Au Liban, la crise oblige aussi à se séparer de son animal domestique


  • Au Liban, la crise oblige aussi à se séparer de son animal domestiquePhoto : Shutterstock
  • Protection/ Abandons

    - Avec AFP

    Sa chienne avait deux mois quand Ibrahim al-Dika l'a adoptée. Sans emploi dans un Liban en plein effondrement, c'est le cœur brisé qu'un an plus tard il a dû vendre Lexi pour rembourser un prêt bancaire. "J'en suis arrivé à ne plus pouvoir lui acheter à manger. Et puis la banque faisait pression, j'étais dos au mur", justifie cet ancien salarié dans le prêt-à-porter, contemplant la niche vide de son chien de berger. "J'ai vendu une partie de moi. C'est une âme, ce n'est pas une voiture ou un téléphone", regrette cet habitant de Beyrouth de 26 ans, peinant à retenir ses larmes.

    Dans un Liban en crise, a-t-on encore les moyens de garder son animal domestique ? Selon des associations, de plus en plus de familles sont confrontées à cette question alors qu'elles sont frappées de plein fouet par l'inflation. Depuis l'automne 2019, des dizaines de milliers de Libanais ont perdu leur emploi. Les autres bataillent avec une dépréciation historique de la livre libanaise, ayant entraîné une forte érosion du pouvoir d'achat. Il a été licencié, peu après le décès de son père, quand le magasin de vêtements qui l'employait a fermé en 2020. Depuis, il peine à subvenir aux besoins de sa mère et de son frère. Ibrahim a donc vendu Lexi début mai à un couple, après une année à l'avoir promenée, à lui avoir appris à s'asseoir et à donner la patte. Peu après leur séparation, quand il est allé lui rendre visite, la chienne a cru qu'elle allait repartir avec lui. "Elle a bondi direct dans ma voiture", se souvient le jeune homme. "La manière dont elle m'a regardé, ça m'a brisé le cœur".

    Une nourriture trop chère

    Dans un pays où plus de la moitié de la population vit dans la pauvreté, de nombreux ménages comptent désormais sur le soutien des ONG. Les familles qui possèdent un animal domestique ne font pas exception. Plusieurs personnes interrogées par l'AFP ont affirmé que le coût des croquettes importées avait quintuplé, le prix d'un sac d'une marque haut de gamme dépassant même parfois le salaire minimum de 675.000 livres (environ 380 euros au taux officiel).

    À 39 ans, Amal Ramadan avait l'habitude de faire des dons à une association venant en aide aux animaux. Désormais c'est elle qui reçoit gratuitement des croquettes pour Fluffy et Nelly, bichon de cinq ans et pitbull de six ans. "Mes revenus ne suffisent pas pour nourrir mes chiens", confie cette veuve, mère de deux enfants. Pour subvenir aux besoins de sa famille, elle cumule les petits boulots car son salaire dans une agence de location de voitures s'est effondré : il équivaut aujourd'hui à 120 dollars contre 1.000 auparavant. Amal se dit déterminée à ne pas abandonner ses compagnons mais ce n'est pas possible pour tout le monde.

    Des refuges pleins à craquer

    Les abandons sont en hausse, déplore Ghada al-Khatib, bénévole dans un chenil du sud du Liban. "Les gens n'ont plus les moyens de nourrir leurs chiens", explique cette coiffeuse de 32 ans qui surveille une chienne respirant avec difficulté après avoir été découverte dans un dépotoir.  "Quand quelqu'un nous en apporte un, il nous dit : « la priorité ce sont les enfants », rapporte-t-elle. Le propriétaire du chenil Joe Okdjian décrit une situation catastrophique. Lui-même ne sait plus où trouver l'argent pour nourrir les 90 animaux qu'il héberge. "Parfois ils passent un jour ou deux sans manger", reconnaît avec tristesse l'homme de 28 ans, dont le refuge fonctionne grâce aux dons. Souraya Mouawad, fondatrice de l'organisation Animals Pride and Freedom, reçoit chaque semaine deux ou trois appels téléphoniques de personnes cherchant une nouvelle maison pour leur animal. Certaines émigrent pour fuir la crise, d'autres déménagent dans un appartement plus petit. D'autres encore avancent "des raisons personnelles", indique-t-elle. Mais les petites victoires ne manquent pas. Comme d'autres associations, Animals Lebanon envoie des animaux domestiques à l'étranger où ils rejoindront un nouveau maître. Dans le refuge de cette organisation à Beyrouth, deux chats sont allongés sur un coussin. Percuté par une voiture, Hips a l'arrière-train paralysé. Edouard a été abandonné en novembre. Mais ils vont bientôt prendre l'avion pour l'Amérique.


