Pourquoi faire vacciner son animal contre la rage ?


  • Pourquoi faire vacciner son animal contre la rage ?Photo : Shutterstock
  • Chiens/ Santé

    Chaque année, à l’occasion du rappel des vaccinations, le propriétaire d’un animal domestique qui ne voyage pas peut légitimement se poser la question de l’opportunité de faire vacciner son animal contre la rage alors que notre territoire est déclaré exempt de cette maladie très contagieuse. Les rares cas de rage répertoriés dans notre pays ont toujours concerné des animaux (chiens, pour la plupart) introduits de manière illégale sur notre territoire et contaminés dans leur pays d’origine (Afrique du Nord pour les derniers).

    Alors pourquoi faire vacciner son animal si ce dernier ne sort pas des frontières ?

    La rage est une maladie mortelle

    Très répandue dans le monde, la rage peut toucher la quasi-totalité des espèces de mammifères. Elle est due à un virus appartenant à la famille des rhabdovirus et mortelle en l’absence de traitement. La contamination se fait essentiellement par la morsure d'un carnivore, domestique ou non. La rage est une maladie légalement réputée contagieuse chez toutes les espèces animales, d’après l’article 224 du Code rural.

    LA RAGE PEUT SE TRANSMETTRE À L'HOMME

    Le virus de la rage est présent dans la salive de l’animal en fin de maladie. Il passe à l’homme le plus souvent après une morsure par l’animal contaminé, une griffure ou encore un léchage sur une plaie de la peau ou sur une muqueuse. La contamination d’homme à homme reste exceptionnelle (greffes, transplantations d’organes).

    Quels sont les symptômes de la rage chez l’homme ?

    Le virus de la rage modifie le fonctionnement du système nerveux. Il perturbe l’activité cardiaque ou la respiration. Après quelques jours à quelques mois d’incubation, l’individu présente des difficultés à avaler et des troubles neuropsychiatriques variés, notamment l’anxiété et l’agitation. L’hydrophobie est parfois présente. L’évolution se fait vers le coma et la mort (souvent par arrêt respiratoire) en quelques jours à quelques semaines. L’issue est toujours fatale en l’absence de traitement après exposition ou lorsque la maladie est déclarée.

    Quels sont les symptômes chez le chien ?

    L’incubation de la maladie chez le chien est variable, de 15 à 60 jours en moyenne (il y a des exceptions).

    Comme chez l’homme, le virus touche le système nerveux. L’animal a du mal à déglutir, il est nerveux, agressif, a peur, son aboiement peut être modifié, il salive, est paralysé ou est sujet aux démangeaisons. Tous les symptômes n’apparaissent pas systématiquement chez tous les chiens contaminés. Seule une période d’observation permet d’établir avec certitude le diagnostic. Il n'y a pas de traitement efficace : la mort survient à coup sûr en 4 à 5 jours après les premiers symptômes chez le chien.

    Pourquoi faire vacciner son animal ?

    • D’abord parce qu’il n’y a aucun traitement efficace une fois le virus inoculé. L’issue est toujours fatale. Seule la prévention, donc la vaccination, permet une réelle protection.

    • En France, c’est la vaccination préventive de nos animaux de compagnie qui a permis l’éradication de la rage sur notre territoire, et la permet encore (en plus de l’éradication de la rage chez les renards).

    Celle-ci ne peut se faire légalement que lorsque l'animal a atteint l’âge de 12 semaines et par un plan de surveillance de cette maladie au niveau national. C’est pourquoi une « surveillance mordeur » est demandée dès qu’un carnivore domestique mord un être humain. Le rappel de la vaccination est annuel en France.

    • Elle est obligatoire pour que l’animal puisse quitter le territoire sauf pour les animaux français se rendant en Corse ou dans la plupart des DOM (Martinique, Guadeloupe, La Réunion – sauf la Guyane et Mayotte).

    • Elle est obligatoire pour les chiens de 1re et 2e catégories.

    Le vaccin le met à l’abri d’une euthanasie en cas de contact avec un animal contaminé.

