Vidéosurveillance dans les abattoirs : elle sera obligatoire en 2018


  • Vidéosurveillance dans les abattoirs : elle sera obligatoire en 2018Photo : Shutterstock
  • Protection/ Elevage

    L’Assemblée nationale a voté jeudi soir l’obligation d’installer des caméras de vidéosurveillance dans les abattoirs à partir du 1er janvier 2018. Une première en Europe.

    C’est une première victoire pour mettre fin aux actes de cruauté envers les animaux dans les abattoirs : jeudi 12 janvier, l’Assemblée nationale a voté l’obligation d’installer des caméras de surveillance dans les 263 abattoirs de France à partir de 2018. Ces caméras devront être placées « dans tous les lieux d’acheminement, d’hébergement, d’immobilisation, d’étourdissement, d’abattage et de mise à mort des animaux », précise un amendement de la proposition de loi sur l'abattage, portée par le député Olivier Falorni, qui avait été rejeté dans une première présentation en décembre 2016.

    D’ici janvier 2018, une expérimentation devra permettre « d’évaluer l’opportunité et les conditions de mise en place de ces caméras ». Pour éviter que des pressions ne soient exercées sur les salariés, les directions des abattoirs ne pourront pas avoir accès aux images enregistrées. Seuls les services vétérinaires d’Etat pourront visionner les vidéos, ainsi que les responsables de la protection animale des établissements (attention, ce sont des salairés des abattoirs, ils ne sont en aucun cas des représentants d'associations de protection animale).

    Une première au niveau européen

    Ces deniers s’étaient réunis dans un collectif de 10 associations, appelant les 577 députés à légiférer en faveur de cette vidéosurveillance. Plusieurs organismes se sont donc félicités ce matin de la décision de l’Assemblée nationale. « 85% des Français ont eu gain de cause sur la vidéosurveillance malgré la pression des lobbies », a tweeté la Fondation 30 Millions d’amis, faisant référence à un sondage (iFop) révélant la forte adhésion de la société à un meilleur contrôle dans les abattoirs, tandis que Peta a salué « un pas vers une France qui reconnaît la souffrance des animaux ».

    Pour CIWF France, il s’agit d’une « très belle victoire » et d’une « première au niveau européen ». Selon Léopoldine Charbonneaux, la directrice de l’ONG, « La France est le premier pays européen à légiférer sur le contrôle vidéo obligatoire dans les abattoirs et nous pouvons en être fiers. C’est une avancée majeure qui contribuera à diminuer les souffrances des animaux à l’abatage. » L’association regrette cependant que certains amendements aient été rejetés, notamment celui prévoyant la présence permanente d’un agent des services vétérinaires aux postes d’étourdissement et de mise à mort.

    Des efforts à poursuivre

    « Si on va vers la vidéosurveillance, on ne peut pas en même temps demander à l’Etat de mettre un vétérinaire par chaîne d’abattage », a commenté à l’AFP le ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll. Pour renforcer les contrôles, les parlementaires auront la possibilité de visiter les établissements. Un comité national d’éthique des abattoirs, ainsi qu’un comité local de suivi auprès de chaque abattoir devraient également être créés.

    Cependant, des points d’interrogation subsistent, notamment en ce qui concerne le visionnage des images (qui et quand, et surtout qui donnera l'alerte en cas de dérive), l’abattage des femelles en gestation (maintenu jusqu'au terme de la gestation), qui pourrait être interdit à l’avenir, et l’abattage rituel. Ce dernier point a été débattu par les parlementaires. « Nous sommes en train de travailler avec les cultes », a indiqué Stéphane Le Foll.

    Adoptée en première lecture, cette proposition de loi devra encore être examinée par le Sénat  pour une adoption définitive, et ce avant début mars. Car après cette date, les travaux de législature seront arrêtés pour cause de campagnes présidentielle et législatives. 


    Autres articles à lire

  • 36 parlementaires contre le broyage des poussins

    ProtectionLa campagne de sensibilisation de l’association de protection L214 a finalement touché le cœur de 36 députés et sénateurs qui ont soumis la question du sort des 50 millions poussins mâles au ministre de l’Agriculture.

    12 Août 2015
  • La vidéosurveillance dans les abattoirs reste facultative

    ProtectionL’amendement voté à l’Assemblée nationale prévoit une expérimentation de la vidéosurveillance dans les abattoirs pendant deux ans, sur la base du volontariat.

    28 Mai 2018
  • Une étiquette « bien-être animal » sur des emballages de poulet

    ProtectionTrois organisations se sont associées au groupe Casino afin de créer un étiquetage particulier indiquant au consommateur le niveau de bien-être dont a bénéficié l’animal au cours de sa vie. Une première en France !

    04 Janvier 2019
  • La fin de l'élevage amateur

    ProtectionEn janvier 2016, les particuliers qui vendent une portée devront se déclarer éleveurs. Jérôme Languille, chef du bureau de la Protection animale au ministère de l’Agriculture, nous explique pourquoi.

