Jour de la Terre : « les animaux ont des super pouvoirs »


  • Jour de la Terre : « les animaux ont des super pouvoirs »Photo : Shutterstock
  • Faune sauvage

    À l’occasion de la Journée mondiale de la Terre, le 22 avril, et de la Fête de la Nature, en mai, François Letourneux, grand défenseur et connaisseur de l’environnement, nous parle de l’importance de la biodiversité et des super pouvoirs des animaux.

    Organisée depuis 1970 dans plus de 190 pays, la Journée mondiale de la terre est l’un des événements les plus importants dédiés à l’écologie et à la préservation des espèces. À cette occasion, François Letourneux, président depuis sa création de l’association « Fête de la Nature » et président d’honneur du comité français de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature), nous a accordé un entretien pour nous rappeler l’importance de la préservation de la biodiversité dans son ensemble, et l’incroyable capacité des animaux à s’adapter à leur environnement.

    Animaux-Online : Qu'est-il important de rappeler selon vous pour cette Journée mondiale de la Terre ?

    François Letourneux : C’est l’une des premières manifestations d’alerte sur la situation générale de l’environnement, créée en 1970. Cette journée a contribué à un certain nombre de grands événements comme le Sommet de la Terre de Rio en 1992. Depuis le début de cette prise de conscience, il y a eu de grandes avancées. Par exemple, la mise en place du GIEC qui a contribué à faire évoluer les politiques publiques. Mais il nous a manqué un développement de la conscience en matière de biodiversité. Pendant qu’on s’occupe des espèces menacées, tous les tissus vivants de la planète s’effritent. On a longtemps cru qu’en protégeant un petit pourcentage du territoire, on pourrait créer des réserves dans lesquelles on parviendrait à préserver certaines plantes et certains animaux. Mais cela ne suffit pas.

    A-O : Quelles sont les principales causes de la dégradation de cette biodiversité ?

    F.L. : L’intensification agricole et nos évolutions économiques et techniques jouent un grand rôle dans cette dégradation de la biodiversité. L’intensification urbaine est aussi en cause. En France, tous les 10 ans, l’équivalent d’un département est soustrait à la nature. On sait aussi que certains ravalements d’immeubles causent des dégâts pour les oiseaux qui n’y trouvent plus d’endroits pour nicher. Mais tout le monde peut agir à son niveau. Privilégier les produits bio, par exemple, encourage les agriculteurs à développer ce type d’activité. Ou bien encore, cultiver son jardin ou des plantes sur son balcon permet de faire revenir la nature dans les villes.

    A-O : Qu'en est-il de la biodiversité en France aujourd’hui ?

    F.L. : Il y a d’incontestables succès. Certaines espèces, comme le loup, sont revenues, grâce notamment à la disparition de systèmes brutaux de régulation comme les piégeages ou l’empoisonnement. La mise en œuvre d’une politique de conservation commence à porter ses fruits. Mais il reste encore beaucoup à faire. Par exemple, la moitié des oiseaux qui existaient en France a disparu en 30 ans, pareil pour les insectes comme les pollinisateurs et les papillons. Il est donc très important que des mouvements d’alerte comme la Journée de la Terre perdurent. Cependant, il ne faut pas qu'à force d’alerter sur ces dangers, les gens se découragent. Pour prendre conscience des problèmes environnementaux, il faut que l’on parvienne à se reconnecter avec la nature et les espèces, pour que l'on ait à nouveau envie de les valoriser.

    A-O : Pourquoi avoir choisi « les super-pouvoirs » comme thème de cette nouvelle édition de la Fête de la Nature ?

    F.L. : Nous sommes confrontés à des changements que la nature pourrait nous aider à appréhender, en nous montrant certains mécanismes d’adaptation que nous pourrions imiter. Certains petits oiseaux par exemple, sont capables de traverser le globe de l’Afrique du Sud à la Sibérie : comment font-ils, où puisent-ils leurs ressources, comment s'orientent-ils ? Ce pourrait être une source d’inspiration pour la fabrication de nos GPS. De même, la capacité qu'ont certains sols dégradés à se restaurer est passionnante à étudier pour les jardiniers… Oui, la nature et les animaux ont de super-pouvoirs !

