Comment le bien-être des animaux participe au bonheur d’un pays ?


  • Comment le bien-être des animaux participe au bonheur d’un pays ?Photo : Comment le bien-être des animaux participe au bonh
  • Protection

    Le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) a démontré dans un rapport, «Mesurer ce qui compte», le rôle fondamental des animaux pour le bien-être des hommes et de nos sociétés.

    Si l’on pouvait mesurer l’importance des animaux aussi bien que le PIB d’un pays, cela pourrait-il amener les décideurs politiques et les entrepreneurs à mieux s’occuper de cette question? C’est en tout cas la réflexion qui a été menée par le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW) qui présente un important travail de recherche replaçant l’animal au cœur de nos sociétés.

    Dans ce rapport, intitulé «Mesurer ce qui compte», l’impact du bien-être des animaux sur les sociétés humaines est démontré à travers neuf thématiques inspirées des systèmes alternatifs de mesure de développement d’un pays, comme le Bonheur national brut (BNB) définit par le Bhoutan. Ainsi, tout en sensibilisant sur la valeur intrinsèque des animaux, l’ONG veut aussi prouver que les efforts accomplis en faveur des espèces sont autant d’efforts accomplis en faveur des êtres humains. «Les volontés de conservation ne peuvent être durables que si on les accomplit au profit des animaux et des communautés humaines», analyse Céline Sissler-Bienvenu d'IFAW France. 

    Les animaux de compagnie essentiels à notre bon développement

    En mesurant ainsi la prospérité d’une nation, au-delà de la seule activité économique, l'IFAW montre notamment tous les effets positifs des animaux de compagnie dans de nombreux pans de nos sociétés. A commencer par le bien-être psychologique des individus, considéré comme étant le facteur le plus important pour déterminer le bonheur individuel. L'IFAW rappelle les résultats d’une étude de 2011(1) montrant que les propriétaires d’animaux de compagnie faisaient preuve d’une meilleure estime de soi, étaient en meilleure forme physique, se sentaient moins seuls, étaient plus consciencieux et sociables, et avaient des relations plus saines que les non-propriétaires.

    Les animaux de compagnie ne jouent pas uniquement un rôle dans les pays riches, où l’évolution sociétale permet de réévaluer leur place au sein des familles et de la collectivité. «Dans les pays dits en voie de développement, le relationnel à l’animal n’est pas le même car les préoccupations des populations sont différentes, mais des évolutions sont également en cours. Nous avons, par exemple, mené un travail de sensibilisation aux chiens errants dans des bidonvilles en Afrique du Sud, où les conditions de vie sont extrêmement dures. Nous avons pu constater qu’adultes et enfants se soucient aujourd’hui des soins nécessaires à apporter à ces animaux et se rendent compte que cela bénéficie également à leur sécurité et à leur santé, tout en développant une capacité à mettre en place et à coordonner des actions collectives.»

    Une meilleure éducation et un niveau de vie plus élevé grâce aux animaux

    «Les animaux de compagnie nous ouvrent les portes sur une vision plus large de ce qu’est le monde animal», rappelle Céline Sissler-Bienvenu pour qui le respect animal devrait notamment être pris en compte dans l’éducation. Cela concerne des espèces comme le chien ou le chat, proches de l’homme, mais aussi la faune sauvage car les espèces menacées sont souvent la principale préoccupation environnementale des enfants, rappelle l’IFAW. Certaines méthodes d’éducation(2) enseignant le respect animal ont obtenu des résultats qui donnent à réfléchir: elles ont notamment permis la réduction de la violence et du harcèlement scolaire, favorisé le développement moral et le sens des responsabilités ou bien encore amélioré l’esprit critique. Sans compter que de tels enseignements permettent de sensibiliser dès l’enfance les futurs décideurs, et représentent ainsi un investissement sur le long terme pour un développement durable.

    De même, une meilleure intégration et estimation des animaux permettrait de dépasser les besoins de rentabilité à court terme pour se placer dans une vision économique à long terme, en contribuant à une amélioration des niveaux de vie. L’écotourisme est, par exemple, un important levier de croissance: «Un éléphant peut rapporter 22 966 dollars par an à l’économie locale, pour un total de 1,6 million de dollars sur ses 70 ans d’espérance de vie(3)», chiffre l’IFAW qui multiplie les exemples en ce sens. L’idée étant de montrer aux communautés et aux pays que les animaux rapportent plus vivants que morts, afin de  lutter contre le braconnage et la destruction des habitats naturels.

