Gare à la chenille processionnaire du pin


  • Gare à la chenille processionnaire du pinPhoto : Shutterstock
  • Chiens/ Santé

    C’est au printemps, parfois plus tôt dans l’année, que les chenilles processionnaires du pin descendent de leurs arbres en file indienne. Leur poil urticant est un danger pour nos animaux, en particulier nos chiens.

     

    L’alerte est déjà donnée dans certains coins de France, notamment le parc national des Calanques, où l’insecte a un peu d’avance sur le calendrier. Sans doute les effets d’un hiver doux qui a avancé la floraison des arbres et donc la descente des chenilles qui cherchent à s’enfouir dans le sol.

    La chenille processionnaire du pin est la larve d'un papillon de nuit, le Thaumetopoea pityocampa. Les œufs sont déposés par centaines sur les aiguilles de pin, dans de petits paquets gris argenté recouverts d’écailles. À ce stade, l’insecte est inoffensif et pour l’homme et pour les animaux.

    Six semaines après la ponte, les œufs éclosent et donnent naissance à des chenilles qui muent plusieurs fois au cours de l’hiver. Elles restent dans l’arbre pendant cette période où elles peuvent s’y déplacer pour aller chercher leur nourriture, en général en grimpant plus haut dans les branches. On peut les apercevoir en procession lors de ces migrations, inoffensives car leurs poils ne sont pas encore urticants.

    Dangereuses au printemps

    C’est au moment où elles quittent l’arbre, au printemps, pour s’enfouir dans le sol (à 5-20 centimètres de profondeur) qu’elles deviennent un risque pour celui qui croise leur route. À cette époque, leur dos se recouvre de poils particulièrement urticants.

    Ces poils, très volatiles, sont lâchés lorsque la chenille se sent en danger. C’est la substance qu’ils libèrent en se « brisant », la « thaumétopoéine », qui est la cause de violentes démangeaisons. Il n’est pas nécessaire de toucher la chenille pour être victime de ses poils. Il suffit d’être en contact avec eux, lorsque la brise les apporte. C’est pourquoi il est recommandé, dans les zones infestées par la chenille processionnaire, d’éviter ces endroits au moment de la migration vers le sous-sol.

    Shutterstock – Les chenilles dans leur nid. À ce stade, elles peuvent déjà être urticantes.

    Forte réaction allergique

    En effet, selon les sujets, les irritations provoquées par les poils peuvent prendre des proportions dramatiques et provoquer érythèmes ou éruptions accompagnés d'atteintes oculaires ou pulmonaires, voire des réactions allergiques plus graves telles que les œdèmes de Quincke ou les chocs anaphylactiques.

    Les chiens sont particulièrement concernés à cette période et leurs maîtres invités à éviter tout contact avec l’insecte. En effet, les atteintes se localisent sur la peau, la langue et près des yeux. Si l’animal a inhalé des poils, l’irritation peut s’étendre aux bronches et aux poumons. En général, dès que l’animal a léché ou touché une ou plusieurs chenilles, il réagit en couinant et en s’ébrouant. Les premiers signes apparaissent vite : le chien bave, sa langue gonfle et des tuméfactions apparaissent, avec un durcissement inquiétant. Il faut réagir vite car ces zones atteintes peuvent se nécroser et entraîner une amputation partielle ou totale de l’organe touché (la langue, souvent). En cas d’allergie, certains chiens peuvent mourir.

    Il est donc urgent d’aller chez le vétérinaire en cas de contact avéré. Ce dernier prescrit généralement immédiatement des anti-inflammatoires et antihistaminiques puissants, parfois des antibiotiques comme l'héparine, et peut mettre l’animal sous perfusion.

    La progression de la chenille processionnaire, carte fournie par l'Inra.

    La chenille processionnaire connaît peu de prédateurs

    Il faut croire que les oiseaux ne les aiment pas car ils les mangent peu. Leurs poils urticants sont peut-être la cause de ce manque d’entrain !

    Le coucou a déjà été aperçu attaquant les chenilles jusque dans leur nid. La mésange aussi s’en nourrit, mais au stade larvaire.

    Leur principal prédateur est le grand calosome, un coléoptère. Il se nourrit de la chenille processionnaire lorsqu’elle est au stade larvaire. Il en est très friand et peut même grimper aux arbres pour la dénicher !

    Certaines espèces de guêpes et même un champignon sont susceptibles de la parasiter.

     


    Autres articles à lire

  • Coronavirus : Chiens de refuge confinés : quelles conséquences ?

    ChiensImposé depuis mardi 17 mars, le confinement à domicile de tous les Français touchera aussi, par ricochet, les chiens de refuge, puisqu’il y aura moins de bénévoles pour les sortir de leur box. Quelles seront les conséquences ? Y a-t-il des solutions ?

    19 Mars 2020
  • Post-confinement : gérer le retard pris pour ses soins

    ChiensDurant la période de confinement imposée par l’épidémie du coronavirus Covid-19, les soins vétérinaires non urgents ont été reportés, les balades des chiens écourtées et le rythme de vie du foyer, chamboulé. De quoi perturber la santé de nos petits compagnons !

