Kazakhstan : un baby-boom d'antilopes saïgas nourrit l'espoir


  • Kazakhstan : un baby-boom d'antilopes saïgas nourrit l'espoirPhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    Un drôle de museau dépasse des herbes des vastes steppes arides du Kazakhstan : ce nouveau-né saïga témoigne du récent baby-boom au sein de cette espèce d'antilopes qui, ces dernières années, avait tutoyé l'extinction.

    - Avec AFP

    Gants en latex aux mains, Albert Salemgareïev, de l'Association pour la conservation de la biodiversité du Kazakhstan, se met à genoux face à l'antilopin pour le peser et le marquer, dans un effort de recensement du cheptel au moment où la saison de mise bas bat son plein. "On fait très attention à ne pas blesser cette petite bête qui vient de voir le jour", explique-t-il avant d'accrocher la créature à une balance à crochet. Le bébé aux frêles pattes pèsera plus tard jusqu'à 50 kilos et galopera sans difficulté sur ce terrain accidenté, mais là il semble incroyablement vulnérable. 

    Une maladie dévastatrice en 2015

    Il y a six ans, les saïgas semblaient presque condamnés. Portée par un climat inhabituellement chaud et humide, une bactérie avait tué en 2015 quelque 200.000 bêtes, réduisant de moitié la population de cet animal aux grands yeux noirs et au museau en forme de trompe qui le rend si facilement reconnaissable. 

    Certains scientifiques craignent d'ailleurs qu'avec le changement climatique de telles épizooties puissent se répéter. Aujourd'hui, si l'antilope bondit de nouveau dans les immenses steppes du Kazakhstan, c'est le résultat "de l'efficacité des mesures de conservation des populations et de lutte contre le braconnage", juge le ministère kazakh de l'Ecologie. Les derniers relevés aériens ont montré que le nombre d'individus était passé entre 2019 et 2021 de 334.000 à 842.000.

    Pour Fariza Adilbekova, coordinatrice de l'initiative de conservation Altyn Dala, le nombre des naissances en avril et en mai était un évènement "extrêmement réjouissant". D'autant que l'épizootie de 2015 avait frappé en pleine période de mise bas, "quand les troupeaux se rassemblent en groupes serrés", facilitant les contaminations.

    Chasse et braconnage au 20e siècle

    Cet épisode dramatique n'était que le dernier flirt de l'espèce avec l'extinction. Au début du 20e siècle, la chasse avait réduit à quelques milliers le nombre d'individus. La période soviétique offrira aux saïgas une protection sans précédent, sous la forme d'une interdiction totale de chasse jusqu'aux années 1950 puis de quotas très stricts.

    Mais la dislocation de l'URSS et les chaos des années 1990 voient le développement d'un braconnage effrénée, favorisé par un juteux trafic de cornes des mâles qui sont utilisées dans la médecine traditionnelle de la Chine voisine. Avec l'espèce au bord du gouffre, le gouvernement kazakh s'est décidé à agir en durcissant la législation contre ce marché noir et renforçant son application à partir de la fin des années 2010.

    Un fait-divers terrible a aidé cette prise de conscience en 2019, avec le meurtre de deux gardes-chasse par des braconniers qui émeut l'opinion publique. Ces crimes ont marqué un tournant car "la société a commencé à prêter attention au braconnage", note Fariza Adilbekova. L'une des deux victimes, Ierlan Nourgaliev, est devenu un héros national, honoré notamment par une fresque murale à Almaty, plus grande ville du pays, le montrant berçant un jeune saïga.

    Encore des défis à relever

    Si Mme Adilbekova salue le durcissement des mesures anti-braconnage et la récente décision de créer un parc national dans l'ouest du pays, mais elle regrette que certains projets d'infrastructure aillent de l'avant.

    L'un d'eux est la construction d'une route de plus de 1.000 kilomètres à travers la steppe et le semi-désert de la moitié ouest du Kazakhstan, coupant les voies migratoire de l'antilope. Le rebond de la population de saïgas crée également de nouveaux défis, estime l'autre spécialiste, Albert Salemgareïev. Dans le nord-ouest du pays, l'antilope se retrouve en concurrence avec le bétail domestique. Mais dans l'ensemble, Albert Salemgareïev voit une "dynamique positive" pour l'espèce. "Non seulement le nombre des saïgas augmente mais le nombre des mâles par rapport aux femelles augmente également", note l'expert. Il y a cinq ans, le ratio mâle/femelle était descendu à un pour 18, or les dernières études suggèrent un ratio plus proche "d'un pour sept ou un pour huit", un effet de la baisse marquée du braconnage.


    Autres articles à lire

  • L'arche de Namibie

    Faune sauvageDu nord au sud, la Namibie est une terre de contrastes. Entre le désert du Kalahari, le désert du Namib et la Skeleton Coast, la faune sauvage a su s’adapter à l’intense sécheresse et y trouver des lieux de tranquillité, jusque-là à l’abri du braconnage.

    05 Septembre 2017
  • Kazakhstan : 350 antilopes saïga tuées par la foudre

    Faune sauvageLe Kazakhstan a annoncé qu'environ 350 antilopes saïga, menacées de disparition et emblématiques de ce pays d'Asie centrale, ont été retrouvées mortes dans la steppe, probablement tuées par la foudre.

    17 Mai 2021
  • Australie : l'ornithorynque au bord de l’extinction

    Faune sauvageLes sécheresses et autres manifestations du réchauffement climatique exercent en Australie une pression de plus en plus forte sur la population d'ornithorynques, au point de les pousser vers l'extinction, avertissent des chercheurs dans une nouvelle étude.

