Deux nouveaux abattoirs dénoncés par L214 pour maltraitance


  • Deux nouveaux abattoirs dénoncés par L214 pour maltraitancePhoto : L214
  • Protection/ Elevage

    C’est encore par une vidéo que l’association de protection animale L214 vient de dénoncer les maltraitances sur les animaux dans deux abattoirs du sud de la France.

    L214, l’association de défense des animaux, a rendu publique  ce mercredi 29 juin 2016 une vidéo dénonçant de mauvais traitements envers les animaux dans deux abattoirs du sud de la France. L’un à Pezenas (dans l’Hérault), l’autre à Puget-Théniers (dans les Alpes-Maritimes).

    Elle a d’ores et déjà a annoncé, dans un communiqué, avoir "porté plainte pour maltraitance et actes de cruauté contre les deux établissements".

    Ces images de cruauté commencent à devenir familières aux yeux du public qui s’offusque toujours autant des actes de maltraitance et de violation à la réglementation exposant les animaux à une grande souffrance au moment de leur mise à mort.

    Les images ont été tournées entre novembre 2015 et mai 2016, précise l'association.

    Les images, publiées mercredi matin sur le site internet du Monde, montrent des chevaux "parfois tirés au treuil jusque dans le box d’abattage", en état de panique avant leur mise à mort.

    Sur d’autres images, on aperçoit  des « dispositifs d’étourdissement inadaptés ou défaillants où les cochons reçoivent des chocs électriques avant d'être vraiment

    Insensibilisés », dénonce l'association.

    Qui poursuit : « Les moutons sont suspendus encore conscients en cours de saignée.... les bovins sont saignés sans étourdissement, par cisaillement, et le sacrificateur revient découper dans la gorge des animaux conscients. »

    Dans l'abattoir du Mercantour « les conditions d'abattages des bovins sont moyenâgeuses » et « de nombreux moutons sont suspendus conscients en cours de saignée ».

    Pourtant, en visite surprise le 7 mai à l'abattoir de Pézenas, le député LR de l'Hérault, Elie Aboud, membre de la commission d'enquête parlementaire sur les abattoirs, n'avait constaté "aucun dysfonctionnement".

    Depuis les dernières vidéos révélant des mauvais traitements dans les abattoirs gardois d'Alès et du Vigan, puis dans celui du Pays de Soule, à Mauléon-Licharre (Pyrénées-Atlantiques), une commission d'enquête parlementaire sur "les conditions d'abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français". Les premières visites de contrôle n’ont pas permis pour l’instant de mettre au jour des actes de maltraitance et de cruauté, selon les premiers communiqués de cette enquête parlementaire.

    Attention, dans la vidéo qui va suivre, les images d’une grande cruauté peuvent choquer les âmes sensibles et les plus jeunes.

    Dénoncer par la vidéo

    L214 porte régulièrement aux yeux du grand public des vidéos qui dénoncent la violence des conditions d'élevage et d'abattage dans notre pays.

    Novembre 2014 : poussins broyés

    Dans un couvoir à Saint-Hernin (Finistère), des poussins sont mis dans des sacs en plastique et étouffés, jetés vivants dans une benne à ordure et agonisant ou passés vivants dans un broyeur. Le couvoir est condamné en mars 2016 par le tribunal correctionnel de Brest pour "mauvais traitements envers un animal" à une amende de 19.000 euros.

    Octobre 2015 : Alès

    Dans l'abattoir municipale, les images montrent des bovins et des moutons qui reprennent connaissance après avoir été étourdis alors qu'ils sont en train d'être saignés, des porcs entassés dans une cage qui descend dans une fosse pour les asphyxier au CO2, un cheval apeuré frappé avec un aiguillon électrique ou un veau qui s'échappe d'un tonneau de contention. L'abattoir municipal d'Alès (Gard) fermera à titre conservatoire le 14 octobre 2015

    Le parquet d'Alès ouvre une enquête préliminaire sur des "faits d'acte de cruauté, mauvais traitements sur animaux". L'abattoir rouvre progressivement en décembre. En avril 2016, le maire d'Alès invoque les nécessités de l'abattage rituel pour la viande  hallal qui représente la moitié de l'activité de l'établissement.

