chiens abandonnés : 2nd chance


  • chiens abandonnés : 2nd chancePhoto : A. Beinat
  • Vivre ensemble/ Belles Histoires

    Jugés turbulents, incontrôlables ou mordeurs, ces chiens ont été maltraités puis abandonnés. Jusqu’au jour où des policiers passionnés ont su percevoir chez eux les qualités qui font les chiens d’exception…

    Sous l’oeil des deux observateurs, Jessy surgit dans l’une des salles d’instruction du Centre national de formation des unités cynotechniques (CNFUC) de Cannes-Écluse, en Seine-et-Marne. En moins d’une dizaine de secondes, le jeune malinois se dirige vers le tiroir d’un bureau et s’assoit devant ; la méthode de marquage des chiens spécialisés dans la recherche d’explosifs. Jessy vient de réussir sa mission.
    En retrait, très attentif, l’un des deux hommes porte le célèbre macaron du « RAID ». Anonymat oblige, nous l’appellerons « Ben ». L’ autre est le brigadier-chef Yann Orlowicz, moniteur cynotechnicien et dresseur de chiens « explos » : ceux qui détectent les matières explosives. « Ben » est venu évaluer Jessy qui semble posséder les qualités requises pour intégrer le Raid. L’ homme en noir sait de quoi il parle : il a fait face au pire visage du terrorisme lors de l’assaut de l’Hyper Casher, porte de Vincennes à Paris.
    Pour le malinois, c’est un destin inespéré. Car Jessy vient, ou plutôt revient de très loin.

    Un partenariat officieux

    Plutôt dynamique comme le veut sa race, le chien était jugé trop bruyant par son maître. Alors pour l’empêcher d’aboyer, celui-ci n’avait rien trouvé de mieux que de lui enrouler un fil de fer autour du museau.
    Récupéré début novembre 2014 dans un état de maigreur avancé, il se retrouve dans un box de la SPA d’Oeutrange, en Moselle. C’est là que Jessy doit sa première chance : une rencontre que va organiser Jennifer Megna, la responsable du refuge, avec l’un de ses meilleurs contacts, le brigadier-chef Laurent Simeur. Policier à l’unité canine légère de Thionville, l’homme affiche vingt années de métier et possède un rapport à l’animal rarement observé, c’est un passionné. Il existe entre Jennifer et lui une entente professionnelle qu’aucun protocole ne régit. Mais comme pour d’autres policiers et d’autres SPA de France, c’est un partenariat gagnant/gagnant. « Les chiens qui intéressent la police sont des animaux au caractère bien trempé ou qui mordent souvent facilement, explique la responsable du refuge. Des profils de chiens à risque que la SPA ne peut pas placer dans une famille. Ils restent souvent des années chez nous, sans véritable espoir d’adoption. Leur seule chance, c’est d’être repérés par des professionnels qui savent comment les prendre et révéler leur potentiel réel. »
    Des hommes tels que Laurent, capables de les jauger en un clin d’oeil. « Lorsque j’ai vu Jessy la première fois, raconte ce dernier, il était très amaigri, son poil était terne et il portait encore la marque du fil autour du museau. Il était apeuré mais sorti du contexte du chenil, j’ai senti qu’il cherchait le contact avec moi. Il était très bon au « mordant », mais réagissait très mal à la menace. » Pour Laurent, il est évident que le chien a été battu, mais « au jeu, il était phénoménal, se remémore-t-il. J’ai commencé à jouer avec une balle que j’ai toujours avec moi, puis je l’ai dissimulée dans divers endroits. Il la trouvait à chaque fois sans difficulté ». Pour le professionnel, si Jessy a un vécu trop douloureux pour assurer le travail quotidien de l’anti-délinquance, il peut devenir un bon chien de recherche. En un an, ce sera le cinquième que Laurent sortira de l’abandon.
    Voilà notre malinois en route pour Cannes-Écluse, l’académie des chiens policiers. Il y est pris en main par un autre brigadier-chef « fou des chiens » : Yann Orlowicz. Sa première tâche : faire reprendre confiance à Jessy. « C’est une familiarisation qui dure plus ou moins un mois selon le passif du chien, explique Yann. Pendant cette période, on ne lui demande rien ; juste des promenades, du jeu, de la course à pied, etc. » Une fois le lien créé, Jessy peut passer aux choses sérieuses en suivant une formation de base de trois mois où il va apprendre à mémoriser une dizaine de produits associés à l’explosif (il saura en mémoriser plus de 80 par la suite), puis à faire un marquage dit « passif » : s’asseoir ou se coucher devant l’explosif plutôt que de gratter, comme le font les chiens de recherche de stupéfiants ou d’individus disparus.

