S’engager pour protéger les guépards de l’extinction


  • S’engager pour protéger les guépards de l’extinctionPhoto : Tony Crocetta
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    Selon une récente étude britannique, le guépard est devenu une espèce en danger. Consciente de cette menace, l’association Cheetah For Ever a mis en place dès 2015 un programme de surveillance pour limiter la mortalité des guépardeaux et protéger le félin.

    Moins de 7 100 guépards subsistent actuellement en liberté dans le monde, répartis entre l’Afrique, ou se concentre 99% de la population, et l’Iran où il reste une cinquantaine de spécimens. « Le guépard court tout droit vers l’extinction et pourrait disparaître rapidement à moins que des mesures (…) urgentes ne soient prises », indiquent les auteurs de l’étude dans un communiqué. Pour Sarah Durant, qui a dirigé les recherches, « l’espèce est bien plus vulnérable que nous le pensions auparavant ».

    Animal le plus rapide du monde, le guépard n’en n’est pas moins un félin fragile, ayant besoin de grands espaces pour chasser et éviter le plus possible la concurrence avec d’autres carnivores plus redoutables. Or le guépard a été expulsé de 91% des territoires de son habitat par les activités humaines, d’après les résultats de l’étude, ce qui modifie  fortement son équilibre. Pour les chercheurs, le guépard devrait passer de la catégorie des espèces « vulnérables » à celle des espèces « en danger » sur la liste rouge de l’Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN), car il devient nécessaire, et urgent, de mieux le protéger.

    Protéger les guépardeaux pour repeupler la savane

    Ce constat est partagé depuis plusieurs années par les fondateurs de l’association française Cheetah For Ever*(« Guépard pour toujours »), dont fait partie le photographe animalier Tony Crocetta. Tous passionnés d’Afrique et de faune sauvage, ils ont constaté sur le terrain « une mortalité (ou disparition) importante et alarmante du guépard – plus de 90% de pertes les premières semaines de leur existence – sans commune mesure et très en-deçà des chiffres nécessaires à la survie de l’espèce. » Dès mai 2015, l’association a donc décidé d’agir en mettant en place et en finançant un programme original de surveillance et de protection des guépards et de leurs petits dans l’emblématique réserve de Maasaï Mara au Kenya.

    Cheetah For Ever assure la protection des femelles guépards accompagnées de leurs petites jusqu'aux 5-6 mois de ces derniers. Photo Tony Crocetta
     

    En se basant sur ses observations, Cheetah For Ever a détecté 4 principales menaces :

    - la prédation d’autres espèces comme les léopards, les hyènes ou les chacals qui n’hésitent pas à prendre les proies chassées par le guépard,

    - la destruction des portées par des lions, des buffles, des chiens errants et même des éleveurs de bétail qui, face à la surexploitation des pâturages, font de plus en plus paître leur troupeau à l’intérieur des zones protégées,

    - le braconnage alimenté par le vol et le trafic des guépardeaux pour le commerce illégal de cet animal, particulièrement prisé dans les pays du Golfe comme animal de compagnie,

    - le dérangement causé par les éleveurs et leurs troupeaux qui investissent illégalement la réserve, la modification de l’écosystème après des décennies de brûlis (technique agraire par le feu) sans contrôle, mais aussi par des acteurs du tourisme peu scrupuleux.

    Pour agir face à ces menaces en interférant le moins possible dans la vie de l’animal, l’association déploie des brigades maasaïs et de rangers véhiculés qui surveillent jour et nuit les mères guépards en charge de petits, depuis leur naissance jusque à l’âge de 5 ou 6 mois. Il s’agit de la période la plus critique durant laquelle les guépardeaux sont les plus vulnérables aux différents dangers identifiés.

    Sensibiliser au sort des guépards

    Limiter la mortalité des guépards n’est pas la seule action de l’association. Cette dernière a également mis en place un programme consacré à l’éducation et à la sensibilisation à la sauvegarde de la faune sauvage des jeunes enfants maasaïs habitant aux abords  immédiats de la réserve.

