2020, année noire pour les dauphins du littoral français ?


  • 2020, année noire pour les dauphins du littoral français ?Photo : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Océans

    2020 pourrait être une nouvelle année noire pour les dauphins sur le littoral français avec de nombreux échouages liés à la pêche, faute de mesures suffisantes, avertissent scientifiques, ONG et l'Europe.

    - Avec AFP

    "Nous avons de nouveau des échouages extrêmement élevés, principalement en Vendée, Charente-Maritime et Sud-Bretagne", constate Hélène Peltier, de l'observatoire scientifique Pelagis. Du 1er janvier au 17 mars, date du 1er confinement, un millier de petits cétacés se sont échoués dans le golfe de Gascogne, dont 80% de dauphins communs. La Bretagne a connu des échouages importants entre juillet et septembre, en plus des pics hivernaux de mortalité. Environ 70% des animaux autopsiés portent des traces de capture par des engins de pêche. Mais la plupart des cadavres coulent en mer. "Nous sommes entre 8.000 et 10.000 morts chaque hiver depuis deux ans", indique Hélène Peltier. 

    Un problème vieux de 30 ans

    Le problème n'est pas nouveau : l'observatoire Pelagis constate depuis 2016 une aggravation de ce phénomène vieux de 30 ans. Une situation qui menace la population de dauphins communs dans le golfe de Gascogne, s'inquiètent des scientifiques. Pour la Commission européenne, la France ne remplit pas ses obligations envers cette espèce protégée. Une procédure d'infraction a été ouverte en juillet. Le Ciem, organe scientifique qui surveille les écosystèmes de l'Atlantique nord et le niveau des stocks de poissons, recommande dans le golfe de Gascogne "une combinaison de fermetures temporelles pour tous les métiers concernés et l'usage de pingers (dispositifs acoustiques destinés à éloigner les cétacés) sur les chalutiers pélagiques en boeuf" et propose d'autres alternatives, comme une réduction de l'effort de pêche de 40%. "La Commission examine les nouvelles recommandations du Ciem pour voir comment elles peuvent être utilisées pour atteindre un bon résultat, dans le respect des droits des citoyens et des pêcheurs", indique une source européenne à l'AFP.     

    A lire aussi :  Prises accidentelles de dauphins : les nouvelles recommandations

    Ces hypothèses sont rejetées par les pêcheurs français, déjà très inquiets des conséquences du Brexit et du Covid-19. "Vous ne pouvez pas flinguer toute une filière parce que vous avez décidé d'arrêter toute forme de pêche pendant quatre mois", proteste Hubert Carré, directeur général du Comité national des pêches maritimes (CNPMEM). Les pêcheurs participent à des programmes de recherche pour améliorer les pingers, avec des observateurs ou des caméras embarquées, fait-il valoir. "On ne sait pas à quel stade de l'action de pêche on a ces captures accidentelles", dit-il, assurant qu'à terme, "l'idée est d'adapter la technique de pêche". 

    Repenser les pratiques de pêche

    La ministre de la Mer Annick Girardin a fermé la porte à des fermetures de pêche. Elle a promis davantage de contrôle en 2021 pour faire respecter l'obligation par les pêcheurs de déclarer les captures accessoires. Le gouvernement prévoit aussi d'imposer des pingers aux chalutiers concernés pendant toute l'année, de renforcer la présence d'observateurs sur les bateaux et d'expérimenter des caméras à bord. "Les captures accidentelles de dauphins, il y en a (...) Mais nos connaissances scientifiques sont insuffisantes pour remettre en cause la totalité d'une filière aujourd'hui", affirmait la ministre en octobre. Un argument rejeté par Hélène Peltier. "Expliquer que les scientifiques manquent de données, ce n'est pas la vérité", dit la biologiste, estimant qu' "aucune des mesures proposées par la ministre ne va générer une réduction des captures accidentelles cet hiver".

    Pour les ONG, le compte n'y est pas. "Il faut de la transparence. Nous demandons des caméras embarquées qui filment les filets et permettent d'avoir une photographie réaliste de l'impact de la pêche sur la zone", plaide Lamya Essemlali de Sea Shepherd, qui patrouille depuis plusieurs hivers dans le golfe de Gascogne pour filmer les captures accidentelles. "L'Etat, en n'obligeant pas les pêcheurs à faire remonter leurs données sur ces captures, a raté l'occasion de fournir des données aux scientifiques", reproche Elodie Martinie-Cousty de France Nature Environnement. Face aux pertes financières qu'entraînerait une fermeture de la pêche, "c'est à l'Etat de dédommager les pêcheurs, c'est un secteur très subventionné", poursuit-elle. "Plutôt que de payer une amende à l'Europe, il vaudrait mieux utiliser cet argent pour repenser les pratiques de pêche", suggère Hélène Peltier.

