Abattoirs : une enquête sur les dérives d’un système


  • Abattoirs : une enquête sur les dérives d’un systèmePhoto : Shutterstock
  • Protection/ Elevage

    Envoyé spécial diffuse ce soir sur France 2 un reportage tourné dans trois abattoirs français, montrant la réalité de la souffrance animale, mais aussi des personnes qui y travaillent.

    Gestes illégaux et maltraitance animale : ce soir sur France 2, les dérives d’un nouvel abattoir français seront mises à jour. Ces images exclusives, et choquantes, font partie d’une enquête pour laquelle des journalistes de France 2 ont suivi des membres de l’association de défense des animaux L214, en mission d’infiltration dans un abattoir dont la localisation est encore inconnue.

    En parallèle des images chocs et des dénonciations de L214, cette enquête, de près de six mois, nous ouvre les portes de deux autres abattoirs, à Autun dans le Morvan et à Limoges. Les journalistes ont pu s’y rendre, « caméras ouvertes » cette fois, pour rendre compte d’un autre pan de la maltraitance dans ces lieux devenus tabous, celle des hommes qui y travaillent.

    Virginie Vilar est l’une des journalistes ayant participé à ce reportage. « Tant qu’on ne prendra pas en compte la souffrance des salariés, on ne réglera pas la souffrance animale », déduit-elle de son enquête.

    Plusieurs centaines d’employés « tuent toute la journée. Beaucoup nous disent que ce n’est pas anodin… En plus de la difficulté physique de ce métier, où l’on compte de nombreux troubles musculo-squelettiques (TMS), s’ajoute une souffrance psychologique », explique Virginie Vilar.

    Cadences infernales et matériel défaillant 

    Aujourd’hui accusés d’être des bourreaux, les hommes dans les abattoirs (« presque aucune femme n'est employée aux postes de tuerie ») ont encore plus de difficultés à exercer ce métier que peu de gens veulent faire, mais qui permet de remplir les rayons des supermarchés. « Les cadences infernales ou le matériel défaillant sont souvent la cause des dérapages que l’on retrouve dans les vidéos diffusées par L214 », explique Virginie Vilar. Selon elle, « si on ne comprend pas la souffrance de certains employés, on ne peut pas comprendre ces images ».

    Comme Steak Machine, le livre du journaliste Geoffrey Le Guilcher qui a également participé à l’enquête de France 2, l’intérêt de ce travail est de montrer le système des abattoirs français, et au-delà, le fonctionnement d’une industrie agroalimentaire ne profitant à personne, ni à l’animal qui est le premier à en souffrir, ni aux employés des abattoirs, ni aux consommateurs.

    « Plus je m’approchais de certains ouvriers […] et moins je mangeais de bouts d’animaux. De viandard, je suis devenu flexitarien », écrit Geoffrey Le Guilcher, qui se définit aujourd’hui comme « omnivore conscient ». Virginie Vilar aussi a, personnellement, appris beaucoup de son enquête. « Ça interpelle forcément. Il était impossible de rentrer chez soi après une journée de tournage et de manger une entrecôte. C’était d’autant plus difficile pour moi que j’ai été végétarienne pendant huit ans. Aujourd’hui je recommence à manger de la viande, mais autrement. »

     

    Abattoirs : des bourreaux ou des hommes ? une enquête de Virginie Vilar, Geoffrey le Guilcher, Emmanuel Bach et Mikael Bozo à voir ce soir à 20h55 dans Envoyé spécial sur France 2.


    Autres articles à lire

  • Des cochons maltraités pour produire du jambon de Parme

    ProtectionPlusieurs associations dénoncent les dessous de la production du jambon de Parme, ainsi que des jambons de San Daniele et de Toscane, suite à une vidéo choc tournée dans six élevages en Italie.

    29 Mars 2018
  • Vidéo choc de L214 : Des vaches à hublot traitées comme des machines

    ProtectionUne nouvelle vidéo de l’association L214 dénonce aujourd’hui les dérives de l’élevage intensif des animaux. Des images commentées par Nagui montrent des vaches percées pour des expériences sur l’alimentation afin qu’elles produisent plus de lait. Abominable !

    20 Juin 2019
  • 36 parlementaires contre le broyage des poussins

    ProtectionLa campagne de sensibilisation de l’association de protection L214 a finalement touché le cœur de 36 députés et sénateurs qui ont soumis la question du sort des 50 millions poussins mâles au ministre de l’Agriculture.

    12 Août 2015
  • Haute-Loire : sauvetage de l’extrême pour des milliers de rongeurs

    ProtectionDes associations se sont engagées dans une course contre la montre pour tenter de sauver plusieurs milliers de rongeurs à l'abandon dans un élevage industriel de Lapte (Haute-Loire), à la suite d’une fermeture brutale.

    07 Janvier 2019
  • Chevaux de course : une retraite bien méritée ?

    ProtectionLa Fondation 30 millions d'amis interpelle le monde des courses après la diffusion d'une vidéo de l'association L214 sur les réseaux sociaux tournée dans un abattoir de chevaux en France, dont la moitié sont des galopeurs et des trotteurs.

    21 Décembre 2018
  • L’abattoir de veaux de la Sobeval autorisé à réouvrir

    ProtectionLa préfecture de la Dordogne a autorisé mercredi la reprise « partielle » des activités de l’abattoir de veaux de Sobeval, à Boulazac, à l’arrêt depuis le 28 février après la diffusion d’une vidéo de l’association de défense des animaux L214, qui a jugé ce redémarrage « scandaleux ».