    Avec ce rapport, l'IFAW prend à contre-pied la réflexion traditionnelle autour de la protection animale. Tout en rappelant le nombre croissant de dangers qui pèsent sur les espèces, et les menaces que cela induit sur notre propre survie, l’ONG démontre que ce lien entre l’homme et l’animal peut aussi, et surtout, engendrer des impacts positifs pour l’ensemble du vivant. «Faire ce qu’il faut pour les animaux est mieux pour eux, et mieux pour nous», rappelle ainsi Azzedine Downes, directeur général du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW). «C’est ce que nous voulons démontrer aux décideurs politiques et aux entrepreneurs, ajoute Céline Sissler-Bienvenu, pour les amener à se détacher du PIB et avoir une réflexion plus large. C’est de cette manière que nous pourrons avoir une société plus bienveillante à l’égard d’autrui pour que le monde s’y sente mieux.»

     

    (1) McConnell, A. Allen, R. Brown, C., Shoda, Tort, Stayton, L., Martin, Cl. (2011) “Friends with benefits: On the positive consequences of pet ownership”, Journal of Personality and Social Psychology, Vol 101(6).

    (2) IFAW (2013). New global education program, cats, dogs, us brings compassion into classroom. Consulté sur www.ifaw. org/united-states/news/new-global-educationprogram-cats-dogs-and-us-brings-compassionclassroom

    (3) iWorry Campaign. (2014). Dead or Alive: Valuing an Elephant. London. The David Sheldrick Wildlife Trust. Consulté le 1er mai 2015 sur iworry.org/wp-content/uploads/2013/09/Deador-Alive-Final-LR.pdf


    Autres articles à lire

  • Elections à la SPA : Jacques-Charles Fombonne élu président

    ProtectionJacques-Charles Fombonne, ex-gendarme, est le nouveau président de la Société protectrice des animaux (SPA) pour les trois prochaines années. Il occupait déjà ce poste par intérim depuis le départ précipité de Natacha Harry, il y a près d’un an.

    25 Juin 2019
  • Devenir bénévole pour défendre les ours

    ProtectionL’association Ferus cherche des bénévoles dans les Pyrénées pour informer et sensibiliser les touristes et les habitants sur la présence de l’ours en France, et créer une dynamique en faveur du plantigrade.

    11 Mai 2017
  • En Suisse, les homards ne pourront plus être ébouillantés vivants

    ProtectionÀ partir du 1er mars, le pays va interdire de plonger les homards vivants dans de l’eau bouillante sans les avoir préalablement étourdis. Une série d’autres mesures concernant le bien-être ont également été adoptées. Parmi elles, l’interdiction des dispositifs empêchant les chiens d’aboyer.

    12 Janvier 2018
  • Loïc Dombreval : 'Faire avancer la cause animale avec réalisme'

    ProtectionA la tête du groupe d’études parlementaire sur la condition animale, le député LREM des Alpes-Maritimes entend faire avancer la cause animale au-delà des clivages politiques. Avec réalisme et pragmatisme…

    23 Mars 2018
  • Caddies et collectes

    ProtectionA l’image de ce qui se fait pour les Restos du cœur, les refuges profitent des opérations «Caddies» organisés par les magasins d’alimentation. Cela remplit les gamelles des animaux, le cœur des clients et les caisses du magasin.

    01 Mai 2019
  • Purina, Royal Canin… tous solidaires avec les refuges

    ProtectionAu vu des difficultés que rencontrent les refuges et les associations de protection animale pendant cette période de confinement, les grandes marques de nourriture pour animaux de compagnie ont décidé d'être solidaires et d’offrir plusieurs tonnes de repas à ces chiens et chats dans le besoin.

    21 Avril 2020
  • Un fichier d’identification pour animaux sauvages voit le jour

    ProtectionÀ partir du 15 juin, un fichier national et unique, réunissant les données de l’ensemble des espèces non domestiques détenues en captivité, sera ouvert. Une bonne nouvelle pour la protection de millions d’oiseaux, reptiles, mammifères, amphibiens…

    13 Juin 2018
  • Engagez-vous !

    ProtectionSi la fin des contrats aidés plonge les refuges dans la crise, c’est parce qu’elle signifie que le bien-être et le confort des animaux risquent de s’en trouver affectés par manque de bras. Nettoyer, nourrir, entretenir, promener… Et si vous vous retroussiez les manches?

