Des seiches réussissent 'l'épreuve du marshmallow'


  • Des seiches réussissent 'l'épreuve du marshmallow'Photo : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Océans

    Des seiches sont capables d'attendre de 50 secondes jusqu'à plus de deux minutes pour obtenir un meilleur repas, plutôt que de succomber à la tentation d'avaler une nourriture disponible immédiatement, selon une nouvelle étude.

    — avec AFP

    Capacité de maîtrise de soi

    Jusqu'à présent, seuls les chimpanzés, les corbeaux et les perroquets étaient réputés réussir "l'épreuve du marshmallow", inventée au départ pour de jeunes enfants. Elle teste leur capacité à se retenir de prendre une récompense – un petit mollusque pour la seiche –, en leur faisant comprendre qu'ils en obtiendront une meilleure plus tard.

    En faisant passer cette épreuve à 6 seiches adultes, les scientifiques ont cherché à mesurer la maîtrise de soi et la capacité d'apprentissage de ces spécimens. Ils ont d'abord entraîné les 6 mollusques adultes à faire un choix, après avoir déterminé quels mets ils préféraient, selon l'étude parue dans les Proceedings of the Royal Society B.

    Chaque seiche, immergée dans un récipient à deux compartiments, s'est ensuite vue proposer de choisir entre un mollusque qu'elle aimait le moins (un morceau de crevette royale crue), disponible immédiatement, et celui qu'elle préférait (une petite crevette vivante, du genre Palaemonestes), disponible après un certain délai. Ces seiches ont attendu de 50 jusqu'à 130 secondes, pour satisfaire leur appétit.

    Capacité d'apprentissage dans des conditions changeantes

    L'étude a aussi mesuré leur capacité d'apprentissage dans des conditions changeantes. Dans son réservoir, chaque seiche a eu le choix entre nager vers une balise grise ou une balise blanche. Une seule des couleurs offrait droit à récompense, sous forme d'une crevette. "Une fois que la seiche a appris à associer une couleur à une récompense, nous avons inversé les règles : la seiche devait nager vers l'autre couleur pour avoir la crevette", explique à l'AFP le principal auteur de l'étude, le Dr. Alexandra K. Schnell, du département de psychologie de l'Université de Cambridge.

    Son équipe a constaté que les seiches qui apprenaient le plus vite à associer une couleur à une récompense, étaient aussi celles qui savaient attendre le plus longtemps pour obtenir leur mets préféré dans l'autre test. Cette capacité de maîtrise de soi, nécessaire à la réussite du test du marshmallow, répond toujours à une fonction au sein de l'espèce, souligne l'étude. Les scientifiques expliquent par exemple que certains animaux comme les corbeaux sont capables d'attendre pour chasser parce qu'ils doivent d'abord construire un outil.

    L'étude émet des hypothèses quant à la raison d'une maîtrise de soi chez les seiches. Cette faculté découlerait de leur besoin de se camoufler pour survivre, et de leur capacité à attendre le meilleur moment pour chasser, un moment à haut risque, car elles risquent alors de se faire dévorer par de nombreux prédateurs. Le fait d'attendre le moment optimal pour chasser sans se faire manger, aurait développé leur capacité à la maîtrise de soi, illustrée par l'étude.


    Autres articles à lire

  • Il n'y aura pas de vaste sanctuaire marin dans l'Antarctique

    Faune sauvageLa Commission de conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique échoue à créer le plus grand sanctuaire marin après sa réunion à Hobart, en Tasmanie. Les gouvernements présents ne sont pas tombés d'accord, alors que ce projet était soutenu par 22 des 25 membres de la Commission et plus de 2,7 millions de personnes dans le monde.

    02 Novembre 2018
  • La moitié des coraux de la Grande Barrière ont péri en 25 ans

    Faune sauvageLa Grande Barrière de corail a perdu la moitié de ses coraux en 25 ans, ont affirmé des scientifiques australiens. Ils avertissent que le réchauffement climatique est en train de bouleverser de façon irréversible cet écosystème sous-marin.

    14 Octobre 2020
  • Amazonie : découverte de 6 nouvelles espèces de poissons-chats

    Faune sauvageLa forêt amazonienne n’a pas fini de révéler ses secrets puisque 6 nouvelles espèces de poissons-chats (un peu particulières) viennent d’être découvertes. Leur spécificité ? Une tête recouverte de tentacules !

    11 Février 2019
  • Découverte du premier 'piranha' amateur de chair

    Faune sauvageUn fossile de poisson ayant vécu il y a plus de 150 millions d’années a été découvert en Allemagne. Ses dents et sa mâchoire suggèrent qu’il serait le premier poisson osseux à avoir mangé d’autres… poissons !

    25 Octobre 2018
  • Céline Cousteau reprend le flambeau

    Faune sauvagePetite-fille du commandant et écologiste convaincue, Céline Cousteau prépare une série de documentaires pour France 3 : elle part sur les traces des explorations de la Calypso, avec un regard et des connaissances d’aujourd’hui.

