’auteur, avec Steven Surina, d’une charte internationale d’écotourisme autour des requins. Plongeur sous-marin de longue date, il a enseigné cette discipline dans le milieu associatif.

    Animaux-Online : Quel est votre parcours ?

    Bernard Séret : Je suis océanographe et biologiste de formation. Après mes études à l’université de Paris 6, j’ai notamment travaillé pour l’Institut de recherche pour le développement (IRD), anciennement appelé ORSTOM. Cet organisme avait pour vocation initiale d’entreprendre des recherches en France outre-mer, puis s’est étendu à d’autres pays en Afrique, en Asie ou en Amérique latine. Après 40 années passées dans la recherche publique, je suis à la retraite depuis deux ans. Mais je continue mon travail de scientifique et je suis devenu consultant en tant que « requinologue ». Ce néologisme a été inventé par un journaliste qui m’avait interviewé. Je l’ai adopté depuis car je le trouve plus parlant qu’ichtyologiste ; et cela permet aussi d’éviter pas mal de fautes d’orthographe !

    A.-O. : D’où vous vient plus particulièrement votre intérêt pour les requins ?

    B.S. : Je suis scientifique mais aussi plongeur. J’ai commencé très tôt, dès l’adolescence. J’ai été, très jeune, passionné par la mer, qui renfermait l’origine de la vie. C’était aussi la grande époque du Commandant Cousteau, dont les expéditions me faisaient rêver. Puis, plus tard pendant ma carrière, lorsque je suis entré à l’ORSTOM, je suis allé en Afrique de l’Ouest. On m’avait confié la mission d’identifier les poissons de cette zone. À la fin des années 1980, il y avait alors là-bas une quantité énorme de requins, et personne ne s’y intéressait. C’est comme ça qu’a débuté mon étude des requins et des raies. Je suis devenu requinologue par passion, et j’ai du mal à décrocher, même à la retraite.

    A.-O. : Sur quoi portera votre intervention cet été ?

    B.S. : Mon intervention sera un peu particulière car je serai le seul, lors de cette université, à parler du milieu marin. Elle portera sur « l’intelligence des requins », un sujet que l’on connaît encore peu. Si l’on considère que l’on peut mesurer l’intelligence d’un animal en fonction de sa faculté d’adaptation à son milieu, alors on se rend compte que le requin est beaucoup plus futé que ce que l’on pouvait penser. Il existe depuis 450 millions d’années, a traversé cinq extinctions et il est toujours là !

    A.-O. : Quelles sont les principales découvertes récentes sur l’intelligence des requins ?

    B.S. : Il n’est pas facile d’étudier les comportements des requins, car ils vivent en milieu marin. Mais aujourd’hui, la technologie nous vient en aide. Grâce aux balises électroniques notamment, nous pouvons désormais enregistrer tout ce que fait le requin. Cela nous a permis d’apprendre beaucoup de choses sur son mode de vie : on se rend compte qu’il existe une certaine sociabilité chez les requins, mais aussi des comportements différents selon les groupes, au sein d’une même espèce : les requins blancs, par exemple, n’auront pas les mêmes stratégies de chasse ou les mêmes régimes alimentaires selon qu’ils vivent au large de l’Afrique du Sud, de l’Australie ou de la Californie.

    A.-O. : Quelle idée reçue sur le requin aimeriez-vous combattre ?

    B.S. : Les proto-requins datent de plus de 400 millions d’années. On a ainsi longtemps pensé que les requins étaient des poissons un peu primaires, n'agissant que par réflexe. Or, même s’il s’agit bien d’animaux anciens, ils sont parfaitement évolués. Des expériences en aquarium ont montré qu’ils sont non seulement capables d’apprentissage, mais qu’ils peuvent aussi retenir ce qu’ils apprennent.

     

    À lire : La bande dessinée « Les Requins, les connaître pour les comprendre », Bernard Séret (scénariste) et Julien Solé (dessinateur, coloriste), aux éditions Le Lombard. 10 €


    Autres articles à lire

  • Au programme de Pet Revolution : communiquer avec eux sans les mots

    Vivre ensembleAnnaïk Fève est neurologue, psychanalyste et docteur en neurosciences. Spécialiste du langage non verbal chez l’homme, elle interviendra lors du séminaire « Pet Revolution, L’Animal en marche » les 30 septembre et 1er octobre prochains pour croiser son expertise avec celle des spécialistes du comportement animal.

    09 Août 2017
  • Au programme de Pet Revolution : les animaux des éthologues

    Vivre ensemble« Pet Revolution, L’Animal en marche » est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles des vétérinaires, éthologues, éducateurs, philosophes et chercheurs en sciences humaines sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, les intervenants débattront pendant deux jours de la place réservée à nos compagnons dans notre société. Parmi eux, l’éthologue Michel Kreutzer animera une intervention intitulée « Les animaux des éthologues sont-ils les mêmes que les vôtres ? ».

    07 Août 2017
  • Au programme de Pet Revolution : les clés pour vivre avec son chat

    Vivre ensemble« Pet Revolution, l’Animal en Marche » est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Prévu sur deux jours, dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, il convie vétérinaires, éthologues, éducateurs, chercheurs en sciences humaines et philosophes pour débattre de leur place dans notre société. Parmi eux, Daniel Filion animera une intervention intitulée « Solutions aux problèmes chez le chat et comment convaincre le propriétaire de les appliquer ».

    26 Juillet 2017
  • Saint-Valentin : votre animal, un vrai cupidon !

    Vivre ensembleÀ l’approche de la Saint-Valentin, deux sondages ont retenu notre attention. L’un montre que votre animal de compagnie vous aide à séduire, l’autre qu’il permet à votre couple d’être plus soudé. Explications.