    22 Janvier 2020
  • Trump choque en autorisant l'importation de trophées d'éléphants

    Faune sauvageLes États-Unis autorisent à nouveau les chasseurs américains à importer des trophées d'éléphants tués au Zimbabwe et en Zambie, alors que les pachydermes sont toujours classés parmi les espèces les plus menacées au monde.

    17 Novembre 2017
  • Des chiens « ratons laveurs » qui terrorisent l’Angleterre ?

    Faune sauvageDeux chiens viverrins, « raccoon dogs » en anglais, ont récemment secoué les habitants de Clarborough (Angleterre) par leur agressivité après s’être enfuis de leur enclos. Zoom sur cette espèce peu connue et pourtant bien présente en Europe.

    04 Juin 2019
  • Un singe magot en ville mis à l'abri !

    Faune sauvageBob divaguait seul dans les rues de Sevran (93). Les autorités ont contacté la Fondation 30 Millions d’Amis pour prendre en charge ce singe magot de moins d’un an. Cette espèce protégée est très largement victime du trafic illégal. Le petit primate a été transféré aux Pays-Bas dans un centre pour faune sauvage.

    01 Juin 2015
  • Mais où sont passés les hérissons ?

    Faune sauvageQui s’y frotte s’y pique ! Bientôt, en France, il sera de moins en moins possible de s’y frotter tant les menaces qui pèsent sur ce petit insectivore de nos jardins sont grandes. Pour les plus chanceux, le printemps est la période où ils sortent de l'hibernation…

    12 Mai 2019
  • Biodiversité : le Kilimandjaro dévoile ses secrets

    Faune sauvageServals, antilopes, léopards, singes… Des chercheurs allemands ont placé des caméras un peu partout sur le Kilimandjaro pendant deux semaines afin d’étudier les animaux qui s’y trouvent.

    22 Août 2019
  • Var : un loup au « comportement agressif » abattu près d'un camping

    Faune sauvageUn loup « au comportement agressif » qui rôdait sur un camping à Bormes-les-Mimosas (dans le Var) a été abattu ce jeudi par la gendarmerie, a annoncé la préfecture du Var dans un communiqué.

    14 Février 2019
  • Ont-ils leur Kâmasûtra ?

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… le kamasutra.

    14 Mai 2016
  • Il était une fois, l'ours brun...

    Faune sauvageÀ la fois le géant des cavernes et la peluche préférée des enfants, l’ours brun inspire autant la crainte que l’amour. En France, il est même l’objet de toutes les passions et divise une population à propos de sa réintroduction sur une terre qui était la sienne autrefois…

    23 Janvier 2016
  • Quel sursis pour les bouquetins du Bargy ?

    Faune sauvagePromis à un abattage certain suite à un arrêté du préfet de Haute-Savoie, les bouquetins du massif du Bargy, porteurs de la brucellose, profitent d'un sursis suite à un recours devant le tribunal porté par les associations de protection animale.

    19 Octobre 2015
  • Les big five de l'Alaska

    Faune sauvageL’Alaska est le plus vaste territoire des 50 États américains mais également le moins peuplé. À l’instar de l’Afrique, cet Etat revendique ses « big five », tout aussi emblématiques et fascinants : le grizzli, le caribou, l’orignal, le loup et le mouflon.

    29 Mai 2021
  • Enquête : avez-vous vu un hérisson ?

    Faune sauvageLe meilleur ami de nos jardins a besoin de votre aide ! Pour la deuxième année consécutive, la LPO invite les citoyens à participer encore plus nombreux à l’enquête « Mission Hérisson » qui doit permettre aux scientifiques d’évaluer l’état de santé de cette espèce, les causes et l’importance de son déclin…

    21 Avril 2021
  • Réchauffement : vers l'extinction des ours polaires d'ici 2100

    Faune sauvageSans banquise, les ours polaires meurent de faim. Alors si les émissions de gaz à effet de serre continuent à augmenter, le réchauffement pourrait signer la quasi extinction de ces plantigrades emblématiques de l'Arctique d'ici la fin du siècle.

    20 Juillet 2020
  • Des Ours à Paris

    Faune sauvageProfitez des vacances des Noël pour découvrir le travail du photographe animalier Vincent Munier dans le cadre de l’exposition « Ours » au jardin des Plantes, à Paris.

    16 Décembre 2016
  • Landes : les associations mobilisées pour les deux macaques survivants

    Faune sauvageEn majorité porteurs du virus de l’herpès B, 163 macaques de Java du parc de la Pinède des singes dans les Landes, aujourd’hui fermé, ont été euthanasiés en mai dernier. Deux singes du même groupe, jusque à présent en semi-liberté, viennent d’être capturés et testés pour savoir s’ils sont porteurs du virus. Les associations demandent à ce qu’ils soient placés dans un refuge adapté.

    09 Août 2017
  • IFAW à la rescousse des rhinocéros

    Faune sauvageLe 22 septembre dernier, c’était la journée mondiale du rhinocéros. Ce gros mammifère comporte 5 espèces différentes, toutes en danger d’extinction. C'est pourquoi, de nombreux organismes, dont IFAW, œuvrent à sa protection.

    24 Septembre 2020
  • La Namibie frappée de sécheresse met en vente 170 éléphants

    Faune sauvageLa Namibie, en proie à la sécheresse, a mis en vente 170 éléphants vivants pour restreindre leur nombre sur son territoire, en raison notamment des conflits croissants entre les humains et les animaux de cette espèce menacée que la pression internationale empêche d'abattre.

    03 Décembre 2020
  • Dans l'intimité des suricates

    Faune sauvageEn plein cœur du désert du Kalahari, les photographes animaliers Marie-Luce Hubert et Jean-Louis Klein ont suivi un clan de suricates, ces petites mangoustes du désert. Ils nous font découvrir une tranche de vie de ces sentinelles à la vie sociale très riche…

    04 Août 2017