    Décembre 2015: canetons broyés

    Le 22 décembre, des images filmées en caméra cachée montrent le broyage des canetons femelles dans un couvoir des Pays de la Loire. Seuls les canetons mâles sont conservés pour la filière de production de foie gras. On y voit des employés jeter des canetons vivants dans des entonnoirs qui mènent à un système de broyeur.

    Février 2016: Le Vigan

    Le 23 février, des images d'un abattoir certifié bio au Vigan (Gard) montrent un employé en train de prendre des agneaux récalcitrants et de les lancer violemment contre les barrières. Des bovins et des porcs sont saignés alors qu'ils bougent encore. Comme celui d'Alès, l'abattoir du Vigan est fermé "à titre conservatoire" et une enquête préliminaire ouverte par le parquet. Il rouvre partiellement le 21 mars après des "mesures techniques" et une procédure disciplinaire contre certains employés.

    Mars 2016 : Mauléon-Licharre

    Le 29 mars, des vidéos de l'abattoir intercommunal de Mauléon-Licharre (Pyrénées-Atlantiques) montrent des animaux visiblement mal étourdis et brutalisés et un agneau écartelé vivant. Le site est fermé "à titre conservatoire" par le maire, l'agrément préfectoral est suspendu. Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll ordonne le même jour des inspections dans l'ensemble des abattoirs de France. Il annonce le 5 avril un plan en faveur du bien-être animal et crée un délit de maltraitance pour les directeurs des abattoirs.

    Mai 2016: Chaleins

    Une nouvelle vidéo est publiée pour dénoncer les conditions d'élevage de poules pondeuses au Gaec du Perrat, à Chaleins (Ain). Les images montrent des poules déplumées, une prolifération de poux, d'asticots, des cadavres de volailles gisant dans des cages. Le Foll déclare que, "s'il le faut", il


    Autres articles à lire

  • 1 million de signatures pour mettre fin à l’élevage en cage

    ProtectionPlus de 130 organisations européennes, dont une vingtaine de françaises, se sont réunies pour mener une vaste opération : recueillir 1 million de signatures en 1 an pour mettre fin à l’élevage des animaux en cage. Cette initiative citoyenne européenne (ICE) a pour but d’ouvrir le débat à la Commission européenne.

    15 Octobre 2018
  • Vidéosurveillance dans les abattoirs : elle sera obligatoire en 2018

    ProtectionL’Assemblée nationale a voté jeudi soir l’obligation d’installer des caméras de vidéosurveillance dans les abattoirs à partir du 1er janvier 2018. Une première en Europe.

    13 Janvier 2017
  • La fin de l'élevage amateur

    ProtectionEn janvier 2016, les particuliers qui vendent une portée devront se déclarer éleveurs. Jérôme Languille, chef du bureau de la Protection animale au ministère de l’Agriculture, nous explique pourquoi.

    01 Décembre 2015
  • L214 dénonce de graves dérives dans un élevage de poules

    ProtectionLes lanceurs d’alerte de L214 pointent du doigt, à travers une nouvelle vidéo choc, un élevage de poules en batterie en Vendée, fournissant, selon l’association, le groupe Panzani.

    30 Mai 2017
  • L214 jugé pour avoir placé des caméras dans un abattoir

    ProtectionLe procès de deux militants de L214, dont le cofondateur, Sébastien Arsac, s’ouvre aujourd’hui. Ils sont jugés pour avoir caché des caméras de surveillance dans l’abattoir de Houdan, en décembre dernier.

    04 Septembre 2017
  • L214 demande la fermeture « urgente » d’un élevage de canards

    Protection'Le pire élevage' vu depuis plus de dix ans : dans une nouvelle vidéo choc diffusée jeudi, l'association L214 a mis en cause un élevage de canards des Pyrénées-Atlantiques dont elle a demandé la fermeture 'urgente et définitive' au ministère de l'Agriculture, lequel a immédiatement diligenté une enquête.

    20 Août 2020
  • L214 sur le banc des accusés

    ProtectionLe procès de deux membres de L214, dont son cofondateur Sébastien Arsac, qui devait se dérouler ce lundi a été reporté à la rentrée. Les deux activistes seront jugés pour avoir tourné clandestinement en 2016 des images dans l'abattoir de Houdan.