    A-O : Quels sont les exemples de « super-pouvoirs » d’animaux qui vous impressionnent le plus ?

    F.L. : Dès le XVIe siècle, l’homme s’est demandé comment les chauves-souris parviennent à se repérer dans le noir et à se nourrir. On a découvert qu'elles fonctionnaient comme un radar : elles émettent des cris fréquents dans les ultrasons, donc inaudibles pour nous, puis elles parviennent à se repérer et à localiser leur nourriture à la manière dont ces sons leur sont renvoyés. Elles sont ainsi capables de savoir exactement où se trouve un  moustique dans l’obscurité. Il existe aussi des systèmes surprenants dans les relations entre les animaux et les plantes. Par exemple, une antilope broute toujours un acacia dans le sens opposé au vent car l’arbre est capable d’émettre une substance chimique pour prévenir un autre acacia qu’on est en train de lui retirer ses feuilles. Une fois prévenus, les acacias peuvent se rendre immangeables. 

    A-O : Comment peut-on profiter au mieux de la Fête de la Nature ?

    F.L. : Cette fête est l’occasion de s’asseoir dans l’herbe, d’observer la nature et d’entendre les explications pour comprendre ce qui nous entoure, pour comprendre, par exemple, comment se déroule la métamorphose d’une larve en libellule, ou bien encore de se rendre compte de l’étonnante rapidité dont fait preuve le faucon pèlerin qui, proportionnellement à sa taille, est plus efficace que le plus moderne de nos avions de chasse ! Pour profiter pleinement de cette Fête de la Nature, il ne faut pas hésiter à se renseigner sur notre site pour choisir à l’avance les manifestations auxquelles on veut assister, il y en a forcément une près de chez nous. Et puis, c’est aussi l’occasion de se dire que l’année prochaine, on pourra nous-même organiser notre propre manifestation : quand on a fait quelque chose pour la nature, dans son jardin ou avec des voisins, et que l'on en est fier, il faut montrer aux autres que nos actions fonctionnent !

     


    Autres articles à lire

  • Nicolas Hulot ministre de l’Environnement : un « signal positif »

    Faune sauvageL’arrivée de Nicolas Hulot au ministère de la transition écologique et solidaire suscite de nombreuses réactions positives des associations de défense des animaux … mais également beaucoup d’attentes.

    18 Mai 2017
  • La sexualité de nos animaux 26/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… les baisers.

    27 Avril 2016
  • A la recherche de l'ADN du monstre du Loch Ness

    Faune sauvageEt s'il y avait un fond de vérité aux histoires de créatures géantes surgissant des eaux sombres du Loch Ness? C'est ce que va tenter de découvrir un scientifique néo-zélandais en analysant l'ADN des eaux de ce lac écossais célèbre dans le monde entier.

    18 Juin 2018
  • Allemagne: cinq félins dont deux lions s'échappent d'un zoo

    Faune sauvageLes cinq félins qui s'étaient échappés d'un zoo dans l'ouest de l'Allemagne ont été retrouvés et capturés vendredi, ont annoncé à l'AFP les autorités locales.

    01 Juin 2018
  • Des grenouilles et des couleurs

    Faune sauvageLes tropiques donnent de la couleur aux grenouilles ! Rouge, bleu, vert, jaune… c’est un arc-en-ciel de petites bêtes dont les espèces sont aussi méconnues que menacées…

    17 Octobre 2018
  • Alouettes, abeilles et orchidées... un Eden près des tarmacs français

    Faune sauvageLes espaces verts près des aéroports, protégés des activités humaines, servent de refuge à une partie de la vie sauvage.

    23 Juillet 2018
  • Le delta du Danube, paradis des oiseaux

    Faune sauvageGrand comme deux fois le Luxembourg, le delta du Danube, avec ses 400 lacs, ses 330 espèces d’oiseaux, ses 135 variétés de poissons et des mammifères comme la loutre ou le chien viverrin, est un haut lieu de la biodiversité mondiale, placé depuis 1991 sous l’égide de l’Unesco. Echappée belle.

