S’engager pour protéger les guépards de l’extinction


  • S’engager pour protéger les guépards de l’extinctionPhoto : Tony Crocetta
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    Selon une récente étude britannique, le guépard est devenu une espèce en danger. Consciente de cette menace, l’association Cheetah For Ever a mis en place dès 2015 un programme de surveillance pour limiter la mortalité des guépardeaux et protéger le félin.

    Moins de 7 100 guépards subsistent actuellement en liberté dans le monde, répartis entre l’Afrique, ou se concentre 99% de la population, et l’Iran où il reste une cinquantaine de spécimens. « Le guépard court tout droit vers l’extinction et pourrait disparaître rapidement à moins que des mesures (…) urgentes ne soient prises », indiquent les auteurs de l’étude dans un communiqué. Pour Sarah Durant, qui a dirigé les recherches, « l’espèce est bien plus vulnérable que nous le pensions auparavant ».

    Animal le plus rapide du monde, le guépard n’en n’est pas moins un félin fragile, ayant besoin de grands espaces pour chasser et éviter le plus possible la concurrence avec d’autres carnivores plus redoutables. Or le guépard a été expulsé de 91% des territoires de son habitat par les activités humaines, d’après les résultats de l’étude, ce qui modifie  fortement son équilibre. Pour les chercheurs, le guépard devrait passer de la catégorie des espèces « vulnérables » à celle des espèces « en danger » sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN), car il devient nécessaire, et urgent, de mieux le protéger.

    Protéger les guépardeaux pour repeupler la savane

    Ce constat est partagé depuis plusieurs années par les fondateurs de l’association française Cheetah For Ever*(« Guépard pour toujours »), dont fait partie le photographe animalier Tony Crocetta. Tous passionnés d’Afrique et de faune sauvage, ils ont constaté sur le terrain « une mortalité (ou disparition) importante et alarmante du guépard – plus de 90% de pertes les premières semaines de leur existence – sans commune mesure et très en-deçà des chiffres nécessaires à la survie de l’espèce. » Dès mai 2015, l’association a donc décidé d’agir en mettant en place et en finançant un programme original de surveillance et de protection des guépards et de leurs petits dans l’emblématique réserve de Maasaï Mara au Kenya.

    Cheetah For Ever assure la protection des femelles guépards accompagnées de leurs petites jusqu'aux 5-6 mois de ces derniers. Photo Tony Crocetta
     

    En se basant sur ses observations, Cheetah For Ever a détecté 4 principales menaces :

    - la prédation d’autres espèces comme les léopards, les hyènes ou les chacals qui n’hésitent pas à prendre les proies chassées par le guépard,

    - la destruction des portées par des lions, des buffles, des chiens errants et même des éleveurs de bétail qui, face à la surexploitation des pâturages, font de plus en plus paître leur troupeau à l’intérieur des zones protégées,

    - le braconnage alimenté par le vol et le trafic des guépardeaux pour le commerce illégal de cet animal, particulièrement prisé dans les pays du Golfe comme animal de compagnie,

    - le dérangement causé par les éleveurs et leurs troupeaux qui investissent illégalement la réserve, la modification de l’écosystème après des décennies de brûlis (technique agraire par le feu) sans contrôle, mais aussi par des acteurs du tourisme peu scrupuleux.

    Pour agir face à ces menaces en interférant le moins possible dans la vie de l’animal, l’association déploie des brigades maasaïs et de rangers véhiculés qui surveillent jour et nuit les mères guépards en charge de petits, depuis leur naissance jusque à l’âge de 5 ou 6 mois. Il s’agit de la période la plus critique durant laquelle les guépardeaux sont les plus vulnérables aux différents dangers identifiés.

    Sensibiliser au sort des guépards

    Limiter la mortalité des guépards n’est pas la seule action de l’association. Cette dernière a également mis en place un programme consacré à l’éducation et à la sensibilisation à la sauvegarde de la faune sauvage des jeunes enfants maasaïs habitant aux abords  immédiats de la réserve.

