Les intervenants de Dog Revolution : Antoine Bouvresse


  • Les intervenants de Dog Revolution : Antoine BouvressePhoto : Arnaud Beinat
  • Vivre ensemble

    Antoine Bouvresse est vétérinaire comportementaliste. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions iciconsacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…  

    Co-organisateur de Dog Revolution, Antoine Bouvresse, 36 ans, est diplômé de l’Ecole nationale vétérinaire d’Alfort (Enva). Vétérinaire comportementaliste, il est notamment formateur professionnel pour la Société française de cynotechnie (SFC).

    Pourquoi avez-vous choisi cette voie professionnelle ?

    Petit, j’ai toujours été entouré d’animaux. Ma grand-mère était éleveuse de terre-neuve et chez elle, il y avait toutes sortes d’animaux (chèvres, chevaux, poules, etc.) Je passais tous mes week-ends là-bas et je n’y ai jamais vu un animal méchant, agressif ou craintif. Il y avait un équilibre très naturel. J’ai compris après coup que cette harmonie était précieuse et qu’elle n’était pas le fruit du hasard. Quand j’étais étudiant vétérinaire, j’ai vu beaucoup d’animaux stressés, apeurés, et j’ai mesuré la différence avec ce que j’avais pu observer enfant. C’est ce qui m’a conduit à me pencher sur les problématiques de comportement.

    Parlez-nous de votre métier…

    Mon activité quotidienne, c’est vétérinaire généraliste. Dans ce cadre-là, je fais également des consultations dédiées à la médecine du comportement. J’ai aussi noué des partenariats avec différentes structures comme la SPA ou le refuge AVA ; j’y interviens pour surveiller les états mentaux et le bien-être des animaux ou pour faire des évaluations comportementales des chiens catégorisés.

    En médecine du comportement, les motifs de consultation sont souvent les mêmes : des problèmes de malpropreté, de destruction, d’aboiement, d’agressivité vis-à-vis des inconnus ou des congénères… Pour un même motif de consultation, il peut y avoir de multiples causes et explications. C’est tout un mécanisme. Par exemple, un chien qui urine à la maison a peut-être peur de faire dehors… Si son maître le punit, cela va rajouter de l’anxiété et il peut se mettre à grogner. Si le maître est à l’écoute et qu’il comprend que cela ne sert à rien de punir l’animal, on peut avancer et trouver des solutions.

    Sur quoi portera votre intervention au séminaire Dog Revolution et quel message souhaitez-vous y faire passer ?

    Je vais faire une présentation en binôme avec Mélodie Pichoir. Notre grande thématique, c’est la sélection, qu’elle soit volontaire ou involontaire. Nous allons revenir sur l’historique, en partant de la domestication de canidés sauvages sélectionnés pour se rapprocher de l’homme. Depuis 20 000 ans, l’humain a créé de multiples variétés de chiens (chiens de chasse, de défense, de conduite de troupeaux, etc.) Qu’est-ce qu’il en reste aujourd’hui ? Dans notre société actuelle, très urbanisée et consumériste, ces variétés sont-elles pertinentes ? Est-il utile d’avoir ce degré de spécialisation alors que la plupart des chiens seront adoptés pour être des chiens de compagnie ? Prenez le jack russell, qui est très à la mode. Certains propriétaires imaginent que son gabarit en fera un chien idéal pour les petits espaces. Mais si on remonte 100 ans en arrière, ce qui est très peu à l’échelle de l’évolution, on découvre que ces petits chiens ont été sélectionnés pour être courageux, hargneux, gueulards et pour acculer un renard dans un terrier ! Ce sont des chiens très énergiques. Il y a des jack russell qui se comportent très bien en ville mais parfois, certains propriétaires ne leur fournissent pas les conditions de vie qui leur conviennent, par méconnaissance ou manque de temps… Même chose pour le berger australien, qui est fait pour rester 14h par jour concentré sur son troupeau : il y a 50 ans, on n’en voyait jamais en ville ! On produit des chiens sans forcément tenir compte de leur comportement ni de leur place dans la société. Or, la façon dont les reproducteurs sont sélectionnés est à l'origine « d’erreurs de castings » qui remplissent nos salles de consultation…

    Et vos chiens à vous, qui sont-ils ?