    Tony Crocetta, détaillait ce projet dans une interview au magazine 30 Millions d’amis de mars 2016 : « Une bibliothèque a été construite dans le village de Mararianta qui jouxte le parc, gérée par la communauté maasaï. Nous avons amorcé, depuis peu, un travail avec une deuxième école, qui compte plus de 600 enfants ! Des sorties éducatives, des safaris de vision, du nettoyage des déchets plastiques, un programme de protection d’arbres indigènes sont organisés régulièrement pour éduquer les nouvelles générations à l’importance de la sauvegarde de la faune et de l’environnement. »

    La brigade suit la vie de plusieurs femelles dont Malïka, « icône » du programme. On peut suivre leurs actualités sur le site de Cheetah For Ever et sur sa page Facebook, et en profiter pour découvrir en détail les actions de l’association et soutenir son programme grâce à des dons.

    *Le programme Cheetah For Ever est avalisé, homologué et supervisé par les autorités du Kenya Wildlife Service (KWS), du Narok County Government et de l’université du Maasaï-Mara (Maasai Mara University). Il est soutenu notamment par l’association Beauval Nature, son premier partenaire significatif.

     


    Autres articles à lire

  • Où écouter le brame du cerf ?

    Faune sauvageLa saison du brame va bientôt commencer. En choisissant un massif forestier réputé pour sa diversité en cervidés, vous avez toutes les chances d’assister à ce moment magique. Une paire de jumelles et beaucoup de discrétion sont primordiaux pour ne pas en rater une miette. Suivez le guide…

    24 Août 2016
  • Pourquoi le cerf brame-t-il un peu plus tôt chaque année ?

    Faune sauvageHabituellement, la saison du brame du cerf démarre dans nos forêts à la mi-septembre. Mais depuis quelques années, l’appel du brame commence plus tôt. Eric Dion, gestionnaire du domaine de Saint-Benoît, à Rambouillet, nous explique pourquoi.

    13 Octobre 2018
  • Fritz, l’ourson de Berlin, n’a pas survécu

    Faune sauvageLe jeune ours polaire né il y a quatre mois dans le Tierpark de Berlin a succombé à une hépatite, a annoncé le zoo avec tristesse.

    08 Mars 2017
  • Mort de plusieurs rhinocéros placés dans une nouvelle réserve

    Faune sauvageNeuf rhinocéros noirs, une sous-espèce en grand danger d'extinction, sont morts après avoir été déplacés en juin dans une réserve du sud du Kenya. Une enquête est en cours pour déterminer les raisons de ces disparitions.

    18 Juillet 2018
  • L’ourson échappé a été retrouvé sain et sauf

    Faune sauvageL’ourson en difficulté, capturé en Ariège après avoir perdu sa mère mais qui s’était échappé lundi de l’enclos où il était soigné, a été retrouvé mardi et placé 'en lieu sûr' par des agents de l’Office national de la chasse.

    19 Juin 2019
  • Le Masaï-Mara a conscience de l’intérêt de préserver sa faune

    Faune sauvageTony Crocetta est un photographe professionnel, amoureux des animaux et plus encore de l’Afrique. Il y a une bonne dizaine d’années, il a tout quitté, son emploi, la France, pour créer son entreprise de safari photographique en plein cœur du Masaï Mara, « Melting Pot Safari ». De retour sur « ses » terres africaines, après la crise du Covid-19, il nous fait un bilan de ce que traverse ce pays, sa faune et sa population…

    09 Septembre 2020
  • Enquête : avez-vous vu un hérisson ?

    Faune sauvageLe meilleur ami de nos jardins a besoin de votre aide ! Pour la deuxième année consécutive, la LPO invite les citoyens à participer encore plus nombreux à l’enquête « Mission Hérisson » qui doit permettre aux scientifiques d’évaluer l’état de santé de cette espèce, les causes et l’importance de son déclin…

    21 Avril 2021
  • La musaraigne-éléphant : un animal original et méconnu

    Faune sauvageLe parc Biotropica, en Normandie, s’est vu confier par le zoo de Rotterdam un couple de musaraignes-éléphants de Peters. Au total, seule une quinzaine d’individus peuvent être observés en Europe. Zoom sur cette espèce aussi intrigante qu’intéressante.

