Un premier diplôme en France pour le droit des animaux


  • Un premier diplôme en France pour le droit des animauxPhoto : SutterStock
  • Protection/ Droit

    Alors que le code civil a fait évoluer le statut juridique de l’animal, l’université de Limoges a créé le premier diplôme universitaire consacré à la question complexe et méconnue du droit animal. Une initiative soutenue par la Fondation 30 Millions d’Amis.

    Le statut juridique de l’animal évolue, mais le droit le concernant reste complexe et original. Alors que depuis le 16 février 2015 les animaux sont considérés par le Code civil comme des êtres vivants doués de sensibilité, et non plus comme des meubles, un premier diplôme universitaire (DU) entièrement consacré au droit animalier a été créé par l'université de Limoges. Cette initiative est portée par Jean-Pierre Marguénaud, considéré comme le père du droit animalier en France, et Lucille Boisseau-Sowinski, maître de conférence en droit privé et spécialiste du bien-être animal. Le diplôme est soutenu financièrement par la Fondation 30 Millions dAmis qui a fait de l’évolution du statut juridique de l’animal l’un de ses principaux combats.

    « Pour la Fondation, il s’agit d’un enjeu majeur car c’est par le savoir juridique que l’on va faire avancer la cause animale. Il est de notre devoir de faire progresser le droit des animaux et de favoriser la transmission de cette expertise », a commenté Jean-François Legueulle, délégué général de la Fondation 30 Millions d’Amis, à propos de cette nouvelle formation universitaire.

    Du droit mais aussi de la philosophie et de l’anthropologie

    La première session a débuté le 5 septembre 2016, sur le campus de Brive-la -Gaillarde, une antenne de l’Université de Limoges. En 9 jours et 54 heures de cours, la formation a pour objectif d’enseigner les connaissances juridiques de base en droit animalier, en France mais aussi en Europe et à l’international, tout en adoptant une approche transversale mêlant aussi bien des questions philosophiques qu’anthropologiques. « On aborde la question de la protection des animaux et d’autres problématiques comme la protection contre les animaux dangereux », souligne Lucille Boisseau-Sowinski.

    Sur les 83 candidatures reçues, 29 personnes ont été sélectionnées pour suivre ce premier DU. Lucille Boisseau-Sowinski a veillé à ce que la promotion soit hétérogène afin de stimuler les échanges. Ce diplôme s’adresse aux étudiants en formation, aux professionnels du monde judicaire et aux personnes travaillant avec les animaux comme des bénévoles d’associations par exemple. Des avocats, des étudiants en master de droit, en sciences politiques ou en éthologie, des professeurs du secondaire ou bien encore des attachés territoriaux et un comportementaliste en droit canin ont fait partie des premiers effectifs.

    Une meilleure formation pour les juges et les vétérinaires

    « L’objectif est d’offrir une formation complémentaire, soit à des gens déjà en activité, soit à des personnes ayant un parcours d’études bien avancé », précise Lucille Boisseau-Sowinski. « Il n’y a pas encore assez de débouchés professionnels en droit animalier qui justifierait la création d’un master à part entière sur ce sujet. » Pourtant la demande est forte. Face à un grand nombre de candidatures, l’université de Limoges a décidé d’ouvrir une session exceptionnelle en janvier 2017. Jusqu’à présent en France, seule la faculté de Strasbourg délivrait des cours de droit animal, mais au sein d’un master général en « éthique et société ».

    A partir de septembre 2017, le diplôme de l’université de Limoges espère nouer des liens avec l’école de la magistrature pour donner aux juges une meilleure connaissance du droit animalier, mais aussi avec les écoles vétérinaires pour renforcer leurs formations sur le bien-être et la protection des animaux. En attendant, un premier prix, baptisé prix Jules-Michelet, récompensera en mars 2017 la meilleure proposition d’amendement dans le domaine du droit animalier rédigée par un étudiant du diplôme.

     

     

     


    Autres articles à lire

  • Sensibilisation des enfants aux animaux : le rôle de l’école

    ProtectionIntellectuels, associations et entreprises proposent de faire entrer un enseignement éthique et pratique sur les animaux dans les écoles.

    23 Février 2017
  • Nouveau « plan ours » : les associations révoltées

    ProtectionLe gouvernement 'n'engagera pas de nouvelles réintroductions d'ours' dans les Pyrénées, communiquera leurs localisations, et favorisera leurs effarouchement ont annoncé les ministères de la Transition écologique et de l'Agriculture. Cette nouvelle feuille de route a été réalisée sans les associations environnementales, qui ont boycotté la réunion.

    07 Juin 2019
  • Corrida, abattoirs, maltraitance : l’offensive judiciaire se durcit

    ProtectionLa SPA a annoncé avoir déposé plainte contre les organisateurs de corridas en France et prépare d’autres actions judiciaires « contre les tortionnaires des bêtes ». L’ensemble des associations de la cause animale se battent ainsi pour que leurs combats, portés depuis de nombreuses années, fassent enfin évoluer la loi en faveur des animaux.

    10 Novembre 2017
  • La Floride autorise l'assistance à animal en danger

    ProtectionEn Floride, les citoyens peuvent désormais légalement briser la vitre d’une voiture pour secourir un animal enfermé à l'intérieur, en pleine chaleur. Une mesure quasi inédite aux États-Unis, où deux États seulement ont déjà adopté cette législation.

