Journée mondiale des intelligences animales


  • Journée mondiale des intelligences animalesPhoto : Cité des sciences et de l'industrie
  • Bons plans/ Événements

    Samedi 6 février, quatre conférences inédites seront diffusées en direct sur YouTube dans le cadre de la 4e édition de la Journée mondiale des intelligences animales. Faites le plein de découvertes auprès d’invités passionnés et passionnants qui ne demandent qu’à répondre à vos questions !

    Interview de Yolaine de la Bigne, journaliste et autrice à l’initiative de cet événement...

     

    Animaux-online : Yolaine de la Bigne, samedi 6 février aura lieu votre Journée mondiale des intelligences animales… quel programme nous avez-vous concocté ?

    Yolaine de la Bigne : Toute la matinée sera consacrée aux ours. Rémy Marion, grand spécialiste, parlera de l’attitude de l’ours et de son intelligence, notamment dans sa façon d’hiberner puisque, de manière très étonnante, c’est un des seuls animaux à hiverner sans arrêter complètement son métabolisme : il dort plusieurs mois mais ne perd pas de muscles, voire peut sortir de son sommeil pour mettre bas, par exemple. Astrid Guillaume se consacre également à l’ours mais sur un sujet un peu plus intellectuel : elle démontrera à quel point les mots sont importants et ont une influence sur notre façon de considérer les animaux.

    L’après-midi s’attardera davantage sur plein d’animaux, avec des intervenants très accessibles au grand public : Farah Kesri, qui a écrit un livre avec Michel Cymes, révèlera à quel point les animaux ont bien plus de sens que nous avec des odorats, visions, ouïes, etc. bien plus développés que les nôtres, comme ces coquilles saint-jacques qui n’auraient pas moins de 200 yeux ; et le spécialiste des insectes François Lasserre, qui écrit beaucoup pour les enfants, dévoilera l’intelligence incroyable des abeilles, des mouches, des coléoptères, bref, de tout un monde d'insectes vraiment époustouflant !

     

    A.-O. : Pourquoi avoir choisi de mettre l’ours à l’honneur pour cette édition 2021 ?

    Y. dl B. : Pour les événements que j’organise, je me focalise toujours sur l’actualité. L’ours est devenu l’emblème du réchauffement climatique et de nombreux livres continuent de nous en apprendre beaucoup à son sujet, notamment les livres L’Ours, l’autre de l’homme (Actes Sud, 2018) et Géopolitique de l’ours polaire (Hess, 2015) de Rémy Marion et l’essai L’Ours polaire et le droit (L’Harmattan, 2020) de Jean-Marc Neumann qu’Astrid Guillaume a préfacé. Aussi, je fais toujours attention à ce qu’il y ait des animaux aimés et mal-aimés dans les conférences : commencer le matin avec un animal emblématique, que tout le monde aime, pour mieux amener le public vers des animaux généralement mal-aimés sur lesquels on a pourtant plein de choses incroyables à apprendre !

     

    A.-O. : Compte tenu du contexte sanitaire, l’événement sera entièrement adapté au numérique. Comment va-t-il se dérouler exactement ?

    Y. dl B. : Les conférences seront diffusées en direct sur la chaîne YouTube de la Cité des sciences, avec la possibilité de poser des questions dans le chat. Côté coulisses, soit les déplacements seront autorisés et je pourrai retrouver les intervenants à La Villette pour une interview en face à face, soit nous échangerons chacun depuis chez nous. Lors des précédentes éditions, nous remplissions aisément les plus de 350 places de l’auditorium de la Cité des sciences. Là, il m’est difficile d'anticiper le nombre de personnes qui seront présentes au direct : à la fois le numérique permet d’atteindre plus de monde, et en même temps certains n’aiment vraiment pas ça… J’espère que l’audience sera au rendez-vous, et les vidéos des conférences resteront de toute façon disponibles sur la chaîne YouTube pour ceux qui n’auront pas pu suivre le direct !

     

    A.-O. : Un dernier mot pour convaincre nos lecteurs de suivre le direct de la journée ?

    Y. dl B. : On a la chance de recevoir pour cet événement des gens qu’on ne voit pas toujours dans les médias et qui ont pourtant un savoir incroyable sur ce qui est non seulement une révolution de la pensée, mais également une vraie utopie : se dire qu’il y a des animaux qui peuvent nous apprendre des choses aujourd’hui, c’est merveilleux ! On n’est pas les seuls êtres intelligents au monde ! Je suis vraiment fière d’avoir pu réunir ce joli plateau : Rémy Marion, Astrid Guillaume, Farah Kesri, François Lasserre, ce sont quatre personnes exceptionnelles, débordant de générosité, qui répondront avec plaisir aux questions de chacun… alors pourquoi se priver de cette chance ?

     

    Journée mondiale des intelligences animales, samedi 6 février, en direct sur YouTube.
    Plus d'informations sur www.cite-sciences.fr.
    Programme des conférences :
    > de 10 h 30 à 11 h 45 : L'ours, l'autre de l'homme, par Rémy Marion
    > de 12 h à 12 h 45 : Sensibilité, conscience, sentience animalières : nuances sémantiques, par Astrid Guillaume
    > de 14 h à 15 h 15 : Dans la peau des animaux au travers des 5 sens, par Farah Kesri
    > de 15 h 30 à 16 h 15 : Les super pouvoirs des insectes, par François Lasserre