Et si c'était une occlusion intestinale ?


  • Et si c'était une occlusion intestinale ?Photo : Shutterstock/Taras Verkhovynets
  • Chiens/ Santé

    Constipation, diarrhée, vomissements… Les signes d’un arrêt du transit sont parfois invisibles ou trompeurs. Pourtant, lorsque l’occlusion survient, il s’agit d’une urgence vétérinaire. 

    Qu’il ait avalé des poils, de la ficelle, des noyaux du côté du chat, des os ou des petits jouets qui traînent de celui du chien, les symptômes de l’occlusion intestinale et les risques encourus sont les mêmes. 

    Chez le chat d’appartement qui ne sort pas, l’arrêt total du transit (aucune selle émise) est vite remarqué par celui qui nettoie sa litière. Mais s’il s’agit d’un chat ou d’un chien qui a accès à l’extérieur, hors de la surveillance de son maître, ce signal pourtant très parlant passe souvent inaperçu. D’autres signaux peuvent néanmoins inquiéter : une perte d’appétit, des vomissements, parfois une diarrhée, un ventre distendu, un abattement ou une attitude prostrée. Le refus de se lever pour partir en promenade ou de faire la fête pour un chien, ainsi que l’absence de toilettage et de dépla-cement jusqu’à sa litière pour un chat (qui redevient donc malpropre) sont également des signes alarmants. Plus l’occlusion se situe au début du tube digestif (proche de l’intestin), plus les symptômes sont marqués.

    DES SIGNES D’APPEL PLUS OU MOINS FACILES À REPÉRER

    N’importe quel animal peut présenter une occlusion intestinale. Cela arrive plus souvent chez les plus jeunes. Avant l’âge d’un an, chatons et chiots ont tendance à manger ce qui n’est pas comestible durant leur comportement exploratoire. Parmi les autres facteurs de risque, on trouve une infestation massive par des vers ou encore un pica, une maladie caractérisée par l’ingestion de tout et n’importe quoi en raison d’une carence nutritionnelle, de douleurs chroniques de l’estomac, d’une insuffisance pancréatique, d’une affection endocrinienne qui rend boulimique, d’une démence…

    Parfois encore, le développement d’une tumeur dans l’intestin qui fait obstruction ou une hernie avec le passage d’une portion de l’intestin par le nombril ou l’aine en est responsable. Une constipation chronique peut également favoriser la survenue d’une occlusion.

    VITE, CHEZ LE VÉTÉRINAIRE !

    Au moindre doute, il faut consulter le jour même. Pour confirmer le diagnostic, le vétérinaire peut réaliser une radio qui permet de localiser un éventuel corps étranger, opaque aux rayons X. C’est possible s’il s’agit d’un objet métallique ou minéral, mais pas s’il s’agit de ficelle. Le praticien fera passer à votre animal une échographie abdominale qui peut montrer des signes indirects d’occlusion. Une température très élevée est un indice de gravité.

    Lorsque l’occlusion est encore partielle, le transit est ralenti, mais pas complètement arrêté et l’état général de l’animal n’est pas vraiment altéré. Le vétérinaire propose alors une alimentation enrichie en fibres et une pâte spéciale à base de paraffine (ou autre) ou des lavements pour faciliter la progression jusqu’à l’anus du corps étranger repéré à la radio. S’il estime qu’il y a de bonnes chances pour qu’il soit expulsé spontanément, il laisse rentrer l’animal à la maison, en vous recommandant de le surveiller (interdiction de sortir seul). Sinon, il le met sous perfusion et le garde à la clinique en observation pour intervenir au cas où la situation viendrait à se dégrader. 

    LE RECOURS À LA CHIRURGIE 

    Si le transit est complètement bloqué, il n’y a pas d’autre choix que d’opérer. C’est alors une course contre la montre qui commence car, à ce stade, l’animal est souvent très déshydraté. Il y a aussi un risque d’extension de l’inflammation au reste de l’abdomen (péritonite), ce qui engage un peu plus le pronostic vital. Avant d’opérer, le vétérinaire essaiera de repérer le « bouchon » dans l’intestin grâce à la radiographie. L’intervention, effectuée sous anesthésie générale, consiste à ouvrir la paroi abdominale et l’intestin au niveau du bouchon pour retirer ce dernier. C’est assez simple pour un corps étranger compact, mais plus compliqué s’il s’agit d’une ficelle. Dans ce cas, il faut réaliser de multiples ouvertures de l’intestin pour la récupérer par petits bouts. Enfin, si la portion d’intestin est déjà nécrosée, le vétérinaire n’a pas d’autre choix que de couper le segment abîmé et de raccorder les deux bouts. Après une telle intervention, l’animal reste quelques jours à la clinique : il vous est rendu quand il est en mesure de s’alimenter normalement et que le transit fonctionne de nouveau. 


    Autres articles à lire

  • Mon chien est atteint de pica. Comment en venir à bout ?

    ChiensLorsque votre chien avale tout se qui se trouve à sa portée (papier, plastique, cailloux…) il n’est pas atteint de gourmandise, mais il souffre du pica.

    29 Novembre 2018
  • Promener son chien, c’est bon pour la sécurité – et la santé !

    ChiensD’après une enquête menée en Australie et aux Etats-Unis, sortir avec un chien procure un sentiment de sécurité aux maîtres. Grâce à leur compagnon, ceux-ci pratiquent aussi davantage de sport que leurs voisins sans toutou.

