Un nouveau cimetière pour les animaux dans le Vaucluse


  • Un nouveau cimetière pour les animaux dans le VauclusePhoto : Pascal Dacasa
  • Vivre ensemble/ Belles Histoires

    A Sainte-Cécile, dans le Vaucluse, un cimetière communal pour les animaux compagnie va ouvrir ses portes au printemps 2016. En France, il existe plus d’une vingtaine de cimetières dédiés aux animaux, mais c’est le premier dans ce département.

    Dès l’an prochain, les habitants de la commune de Sainte-Cécile dans le Vaucluse auront un cimetière pour enterrer leurs chers animaux disparus. « Les maîtres ne vivant pas sur cette commune pourront eux aussi en bénéficier, ajoute Vincent Faure. » Le premier adjoint au maire a mûri la mise en place de ce service à ses concitoyens quand il s’est trouvé face à la perte de son chat. Choupette appartenait au départ à sa grand-mère. Placée en maison de retraite, celle-ci cherchait un nouveau maître pour son animal. C’est finalement, son petit-fils, Vincent Faure qui l’a recueilli. « Nous avons ainsi vécu 10 ans ensemble, précise l’élu. Mais hélas, j’ai dû la faire euthanasier suite à des complications rénales ».

    L’espérance de vie des animaux est plus courte que la nôtre – les chiens de 10 à 17 ans et les chats de 16 à 20 années. Un jour, ils décèdent et malgré l’indicible chagrin qui les envahit, les maîtres sont contraints de prendre rapidement des dispositions pour la dépouille de leur animal. Si la majorité des propriétaires prennent conseil auprès de leur vétérinaire quand le souffle de la vie a quitté le corps de leur ami fidèle, qui leur propose souvent la solution de l’incinération, aujourd’hui, le praticien n’est pas le seul à pouvoir prendre en charge le corps de l’animal. Des sociétés privées proposent directement leurs services.

    Crémation ou inhumation ? Urne ou pierre tombale ? Quelles obsèques peut-on offrir à son compagnon souvent considéré comme un membre de la famille ?

    AVANT LE DÉCÈS

    Plutôt que de s’occuper des funérailles de votre animal dans la précipitation, pourquoi ne pas faire le choix entre l’incinération et l’inhumation de son vivant, et ainsi se préparer à la charge financière de ses futures obsèques ? Quelle urne, quel cercueil, quelle cérémonie, avec ou sans pierre tombale… Les brochures d’information disponibles dans les cabinets vétérinaires donnent souvent des pistes. On peut aussi se renseigner auprès des pompes funèbres animalières. Et si vous avez souscrit une assurance santé animale, relisez votre contrat. Si l’animal décède de sa belle mort, rares sont les compagnies qui prennent en charge les frais d’obsèques. En revanche, s’il a succombé à une maladie ou un accident, un capital peut être versé sur justificatif d’achat et avec le certificat de décès.

    VOUS VOUS EN REMETTEZ A VOTRE VÉTÉRINAIRE

    «Notre rôle ne s’arrête pas aux soins, précise Guy Hanotte, docteur vétérinaire dans le Pas-de-Calais. Nous sommes aussi présents pour accompagner le maître dans son deuil. » Quand Médor ou Mistigri décède, une « convention d’obsèques » est remplie par le vétérinaire sur laquelle il indique le nom de l’animal défunt, la cause de sa mort et le type de service choisi (incinération collective, individuelle ou individuelle accompagnée). Glissée dans une housse refermée par un lien et étiquetée, la dépouille est entreposée en congélation avant qu’une société de crémation passe la récupérer. « Tous les vétérinaires font appel à un prestataire pour l’incinération.» Si le maître n’assiste pas à la crémation, le vétérinaire lui remet l’urne en mains propres quand il a demandé à récupérer les cendres de son animal. Elle peut aussi être envoyée directement à domicile.

    VOUS CHOISISSEZ UNE SOCIÉTÉ DE CRÉMATION

    «Près de 4 000 chiens, chats, rongeurs… sont incinérés dans notre crématorium chaque année», indique Gabriel Cimino, le directeur de Cremadog, dans les Yvelines. Si certains optent pour l’incinération collective, d’autres maîtres souhaitent accompagner leur complice de toujours jusqu’au bout. La cérémonie se déroule en plusieurs étapes. Après un dernier au revoir de toute la famille, le corps est incinéré. Puis vient le temps du recueillement. Ceux qui le souhaitent peuvent laisser un message sur le livre d’or mis à leur disposition. «Quand les propriétaires quittent le crématorium, l’urne entre les mains, ils prononcent tous cette dernière phrase : il va enfin rentrer à la maison.»

