Neige, froid, pluie : tous nos conseils pour prendre soin de son chien

10 gestes pour le protéger du froid


  • 10 gestes pour le protéger du froidPhoto : Fotolia
  • Chiens/ Santé

    1 – Donnez-lui une alimentation adaptée.

    Pour permettre à son organisme de parer aux dépenses musculaires et métaboliques accrues, l’alimentation est essentielle. Augmentez sa ration de 20 % quand les températures descendent en-dessous de zéro. Ce conseil concerne plus le chien vivant dans un jardin en permanence. Les chiens habitués à vivre l’intérieur n’ont pas spécialement besoin de rabe dans leur écuelle. Disposez une gamelle d’eau dans un endroit hors-gel en évitant l’inox (sa langue risque de rester collée). Surveillez qu’ils ne perdent pas de poids.

     2 – Prévoyez un abri contre le vent et les intempéries.

    Niche ou un chenil sont indispensables si le chien vit dehors en permanence. Ajoutez un tapis ou de la paille pour l’isoler du froid et de l’humidité. Le chat doit avoir un accès vers l’intérieur de la maison en permanence pour qu’il ne se retrouve pas bloqué dehors.

    3 – Evitez le choc thermique.

    Si c’est un chien d’intérieur, raccourcissez les promenades quand le froid survient pour permettre à son organisme de s’habituer progressivement à la baisse des températures. Dès son retour à la maison, séchez son pelage, son ventre et ses pattes mouillés par la pluie ou constellés de petites boules de neige.

    4 – Mettez-lui un manteau.

    C’est une protection supplémentaire pour les chiens de petits gabarits et les poils ras ou sans poils pour affronter l’écart de températures lors des sorties extérieures.

    5 – Repoussez le toilettage.

    Et permettez-lui d’utiliser sa protection naturelle contre le froid : sa fourrure. Si vous n’y tenez pas, couvrez-le en sortant.

    6 – Lavez le moins souvent.

    Pour que le sébum sécrété puisse jouer parfaitement son rôle de couche protectrice des poils, il vaut mieux espacer les shampooings.

    7 – Protégez ses coussinets et sa truffe.

    Exposés à l’air sec et au froid, ils peuvent  s’abîmer. Il existe dans le commerce des baumes qui hydratent et recouvrent d’une pellicule isolante ces parties sensibles aux gerçures notamment.

    8 – Dégagez les poils entre ses coussinets.

    Cela évite que des petites boules de neige s’amassent sous ses pattes. Si elles ne sont pas retirées, elles risquent par un frottement régulier de blesser l’animal entre ses doigts.

    9 – Protégez ses pattes.

    Les chaussettes ou les bottines ne sont pas du luxe quand votre chien trotte dans la neige. Si votre animal marche en ville, veillez à laver ses pattes au retour des promenades car le sel répandu sur la chaussée est agressif.

    10 – Eloignez-le de l’antigel.

    « 50 à 60 de propriétaires d’animaux nous appellent chaque année car que leur animal a ingéré de l’anti-gel », détaille Laurence Tavernier vétérinaire centre de toxicologie de Lyon. Un accident pas si anodin que cela en hiver car les automobilistes utilisent beaucoup d’éthylène klycol pour dégivrer leur pare-brise. Son goût sucré attire les animaux mais il est très toxique.