    01 Mai 2019
  • Entre débrouille et récupération

    ProtectionOn dit que la France est le pays du système D. D comme débrouille. La réputation n’est pas usurpée quand on plonge au cœur des refuges qui doivent compter sur leur imagination pour trouver l’argent nécessaire à leur survie…

    01 Mai 2019
  • Association Stéphane Lamart : les bénévoles chantent pour leur refuge

    ProtectionFanfan et Stéphan, professionnels de la chanson, ont conçu un CD vendu au profit du refuge des Orphelins de Stéphane Lamart. Les neuf titres sont interprétés par des bénévoles de l’association qui se produiront aux portes ouvertes du refuge le samedi 18 et dimanche 19 mai à Aunay-sur-Odon, dans le Calvados.

    17 Mai 2019
  • Le piège des contrats aidés

    ProtectionPour la majorité des refuges qui appellent à l’aide, la cause de leur prochaine faillite est la fin des contrats aidés, annoncée par le gouvernement d’Edouard Philippe en juin 2017. Sans personnel, ou désormais recruté à prix d’or, leur fragile équilibre économique s’effondre.

    01 Mai 2019
  • Un nouvel office public pour protéger une biodiversité en déclin

    ProtectionL'Office français de la biodiversité, qui voit le jour après des années d'atermoiements, doit permettre de mieux protéger la nature dont l'érosion se poursuit. Mais ce nouvel outil ne suffira pas sans réelle volonté politique, avertissent des ONG.

    31 Décembre 2019
  • Chanee, 20 ans de combat pour sauver les gibbons

    ProtectionDepuis l’âge de 16 ans, Aurélien Brulé, dit Chanee, a consacré sa vie à la sauvegarde du gibbon en Indonésie. Il revient sur son parcours après avoir créé son association, Kalaweit, il y a 20 ans.

    23 Octobre 2018
  • La Confédération nationale-Défense de l’animal fait peau neuve

    ProtectionRéunie en congrès à la frontière suisse, la Confédération sort d’une période compliquée durant laquelle elle a renouvelé son équipe dirigeante et changé de nom suite à l’action en justice engagée par la SPA de Paris. L’occasion pour Animaux-online de faire le point avec cette association qui a fêté ses 90 ans il y a deux ans.

    22 Octobre 2018
  • Un chanteur reverse les bénéfices de son disque à la cause animale

    ProtectionMoby, auteur-compositeur de musique électro, a annoncé vouloir reverser tous les profits de son nouvel album à des associations qui luttent pour le droit des animaux.

    05 Mars 2018
  • Pau: début du procès des abattoirs de Mauléon

    ProtectionDeux ans et demi après la diffusion d'images choc d'animaux maltraités filmées en caméra cachée par l'association L214, le tribunal correctionnel de Pau juge lundi et mardi des employés et le directeur de l'abattoir de Mauléon, dans les Pyrénées-Atlantiques.

    17 Septembre 2018
  • Scandales au zoo d’Amnéville : où est la vérité ?

    ProtectionLe zoo d'Amnéville, en Moselle, est au cœur d'une tourmente médiatique. Tout est parti d’une enquête explosive de France Bleu… Depuis, les révélations ne cessent de s’enchaîner. Mais qui croire ? Des spécialistes du monde zoologique nous aident à comprendre les raisons de la descente aux enfers de ce zoo important de la région Est.

    16 Décembre 2019
  • Londres : l'identité du tueur en série de chats enfin révélée

    ProtectionAprès plusieurs années d’enquête, Scotland Yard vient de trouver l’individu à l’origine de plus de 400 décès de chat dans Londres : un renard.

    22 Septembre 2018
  • 'Dégueus' ou 'trop mignons!', les animaux discriminés par leur image

    ProtectionBeurk ! Une réaction viscérale banale devant certaines bestioles visqueuses ou grouillantes. Mais les vers de terre méritent-ils moins d'être protégés que les pandas aux yeux tristes ?

    29 Avril 2019
  • Confinement et protection animale : les dernières mesures du ministère

    ProtectionDepuis le début du confinement, les associations de protection animale et les refuges se trouvent dans un flou total quant aux déplacements qu'ils ont encore le droit d'effectuer. Le ministère de l’Agriculture et de l'Alimentation vient de publier une nouvelle note de service clarifiant la situation.

    03 Avril 2020