    09 Juillet 2018
  • Comment agir pour la protection des mammifères marins ?

    Faune sauvageAlors que la Journée internationale de la baleine vient d’avoir lieu, le 19 février, Sandra Guyomard, présidente de l’association Réseau-Cétacés, nous parle plus en détail de l’importance de sensibiliser le public à la condition des cétacés et aux actions que l’on peut mener à son échelle.

    21 Février 2019
  • À Mayotte, les tortues vivent l'enfer

    Faune sauvageC'est l'hécatombe. Depuis le début du confinement, et encore aujourd'hui, les tortues marines venues sur les plages de Mayotte pour pondre se font dépecer vivantes par des braconniers.

    22 Août 2020
  • Sont-ils fétichistes ?

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… le fétichisme.

    10 Mai 2016
  • Qui sont les tortues marines, fascinantes sentinelles des océans ?

    Faune sauvageApparues il y a 110 millions d’années, les tortues marines sont aujourd’hui menacées par les dangers que nous faisons peser sur nos océans. Pour mieux connaître et protéger ces incroyables voyageuses, Robert Calcagno, directeur de l’Institut océanographique de Monaco, publie un ouvrage de référence sur le sujet.

    15 Décembre 2017
  • D’où viennent les rayures du poisson-clown ?

    Faune sauvageUne équipe de recherche franco-belge a voulu percer les secrets des rayures blanches du poisson-clown. Variant de 0 à 3 bandes en fonction des espèces, elles joueraient un rôle dans leur organisation sociale.

    05 Septembre 2018
  • Le blanchissement des coraux touche aussi les récifs profonds

    Faune sauvageUne nouvelle étude australienne indique que le blanchiment de la Grande Barrière de corail ne se limite pas, comme on le pensait, aux faibles profondeurs.

    13 Septembre 2018
  • Nouvelle-Calédonie : des grands-mères aident la science en plongeant

    Faune sauvageUn groupe de grands-mères pratiquant la plongée en apnée aide les scientifiques à mieux comprendre l'écologie marine en photographiant des serpents de mer venimeux au large de la ville de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. Qui dit mieux ?

    25 Octobre 2019
  • De faux œufs de tortue équipés d’un GPS pour lutter contre le trafic

    Faune sauvageIl fallait y penser ! Des chercheurs américano-britanniques ont développé de faux œufs de tortues marines contenant un GPS afin de pouvoir suivre les trafiquants. Explications.

    09 Octobre 2020
  • Biodiversité : les aires marines protégées sont-elles efficaces ?

    Faune sauvageUne équipe de recherche franco-portugaise s'est intéressée à l'efficacité des aires marines selon leurs réglementations. Résultat, si la zone n'est que faiblement protégée, aucun bénéfice écologique n'est observé.

    05 Septembre 2018
  • Hécatombe de requins à Nausicaà : que s’est-il passé ?

    Faune sauvageDepuis 2011, trente requins marteaux ont été capturés dans leur milieu naturel par l'aquarium de Boulogne-sur-Mer, Nausicaà. Aucun n’a survécu. Selon les experts, ces décès prématurés montrent un manque de connaissances et de prise en compte des besoins naturels de cette espèce menacée.

    29 Avril 2019
  • Pourquoi les tortues mangent-elles du plastique ? La science répond.

    Faune sauvageLe fait que les tortues mangent du plastique ne peut pas être expliqué par le simple fait qu’elles le confondraient avec leur nourriture. Des chercheurs ont découvert que leur odorat était grandement impliqué dans ce comportement. Explications.

    13 Mars 2020
  • Vers un arrêt définitif de la chasse à la baleine en Islande ?

    Faune sauvageCette année, les baleines ne seront pas chassées dans les eaux islandaises, et ce pour la deuxième fois consécutive. Peut-on alors espérer un arrêt définitif de cette pratique ? La réponse avec Patrick Ramage, directeur du programme de conservation marine du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW).

    04 Mai 2020
  • Une « pouponnière de requins » découverte dans les eaux irlandaises

    Faune sauvageDes milliers d’œufs de requins réunis au même endroit, voilà ce qu’ont découvert des chercheurs en enquêtant sur les récifs coralliens irlandais.

    17 Novembre 2018
  • Une espèce de baleine filmée pour la première fois

    Faune sauvageDes chercheurs ont réussi à faire la première vidéo en mer de baleines à bec de True, des cétacés des profondeurs océaniques, peu connus et rarement observés.

    09 Mars 2017
  • Comment sauver le phoque moine ?

    Faune sauvageIl est aujourd’hui le phoque le plus menacé sur la planète. 600 à 700 se répartiraient sur l’est de la Méditerranée et sur quelques côtes atlantiques. A Monaco, à l’occasion de l’OceanWeek, organisé par La Fondation Prince Albert II de Monaco, une journée à été consacrée aux moyens mis en œuvre pour sa préservation.

    18 Avril 2018