    20 Juin 2020
  • Mon animal a la diarrhée, que faire ?

    ChiensCette question peut paraître simple, pourtant la diarrhée est un signal complexe. Est-ce un chien ? Un chat ? Est-il jeune ou vieux ? Y a-t-il d’autres symptômes ? Bref, une simple diarrhée peut signifier une multitude de choses en fonction du contexte. Mylène Hirsch, vétérinaire à la clinique 'Le 100' (Beauvais), nous aide à y voir plus clair.

    21 Novembre 2018
  • La maladie de Lyme, c’est quoi ?

    ChiensEncore appelée borréliose, la maladie de Lyme est une infection bactérienne transmise par les tiques qui peut provoquer des troubles à court et à long terme. Une bonne raison pour y penser… mais sans pour autant la voir partout ! Par Nathalie Szapiro avec l’aimable collaboration de Jean-Claude Jestin, docteur vétérinaire

    20 Octobre 2015
  • Santé du chien : les tiques en 5 questions

    ChiensLe retour des beaux jours, propice aux balades avec votre animal, marque également la reprise de l’activité des tiques. Quels sont les risques, comment les prévenir, comment retirer les indésirables… quelques « piqûres » de rappel :

    24 Mai 2018
  • Il bave, à quoi est-ce dû ?

    ChiensPlusieurs raisons peuvent faire saliver un chien de manière excessive...

    27 Octobre 2018
  • Peut-il avoir une cataracte ?

    ChiensSi les yeux de votre animal deviennent blanchâtres, c'est très certainement le signe d'une cataracte. Qu'est-ce que c'est, et comment la soigner ?

    26 Octobre 2018
  • Et si c'était une urgence?

    ChiensQuand notre petit compagnon montre des signes de maladie ou de faiblesse, difficile de savoir si cela va passer, s’il peut attendre le rendez-vous vétérinaire ou si c’est une urgence. Pourtant, certains comportements ou symptômes peuvent nous mettre sur la voie…

    05 Décembre 2016
  • L’obésité du labrador est d’origine génétique

    ChiensLes travaux d’une équipe de chercheurs américains ont mis en évidence la mutation d’un gène responsable chez le labrador et le flat coated retriever de leur embonpoint, voire leur obésité.

    04 Mai 2016
  • Quel est le plus gros danger pour nos chiens pendant l'été?

    ChiensOu comment éviter que la période estivale ne se transforme en cauchemar mortel pour nos amis à quatre pattes...

    04 Juillet 2017
  • Santé : les labradors victimes de leur succès…

    ChiensD’après une nouvelle étude, le labrador rencontrerait des problèmes de santé causés par son succès. Plus étonnant, le labrador chocolat, encore plus prisé, serait davantage sujet aux otites et aux problèmes de peau. Cela s'expliquerait par la perte de diversité génétique.

    24 Octobre 2018
  • Faire identifier son animal doit devenir un réflexe

    ChiensLa société I-Cad, gestionnaire du fichier national d'identification des carnivores domestiques en France, lance une campagne de sensibilisation du 8 au 14 juin pour inciter les propriétaires à faire identifier leurs chiens et leurs chats.

    01 Juin 2020
  • Une nouvelle étude alerte sur les régimes à base de viande crue

    ChiensManger cru, c'est fréquent chez les chats et les chiens mais pas sans risque : outre sa dose de viande quotidienne, Médor risque bien d'ingurgiter (mais aussi de transmettre) de nombreuses bactéries, dont certaines résistantes aux antibiotiques, selon une nouvelle étude Suisse.

    16 Octobre 2019
  • L’aromathérapie : pour les chiens aussi !

    ChiensLes odeurs jouent un rôle important pour les chiens et on peut influencer leur comportement en leur faisant respirer des odeurs particulières. L’aromathérapie se développe donc chez les chiens !

    15 Octobre 2020
  • Chien : pourquoi sa truffe est-elle toujours humide ?

    ChiensHormis un gage de bonne santé, la truffe humide serait également l'une des caractéristiques du chien expliquant son odorat hors du commun.

    27 Septembre 2018
  • Promener son chien, c’est bon pour la sécurité – et la santé !

    ChiensD’après une enquête menée en Australie et aux Etats-Unis, sortir avec un chien procure un sentiment de sécurité aux maîtres. Grâce à leur compagnon, ceux-ci pratiquent aussi davantage de sport que leurs voisins sans toutou.

    18 Octobre 2016
  • Comment gérer le diabète de mon chien ou de mon chat ?

    ChiensComme on le fait déjà pour l’homme, il est possible pour un maître d’améliorer l’état de son chien ou de son chat diabétique. À condition de faire preuve de régularité et de rigueur…

    03 Novembre 2018
  • #AnimauxSoigneurs : 4 projets pour promouvoir la médiation animale

    ChiensEn juin, et suite à son appel à projet, la Fondation Affinity a financé 4 projets de médiation animale. Aujourd’hui, deux de ces initiatives ont déjà été mises en place.

    08 Novembre 2018
  • Surveiller un chien diabétique

    ChiensUn diabète mal équilibré est une source de problèmes, un peu comme si votre animal subissait un vieillissement accéléré au niveau de ses artères, de ses reins, de ses yeux, sans compter un risque accru de cancer. Il faut donc le surveiller de près !

    15 Décembre 2015
  • Canicule : attention au coup de chaud chez le chien

    ChiensAlors que la vague de chaleur s’installe en France, voici quelques conseils toujours utiles à rappeler pour protéger votre chien des températures élevées.

    21 Juin 2017