Isabelle Dudouet-Bercegeay : Un parti pour les animaux


  • Isabelle Dudouet-Bercegeay : Un parti pour les animauxPhoto : DR
  • Protection/ Droit

    Coprésidente du parti animaliste, cette diplômée en sciences agronomiques et techniques  entend, avec les siens, mettre la cause animale au cœur du débat politique. En attendant de faire élire ses candidats aux législatives…

    Animaux-Online : Créer un parti animaliste en France, est-ce le bon moment ?

    Oui, car les Français sont de plus en plus sensibles aux maltraitances animales, et ils acceptent de moins en moins l’immobilisme de nos dirigeants. Or, pour les rares partis qui abordent la question animale, celle-ci se retrouve diluée parmi diverses  thématiques. Quant aux grands partis traditionnels, cette question est juste inexistante.

    La cause animale vaut-elle à elle seule l’engagement d’un parti politique ?

    Sans aucun doute car, pour une majorité de Français, il n’est plus acceptable aujourd’hui d’infliger aux animaux le sort qu’ils subissent au quotidien. Si le travail des associations est remarquable et essentiel, elles se heurtent à l’immobilisme des élus qui se sont succédé.

    Il existe des partis animalistes dans d’autres pays européens. Un parti animaliste européen va-t-il en naître ?

    Le Parti animaliste s’inscrit dans le mouvement international de politisation de la question animale qui compte plusieurs partis politiques dédiés à celle-ci. Ils travaillent ainsi de concert. La question d’un parti européen est en cours de réflexion.

    Quels sont les principaux thèmes de votre programme ?

    Parmi les mesures phares que nous proposons, il y a la volonté de voir adosser à la constitution française une charte de protection animale qui reconnaît le caractère sensible des animaux et leur intérêt à ne pas souffrir. Nous voulons la création d’un ministère de la protection animale. Celle-ci ne doit plus dépendre du ministère de l’Agriculture comme aujourd’hui car il y a conflit d’intérêts. On le voit avec ce qui se passe dans les abattoirs. Nous voulons l’abolition de la corrida et des combats de coqs, renforcer la protection des sanctuaires marins et leur extension, abolir le piégeage et les pratiques de chasse de loisir, interdire les animaux dans les cirques, créer une agence nationale des méthodes non-animales pour accompagner la transition de la recherche expérimentale sur animaux vers des méthodes n’utilisant pas d’animaux. On demande aussi l’interdiction d’abattre les animaux sans insensibilisation préalable, la fin des mutilations… Ce n’est qu’une partie du programme que vous pouvez découvrir sur notre site*.

    Présenterez-vous un candidat du parti animaliste aux élections présidentielles ?

    Non, cela n’est pas envisagé. Mais nous présenterons des candidats aux législatives. Après 15 jours d’existence, notre parti a déjà accueilli plus de 300 adhérents qui seront pour certains des candidats potentiels.

    Les partis politiques qui présentent des candidats aux présidentielles s’inspirent-ils de votre programme ?

    Oui. A peine élu à la primaire de la droite et du centre, François Fillon a repris par exemple, dans ses propositions, certains éléments de notre programme comme faciliter l’admission des animaux de compagnie dans les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) ou dans les foyers d’hébergements d’urgence et les centres d’hébergement et de réinsertion sociale, ou encore la problématique de l’alternative à l’expérimentation animale. Ce qui est certain, c’est que notre parti permettra d’identifier un électorat français pour lequel la question animale est fondamentale et prioritaire. Cela devrait inciter les autres partis (et cela commence déjà) à s’emparer de la problématique et à s’y investir davantage.


    Autres articles à lire

  • Louis Schweitzer : le bonheur de l’homme passe par celui de l’animal

    ProtectionPrésident de la Fondation Droit Animal Éthique et Science (LFDA), l’ex-grand patron de Renault vient de publier un ouvrage dont le titre résume le dilemme de nos sociétés modernes : ‘Faut-il arrêter de manger de la viande ?’

    06 Mars 2020
  • Maltraitance : les limites à l’interdiction de détention d’un animal

    ProtectionLes peines pour maltraitance animale peuvent être assorties d’une interdiction, parfois à vie, de détenir un animal. Si la mesure est essentielle pour lutter contre les atteintes faites aux animaux, elle comporte, en l’état, des limites dans son application.

    07 Juin 2018
  • Le Royaume-Uni rejette une loi de l’UE sur le droit animal

    ProtectionLe Parlement britannique prépare son Brexit et revoit l’ensemble des lois européennes : parmi elles, il a rejeté un texte du traité de Lisbonne qui reconnaît la souffrance et les émotions des animaux.

    23 Novembre 2017
  • La Suisse veut limiter la souffrance du homard

    ProtectionLa Suisse étudie un texte de loi visant à mieux traiter le homard en interdisant de plonger le crustacé vivant dans de l’eau bouillante.

    04 Janvier 2017
  • Une pétition contre l'euthanasie d'un animal en bonne santé

    ProtectionEn France, tout propriétaire d'un animal de compagnie peut le faire euthanasier sans motif exigé. Aucune loi ne l'interdit. C'est ainsi que, parfois, un chien ou chat en bonne santé peut être amené chez un vétérinaire si sa famille n’en veut plus, et être endormi définitivement. Une pratique qui va pourtant à l’encontre des valeurs de nombreux vétérinaires…

    20 Avril 2016
  • La liste positive d’une passionnée

    ProtectionA peine diplômée en droit animalier*, Célia Fontaine a reçu le prix Jules-Michelet de la Fondation 30 Millions d’Amis pour sa proposition de loi d’une Liste positive des mammifères exotiques détenus par les particuliers.