    18 Octobre 2016
  • Chien : que sait-on de son microbiote ?

    ChiensLes milliards de bactéries et de micro-organismes qui peuplent l’intestin de nos animaux (microbiote) assurent des fonctions clés dans leur organisme. La moindre perturbation du microbiote est souvent un prélude à des problèmes de santé…

    03 Janvier 2020
  • Le sport à domicile en hiver

    ChiensSi rien ne vaut une balade en plein air, un froid polaire peut dissuader les plus courageux de nos chiens de mettre le nez dehors. L’occasion de tester les sports d’intérieur…

    26 Décembre 2018
  • Un régime sans le stresser

    ChiensQue ce soit en raison d’un surpoids, d’un diabète, d’une allergie, de calculs à répétition, d’une insuffisance rénale, etc., le vétérinaire peut décider de lui prescrire un régime diététique particulier. Reste à le lui faire accepter!

    06 Décembre 2016
  • Chien brûlé : Stella sauvée grâce à de la peau de poisson

    ChiensAux États-Unis, une jeune rottweiler a été grièvement brûlée dans un incendie. En dernier recours, les vétérinaires ont utilisé de la peau de poisson pour la soigner. Animaux-Online vous raconte cet exploit.

    24 Mai 2019
  • Canicule : certains chiens souffrent plus que d’autres

    ChiensEn période de canicule, des chiens sont plus sensibles que d’autres aux fortes températures. Il faut donc redoubler de vigilance pour éviter des complications médicales.

    08 Août 2018
  • Comment voient nos animaux?

    ChiensLeur vision diffère de la nôtre et, surtout, ils peuvent aussi compter sur leur odorat et leur ouïe, très développés et bien plus performants !

    27 Février 2019
  • Comment protéger votre animal contre les tiques ?

    ChiensProtéger son animal contre les tiques est essentiel ! Ces gros acariens peuvent transmettre un ou plusieurs parasites ou bactéries (et donc des maladies) lorsqu’elles « pompent » le sang de leur hôte pour se nourrir.

    06 Novembre 2018
  • La consultation veterinaire

    ChiensComment gérer le stress de son animal en consultation vétérinaire ? Comme nous, nos animaux de compagnie sont stressés lorsqu'ils pénètrent dans un cabinet vétérinaire. La maladie, la douleur, les odeurs, la présence des autres animaux peuvent les angoisser. Il existe pourtant des gestes simples qui permettent de faire retomber leur stress.

    08 Juin 2018
  • Gare aux cancers génitaux !

    ChiensTout comme chez l’homme, les cancers sont fréquents chez nos animaux de compagnie. Une prise en charge précoce est alors le meilleur gage de guérison et/ou de survie assure Animaux-online.

    09 Février 2016
  • #AnimauxSoigneurs : 4 projets pour promouvoir la médiation animale

    ChiensEn juin, et suite à son appel à projet, la Fondation Affinity a financé 4 projets de médiation animale. Aujourd’hui, deux de ces initiatives ont déjà été mises en place.

    08 Novembre 2018
  • Comment savoir s’il est sourd ?

    ChiensPour nos petits compagnons, l’ouïe est un sens encore plus important que celui de la vue et, d’ailleurs, son audition est bien plus performante que la nôtre. Une bonne raison pour être à l’écoute de tout symptôme évoquant une surdité !

    27 Octobre 2015
  • Poils gris ou blancs : un phénomène pas toujours lié à l’âge

    ChiensChez le Chien comme chez l’Homme, les poils grisonnent ou blanchissent avec l’âge mais ce phénomène peut aussi se produire chez des individus jeunes.

    26 Août 2018
  • Les pattes de nos animaux sont-elles à toute épreuve ?

    ChiensEn cas de problème, votre petit compagnon ne peut prétendre à une paire de rechange. C’est pourquoi ses pattes – et ses coussinets en particulier – méritent toute votre attention.

    07 Janvier 2016
  • REPAS DE fêtes : comment bien partager

    ChiensEnfants et adultes ne sont pas les seuls à aimer les copieux repas familiaux de fin d’année : nos petits compagnons savent aussi les apprécier. Mais prudence, les excès de bonne chère, volontaires ou non, peuvent se révéler nocifs pour eux!

    22 Décembre 2016
  • Comment lever un chien peu mobile ?

    ChiensAnimaux-online prodigue les bons gestes que le maître doit suivre pour lever un chien immobiliser de l'arrière-train tout en préservant son dos.

    11 Février 2016
  • Canicule : ne pas non plus laisser son animal dans le jardin !

    ChiensUn triste événement vient de montrer que laisser son animal dehors pour la journée peut être mortel… Ombre, eau, nourriture humide, bref : soyez vigilant !

    29 Juin 2019
  • Gare à la chenille processionnaire du pin

    ChiensC’est au printemps, parfois plus tôt dans l’année, que les chenilles processionnaires du pin descendent de leurs arbres en file indienne. Leur poil urticant est un danger pour nos animaux, en particulier nos chiens.

    18 Février 2016
  • La Rochelle : 2 journées 'santé' pour les sans-abri et leurs chiens

    ChiensImplantée depuis 2020 à La Rochelle, l’association Gamelles pleines – qui vient en aide aux sans-abri et à leurs compagnons canins – organise, avec ses partenaires, deux journées « santé », les 6 et 27 mai. Vétérinaires, bénévoles, travailleurs sociaux, associations d’entraide et éducateurs canins se mobiliseront pour rencontrer les plus démunis.

    27 Avril 2021