    Autres articles à lire

  • Solidarité-Refuges s’invite à Animalis Show

    ProtectionA l’occasion de son vingtième anniversaire, l’enseigne Animalis a placé la fête sous le signe de la solidarité. Réunis sur le podium central d’Animal Expo-Animalis Show, au parc floral de Vincennes, les invités ont réservé un accueil plus que chaleureux à Solidarité-Refuges, dont c’était le lancement officiel.

    05 Octobre 2018
  • Karine Ferri, marraine de la Journée mondiale contre l'abandon

    ProtectionLa marraine de l'édition 2020 de la Journée mondiale contre l'abandon, organisé par l'association Solidarité Animal, est une amoureuse des animaux et de la cause animale. Pour cette animatrice vedette de TF1, l'abandon est une cruauté qui doit cesser. Un seul mot d'ordre : 'En vacances, mon animal je ne l'abandonne pas, je le garde.'

    13 Juin 2020
  • Des personnalités se mobilisent pour faire adopter des animaux

    ProtectionYoutubeurs, influenceurs, animateurs télé… De nombreuses personnalités ont répondu à l’appel de Wamiz afin de mettre en avant des chats et des chiens « oubliés » de petites associations, et leur permettre de trouver une famille.

    23 Septembre 2020
  • Coronavirus : les bénévoles peuvent encore aider les refuges

    ProtectionDepuis mardi 17 mars à midi, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, les Français sont confinés chez eux et ne peuvent se déplacer que sur dérogation. Pour les refuges, qui font beaucoup appel à eux pour soigner et nourrir les animaux, des inquiétudes surgissent. Dans quelles conditions peuvent-ils les faire venir?

    18 Mars 2020
  • L’identification n’est pas indispensable pour un Français sur trois

    ProtectionSi l’identification de son chien ou de son chat est obligatoire en France, elle n’est pourtant pas systématique. Une grande enquête réalisée par TNS-Sofres avec le Fichier national d’identification des carnivores (I-Cad) fait le point sur le sentiment des propriétaires d’animaux sur cette obligation.

    05 Octobre 2016
  • Cagnotte : soutien à l’association S.O.S Vieux Chiens

    ProtectionChristine Ruiz est la présidente de l’association S.O.S Vieux Chiens qui depuis sa création en 2013, a offert à près de 80 toutous une nouvelle famille d’adoption. Elle partage pour nous son histoire et détaille les besoins de son association pour continuer ce formidable travail.

    19 Décembre 2017
  • Coronavirus : La SPA redoute une vague d’abandons

    ProtectionMaisons SPA et dispensaires, à l'instar de toutes les associations de protection animale, en conformité au plan d'action Covid-19 du gouvernement, redoutent une vague d'abandons.

    16 Mars 2020
  • La Fondation 30 millions d'amis au secours des petits refuges

    ProtectionLa Fondation 30 millions d'amis va venir en aide aux petits refuges 'à l'agonie' en raison de la crise du Covid-19 avec une enveloppe de près de 1,3 million d'euros pour les animaux abandonnés.

    24 Juillet 2020
  • Été 2020 : faut-il craindre un boom des abandons ?

    ProtectionAlors que la Journée mondiale contre l’abandon a fait grand bruit le 27 juin dernier, les associations de protection animale redoutent-elles un été pire que les années précédentes ? On fait le point.