    VOUS ENTERREZ VOTRE ANIMAL DANS UN CIMETIÈRE ANIMALIER

    Plus d’une vingtaine de cimetières animaliers existent sur notre territoire. A Asnières-sur Seine, l’un des plus anciens, toutes nos amies les bêtes sont les bienvenues. Certains propriétaires réservent les concessions, mais il n’y a aucune obligation. « Nous pratiquons une à deux inhumations par semaine, souligne Gérard Faburel, directeur des pompes funèbres Memory. Nous prenons en charge le corps du chien ou du chat sur le lieu du décès. Puis nous le conservons dans une chambre froide jusqu’à l’inhumation. La cérémonie se déroule trois ou quatre jours plus tard.» Le cercueil est mis à l’intérieur du caveau. Avant que la terre ne le recouvre, le maître se recueille. Une pierre tombale viendra ensuite couvrir la sépulture. Ce rituel funéraire est en tous points identique à celui offert aux humains.

    VOUS L’INHUMEZ DANS VOTRE JARDIN

    La majorité des animaux domestiques qui décèdent sont enterrés dans le jardin de leurs maîtres. C’est autorisé, mais sous certaines conditions. Un chien peut être enterré dans son jardin s’il ne pèse pas plus de 40 kg, et à condition que le maître soit propriétaire du terrain. La tombe doit être placée à au moins 35 mètres de toute habitation ou point d’eau et le corps enterré à 1,20 mètre de profondeur. De la chaux vive doit être coulée avant de recouvrir de terre le cercueil.

    PEU APRÈS LE DÉCÈS

    Envoyez la carte d’identification de votre animal à l’i-cad* (Suivi de l’identification des carnivores domestiques) pour la gestion de leur fichier en mentionnant la date du décès et le numéro de la puce électronique ou du tatouage.

    VOUS ET VOTRE DEUIL

    Faire le deuil d’un animal n’est pas toujours reconnu par l’entourage. Les maîtres attristés n’osent pas exprimer leur peine, de peur d’être incompris ou de se sentir ridicules. Si les bénévoles de l’association Vivre son deuil (vivresondeuil.asso.fr) traitent le plus souvent de la mort des êtres humains, ils sont aussi à l’écoute des maîtres endeuillés.

    Si vous souhaitez partager votre peine à la suite de la perte de votre fidèle compagnon, la toile offre quelques possibilités pour échanger sur cette douloureuse expérience et se libérer du poids causé par la disparition. D’abord, il existe les forums de discussion, sur lesquels il est plus facile pour l’internaute de témoigner et de livrer ses émotions par écran interposé. Ensuite, les cimetières virtuels animaliers où les propriétaires partagent l’espace avec d’autres maîtres qui vivent une situation similaire. Chacun crée une tombe virtuelle : épitaphe, fleurs, photos… pour se rappeler le complice de toute une vie. Les internautes peuvent ainsi transmettre leurs messages de sympathie. Enfin, pourquoi ne pas créer un blog ? Un lieu virtuel qui serait dédié exclusivement à la boule de poils qui a égayé votre quotidien pendant des années…


    Autres articles à lire

  • Max le chien héros en Australie

    Vivre ensembleUn chien sourd et en partie aveugle a protégé et secouru une fillette de 3 ans perdue dans le bush australien. Il a reçu les honneurs de la police pour sa belle loyauté.

    10 Mai 2018
  • Lola: enfin le bonheur!

    Vivre ensembleArrachée à des trafiquants de chiens de boucherie, en Thaïlande, la petite chienne découvre la joie de vivre et de jouer dans le jardin de Françoise, Jean et James…

    02 Juin 2017
  • Emmanuel et Brigitte Macron adoptent un chien dans un refuge

    Vivre ensembleLe président et son épouse se sont rendus ce week-end dans un refuge de la SPA pour accueillir Nemo, un croisé labrador-griffon noir. Le chien, qui a rejoint l’Élysée avec ses nouveaux propriétaires, succède ainsi à Philae, le labrador de François Hollande.

    28 Août 2017
  • Audrey et Louna, coéquipières de choc

    Vivre ensemblePour la première fois, un chien a pris le départ, avec sa maîtresse, de l’Ultra Tour des 4 Massifs, une course à pied intense (169 km, 11 000 m de dénivelé) qui fait le tour des sommets du bassin grenoblois.

    18 Août 2016
  • Au terminus des bienheureux

    Vivre ensembleConsidéré comme l’un des premiers cimetières animaliers au monde, c’est surtout un lieu où règnent l’apaisement et le bonheur d’aimer. Petite promenade dans les allées du cimetière des chiens d’Asnières-sur-Seine…

    08 Mars 2017
  • Le monde merveilleux de Scarlett

    Vivre ensembleAdoptée par un jeune couple d’amoureux des animaux, la cochette mène la vie d’un animal de compagnie à part entière. Au milieu des chiens, des chats, des boucs et des chevaux, elle a trouvé une place de choix dans la petite ménagerie.