    25 Avril 2018
  • La Garantie de conformité s’applique aux troubles du comportement

    ProtectionA l’occasion d’une plainte d’un acheteur à propos du comportement du chien qacquis auprès d’une éleveuse, le Tribunal d’instance de Musset a eu l’occasion de prononcer, dans une décision du 23 mars 2018 (RG n°11 17-000046), la résolution de la vente d’un chien sur la base de la garantie de conformité appliquée aux troubles du comportement.

    24 Avril 2018
  • Vente de chiots aux enchères : le député Loïc Dombreval indigné

    ProtectionA l’annonce de la vente aux enchères de quelque 300 chiots en Mayenne, suite à la faillite d’un élevage, le monde de la protection animale est révolté. Après la demande d’interdiction de la vente par de la Fondation 30 Millions d’amis, c’est le monde politique qui s’indigne de la marchandisation d’animaux de compagnie.

    04 Avril 2019
  • La jeunesse s’engage pour la Journée mondiale de la vie sauvage

    ProtectionUne nouvelle génération, sensibilisée à l’urgente nécessité de protéger les animaux contre la criminalité et les problèmes environnementaux, veut faire entendre sa voix et s’engage à l’occasion de la Journée mondiale de la vie sauvage, ce vendredi 3 mars.

    03 Mars 2017
  • Quels papiers doit-on fournir en cas de donation entre particuliers ?

    ProtectionMême si l’actuel propriétaire de l’animal est content de vous trouver parce qu’il ne peut plus s’occuper de son compagnon, et même si ce dernier n’a aucune valeur marchande, il y a un minimum de papiers à établir entre vous afin d'éviter tout litige ultérieur.

    23 Décembre 2015
  • Le chien n'est pas un bien de consommation remplaçable

    ProtectionDécidément, les animaux restent au centre des débats juridiques et la décision de la Cour de cassation du 9 décembre 2015 (dont la publication confirme l’importance) a confirmé que le chien, animal de compagnie, n’est pas susceptible de remplacement au sens de l’article L. 211-9 du Code de la consommation. Cette décision a été abondamment commentée.

    10 Mars 2016
  • La Chine, nouvel eldorado pour les spectacles d’orques ?

    ProtectionEn Europe et aux Etats-Unis, les parcs SeaWorld tentent de se conformer aux attentes d’un public de plus en plus sensibilisé, en s’engageant à ne plus élever d’orques en captivité. En Asie, la société veut se développer en Chine, où les parcs aquatiques ont, malheureusement, le vent en poupe.

    28 Mars 2017
  • Peut-on faire de son animal son héritier ?

    ProtectionDécédée à l’âge de 95 ans, Jeanne Augier, la célèbre propriétaire du Negresco, à Nice, avait prévu de léguer une partie de sa fortune aux animaux dont elle a toujours été une grande amoureuse. Une partie seulement car le droit français ne permet pas toujours de faire de son animal son unique héritier.

    09 Janvier 2019
  • Un statut de 'personne animale' dans le Code civil ?

    ProtectionLa Fondation 30 millions d'amis a réclamé ce lundi un statut de 'personne animale' dans le Code civil pour mieux défendre et protéger les animaux. Cette demande fait suite à un sondage Ifop réalisé à la demande de la Fondation soulignant que 7 Français sur 10 sont favorables à cette évolution juridique.

    21 Octobre 2019
  • Un syndic d'immeuble peut-il m'interdire de posséder un animal ?

    ProtectionUn règlement de copropriété ne peut, en aucun cas, interdire de posséder, dans son appartement ou sa maison, un animal domestique familier et non dangereux. C’est la loi.

    03 Janvier 2016
  • Code du bien-être animal : 7 mesures phares adoptées en Belgique

    ProtectionLe gouvernement wallon met à jour son Code du bien-être animal, proposant de grandes avancées découlant de la reconnaissance du caractère sensible de l’animal.

    14 Mai 2018
  • La question de l’animal de compagnie doit être débattue à l’Assemblée

    ProtectionL’échec du débat sur la proposition de loi visant à améliorer le bien-être animal, portée par Cédric Villani à l’Assemblée nationale, en octobre dernier, ne doit pas anéantir les chances de notre société d’aborder les questions relatives à la condition animale dans notre pays. Notamment celles contenues dans la proposition de loi du député Loïc Dombreval sur les animaux de compagnie, qui n’est toujours pas annoncée dans l’agenda de l’Hémicyle.

    16 Octobre 2020
  • Nouveau « plan ours » : les associations révoltées

    ProtectionLe gouvernement 'n'engagera pas de nouvelles réintroductions d'ours' dans les Pyrénées, communiquera leurs localisations, et favorisera leurs effarouchement ont annoncé les ministères de la Transition écologique et de l'Agriculture. Cette nouvelle feuille de route a été réalisée sans les associations environnementales, qui ont boycotté la réunion.

    07 Juin 2019
  • Sensibilisation des enfants aux animaux : le rôle de l’école

    ProtectionIntellectuels, associations et entreprises proposent de faire entrer un enseignement éthique et pratique sur les animaux dans les écoles.

    23 Février 2017
  • La reproduction des dauphins en captivité n'est pas interdite

    ProtectionLe Conseil d'Etat a annulé lundi un arrêté ministériel interdisant la reproduction des dauphins en captivité, comme le demandaient trois parcs marins dont le Marineland à Antibes.

    29 Janvier 2018