    27 Août 2018
  • Une journée pour les océans

    Faune sauvageCe 8 juin, la planète célèbre la Journée mondiale des Océans. Elle vise à nous rappeler l’importance de l’océan comme source de vie. Proclamée il y a dix ans à l’occasion du Sommet de la Terre et des Nations Unies qui s’est tenu à Rio de Janeiro, elle a pour but de nous sensibiliser sur notre rôle dans la préservation de la qualité des milieux marins et de leurs ressources.

    08 Juin 2016
  • Des gènes de la domestication découverts chez les renards

    Faune sauvage'Si tu veux un ami, apprivoise-moi' dit le renard. Que faut-il faire ? répond le Petit prince. Débutée il y a 60 ans, une expérience sur des renards visant à mieux comprendre le processus d'apprivoisement a permis de découvrir des gènes impliqués dans l'agressivité et la domestication.

    08 Août 2018
  • La couleur de vos vêtements peut avoir un impact sur les animaux

    Faune sauvageUne balade en forêt avec un T-shirt bleu ? Ce choix vestimentaire pourrait déranger les habitants des lieux…

    27 Janvier 2020
  • Florence Ollivet-Courtois : Daktari en Eure-et-Loir

    Faune sauvageAu chevet des animaux sauvages du zoo-refuge La Tanière, près de Chartres, cette vétérinaire engagée soigne les rescapés sans émettre de jugement. Jusqu’à un certain point…

    20 Janvier 2020
  • La marche des crabes

    Faune sauvageC’est toujours la même chose. Avec l’arrivée de la saison des pluies, en octobre et novembre, des millions de crabes envahissent l’île de Christmas, au large de l’Australie.

    02 Octobre 2018
  • Ces images ne sont pas celles que vous croyez

    Faune sauvageRegardez bien, il ne s’agit pas de trophées de chasse mais de photos célébrant la vie des animaux sauvages : ces visuels chocs et optimistes sont le fruit de la collaboration entre l’Association pour la Protection des Animaux Sauvages (ASPAS) et l’agence de communication Y&R Paris.

    19 Avril 2017
  • La sexualité de nos animaux 30/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… les hybrides.

    01 Mai 2016
  • ArAnimA : de l’art engagé au service de la cause animale

    Faune sauvageGrâce à l’organisation d’une vente caritative réunissant une centaine d’œuvres et 48 artistes, l’association ArAnimA a remis un chèque de 3 546 euros à One Voice afin de soutenir l’ONG dans son action contre la captivité des cétacés.

    25 Décembre 2017
  • La sexualité de nos animaux 25/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… ne pensent-ils qu'à ça ?

    26 Avril 2016
  • Comment les températures extrêmes impactent les animaux :

    Faune sauvageDepuis fin décembre, le nord du continent américain est touché par une vague de froid exceptionnelle qui n’est pas sans conséquence sur les animaux de la région. Le dérèglement climatique, à l’autre extrême, touche également l’Australie en proie à une chaleur hors norme, également désastreuse pour la nature.

    10 Janvier 2018
  • La chauve-souris, un insecticide naturel plein de promesses

    Faune sauvageSa mauvaise image lui colle à la peau et pourtant, la chauve-souris est une alliée précieuse, en ville comme à la campagne, pour lutter contre certains insectes comme les moustiques. De quoi nous inciter à préserver ce petit mammifère, de plus en plus menacé.

    12 Juin 2018
  • Datalab 2018 : 2 milliards d’euros consacrés à la biodiversité

    Faune sauvageChaque année, l’Observatoire national de la biodiversité (ONB) recueille et analyse les derniers chiffres sur la biodiversité en France. Voici les points, positifs et négatifs, que présente le rapport Datalab 2018.

    08 Janvier 2019
  • Coronavirus : le pangolin, chaînon manquant potentiel dans l'épidémie

    Faune sauvageQuel est l'animal qui a transmis le nouveau coronavirus à l'homme ? Pour identifier le suspect, les chercheurs se sont lancés dans une traque méthodique, digne d'une enquête de police scientifique. Le pangolin -espèce la plus braconnée au monde et commercialisée illégalement en Chine- serait le principal suspect.

    07 Février 2020