    Le "bon dieux" des chien

    Le cas de Jessy est loin d’être isolé.L’ an dernier, la Police nationale a formé 148 chiens, dont un tiers provenaient de la SPA. « Nous recrutons des chiens âgés de dix mois à deux ans, voire trois si on décèle des qualités exceptionnelles, explique le major Jean-Marc Lenglet, responsable des formations au CNFUC. On a tendance à s’attacher à ceux qui viennent de la SPA plus qu’aux autres car ils ont bien souvent subit des sévices. Du coup, le lien affectif est très fort avec l’animal qui réapprend la confiance en l’homme. Nous sommes un peu le « bon Dieu » du chien qui va tout donner pour son maître. »
    Jessy n’est pas non plus le seul « Lorrain » en formation en ce moment. Into, un autre malinois, a lui aussi été recruté à la SPA d’Oeutrange. Il est confié à la brigadier-chef Roxanne Schmitt qui confirme les propos de son chef : « Mes meilleurs partenaires canins ont toujours été des chiens de SPA. Ne serait-ce que parce qu’ils ont souvent vécu en famille, ont été habitués à sortir et à côtoyer leurs congénères. Ils connaissent déjà beaucoup de choses, ont croisé beaucoup de monde contrairement aux chiens qui viennent des élevages. »
    Into est en stage de « défense/ intervention ». Aussi impressionnant peut-il être à l’attaque, aussi câlin est-il l’instant suivant avec Laurent qui est revenu le voir ; un animal bien loin des clichés trop souvent véhiculés de chiens que l’on bat pour les rendre méchants.
    La bagarre, ce n’est pas le truc de Jessy. S’il lui reste encore deux mois de formation, « Ben », l’homme du Raid, a déjà décelé chez lui le tempérament nécessaire pour travailler après de longues heures d’avion et de gros écarts de température. Les missions à l’étranger étant nombreuses pour les hommes du Raid, ce sont souvent ces traits de caractère qui font la différence chez les chiens admis dans le groupe.
    Le flair de Jessy sauvera-t-il un jour la vie du président de la République ? On peut rêver mais ce jourlà, c’est sûr, le petit malinois martyrisé deviendra un héros…


    Autres articles à lire

  • Découvrez l’histoire de Nemo, le nouveau chien de l’Élysée

    Vivre ensembleDepuis Georges Pompidou, tous les présidents de la Ve République ont eu un chien pendant leur mandat. Emmanuel et Brigitte Macron n’ont pas dérogé à la règle, mais pour la première fois, ils ont adopté Nemo, leur nouveau compagnon, dans un refuge. Un geste fort, qui a transformé le « premier chien de France » en ambassadeur de la cause animale.

    26 Septembre 2017
  • Connaissez-vous Félix, employée d’une gare en Angleterre ?

    Vivre ensembleSon job ? chasser les nuisibles de la gare d’Huddersfield, en Angleterre. La jolie minette est si utile et populaire qu’elle a été promut, possédant désormais badge et uniforme.

    14 Mars 2016
  • La biographie d’Arthur, ex-chien errant

    Vivre ensembleDe la jungle d’Équateur à la Suède, Arthur est un de ces chiens qui ont une histoire hors du commun. Mikaël Lindnord, son maître, relate son parcours atypique dans un livre intitulé 'Le Chien qui a traversé la jungle pour trouver une famille'. Ce récit a aussi pour objectif de sensibiliser à la cause des animaux errants.

    23 Mai 2016
  • Haatchi et Owen, la fin d’une belle histoire…

    Vivre ensembleLe lien qui unit Haatchi, le berger d’Anatolie, et Owen, le petit Anglais, a fait le tour du monde. À travers la page Facebook du compagnon canin, les internautes viennent d’apprendre la mort de ce dernier, emporté par un cancer… Retour sur cette amitié fusionnelle qui a duré 9 ans.

    08 Mars 2021
  • Noël : des beaux livres à glisser sous le sapin

    Vivre ensembleA ceux qui n’auraient pas encore finalisé leurs cadeaux de Noël, voici une sélection de livres pour faire plaisir à coup sûr aux amoureux des animaux.

    15 Décembre 2016
  • Au terminus des bienheureux

    Vivre ensembleConsidéré comme l’un des premiers cimetières animaliers au monde, c’est surtout un lieu où règnent l’apaisement et le bonheur d’aimer. Petite promenade dans les allées du cimetière des chiens d’Asnières-sur-Seine…

    08 Mars 2017
  • Le tour de Corse à la rame pour payer un chien d’as

    Vivre ensembleLe tour de Corse en kayak de mer de Clément et Mathieu Schaff leur a permis de récolter plus de 5000 € pour Handi chiens (handichiens.org). Soit près de la moitié du budget nécessaire au financement de la formation d’un guide canin qui s’élève à 13 500 €. Les chiens d’assistance de l’association sont remis à des handicapés pour leur prêter main-forte au quotidien.