    04 Mars 2020
  • Allemagne : la fin de l'abattage des poussins est pour 2022

    ProtectionL'abattage dans les élevages de poules pondeuses de millions de poussins mâles, jugés improductifs, sera interdit en Allemagne à partir de 2022, selon un projet de loi approuvé mercredi par le gouvernement qui se présente en pionnier sur cette question.

    20 Janvier 2021
  • Etats généraux de l’alimentation : 5 questions pour les animaux

    ProtectionLes enjeux des Etats généraux de l’alimentation, lancés ce jeudi 20 juillet sont de taille. Mais au-delà des problèmes de crise économique du secteur agricole et de santé publique autour de la qualité de notre alimentation se pose la question de la condition animale : fin de l’élevage intensif, préservation de la biodiversité, changement de modèles de consommation, cohabitation des activités humaines avec la faune sauvage … autant de sujets qui ne doivent pas être oubliés dans les réflexions de ces prochains mois.

    20 Juillet 2017
  • La fin de l'élevage amateur

    ProtectionEn janvier 2016, les particuliers qui vendent une portée devront se déclarer éleveurs. Jérôme Languille, chef du bureau de la Protection animale au ministère de l’Agriculture, nous explique pourquoi.

    01 Décembre 2015
  • L214 demande la fermeture « urgente » d’un élevage de canards

    Protection'Le pire élevage' vu depuis plus de dix ans : dans une nouvelle vidéo choc diffusée jeudi, l'association L214 a mis en cause un élevage de canards des Pyrénées-Atlantiques dont elle a demandé la fermeture 'urgente et définitive' au ministère de l'Agriculture, lequel a immédiatement diligenté une enquête.

    20 Août 2020
  • Transport d'animaux : le calvaire des animaux envoyés vers la Turquie

    ProtectionVidéo à l'appui, Compassion in World Farming France, Animal Welfare Foundation, Tiershutzbund Zurich et Eyes on Animals dénoncent les mauvais traitements infligés aux animaux d'élevage exportés vers la Turquie durant leur transport. Cette enquête pointe du doigt l'indifférence des pays européens.

    23 Février 2016
  • Des pipeaux pour dénoncer les tromperies de l’agroalimentaire

    ProtectionLundi 19 juin, la Nouvelle Seine, une péniche en plein Paris, accueillait la soirée des Trophées des bêtes noires de la pub. Une cérémonie officielle et décalée pour remettre des prix à des spots, affiches ou campagnes publicitaires trompant le consommateur sur le traitement des animaux.

    20 Juin 2017
  • Royaume-Uni : Waitrose suspend les produits Herta

    ProtectionLes supermarchés britanniques Waitrose ont annoncé avoir suspendu la vente des produits à base de porc de la marque Herta après les révélations de L214 sur un élevage de l’Allier fournissant la marque.

    04 Décembre 2020
  • Deux nouveaux abattoirs dénoncés par L214 pour maltraitance

    ProtectionC’est encore par une vidéo que l’association de protection animale L214 vient de dénoncer les maltraitances sur les animaux dans deux abattoirs du sud de la France.

    29 Juin 2016
  • Bien-être animal : les entreprises s’engagent de plus en plus

    ProtectionD’après une étude menée auprès de 99 entreprises agroalimentaires à l’international, près des trois quarts s’engagent à respecter le bien-être animal et à faire preuve de plus de transparence sur le sujet. Encore à la traîne, la France tend néanmoins à rattraper son retard en la matière.

    13 Février 2017
  • Une nouvelle vidéo choc dans un abattoir

    ProtectionUn troisième abattoir est mis en cause dans une vidéo choc diffusée ce mardi matin par l’association L214. Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, a ordonné aux préfets de procéder sans délai à une inspection des abattoirs sur la protection animale.

    29 Mars 2016
  • Maltraitance : la souffrance des chèvres dans l’industrie du mohair

    ProtectionUne enquête réalisée par Peta Asia révèle de graves cas de souffrance animale dans l’industrie du mohair, en Afrique du Sud, incitant plusieurs marques d’habillement, dont H&M, Gap et Zara, à cesser leur approvisionnement en laine de mohair.

    03 Mai 2018
  • Maltraitance dans un abattoir : 8 mois de prison avec sursis

    ProtectionL’abattoir du Vigan et l’un de ses anciens employés ont été condamnés par la justice pour maltraitance animale, une première en France.

    28 Avril 2017
  • Elevage en cage : l'UE contrainte de se prononcer

    ProtectionPlus d'un million et demi de personnes en Europe ont signé une pétition contre l'élevage en cage des animaux de ferme, afin de contraindre la Commission européenne à se prononcer sur le sujet, a indiqué lundi l'ONG de défense des animaux Compassion in World Farming (CIWF).

    10 Septembre 2019
  • Abattage rituel : le consommateur complice sans le savoir

    ProtectionPour qu’une viande soit certifiée halal ou casher, l’animal ne doit pas être (entre autres) étourdi avant la mise à mort. Cette caractéristique n’est pourtant pas le seul point de discorde entre consommateurs, défenseurs des animaux, vétérinaires et religieux.

    13 Février 2019