Neige, froid, pluie : tous nos conseils pour prendre soin de son chien

Peut-on faire du sport avec son chien dans le froid ?


  • Peut-on faire du sport avec son chien dans le froid ?Photo : Shutterstock/Lopolo
  • Chiens/ Santé

    Un chien est mieux armé qu’un humain contre le froid. Il est également « taillé » pour courir, mais ce n’est pas une raison pour lui imposer une séance de sport par une météo extrême.

    Avec un chien en parfaite santé, il n’y a aucune raison d’interrompre vos séances de sport sous prétexte qu’il fait froid. Il faut juste laisser votre petit compagnon faire ce qu’il veut, sans le forcer lorsque les conditions sont plus difficiles qu’à l’ordinaire. En revanche, avec un chien qui connaît des soucis de santé, a fortiori en présence d’une météo exécrable, il vaut mieux prendre quelques précautions. Surtout lorsqu’un changement de temps se produit brutalement, car le chien est sensible aux variations de pression atmosphérique qui pourraient accroître son stress.

    À lire aussi : Le protéger du froid quand il est âgé

    S’il y a du vent

    Quel est le problème ? À parcours égal, le vent lui impose de fournir plus d’efforts. Un chien cardiaque, diabétique, âgé, obèse et/ou à museau plat sera moins résistant. En effet, le fait de marcher contre le vent, surtout s’il est violent, soumet le cœur à plus rude épreuve.  
    Quelles mesures prendre ? Ces chiens fragiles doivent s’en tenir à la petite promenade hygiénique quotidienne (tranquille et courte). En revanche, rien ne vous empêche de lui proposer des jeux d’intérieur pour qu’il se dépense comme il le fait d’habitude (sans forcer). En effet, il ne faudrait pas qu’il prenne du poids durant l’hiver, ce qui serait tout aussi néfaste pour son cœur !

    À lire aussi : Le sport, est-ce bon pour lui ?

    S’il fait très humide

    Quel est le problème ? Les chiots, les races miniatures et les chiens à poil ras sont plus sensibles au froid humide que les chiens de races nordiques, par exemple. Mais, quelle que soit la race du chien, s’il souffre d’arthrose, la pluie peut réveiller les douleurs et donc rendre impossible toute activité sportive. 
    Quelles mesures prendre ? Pour les chiens les plus sensibles au froid, l’imperméable est conseillé. Pour ceux qui voient leurs douleurs réveillées par l’humidité, il n’y a aucune raison de les laisser souffrir car le vétérinaire dispose de traitements très efficaces pour les soulager. Il vaut mieux lui en parler.

    À lire aussi : 10 races de chiens qui ne craignent pas le froid

    S’il neige

    Quel est le problème ? Qu’il marche ou qu’il coure, le problème, c’est la neige qui entre en contact avec ses coussinets, ses testicules (si c’est un mâle de petite taille) ou le bout de ses oreilles si elles sont tombantes. Il y a alors un risque de gelure. 
    Quelles mesures prendre ? Avant de sortir, appliquez de la vaseline en couche épaisse sur le bout de ses oreilles et sur les testicules et mettez-lui des bottines de protection pour courir dans la neige. Cela limitera les risques de gelure et le protégera du sel de déneigement, qui provoque des dermatites. De retour de promenade, rincez ses pattes à l’eau tiède et séchez-les. Il ne lui reste plus qu’à se réchauffer avec vous au coin du feu !

    Températures négatives : que préconiser ?

    Des sorties plus courtes et/ou moins intenses sont conseillées car les lésions articulaires ou musculaires sont plus fréquentes. Il faut aussi bien le réhydrater au retour de promenade car la sensation de soif diminue. C’est d’autant plus dangereux que cela pourrait favoriser la formation de caillots et donc d’accidents vasculaires cérébraux : ce n’est pas prouvé chez le chien, mais ça l’est chez l’humain.

    À lire aussi : Sports, agilité, jeux… quelles activités faire avec son chien ?