    10 Septembre 2015
  • Un photographe découvre une famille de lynx devant sa maison

    Vivre ensembleUn résident d’Alaska a eu la belle surprise de découvrir une maman lynx et ses petits, un matin, sur le porche de sa maison. Cette visite impromptue a donné lieu à une rare et émouvante séance photos.

    03 Octobre 2017
  • Un Moscovite sauve un chien d’un étang gelé

    Vivre ensembleLe 7 novembre dernier, un chien imprudent s’est retrouvé piégé par la glace sur l’étang Shagovsky, à Kostroma, une ville russe située à 300 km au Nord de Moscou.

    18 Novembre 2016
  • Une jeune femme retrouve sa chienne à l’aéroport

    Vivre ensembleGrâce à une chaîne de solidarité, Amelia, une jeune femme britannique, a retrouvé sa chienne Marlin, perdue à l’aéroport de Roissy. L’animal et sa maîtresse revenaient du Viêt-Nam, où Marlin risquait d’être abattue pour sa viande.

    05 Avril 2018
  • Euro 2016 : les supporters sous la protection d'une équipe canine

    Vivre ensembleUne équipe cynophile de onze chiens s'entraîne depuis trois mois à détecter des explosifs sur des personnes en mouvement. Cette élite canine est bientôt prête à identifier d'éventuels kamikazes et à sécuriser l'événement sportif. Une première en France.

    23 Mai 2016
  • Les gros nounours de Lisa et Paolo

    Vivre ensembleNés dans un cirque, Jack, Lola, Bambina et Tonito, délaissés par leurs mères, ne seraient pas en vie sans l’amour de Lisa et Paolo. Ces derniers ont même quitté le monde du cirque auquel ils appartenaient pour rejoindre le zoo-refuge La Tanière, qui accueille, pour leur bien-être et leur bonheur, des animaux sauvages rescapés.

    17 Octobre 2020
  • JO : une patineuse sauve un teckel d’un élevage de viande de chien

    Vivre ensembleLa championne canadienne Meagan Duhamel profite de sa présence aux Jeux olympiques en Corée du Sud pour dénoncer l’industrie de la viande de chien : elle incite un maximum de sportifs à suivre son exemple en sauvant et adoptant un chien destiné à être mangé.

    15 Février 2018
  • Joy, une vie en mer

    Vivre ensembleÀ sept mois, Joy a mis le cap vers l’arc antillais à bord du Namasté aux côtés de Gilles Arnaud, un maître qui a décidé de larguer les amarres de son ancienne vie. Pour cette jeune malinoise, le quotidien, c’est la mer.

    04 Août 2018
  • Chat, chien, cheval… : les animaux « soigneurs »

    Vivre ensembleLes animaux introduits à la fondation Sonnenhof pour tenir compagnie aux résidents souffrant de problèmes psychiatriques sont devenus des auxiliaires soignants.

    29 Novembre 2019
  • Merlin, le nouveau chat (déjà star) du youtubeur Norman

    Vivre ensembleConnu pour ses vidéos humoristiques sur YouTube, le jeune homme, qui a récemment perdu son chat Sergi, présente sa «nouvelle boule de poils», Merlin, adopté à la SPA.

    23 Mars 2017
  • Emmanuel et Brigitte Macron adoptent un chien dans un refuge

    Vivre ensembleLe président et son épouse se sont rendus ce week-end dans un refuge de la SPA pour accueillir Nemo, un croisé labrador-griffon noir. Le chien, qui a rejoint l’Élysée avec ses nouveaux propriétaires, succède ainsi à Philae, le labrador de François Hollande.

    28 Août 2017
  • Pilots N Paws : des pilotes au grand cœur

    Vivre ensembleAu Canada, l’organisation Pilots N Paws offre une seconde chance à des animaux de refuge en les transportant par avion d’une ville à l’autre. Une manière de désengorger les structures d’accueil et d’éviter l’euthanasie à nombre d’entre eux.

    21 Mars 2016
  • A 11 ans, il saute à l'eau pour sauver deux chiots de la noyade

    Vivre ensembleAlors qu'il se promenait le long de la Charente avec ses grands-parents, Enzo, un jeune garçon âgé de 11 ans assiste à une scène surréaliste. Une femme jette des chiots du haut d'un pont. Sans hésiter, il saute dans l'eau pour sauver deux jeunes beagles.

    10 Mai 2016
  • Max le chien héros en Australie

    Vivre ensembleUn chien sourd et en partie aveugle a protégé et secouru une fillette de 3 ans perdue dans le bush australien. Il a reçu les honneurs de la police pour sa belle loyauté.

    10 Mai 2018