    01 Mars 2019
  • Ce toucan a retrouvé son bec grâce à l’impression 3D

    Vivre ensembleMutilé en 2014 par des adolescents, ce toucan femelle baptisé Grecia a pu retrouver un bec fonctionnel grâce à la technologie 3D. Elle se porte aujourd’hui à merveille !

    16 Janvier 2020
  • Chat, chien, cheval… : les animaux « soigneurs »

    Vivre ensembleLes animaux introduits à la fondation Sonnenhof pour tenir compagnie aux résidents souffrant de problèmes psychiatriques sont devenus des auxiliaires soignants.

    29 Novembre 2019
  • Euro 2016 : les supporters sous la protection d'une équipe canine

    Vivre ensembleUne équipe cynophile de onze chiens s'entraîne depuis trois mois à détecter des explosifs sur des personnes en mouvement. Cette élite canine est bientôt prête à identifier d'éventuels kamikazes et à sécuriser l'événement sportif. Une première en France.

    23 Mai 2016
  • Lizzy, heureuse chef de bande

    Vivre ensembleSauvée d’un chenil en Roumanie après une vie d’errance, Lizzy a trouvé, grâce à Ester et à son compagnon, un foyer aimant où elle mène une vie sereine avec d’autres animaux.

    30 Janvier 2018
  • Le paradis des rescapés

    Vivre ensembleÉchappé du camion qui le transportait, le cochon Rosette a été trouvé sur un parking et coule désormais des jours heureux dans une ferme de la Meuse : un refuge pour les animaux d’élevage maltraités.

    03 Avril 2016
  • Parole de chien : s’engager avec son animal

    Vivre ensembleL’association « Parole de chien » est à la recherche de maîtres bénévoles avec leur chien, en région parisienne, pour réaliser des visites et des animations auprès de personnes âgées dans les maisons de retraite.

    14 Mars 2017
  • Frida, une labrador secouriste devenue une héroïne au Mexique

    Vivre ensembleUne femelle labrador de 6 ans, membre de l’unité canine de la Marine mexicaine, est devenue une véritable icône au Mexique, frappé par un terrible séisme le 19 septembre dernier.

    25 Septembre 2017
  • Noël : des beaux livres à glisser sous le sapin

    Vivre ensembleA ceux qui n’auraient pas encore finalisé leurs cadeaux de Noël, voici une sélection de livres pour faire plaisir à coup sûr aux amoureux des animaux.

    15 Décembre 2016
  • Plume, la poule aux œufs d'or

    Vivre ensembleCette belle faverolles vivant dans la Sarthe a obtenu, en juillet dernier, le titre convoité de Miss Poule 2016. Rencontre avec ce gallinacé distingué et ses heureux propriétaires, la famille Dubois.

    08 Juillet 2017
  • Le touchant départ à la retraite d'un cheval de police aux US

    Vivre ensembleAprès trois ans passés auprès de la patrouille de police à cheval de la ville d'Omaha, Blaze, un cheval de 18 ans, prend sa retraite. Son départ a été joliment célébré par ses coéquipiers :

    26 Septembre 2017
  • La ferme de tous les espoirs

    Vivre ensembleÀ la ferme de Suzi Handicap Animal, les animaux blessés oublient leur calvaire passé auprès de Stéphanie Lisicki. Cassés par la vie, les accidents ou les hommes, ces éclopés se remettent de leurs blessures à l’âme et au corps.

    02 Mars 2018
  • JO : une patineuse sauve un teckel d’un élevage de viande de chien

    Vivre ensembleLa championne canadienne Meagan Duhamel profite de sa présence aux Jeux olympiques en Corée du Sud pour dénoncer l’industrie de la viande de chien : elle incite un maximum de sportifs à suivre son exemple en sauvant et adoptant un chien destiné à être mangé.

    15 Février 2018
  • Une fillette prouve à ses parents les bienfaits d’un chat à la maison

    Vivre ensembleRomesa, une Texane de 11 ans, a impressionné les internautes grâce à sa dissertation de six pages relayée sur les réseaux sociaux, destinée à convaincre ses parents d’adopter un chat.

    29 Juin 2017
  • Angleterre : un chat survit huit jours dans une boîte

    Vivre ensembleEn Grande-Bretagne, un chat a été expédié à plus de 400 kilomètres de chez lui par voie postale. L’animal a passé huit jours enfermé dans une boite en carton. Retrouvé en état de déshydratation à la mi-mars, il se remet aujourd'hui de sa mésaventure…

    29 Mars 2016