    Tony Crocetta, détaillait ce projet dans une interview au magazine 30 Millions d’amis de mars 2016 : « Une bibliothèque a été construite dans le village de Mararianta qui jouxte le parc, gérée par la communauté maasaï. Nous avons amorcé, depuis peu, un travail avec une deuxième école, qui compte plus de 600 enfants ! Des sorties éducatives, des safaris de vision, du nettoyage des déchets plastiques, un programme de protection d’arbres indigènes sont organisés régulièrement pour éduquer les nouvelles générations à l’importance de la sauvegarde de la faune et de l’environnement. »

    La brigade suit la vie de plusieurs femelles dont Malïka, « icône » du programme. On peut suivre leurs actualités sur le site de Cheetah For Ever et sur sa page Facebook, et en profiter pour découvrir en détail les actions de l’association et soutenir son programme grâce à des dons.

    *Le programme Cheetah For Ever est avalisé, homologué et supervisé par les autorités du Kenya Wildlife Service (KWS), du Narok County Government et de l’université du Maasaï-Mara (Maasai Mara University). Il est soutenu notamment par l’association Beauval Nature, son premier partenaire significatif.

     


    Autres articles à lire

  • Incroyable découverte : un lionceau des cavernes retrouvé congelé

    Faune sauvageUn petit lion, vieux d’au moins 20 000 ans, a été retrouvé en Sibérie dans un très bon état de conservation, ce qui devrait permettre aux chercheurs d’en apprendre plus sur les félins, à l’époque où ils côtoyaient les mammouths et les ours des cavernes.

    14 Novembre 2017
  • Patagonie chilienne : Le lion des montagnes

    Faune sauvageLe puma est le plus grand des félidés, autrement dit le plus grand des petits félins. Traqué par les bergers de Patagonie ou les cow-boys du Far West, cet agile prédateur, rapide et puissant, a appris à se faire discret. Le déclin de sa population en a même fait une espèce rare…

    15 Novembre 2018
  • Découverte du mammifère vivant à la plus haute altitude au monde

    Faune sauvageJusqu’où y a-t-il de la vie sur terre ? Une nouvelle réponse à cette question vient d’être apportée par des alpinistes qui ont découvert un spécimen de souris à oreilles jaunes au sommet du volcan Llullaillaco, à la frontière du Chili et de l’Argentine, à 6 739 mètres d’altitude : un record !

    20 Juillet 2020
  • Les rats-taupes nus sont sourds, et c’est tant mieux pour eux !

    Faune sauvageParadoxalement, les rats-taupes nus font énormément de bruits, alors qu’ils ont une très mauvaise audition ! Des chercheurs américains viennent de découvrir que cette caractéristique était le résultat de mutations génétiques…Très bénéfiques pour eux ! Explications.

    04 Septembre 2020
  • Miguel et Junior vivront

    Faune sauvageLes rescapés du groupe de macaques de la Pinède ont rejoint le sanctuaire de l’Arche, où ils pourront être vus sans danger. Pourtant, ils sont porteurs de l’herpès B, comme leurs 163 congénères, euthanasiés en mai dernier. Seraient-ils mort pour rien ?

    02 Août 2018
  • Une soigneuse a été tuée par un tigre dans un zoo en Espagne

    Faune sauvageUne soigneuse a été retrouvée morte samedi 2 juillet dans la cage d'un tigre du parc animalier où elle était employée. Aucune explication sur cette mort pour le moment.

    03 Juillet 2016
  • IFAW à la rescousse des rhinocéros

    Faune sauvageLe 22 septembre dernier, c’était la journée mondiale du rhinocéros. Ce gros mammifère comporte 5 espèces différentes, toutes en danger d’extinction. C'est pourquoi, de nombreux organismes, dont IFAW, œuvrent à sa protection.

    24 Septembre 2020
  • Un bison sauvage abattu en Allemagne

    Faune sauvageAucun bison sauvage en liberté n’avait été aperçu en Allemagne depuis environ 250 ans. L’un d'eux a pourtant récemment réapparu dans le pays, près de la frontière avec la Pologne, avant d’être abattu sur ordre de la police, craignant pour la population. L’association WWF a porté plainte pour cette atteinte à une espèce protégée.