    01 Décembre 2015
  • Vidéosurveillance : Olivier Falorni remonte au créneau

    ProtectionA l’initiative de la commission d’enquête parlementaire qu’il a présidée, le député de la Charente-Maritime, Olivier Falorni, présente, jeudi 12 janvier, sa proposition de loi relative au respect de l’animal en abattoir. Il répond aux questions d’Animaux-online et du magazine 30 Millions d’amis et entend bien défendre ses propositions jusqu’au bout pour mettre un terme aux souffrances des bêtes dans les abattoirs dénoncées, l’an dernier, dans des vidéos choc rendues publiques par l’association L214…

    11 Janvier 2017
  • L214, SPA… Tous déçus par les nouvelles mesures annoncées

    ProtectionLes annonces faites mardi par le ministre de l'Agriculture sur le bien-être animal, notamment le broyage des poussins et la castration à vif des porcelets, qui seront interdits fin 2021, manquent d'ambition, aux yeux des ONG militant pour la cause animale.

    29 Janvier 2020
  • Abattoirs : une enquête sur les dérives d’un système

    ProtectionEnvoyé spécial diffuse ce soir sur France 2 un reportage tourné dans trois abattoirs français, montrant la réalité de la souffrance animale, mais aussi des personnes qui y travaillent.

    16 Février 2017
  • Sophie Marceau interpelle les députés contre la souffrance animale

    ProtectionL’actrice s’engage aux côtés de L214 pour dénoncer les conditions d’un élevage industriel de poules pondeuses en Bretagne, et appelle les députés à mettre fin au « supplice vécu chaque année par 33 millions de poules pondeuses ».

    22 Mai 2018
  • La Californie interdit la vente d’animaux d’élevage en animalerie

    ProtectionLa Californie est le premier État américain à promulguer une loi interdisant la vente de chiens, de chats et de lapins provenant d’élevages intensifs dans les animaleries, dès le 1er janvier 2019.

    24 Octobre 2017
  • L214 sur le banc des accusés

    ProtectionLe procès de deux membres de L214, dont son cofondateur Sébastien Arsac, qui devait se dérouler ce lundi a été reporté à la rentrée. Les deux activistes seront jugés pour avoir tourné clandestinement en 2016 des images dans l'abattoir de Houdan.

    12 Juin 2017
  • Loi agricole : les inquiétants reculs pour la condition animale

    ProtectionLe projet de loi doit être voté à l’Assemblée nationale la semaine prochaine, alors que les mesures phares concernant la condition animale – la fin des poules pondeuses en cage et le contrôle vidéo en abattoirs – ont été retirées.

    16 Mai 2018
  • Transport des animaux vivants : une situation à faire changer

    ProtectionUne proposition de loi vise à mieux protéger les animaux d’élevage pendant leur transport, en diminuant la durée autorisée des trajets en France et en renforçant les règles pour les voyages hors de l’Union européenne.

    09 Février 2017
  • Maltraitance dans un abattoir : 8 mois de prison avec sursis

    ProtectionL’abattoir du Vigan et l’un de ses anciens employés ont été condamnés par la justice pour maltraitance animale, une première en France.

    28 Avril 2017
  • Lapin : des acteurs de la filière vont lancer des élevages sans cage

    ProtectionLes principaux acteurs de la filière de la viande de lapin vont lancer des élevages responsables, sans cage, dont les produits seront en vente dans la grande distribution début 2020, ont-ils annoncé mercredi lors d'une conférence de presse.

    06 Juin 2019
  • L214 diffuse les terribles images d'un élevage de lapins breton

    ProtectionCages surpeuplées, sol grillagé, mortalités élevées : l'association de défense des animaux L214 a diffusé mardi soir les terribles images d'un élevage de lapins en cage avant l'examen jeudi d'une proposition de loi en commission à l'Assemblée nationale.

    30 Septembre 2020
  • L’Europe veut bannir l’élevage des lapins en cages

    ProtectionMardi 14 mars, les eurodéputés ont adopté une résolution invitant les éleveurs de lapins à revoir les normes de leur élevage afin d’améliorer le bien-être des quelque 340 millions de lapins qui vivent reclus dans des cages minuscules en Europe.

    15 Mars 2017
  • BOSTON : la vente d’animaux interdite en animalerie

    ProtectionÀ Boston, aux États-Unis, les chiens et chats issus d’élevages ne pourront plus être vendus en animalerie, en raison d’un arrêté municipal adopté le 2 mars dernier. Une décision qui participe à la lutte contre le trafic d’animaux et incite les futurs maîtres à adopter.

    11 Mars 2016
  • Monoprix retire les œufs de poules élevées en batterie de ses rayons

    ProtectionDepuis le 11 avril, les clients des magasins de cette marque de distribution ne trouvent plus dans leurs rayons d'œufs issus de poules élevées en batterie. Bio, plein air, au sol, en volière ou encore en batterie, comment faire la différence ? Un exemple à suivre pour les magasins d'alimentation.

    12 Avril 2016
  • Allemagne : la fin de l'abattage des poussins est pour 2022

    ProtectionL'abattage dans les élevages de poules pondeuses de millions de poussins mâles, jugés improductifs, sera interdit en Allemagne à partir de 2022, selon un projet de loi approuvé mercredi par le gouvernement qui se présente en pionnier sur cette question.

    20 Janvier 2021
  • Bruxelles : une cinquantaine de lapins en colère

    ProtectionDes militants de l'association Compassion in World Farming (CIWF) déguisés en lapins ont manifesté leur mécontentement au Conseil de l'Union européenne, à Bruxelles, concernant les conditions de vie dans les élevages de lagomorphes destinés à finir dans nos assiettes. Présente le 17 mai dernier, Aurélia Greff, porte-parole du CIWF, donne son éclairage sur ce combat.

    19 Mai 2016