    Tous les chiens et les chats ayant été en contact avec un chien ou un chat déclaré infecté par le virus rabique sont considérés comme « contaminés de rage ». Dans certaines conditions, limitativement énumérées aux articles L. 223-5 et suivants du Code rural et de la pêche maritime, le préfet peut, en cas de simple suspicion de maladie réputée contagieuse, ordonner certaines mesures telles que l’euthanasie des animaux malades ou contaminés.

    Seuls les propriétaires des chiens et chats identifiés et à jour de leur vaccination antirabique pourront demander une dérogation à l’abattage de leur animal de compagnie.

    Comment obtenir une dérogation d’euthanasie en cas de suspicion de rage ?

    • L’animal doit être identifié et son propriétaire doit pouvoir prouver qu’il était vacciné contre la rage au moment du contact avec l’animal reconnu enragé. Il doit également être revacciné dans les 48 heures qui suivent la confirmation officielle du cas.
    • Le propriétaire s’engage à ne pas se séparer de son animal pendant un an, à le montrer à un vétérinaire sanitaire tous les mois pendant trois mois, puis trois mois plus tard. Enfin, il s’engage à signaler tout signe anormal au vétérinaire. Au décès de l’animal, même accidentel, il doit le signaler et autoriser un prélèvement.
    • Dans l’hypothèse où le contact a eu lieu avec un chien suspect de rage, la mise sous surveillance sanitaire est obligatoire en attendant la confirmation du cas. Un chien non vacciné contre la rage au moment du contact ne pourra pas être vacciné pendant cette période et sera donc euthanasié si le cas est confirmé.

    Autres articles à lire

  • Un premier salon dédié au bien être des chiens dans l’Oise

    ChiensMassage, toilettage, communication, ostéopathie … ce samedi 12 novembre, au Potager des Princes à Chantilly, des experts canins délivreront leurs conseils dans le cadre d’un salon entièrement dédié au bien-être des chiens.

    08 Novembre 2017
  • Ronger des bois de cerf est-il dangereux pour les chiens ?

    ChiensBois de cerf, de daim, sabots, cornes… Ces nouveaux jouets ont la cote car ils sont naturels et économiques ! Mais de nombreuses idées reçues entourent ces matériaux particuliers. Animaux-Online vous aide à démêler le vrai du faux.

    10 Janvier 2020
  • Quel est le plus gros danger pour nos chiens pendant l'été?

    ChiensOu comment éviter que la période estivale ne se transforme en cauchemar mortel pour nos amis à quatre pattes...

    04 Juillet 2017
  • Mon chien avale tout, quels sont les risques ?

    ChiensUn chien qui avale tout ce qu’il trouve est un chien qui se met en danger. Produits ménagers, restes de repas peuvent laisser de graves séquelles sur votre animal.

    23 Juillet 2018
  • Mon animal maigrit, est-ce une bonne nouvelle ?

    ChiensOn parle souvent de l’obésité qui menace la santé de nos animaux de compagnie, si bien que l’on peut se réjouir de la perte de poids d’un chat ou d’un chien trop gros, Mais, si celle-ci se produit sans qu’un régime en soit la cause, ce n’est pas forcément bon signe…

    18 Novembre 2018
  • Mon animal a la diarrhée, que faire ?

    ChiensCette question peut paraître simple, pourtant la diarrhée est un signal complexe. Est-ce un chien ? Un chat ? Est-il jeune ou vieux ? Y a-t-il d’autres symptômes ? Bref, une simple diarrhée peut signifier une multitude de choses en fonction du contexte. Mylène Hirsch, vétérinaire à la clinique 'Le 100' (Beauvais), nous aide à y voir plus clair.

    21 Novembre 2018
  • Une nouvelle étude alerte sur les régimes à base de viande crue

    ChiensManger cru, c'est fréquent chez les chats et les chiens mais pas sans risque : outre sa dose de viande quotidienne, Médor risque bien d'ingurgiter (mais aussi de transmettre) de nombreuses bactéries, dont certaines résistantes aux antibiotiques, selon une nouvelle étude Suisse.