    21 Juillet 2020
  • La solidarité au secours des refuges

    ProtectionBaisse des adoptions, hausse des abandons, fin des contrats aidés… les refuges qui accueillent les animaux font face à une situation inédite. Pour les aider à trouver l’aide bénévole dont ils ont besoin, la plateforme Solidarité-refuges met en relation les refuges avec les particuliers mais aussi les entreprises qui veulent aider les animaux.

    13 Septembre 2018
  • Lutte contre l'abandon : je signe la charte du maître responsable

    ProtectionÀ l’occasion de la deuxième Journée mondiale contre l’abandon des animaux de compagnie qui se déroulera le 27 juin, Animaux-Online et l’association Solidarité-Animal vous encouragent à signer la charte du maître responsable.

    03 Juin 2020
  • 'Piqué au vif', une vidéo pour dénoncer l’euthanasie de complaisance

    Protection« Piquez-le » : aujourd’hui encore, il est facile pour un propriétaire de demander à un vétérinaire de mettre à mort un animal, même sans raison médicale et même si l’animal n’est pas en état de souffrance. Une campagne vidéo, réalisée par l'association AVA, dénonce ces pratiques.

    20 Août 2020
  • Observatoire de la protection : les abandons dans le viseur

    ProtectionLe ministère de l’Agriculture vient d’annoncer la création d’un Observatoire de la protection des animaux de compagnie, comme promis en décembre dernier. Cette instance a pour première mission de collecter des données sur le nombre d'abandons d’animaux et leurs principales causes.

    03 Juin 2021
  • Les abandons d'animaux sont en léger recul

    ProtectionLa SPA a annoncé avoir enregistré moins d’abandons depuis le début 2017 qu'à la même période en 2016. Cependant, l’association alerte sur la situation de ses refuges, toujours surchargés d’animaux attendant d’être adoptés.

    18 Septembre 2017
  • L’arrivée du froid mobilise les refuges

    ProtectionLa pluie, le vent, le froid, bientôt la neige… les conditions météo imposent un quotidien plus difficile pour les animaux dans les refuges et pour les personnes qui en ont la charge. Surcroît de dépenses, de matériel, de travail, ils ont besoin de l’aide de tous. En cette journée mondiale du bénévolat, comment pouvez-vous leur venir en aide ?

    05 Décembre 2018
  • Pakistan : chats, chiens ou lapins, victimes indirectes du coronavirus

    ProtectionIls étaient entreposés dans des conditions misérables et n'ont pas été nourris du fait du confinement des villes. Au Pakistan, des centaines de chatons, chiots et autres lapins sont devenus les victimes indirectes du nouveau coronavirus.

    07 Avril 2020
  • Tribune : « L’animal de compagnie est notre cheval de Troie »

    ProtectionDimanche 30 juin, 240 parlementaires ont cosigné une tribune contre l’abandon des animaux de compagnie. Par ce texte, publié dans les colonnes du Journal du Dimanche, les députés signataires s’engagent à proposer une loi qui permette de diminuer drastiquement le nombre des chats et chiens victimes de l’abandon. « Un être sensible ne se jette pas », tel est le titre de cette tribune initiée par le député Loïc Dombreval, en charge du bureau d’étude sur la condition animale à l’assemblée. Il revient sur l’origine de cette tribune et les ambitions qu’elle porte…

    18 Juillet 2019
  • Refuge, fourrière, quelle différence ?

    ProtectionAnimaux-Online vous explique les différences entre un refuge et une fourrière. La plus importante étant qu'un refuge a pour but de faire adopter l'animal, pas la fourrière....

    06 Mai 2019
  • Une campagne saisissante contre l'abandon

    ProtectionLa vidéo de la nouvelle campagne contre l’abandon de la Fondation 30 Millions d’amis est parue. Un film saisissant pour dénoncer un acte d’une cruauté inouie à l’occasion des départs en vacances prochains.

    15 Juin 2017
  • Les refuges sont saturés par les chats…

    ProtectionAujourd’hui, samedi 8 août, c'est la journée internationale du chat, l'occasion pour la SPA de sonner l'alarme en pleine recrudescence des abandons de ces petits félins, dont des milliers attendent un nouveau maître dans les refuges de l'association.

    08 Août 2020