    22 Mai 2019
  • Intox : non, le loup n’est pas (encore) de retour en Bretagne

    Faune sauvageAprès que de nombreux medias ont relayé le retour du loup en Bretagne, l’association FERUS, spécialisée dans la conservation des grands prédateurs, affirme que cette information est fausse.

    25 Septembre 2018
  • Alpes-de-Haute-Provence : le premier loup abattu en 2020

    Faune sauvageUne louve aperçue 'à proximité d'un élevage de bovins' dans les Alpes-de-Haute-Provence a été lundi le premier loup abattu en France pour l'année 2020, a-t-on appris mardi auprès d'une association et de la préfecture.

    28 Janvier 2020
  • Une soigneuse a été tuée par un tigre dans un zoo en Espagne

    Faune sauvageUne soigneuse a été retrouvée morte samedi 2 juillet dans la cage d'un tigre du parc animalier où elle était employée. Aucune explication sur cette mort pour le moment.

    03 Juillet 2016
  • La gorille Koko est morte

    Faune sauvageLe gorille qui parlait le langage des signes est mort ce jeudi 21 juin à l’âge de 46 ans. Mondialement célèbre, la primate (c'était une femelle) a été élevée par l’éthologue Penny Patterson dont les travaux scientifiques ont suscité la polémique à cause d’une trop grande proximité affective avec Koko.

    21 Juin 2018
  • Pourquoi les macaques japonais ont-ils le visage rouge ?

    Faune sauvageLa couleur rouge a toujours occupé une place particulière au sein des sociétés humaines. Associée à la puissance et à la richesse pendant l’Antiquité, elle revêt ensuite de multiples symboliques selon les époques. Mais qu’en est-il chez d’autres espèces, et notamment chez les primates non-humains ?

    23 Octobre 2019
  • Ont-ils leur Kâmasûtra ?

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… le kamasutra.

    14 Mai 2016
  • Le bœuf musqué, un survivant

    Faune sauvageS’il a côtoyé les mammouths et les tigres à dents de sabre, il est aujourd’hui l’un des rares grands mammifères (avec l’ours polaire) à survivre dans les zones glacées de l’Arctique. Mais le réchauffement qui sévit aujourd’hui sur notre planète pourrait avoir raison de sa résistance.

    18 Juillet 2016
  • Patagonie chilienne : Le lion des montagnes

    Faune sauvageLe puma est le plus grand des félidés, autrement dit le plus grand des petits félins. Traqué par les bergers de Patagonie ou les cow-boys du Far West, cet agile prédateur, rapide et puissant, a appris à se faire discret. Le déclin de sa population en a même fait une espèce rare…

    15 Novembre 2018
  • Indonésie : non, les populations d’orangs-outans ne sont pas en hausse

    Faune sauvageContrairement aux récentes déclarations du gouvernement indonésien, les populations d'orangs-outans n'ont pas augmenté, loin s'en faut.

    09 Novembre 2018
  • Australie : réintroduction réussie pour le chat marsupial moucheté !

    Faune sauvageCette petite bouille ne ressemble à aucun animal de votre répertoire ? C’est normal, il vient d’Australie ! Alors qu'il a disparu depuis 60 ans, des personnes se sont battues pour le réintroduire, avec succès !

    04 Juin 2019
  • Deux bébés pandas au lieu d'un seul attendus au zoo de Beauval

    Faune sauvageHuan Huan, la panda femelle prêtée par la Chine au zoo de Beauval à Saint-Aignan-sur Cher, attend des bébés jumeaux et non pas un seul bébé, a révélé mardi une ultime échographie effectuée avant la mise bas, prévue vendredi ou samedi.

    02 Août 2017
  • Incroyable découverte : un lionceau des cavernes retrouvé congelé

    Faune sauvageUn petit lion, vieux d’au moins 20 000 ans, a été retrouvé en Sibérie dans un très bon état de conservation, ce qui devrait permettre aux chercheurs d’en apprendre plus sur les félins, à l’époque où ils côtoyaient les mammouths et les ours des cavernes.

    14 Novembre 2017