    J’en ai trois. Il y a Ukka, une femelle berger belge malinois de 13 ans que j’ai eue quand j’étais étudiant. Elle m’a énormément appris et m’a aidé, pendant de nombreuses années, à tester les capacités d’interaction d’autres chiens. Aujourd’hui, elle est à la retraite.

    Décibel est un berger belge tervueren que j’ai récupéré à la SPA quand elle avait 4 ans. Elle était extrêmement craintive et agressive, mais elle est aujourd’hui, à 8 ans, une partenaire de sieste incroyable ! Enfin, Imhotep, 2 ans, est un croisé grand bleu de Gascogne que j’ai récupéré au refuge AVA dans l’optique de travailler avec lui en comportement. Il est encore jeune mais il m’aide déjà pour beaucoup de choses !


    Autres articles à lire

  • Un vétérinaire au Conseil scientifique, qu’est-ce que ça va changer ?

    Vivre ensembleLe gouvernement français a enfin accepté d’intégrer un vétérinaire au Conseil scientifique créé en mars 2020 pour guider les décisions prises pendant cette crise sanitaire. Cela fait suite à la mobilisation des acteurs de la santé animale qui militaient pour cette place, sachant que 75 % des épidémies sont d’origine animale.

    07 Janvier 2021
  • Monty, le millième chien guide de l’histoire de l’école de Paris

    Vivre ensembleEn 30 ans, l’École de Paris a formé et remis un millier de chiens guides à des personnes déficientes visuelles. Elle lance à cette occasion un appel aux dons pour poursuivre son action auprès des personnes malvoyantes et continuer de promouvoir la relation entre l’homme et l’animal.

    12 Février 2018
  • Université d'été de l’animal 2017 : Pierre Jouventin

    Vivre ensemblePierre Jouventin est un ancien directeur de recherche en éthologie au CNRS. Il animera une conférence à l’université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, portant sur « La Domestication du loup et le rôle majeur du chien dans l’évolution humaine ». Rencontre.

    30 Juin 2017
  • Coronavirus : Les propriétaires d’équidés désemparés

    Vivre ensembleTous les établissements équestres ayant dû fermer leurs portes, les propriétaires d’un cheval en pension n’ont désormais plus le droit de s’y rendre. Quelles peuvent être les conséquences ? En fonction de leurs conditions de vie, les chevaux s’en portent-ils vraiment plus mal de ne plus être mis au travail ?

    25 Mars 2020
  • Les animaux ont-ils un effet sur l’anxiété de leur propriétaire ?

    Vivre ensembleUne étudiante en psychologie publie un questionnaire en ligne afin d’étudier les liens entre la présence de nos animaux de compagnie et notre niveau de stress.

    19 Avril 2018
  • L'humain est un livre ouvert pour l'odorat des animaux

    Vivre ensembleNotre peur, notre joie, nos maladies… Ils sentent tout ! Parfois, bien avant que nous n’en ayons nous-mêmes conscience. Plus performant que le nôtre, l’odorat du chien est même devenu aujourd’hui un allié dans la médecine humaine.

    01 Décembre 2019
  • La garde alternée de son chien

    Vivre ensembleManque de temps, de disponibilité… Et pourquoi ne pas adopter un animal à mi-temps? Plus adapté au chien, ce mode de garde nécessite toutefois quelques recommandations.

    06 Novembre 2017
  • Les gens qui parlent aux animaux seraient plus intelligents

    Vivre ensembleSelon un spécialiste du comportement, le fait de parler à nos compagnons à quatre pattes et de leur attribuer des caractéristiques humaines serait une preuve de sensibilité et d’intelligence sociale supérieures à la moyenne.

    10 Avril 2017
  • Un Brésilien obtient un droit de visite pour sa chienne

    Vivre ensembleSéparé de sa compagne, un homme a obtenu un droit de visite pour garder contact avec sa petite yorkshire. La justice a ainsi reconnu les liens effectifs reliant l’homme à son animal.