    16 Octobre 2019
  • Ses grands rendez-vous vétérinaires

    ChiensDès son plus jeune âge, votre animal de compagnie, chat ou chien, verra sa vie ponctuée de rendez-vous chez le vétérinaire. Identification, vaccinations, vermifuges… suivez nos conseils pas à pas.

    03 Novembre 2015
  • Le cannabis médical intéresse aussi les vétérinaires

    ChiensEn 2017, une étude du cabinet Grand View Research évaluait que le marché du cannabis médical pourrait atteindre 49 milliards d’euros en 2025. Ces estimations ne prennent en compte que les applications liées à la santé humaine. Or un autre secteur s’intéresse aux usages du cannabis, c’est celui de la santé animale.

    25 Janvier 2020
  • Clinique de fertilité canine : des pratiques préoccupantes ?

    ChiensUne nouvelle enquête anglaise pointe du doigt le nombre étonnant de cliniques de fertilité recensées au Royaume-Uni. Un business lucratif où le bien-être animal n’est pas forcément la priorité…

    14 Mars 2020
  • Chien et chat : 10 Gestes pour le protéger de la chaleur

    ChiensPour éviter le coup de chaleur à votre animal, il peut lui être fatal, suivez les conseils d'Animaux-online. C'est par ici !

    04 Juin 2016
  • Et si c'était une urgence?

    ChiensQuand notre petit compagnon montre des signes de maladie ou de faiblesse, difficile de savoir si cela va passer, s’il peut attendre le rendez-vous vétérinaire ou si c’est une urgence. Pourtant, certains comportements ou symptômes peuvent nous mettre sur la voie…

    05 Décembre 2016
  • Les pattes de nos animaux sont-elles à toute épreuve ?

    ChiensEn cas de problème, votre petit compagnon ne peut prétendre à une paire de rechange. C’est pourquoi ses pattes – et ses coussinets en particulier – méritent toute votre attention.

    07 Janvier 2016
  • Faire identifier son animal doit devenir un réflexe

    ChiensLa société I-Cad, gestionnaire du fichier national d'identification des carnivores domestiques en France, lance une campagne de sensibilisation du 8 au 14 juin pour inciter les propriétaires à faire identifier leurs chiens et leurs chats.

    01 Juin 2020
  • Les vétos de la Lekkarod au service d’athlètes à quatre pattes

    ChiensLa troisième édition de la Lekkarod, course internationale de chiens de traîneau, s’est déroulée du 14 au 22 mars en Savoie. Une équipe de 11 vétérinaires bénévoles a assuré le suivi quotidien des sportifs canins, dont le respect et le bien-être sont au cœur de la philosophie de l’événement.

    23 Mars 2018
  • Etats-Unis : les chiens du Michigan intoxiqués au plomb

    ChiensC’est un scandale sanitaire de grande ampleur auquel la ville de Flint, dans le Michigan, doit faire face. Après plusieurs milliers d’habitants empoisonnés au plomb en 2015, ce sont maintenant les animaux domestiques de la ville qui ont été révélés positifs aux tests sanguins…

    20 Mai 2016
  • Surpoids : les racines du mal

    ChiensÉducation, élevage, génétique, maladies… Les causes de surpoids sont nombreuses. Encore faut-il que les maîtres prennent conscience du problème.

    05 Juillet 2017
  • Chien ou chat : Peut-il souffrir d’allergies alimentaires ?

    ChiensMême si les 'vraies' allergies alimentaires sont rares chez l’animal, elles existent et peuvent se traduire par des troubles cutanés.

    02 Décembre 2018
  • Vaccins : mieux vaut prévenir que guérir

    ChiensUn vaccin n’a d’intérêt que s’il permet à votre animal d’échapper à une maladie infectieuse à laquelle il est exposé. Les risques évoluant en fonction de divers critères, le vétérinaire reste le meilleur interlocuteur pour décider, avec vous, de la stratégie la plus efficace.

    20 Décembre 2015
  • Gare à la chenille processionnaire du pin

    ChiensC’est au printemps, parfois plus tôt dans l’année, que les chenilles processionnaires du pin descendent de leurs arbres en file indienne. Leur poil urticant est un danger pour nos animaux, en particulier nos chiens.

    18 Février 2016