Transport des animaux vivants : une situation à faire changer


  • Transport des animaux vivants : une situation à faire changerPhoto : Shutterstock
  • Protection/ Elevage

    Une proposition de loi vise à mieux protéger les animaux d’élevage pendant leur transport, en diminuant la durée autorisée des trajets en France et en renforçant les règles pour les voyages hors de l’Union européenne.

    Une vache vivante peut parcourir des milliers de kilomètres au sein de l’Union européenne et au-delà, pour servir les besoins de l'élevage, de la reproduction ou alimentaires. A elle seule, la France exporte 2 millions d’animaux vivants par an et se trouve ainsi à l’origine de nombreux transports sur de longues distances. Un projet de loi, porté par le député du Morbihan Philippe Noguès, et signé par 33 élus, vise à mieux encadrer la législation actuelle sur les transports pour renforcer la protection et le bien-être des animaux d’élevage.

    Limiter les temps de transport

    Afin de bien comprendre la problématique des transports longue durée, l’ONG CIWF, qui a collaboré à l’élaboration de ce projet de loi, a réalisé une vidéo de 2 minutes résumant la réalité de ce commerce et les résultats des enquêtes menées sur le terrain par l’association. «De graves déficiences et infractions sont régulièrement constatées et sont sources de souffrance, et conduisent parfois même à la mort des animaux avant leur arrivée à destination», détaille le CIWF.

    L’une des mesures phares de ce projet de loi est la limitation des heures de transport sur le territoire français : 8 heures maximum pour les mammifères (bovins, cochons, moutons, chèvres et équidés) et 4 heures pour les volailles.

    La loi veut également limiter le transport des femelles gestantes (qui ne pourraient être déplacées au-delà du tiers de leur gestation) et interdire le transport de longue durée des animaux non sevrés, dans la mesure où ils ne peuvent pas recevoir une alimentation adaptée, sur l’ensemble du territoire européen. Un responsable de la protection animale devrait également être désigné sur les navires pour renforcer les contrôles sur les longs trajets maritimes.

    Faire respecter la réglementation

    Le transport des animaux vivants est déjà encadré au niveau européen (le dernier texte en vigueur a été adopté en 2005). Les conditions du trajet sont notamment règlementées: espacement minimum entre les animaux à respecter,  ventilation des camions, etc., et des heures de pause pendant les longs voyages, pour permettre aux animaux de se reposer et de s’abreuver, sont obligatoires.

    Mais dans la pratique, ces règles sont peu respectées et les contrôles sont trop peu nombreux et dissuasifs pour limiter les abus, selon le CIWF. De plus, même s’il était suivi, ce cadre est encore insuffisant et demande à être renforcé.

    Une problématique qui préoccupe l’opinion

    Selon un sondage Ipos réalisé pour l’ONG CIWF, la limitation du transport des animaux à 8 heures est largement (à près de 90%) soutenue par les Français. De même, plus de 65% des sondés sont opposés aux exportations d’animaux vivants hors de l’Union européenne.

    Plusieurs pays européens ont déjà fait évoluer leur législation à ce sujet, comme l’Allemagne, les Pays-Bas, la Slovénie ou l’Irlande. En France, la proposition de loi se heurte au calendrier électoral: elle ne pourra pas être examinée avant la fin de la session parlementaire actuelle, et il faudra attendre les nouvelles élections législatives de juin 2017 pour connaître l’évolution du ce dossier. «Nous savions dès la départ que cette proposition de loi n’avait que peu de chance d’être inscrite à l’ordre du jour, précise Agathe Gignoux, responsable "affaires publiques" au CIWF. Mais cela permet déjà de soulever ce problème, de proposer des solutions et de constituer une base de travail pour après les élections.»

    Pour Brigitte Gothière, de l’association L214, cette proposition va également dans le bon sens: «Nous sommes clairement pour l’abolition de toutes pratiques d’élevage et d’abatage des animaux,  mais ce projet de loi a le mérite d’attirer l’attention sur les conditions abominables dans lesquelles les animaux sont transportés. On a l’impression qu’en ce moment, les politiques tendent à se saisir des questions liées au bien-être animal et on ne peut que s’en réjouir». L’association a rejoint la campagne «StopTheTrucks», initiée par l'"Eurogroup for Animals" afin de faire évoluer la loi sur le transport des animaux vivants au niveau européen. 


    Autres articles à lire

  • Un Salon de l’agriculture sous haute surveillance

    ProtectionL’édition 2018 du Salon international de l’agriculture ouvre ses portes ce week-end, alors que les questions autour de l’élevage intensif ou de la réglementation des abattoirs sont soulevées par les ONG de protection animale.

    20 Février 2018
  • Loi agricole : les inquiétants reculs pour la condition animale

    ProtectionLe projet de loi doit être voté à l’Assemblée nationale la semaine prochaine, alors que les mesures phares concernant la condition animale – la fin des poules pondeuses en cage et le contrôle vidéo en abattoirs – ont été retirées.

    16 Mai 2018
  • Espagne : abattage de près de 100.000 visons positifs au coronavirus

    ProtectionLa région espagnole de l'Aragon (nord-est) vient d’annoncer avoir ordonné l'abattage de près de 100.000 visons d'un élevage dans lequel près de 90% des animaux ont été testés positifs au nouveau coronavirus.

    16 Juillet 2020
  • Une nouvelle vidéo choc dans un abattoir

    ProtectionUn troisième abattoir est mis en cause dans une vidéo choc diffusée ce mardi matin par l’association L214. Le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, a ordonné aux préfets de procéder sans délai à une inspection des abattoirs sur la protection animale.