    25 Juin 2018
  • Université d’été de l’animal 2017 : un rendez-vous réussi

    Vivre ensembleDu 25 au 27 août s’est déroulée la deuxième édition de l’université d’été de l’animal au château de la Bourbansais, à Combourg, en Bretagne. La journaliste Yolaine de La Bigne, organisatrice de l’événement, dresse le bilan de ce week-end riche en enseignements, mettant à l’honneur l’intelligence encore trop mal connue du monde animal.

    29 Août 2017
  • Université d'été de l’animal 2017 : Bernard Séret

    Vivre ensembleBernard Séret est océanographe et biologiste, spécialiste des poissons cartilagineux (requins, raies et chimères). Il animera une conférence à l’université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août, portant sur « l’intelligence des requins ». Rencontre.

    28 Juin 2017
  • Chiens et chats : leur place dans nos foyers évolue

    Vivre ensembleNos animaux de compagnie deviennent de véritables partenaires : de plus en plus préoccupés par leur bien-être et leur santé, nous apprécions, en retour, les bienfaits de leur présence comme la diminution du stress ou de la solitude.

    08 Février 2017
  • Université d'été de l'animal 2017 : Robin Meier

    Vivre ensembleRobin Meier est un artiste plasticien sonore passionné par la musique, l’informatique et les animaux. Avec lui, les ordinateurs parlent aux moustiques, qui leur répondent. Les 25, 26 et 27 août, il exposera son travail dans le cadre de l’Université d’été de l’animal, un séminaire consacré à l’intelligence animale. Rencontre.

    04 Juillet 2017
  • Les intervenants de Dog Revolution : Séverine Belkhir

    Vivre ensembleSéverine Belkhir est éthologue et formatrice. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    14 Septembre 2016
  • Saint-Valentin : votre animal, un vrai cupidon !

    Vivre ensembleÀ l’approche de la Saint-Valentin, deux sondages ont retenu notre attention. L’un montre que votre animal de compagnie vous aide à séduire, l’autre qu’il permet à votre couple d’être plus soudé. Explications.

    13 Février 2020
  • Au programme de Pet Revolution : communiquer avec eux sans les mots

    Vivre ensembleAnnaïk Fève est neurologue, psychanalyste et docteur en neurosciences. Spécialiste du langage non verbal chez l’homme, elle interviendra lors du séminaire « Pet Revolution, L’Animal en marche » les 30 septembre et 1er octobre prochains pour croiser son expertise avec celle des spécialistes du comportement animal.

    09 Août 2017
  • Fêtes de Noël : 10 conseils pour nos animaux de compagnie

    Vivre ensembleNos animaux sont devenus des membres à part entière de nos familles. Nul doute qu’ils vont célébrer les fêtes de fin d’année à nos côtés. Mais attention toutefois, quelques précautions s’imposent pour veiller à leur santé et à leur sécurité. Voici nos conseils.

    18 Décembre 2017
  • Chien guide : 8 choses à savoir avant de devenir famille d’accueil

    Vivre ensembleJusqu'au 24 septembre, la Fédération française des associations des chiens guides d’aveugles (FFAC) organise une semaine de sensibilisation pour faire mieux connaître la cause des personnes déficientes visuelles accompagnées par des chiens spécialement formés. L’occasion de découvrir la mission essentielle des familles d’accueil pour le chien guide.

    21 Septembre 2017
  • Les Britanniques inquiets de l’importation de maladies canines

    Vivre ensembleDepuis la fin de la quarantaine prononcée en février 2000, les chats et les chiens de compagnie peuvent entrer librement sur le territoire britannique. La communauté vétérinaire s'inquiète du risque de contamination que ces échanges représentent pour les animaux insulaires.

    22 Avril 2016
  • Zoonose : les animaux peuvent-ils nous tuer ?

    Vivre ensembleComme la peste, la grippe espagnole, celle de Hong Kong ou encore la variole, la pandémie du covid-19 provient de l’animal. Pour ne pas mourir d’une pandémie qu’il ne pourrait pas maîtriser, l’homme doit-il modifier son rapport à l’animal sauvage et domestique ?

    24 Juillet 2020