    13 Février 2020
  • Luc Ferry : 'Le découplage est la clé pour préserver la biodiversité'

    Vivre ensembleInvité pour ouvrir le premier colloque OneHealth Joint Action, organisé par le groupe de presse 1Healthmedia, l’ancien ministre de l’Education et de la Jeunesse a présenté une analyse des quatre courants écologistes majeurs qui traversent notre société. Pour le philosophe, l’écomodernisme est le courant qui ouvre la voie à une cohabitation possible entre l’homme et les animaux…

    21 Décembre 2020
  • L'humain est un livre ouvert pour l'odorat des animaux

    Vivre ensembleNotre peur, notre joie, nos maladies… Ils sentent tout ! Parfois, bien avant que nous n’en ayons nous-mêmes conscience. Plus performant que le nôtre, l’odorat du chien est même devenu aujourd’hui un allié dans la médecine humaine.

    01 Décembre 2019
  • Il est urgent que les médecins et les vétérinaires s'unissent

    Vivre ensembleJean-Luc Angot, inspecteur général de la Santé publique vétérinaire, président de l’Académie vétérinaire de France, et Loïc Dombreval, vétérinaire et député des Alpes-Maritimes, étaient présents pour ouvrir le colloque « One Health – Joint Action », ce jeudi 17 décembre. Ils ont souligné l’importance, et l’urgence, de (re)faire converger la santé humaine et animale aujourd’hui.

    18 Décembre 2020
  • Les intervenants de Dog Revolution : Antoine Bouvresse

    Vivre ensembleAntoine Bouvresse est vétérinaire comportementaliste. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    28 Septembre 2016
  • Kalina Raskin : le vivant pour inspiration

    Vivre ensembleNe vous y trompez pas. Ce sourire malicieux cache une âme engagée qui s’inspire du vivant pour développer une science responsable et durable. Une volonté qui a mené cette ingénieure physico-chimiste et docteure en biologie vers le biomimétisme. Elle exposera cette science à l’université d’été du 24 au 26 août au château de la Bourbansais.

    15 Août 2018
  • Le chien, le meilleur ami de la femme

    Vivre ensembleDans son livre Blouse blanche et poils de chiens, Valérie Fromantin, infirmière à l’institut Curie et docteur en sciences, retrace l’incroyable parcours qui l’a amenée à développer le projet « KDog » permettant de détecter précocement le cancer du sein grâce à l’odorat des chiens. Rencontre.

    20 Avril 2018
  • Les intervenants de Dog Revolution : Sonia Kischkewitz

    Vivre ensembleSonia Kischkewitz est éducateur canin. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    07 Septembre 2016
  • L’association Gamelles Pleines, lauréate du prix BetterwithPets

    Vivre ensembleCette année encore, le prix international Purina BetterwithPets a récompensé des initiatives mettant en avant le lien si fort qui unit les hommes aux animaux. L’association française Gamelles Pleines, qui aide les sans-abri et leurs chiens au quotidien, a obtenu la deuxième place du podium. Bravo à eux !

    16 Juin 2020
  • Caroline Gilbert, « Bien-être et bientraitance, quoi de neuf ? »

    Vivre ensemble« Pet Revolution, L’Animal en marche » est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Prévu sur deux jours, dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, il convie vétérinaires, éthologues, éducateurs, chercheurs en sciences humaines et philosophes pour débattre de leur place dans notre société. Le Dr Caroline Gilbert présentera une intervention intitulée « Bien-être et bientraitance, quoi de neuf ? ».

    22 Août 2017
  • Insolite : une Américaine a pris l’avion avec son cheval

    Vivre ensembleUne Américaine a réussi à voyager en cabine avec son cheval miniature lors d'un vol American Airlines reliant Chicago à Omaha (Nebraska, centre) d'une durée d'une heure et demie.

    10 Septembre 2019
  • Université d'été de l'animal 2017 : Anne-Claire Gagnon

    Vivre ensembleAnne-Claire Gagnon est écrivain, vétérinaire et passionnée de chats. Elle animera une conférence à l’Université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, intitulée « Entre espièglerie et sagesse, vivre en bonne intelligence avec les chats ». Rencontre.

    11 Juillet 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Charlotte Duranton

    Vivre ensembleCharlotte Duranton est éthologue. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    01 Septembre 2016
  • Dans la Syrie en guerre, un improbable refuge pour chats

    Vivre ensembleMohamad Alaa Jalil est surnommé « l'homme aux chats ». Après avoir ouvert un premier centre de soin pour félins dans la province d’Alep, il a été contraint de déménager à Kafr Naha, plus au nord, à cause des bombardements.

    05 Juin 2018
  • Agatha Liévin Bazin : Des oiseaux plein la tête

    Vivre ensembleA l’occasion de l’université d’été de l’animal, organisée par la journaliste Yolaine de la Bigne du 24 au 26 août 2018 au château de la Bourbansais en Bretagne, Agatha Liévin-Bazin dévoilera tout sur l’intelligence des crânes de piafs… euh des oiseaux ! Rencontre…

    10 Août 2018
  • Les intervenants de Dog Revolution : Jocelyne Porcher

    Vivre ensembleJocelyne Porcher est directrice de recherches à l’Institut national de la recherche agronomique (INRA). Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    26 Septembre 2016
  • Garder son animal en Ehpad, c’est (bientôt) possible !

    Vivre ensembleUne nouvelle association, Terpta, se bat pour proposer aux Ehpad une structure permettant aux résidents de continuer à s’occuper de leur animal, chien ou chat. Explications.

    22 Octobre 2019