    29 Mars 2016
  • Chine : l'ours et sa bile sacrifiés sur l'autel du coronavirus

    ProtectionLa Chine a donné son feu vert à un médicament à base de bile d'ours afin de traiter des patients victimes du Covid-19, relançant la controverse sur le traitement des plantigrades élevés à cette fin.

    02 Avril 2020
  • Bruxelles : une cinquantaine de lapins en colère

    ProtectionDes militants de l'association Compassion in World Farming (CIWF) déguisés en lapins ont manifesté leur mécontentement au Conseil de l'Union européenne, à Bruxelles, concernant les conditions de vie dans les élevages de lagomorphes destinés à finir dans nos assiettes. Présente le 17 mai dernier, Aurélia Greff, porte-parole du CIWF, donne son éclairage sur ce combat.

    19 Mai 2016
  • L'élevage en cage des poules pondeuses perd du terrain

    ProtectionDe plus en plus de poules pondeuses sont élevées dans des systèmes alternatifs aux cages, décriées par les organisations de défense des animaux. La grande majorité des œufs achetés en magasin proviennent de ces élevages. A l’inverse, les œufs issus d’élevages en cage se retrouvent principalement dans les produits transformés.

    07 Octobre 2020
  • Chevaux de course : une retraite bien méritée ?

    ProtectionLa Fondation 30 millions d'amis interpelle le monde des courses après la diffusion d'une vidéo de l'association L214 sur les réseaux sociaux tournée dans un abattoir de chevaux en France, dont la moitié sont des galopeurs et des trotteurs.

    21 Décembre 2018
  • L214 sur le banc des accusés

    ProtectionLe procès de deux membres de L214, dont son cofondateur Sébastien Arsac, qui devait se dérouler ce lundi a été reporté à la rentrée. Les deux activistes seront jugés pour avoir tourné clandestinement en 2016 des images dans l'abattoir de Houdan.

    12 Juin 2017
  • Abattoirs : une enquête sur les dérives d’un système

    ProtectionEnvoyé spécial diffuse ce soir sur France 2 un reportage tourné dans trois abattoirs français, montrant la réalité de la souffrance animale, mais aussi des personnes qui y travaillent.

    16 Février 2017
  • L’abattoir de veaux de la Sobeval autorisé à réouvrir

    ProtectionLa préfecture de la Dordogne a autorisé mercredi la reprise « partielle » des activités de l’abattoir de veaux de Sobeval, à Boulazac, à l’arrêt depuis le 28 février après la diffusion d’une vidéo de l’association de défense des animaux L214, qui a jugé ce redémarrage « scandaleux ».

    04 Mars 2020
  • L214 dénonce (encore) des maltraitances dans un élevage de poulets

    ProtectionL'association de défense des animaux L214 vient de dénoncer, vidéo à l'appui, les conditions d'élevage 'effroyables' de poulets entassés à plus de 22 par mètre carré dans une exploitation intensive à Solignat, dans le Puy-de-Dôme.

    09 Mai 2019
  • Les députés ne veulent pas de caméras dans les abattoirs

    ProtectionTrop coûteuse, mettant une pression sur les salariés, la mesure qui proposait de placer des caméras de surveillance dans les abattoirs vient d’être rejetée par les députés réunis en commission.

    14 Décembre 2016
  • Un abattoir ovin de l'Aveyron suspendu après une vidéo de L214

    ProtectionLe ministère de l'Agriculture a suspendu mercredi l'agrément des activités d'abattage ovin d'une société de l'Aveyron, peu après la diffusion d'une vidéo par l'association de défense des animaux L214 qui dénonce des 'sévices graves' sur les agneaux.

    24 Juin 2020
  • 1 million de signatures pour mettre fin à l’élevage en cage

    ProtectionPlus de 130 organisations européennes, dont une vingtaine de françaises, se sont réunies pour mener une vaste opération : recueillir 1 million de signatures en 1 an pour mettre fin à l’élevage des animaux en cage. Cette initiative citoyenne européenne (ICE) a pour but d’ouvrir le débat à la Commission européenne.

    15 Octobre 2018
  • L’Europe veut bannir l’élevage des lapins en cages

    ProtectionMardi 14 mars, les eurodéputés ont adopté une résolution invitant les éleveurs de lapins à revoir les normes de leur élevage afin d’améliorer le bien-être des quelque 340 millions de lapins qui vivent reclus dans des cages minuscules en Europe.

    15 Mars 2017
  • Grande-Bretagne : la vente de chiots interdite dans les animaleries

    ProtectionLa Grande-Bretagne va interdire aux animaleries la vente de chiens et de chats de moins de 6 mois, pour enrayer l'exploitation et les mauvais traitements faits aux animaux de compagnie, a annoncé le département de l'Environnement, de l'Alimentation et des Affaires rurales (Defra).

    04 Janvier 2019
  • La fin de l'élevage amateur

    ProtectionEn janvier 2016, les particuliers qui vendent une portée devront se déclarer éleveurs. Jérôme Languille, chef du bureau de la Protection animale au ministère de l’Agriculture, nous explique pourquoi.

    01 Décembre 2015
  • 36 parlementaires contre le broyage des poussins

    ProtectionLa campagne de sensibilisation de l’association de protection L214 a finalement touché le cœur de 36 députés et sénateurs qui ont soumis la question du sort des 50 millions poussins mâles au ministre de l’Agriculture.

    12 Août 2015
  • BOSTON : la vente d’animaux interdite en animalerie

    ProtectionÀ Boston, aux États-Unis, les chiens et chats issus d’élevages ne pourront plus être vendus en animalerie, en raison d’un arrêté municipal adopté le 2 mars dernier. Une décision qui participe à la lutte contre le trafic d’animaux et incite les futurs maîtres à adopter.

    11 Mars 2016