    12 Juin 2017
  • Vidéo choc de L214 : Des vaches à hublot traitées comme des machines

    ProtectionUne nouvelle vidéo de l’association L214 dénonce aujourd’hui les dérives de l’élevage intensif des animaux. Des images commentées par Nagui montrent des vaches percées pour des expériences sur l’alimentation afin qu’elles produisent plus de lait. Abominable !

    20 Juin 2019
  • Un Salon de l’agriculture sous haute surveillance

    ProtectionL’édition 2018 du Salon international de l’agriculture ouvre ses portes ce week-end, alors que les questions autour de l’élevage intensif ou de la réglementation des abattoirs sont soulevées par les ONG de protection animale.

    20 Février 2018
  • Des cochons maltraités pour produire du jambon de Parme

    ProtectionPlusieurs associations dénoncent les dessous de la production du jambon de Parme, ainsi que des jambons de San Daniele et de Toscane, suite à une vidéo choc tournée dans six élevages en Italie.

    29 Mars 2018
  • Abattoirs : des « Nuits debout » contre l'exploitation animale

    ProtectionL’association végan « 269 Life Libération Animale », opposée à toute forme d’exploitation animale, a lancé mardi soir un mouvement de protestation en organisant des viellées nocturnes devant près de 80 abattoirs, principalement en France.

    27 Septembre 2017
  • Des pipeaux pour dénoncer les tromperies de l’agroalimentaire

    ProtectionLundi 19 juin, la Nouvelle Seine, une péniche en plein Paris, accueillait la soirée des Trophées des bêtes noires de la pub. Une cérémonie officielle et décalée pour remettre des prix à des spots, affiches ou campagnes publicitaires trompant le consommateur sur le traitement des animaux.

    20 Juin 2017
  • Une étiquette « bien-être animal » sur des emballages de poulet

    ProtectionTrois organisations se sont associées au groupe Casino afin de créer un étiquetage particulier indiquant au consommateur le niveau de bien-être dont a bénéficié l’animal au cours de sa vie. Une première en France !

    04 Janvier 2019
  • L214, SPA… Tous déçus par les nouvelles mesures annoncées

    ProtectionLes annonces faites mardi par le ministre de l'Agriculture sur le bien-être animal, notamment le broyage des poussins et la castration à vif des porcelets, qui seront interdits fin 2021, manquent d'ambition, aux yeux des ONG militant pour la cause animale.

    29 Janvier 2020
  • Espagne : abattage de près de 100.000 visons positifs au coronavirus

    ProtectionLa région espagnole de l'Aragon (nord-est) vient d’annoncer avoir ordonné l'abattage de près de 100.000 visons d'un élevage dans lequel près de 90% des animaux ont été testés positifs au nouveau coronavirus.

    16 Juillet 2020
  • Lapin : des acteurs de la filière vont lancer des élevages sans cage

    ProtectionLes principaux acteurs de la filière de la viande de lapin vont lancer des élevages responsables, sans cage, dont les produits seront en vente dans la grande distribution début 2020, ont-ils annoncé mercredi lors d'une conférence de presse.

    06 Juin 2019
  • La Californie interdit la vente d’animaux d’élevage en animalerie

    ProtectionLa Californie est le premier État américain à promulguer une loi interdisant la vente de chiens, de chats et de lapins provenant d’élevages intensifs dans les animaleries, dès le 1er janvier 2019.

    24 Octobre 2017
  • L214 : une nouvelle vidéo choc sur les poules pondeuses

    ProtectionL’association publie des images tournées dans un élevage industriel de 460 000 poules dans la Somme et demande à ce que le gouvernement vote pour l’interdiction des élevages en cage alors que 90 % des Français y sont favorables.

    15 Mai 2018
  • Chine : l'ours et sa bile sacrifiés sur l'autel du coronavirus

    ProtectionLa Chine a donné son feu vert à un médicament à base de bile d'ours afin de traiter des patients victimes du Covid-19, relançant la controverse sur le traitement des plantigrades élevés à cette fin.

    02 Avril 2020
  • Un an de prison requis pour maltraitance animale dans un abattoir

    ProtectionAu tribunal correctionnel d'Alès, le procureur a requis un an de prison avec sursis contre le principal prévenu du premier procès pour maltraitance animale dans un abattoir français.

    23 Mars 2017