    18 Mars 2016
  • Un Code de l'animal voit le jour en France grâce à 30 Millions d'Amis

    ProtectionÉdité par la Fondation 30 Millions d’Amis, ce Code rassemble les articles de lois défendant les droits des animaux et constitue une nouvelle étape d’envergure après l’évolution historique du Code civil en 2015, reconnaissant les animaux comme des êtres sensibles.

    26 Mars 2018
  • La Garantie de conformité s’applique aux troubles du comportement

    ProtectionA l’occasion d’une plainte d’un acheteur à propos du comportement du chien qacquis auprès d’une éleveuse, le Tribunal d’instance de Musset a eu l’occasion de prononcer, dans une décision du 23 mars 2018 (RG n°11 17-000046), la résolution de la vente d’un chien sur la base de la garantie de conformité appliquée aux troubles du comportement.

    24 Avril 2018
  • Berlin : un permis pour adopter un chien

    ProtectionPasser le permis avant d'adopter un chien, c'est l'idée d'une nouvelle législation qui sera appliquée à Berlin courant 2016. Les futurs propriétaires devront désormais passer des épreuves avant d'obtenir ce certificat les autorisant à recueillir un chien. Une mesure qui est loin de faire l'unanimité…

    26 Mai 2016
  • Le Parlement favorable au partage des fichiers d’identification

    ProtectionPour lutter contre le commerce illicite des animaux de compagnie, le Parlement européen s’est montré favorable au partage des fichiers d’identification des chats et des chiens de tous les États membres.

    10 Mars 2016
  • Les avocats au chevet de l’animal

    ProtectionMaître Desvallon, avocate au Barreau de Paris, a créé un groupe réunissant vingt avocats du Barreau de Paris pour travailler à la création d’un statut juridique propre à l’animal, inexistant aujourd’hui.

    24 Novembre 2017
  • La liste positive d’une passionnée

    ProtectionA peine diplômée en droit animalier*, Célia Fontaine a reçu le prix Jules-Michelet de la Fondation 30 Millions d’Amis pour sa proposition de loi d’une Liste positive des mammifères exotiques détenus par les particuliers.

    25 Avril 2018
  • Parti animaliste : débuts jugés 'prometteurs' aux législatives

    ProtectionAu lendemain du premier tour des élections législatives, le parti animaliste obtient un peu plus de 1 % des suffrages au niveau national et réalise son meilleur score en Corse.

    12 Juin 2017
  • Louis Schweitzer : le bonheur de l’homme passe par celui de l’animal

    ProtectionPrésident de la Fondation Droit Animal Éthique et Science (LFDA), l’ex-grand patron de Renault vient de publier un ouvrage dont le titre résume le dilemme de nos sociétés modernes : ‘Faut-il arrêter de manger de la viande ?’

    06 Mars 2020
  • Le chien n'est pas un bien de consommation remplaçable

    ProtectionDécidément, les animaux restent au centre des débats juridiques et la décision de la Cour de cassation du 9 décembre 2015 (dont la publication confirme l’importance) a confirmé que le chien, animal de compagnie, n’est pas susceptible de remplacement au sens de l’article L. 211-9 du Code de la consommation. Cette décision a été abondamment commentée.

    10 Mars 2016
  • Un manifeste pour exhorter les politiques à s’engager pour les animaux

    ProtectionDans la perspective des échéances électorales de 2017, 26 organisations de protection animale se sont rassemblées au sein du Collectif AnimalPolitique, mutualisant ainsi et de manière totalement inédite dans leur histoire, leurs expertises et leurs expériences. L’objectif est clair: contribuer, à travers 30 propositions concrètes, réalistes et immédiatement applicables, à imposer la question animale au cœur des préoccupations des politiques français.

    23 Novembre 2016
  • Pour la création d’un secrétariat d’Etat à la condition animale !

    ProtectionDans un manifeste publié par Le Monde, plusieurs personnalités – dont Boris Cyrulnik et Matthieu Ricard – plaident pour que l’animal obtienne une meilleure place dans notre société.

    18 Octobre 2016
  • Décès d'une orque à Marineland : une plainte déclarée irrecevable

    ProtectionLa plainte déposée par Sea Shepherd suite au décès d’une orque dans le parc Marineland, en 2015, a été jugée irrecevable par le tribunal, à cause d’un problème de procédure. L’ONG assure poursuivre le combat.

    09 Novembre 2017
  • Nouvelle réglementation pour les orques et les dauphins

    ProtectionLa ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a signé un arrêté visant à améliorer le bien-être des cétacés dans les parcs animaliers.

    04 Mai 2017
  • La Chine, nouvel eldorado pour les spectacles d’orques ?

    ProtectionEn Europe et aux Etats-Unis, les parcs SeaWorld tentent de se conformer aux attentes d’un public de plus en plus sensibilisé, en s’engageant à ne plus élever d’orques en captivité. En Asie, la société veut se développer en Chine, où les parcs aquatiques ont, malheureusement, le vent en poupe.

    28 Mars 2017
  • Un syndic d'immeuble peut-il m'interdire de posséder un animal ?

    ProtectionUn règlement de copropriété ne peut, en aucun cas, interdire de posséder, dans son appartement ou sa maison, un animal domestique familier et non dangereux. C’est la loi.

    03 Janvier 2016
  • Maltraitance : les limites à l’interdiction de détention d’un animal

    ProtectionLes peines pour maltraitance animale peuvent être assorties d’une interdiction, parfois à vie, de détenir un animal. Si la mesure est essentielle pour lutter contre les atteintes faites aux animaux, elle comporte, en l’état, des limites dans son application.

    07 Juin 2018