    22 Septembre 2017
  • Deux bébés pandas au lieu d'un seul attendus au zoo de Beauval

    Faune sauvageHuan Huan, la panda femelle prêtée par la Chine au zoo de Beauval à Saint-Aignan-sur Cher, attend des bébés jumeaux et non pas un seul bébé, a révélé mardi une ultime échographie effectuée avant la mise bas, prévue vendredi ou samedi.

    02 Août 2017
  • Un rhinocéros dans un scanner : une première mondiale

    Faune sauvageLayla, une femelle rhinocéros noir est le premier individu de son espèce à passer un scanner. Ses soigneurs d’un zoo de Chicago s’inquiétaient de ne pas trouver la cause d’une gêne respiratoire, potentiellement très dangereuse pour l’animal.

    02 Mai 2018
  • Naissance exceptionnelle d'un orang-outan de Bornéo à Paris

    Faune sauvageLa famille d'orangs-outans de la ménagerie du Jardin des Plantes à Paris vient de s'agrandir avec la naissance de Java, une femelle née il y a huit jours. La dernière naissance d'un orang-outan à la ménagerie remontait à 2005.

    24 Octobre 2018
  • Etats-Unis : des 'bombes de cyanure' pour tuer les animaux

    Faune sauvageL'administration du président américain Donald Trump a levé l'interdiction, malgré l'opposition de groupes de défense de l'environnement, de pièges empoisonnés au cyanure de sodium destinés à tuer renards, coyotes et chiens sauvages.

    09 Août 2019
  • Eléphants : le Botswana prend ses responsabilités

    Faune sauvageLe Botswana a reconnu publiquement la crise actuelle des éléphants. Sa position, courageuse et inédite, a été saluée par le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW). Une bonne nouvelle en cette journée mondiale des animaux.

    04 Octobre 2016
  • La musaraigne-éléphant : un animal original et méconnu

    Faune sauvageLe parc Biotropica, en Normandie, s’est vu confier par le zoo de Rotterdam un couple de musaraignes-éléphants de Peters. Au total, seule une quinzaine d’individus peuvent être observés en Europe. Zoom sur cette espèce aussi intrigante qu’intéressante.

    22 Mai 2019
  • Diable de Tasmanie : pour la première fois observable en France

    Faune sauvageAfin de protéger ce marsupial australien du cancer qui le décime, un programme s’efforce de capturer les individus sains, de les placer dans une zone protégée de la Tasmanie ainsi que dans des zoos pour multiplier les viviers sains et travailler sur un vaccin.

    18 Avril 2019
  • Où écouter le brame du cerf ?

    Faune sauvageLa saison du brame va bientôt commencer. En choisissant un massif forestier réputé pour sa diversité en cervidés, vous avez toutes les chances d’assister à ce moment magique. Une paire de jumelles et beaucoup de discrétion sont primordiaux pour ne pas en rater une miette. Suivez le guide…

    24 Août 2016
  • Luc Besson pourra garder ses cerfs

    Faune sauvageLa justice a débouté, ce jeudi 26 décembre 2019, des chasseurs qui avaient porté plainte contre le cinéaste Luc Besson en l'accusant de laisser proliférer sur sa propriété de l'Orne des cerfs au détriment des champs voisins, selon les avocats des deux parties.

    26 Décembre 2019
  • Une majorité de Français favorable à la réintroduction de l'ours

    Faune sauvageUne nette majorité de quelque 6.000 internautes français consultés en juillet sont favorables à la prochaine introduction de deux ourses dans les Pyrénées voulues par Nicolas Hulot, y compris parmi les habitants des six départements du massif.

    23 Août 2018
  • Le diable de Tasmanie : une résistance inespérée

    Faune sauvageL’horizon de l’emblématique diable de Tasmanie est peut-être en train de s’éclaircir. Menacé d’extinction par une forme contagieuse de cancer, ce marsupial montre des signes d’adaptation qui sont autant d’espoirs pour la survie de cette espèce unique.

    29 Mars 2019
  • Indonésie : non, les populations d’orangs-outans ne sont pas en hausse

    Faune sauvageContrairement aux récentes déclarations du gouvernement indonésien, les populations d'orangs-outans n'ont pas augmenté, loin s'en faut.

    09 Novembre 2018