     


    Autres articles à lire

  • Nouvelle-Calédonie : des grands-mères aident la science en plongeant

    Faune sauvageUn groupe de grands-mères pratiquant la plongée en apnée aide les scientifiques à mieux comprendre l'écologie marine en photographiant des serpents de mer venimeux au large de la ville de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. Qui dit mieux ?

    25 Octobre 2019
  • Hécatombe de requins à Nausicaà : que s’est-il passé ?

    Faune sauvageDepuis 2011, trente requins marteaux ont été capturés dans leur milieu naturel par l'aquarium de Boulogne-sur-Mer, Nausicaà. Aucun n’a survécu. Selon les experts, ces décès prématurés montrent un manque de connaissances et de prise en compte des besoins naturels de cette espèce menacée.

    29 Avril 2019
  • Près de 150 'dauphins pilotes' échoués sur une plage néo-zélandaise

    Faune sauvagePrès de 150 globicéphales, également connus sous le nom de 'dauphins pilotes', ont péri après s'être échoués sur une plage éloignée de l'île Stewart, dans le sud de la Nouvelle-Zélande, ont annoncé lundi les autorités.

    26 Novembre 2018
  • Vers un arrêt définitif de la chasse à la baleine en Islande ?

    Faune sauvageCette année, les baleines ne seront pas chassées dans les eaux islandaises, et ce pour la deuxième fois consécutive. Peut-on alors espérer un arrêt définitif de cette pratique ? La réponse avec Patrick Ramage, directeur du programme de conservation marine du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW).

    04 Mai 2020
  • Braconnage des anguilles : 'premier trafic d'espèce au monde'

    Faune sauvageAutrefois abondantes dans les rivières européennes, les anguilles sont aujourd'hui menacées d'extinction, objet notamment d'un trafic à plusieurs milliards d'euros entre l'Europe et les marchés asiatiques.

    22 Novembre 2018
  • Catastrophe écologique en Russie : qui est le coupable ?

    Faune sauvageLa pollution qui a provoqué des morts massives d'animaux et des blessures aux baigneurs au Kamtchatka, dans l'Extrême-Orient russe, forme une nappe compacte de 40km qui se déplace sur l'eau, ont constaté des scientifiques. Son origine n’est pas encore connue.

    08 Octobre 2020
  • Des répulsifs acoustiques sur les filets, bonne ou mauvaise idée ?

    Faune sauvageLe gouvernement vient d’adopter un plan de protection des cétacés, prévoyant notamment l'installation de répulsifs acoustiques sur les filets de pêche pour éviter que les dauphins se prennent dedans. Mais, selon l’association Sea Shepherd, ce dispositif fait plus de mal que de bien…

    11 Décembre 2019
  • Hécatombe au cœur de la Grande barrière de corail

    Faune sauvageClassé au patrimoine mondial de l’humanité, le vaste ensemble de coraux au large de l’Australie a subi des pertes « catastrophiques » lors d’une vague de chaleurs en 2016, l’une des quatre périodes de blanchiment depuis 1998.

    19 Avril 2018
  • Abysses : découverte de 3 nouvelles espèces de poissons-limaces

    Faune sauvageDes chercheurs britanniques ont découvert trois nouvelles espèces de poissons situées à 7500 m sous la surface de l’océan Pacifique. Ils ne possèdent ni écailles, ni arêtes !

    18 Septembre 2018
  • Chant de baleines : l’histoire incroyable des premiers enregistrements

    Faune sauvageSeuls les oiseaux, les humains et les cétacés – particulièrement les baleines – sont capables de chanter. C’est-à-dire d'utiliser un langage composé de phrases, avec des motifs qui se répètent dans le temps. Olivier Adam, commissaire de l’exposition Baleinopolis et spécialiste de la bioacoustique, nous raconte l’histoire incroyable de cette découverte.

    04 Octobre 2019
  • Découverte du premier 'piranha' amateur de chair

    Faune sauvageUn fossile de poisson ayant vécu il y a plus de 150 millions d’années a été découvert en Allemagne. Ses dents et sa mâchoire suggèrent qu’il serait le premier poisson osseux à avoir mangé d’autres… poissons !

    25 Octobre 2018
  • Deux bébés phoques échoués sont soignés à l’aquarium de Biarritz

    Faune sauvageDeux jeunes phoques malmenés par les tempêtes hivernales ont été retrouvés échoués sur les plages basques et landaises et recueillis par le centre de soin de l’Aquarium de Biarritz avant d’être relâchés.

    23 Janvier 2018
  • Un bébé phoque blessé recueilli par l’Aquarium de Biarritz

    Faune sauvageTrès certainement séparé de sa mère à cause des courants, ce bébé phoque blessé et affamé a été pris en charge par le centre de soins de l’Aquarium de Biarritz. Malgré des soins quotidiens, cette petite femelle ne semble pas encore sortie d’affaire.

    14 Janvier 2019
  • Qui sont les tortues marines, fascinantes sentinelles des océans ?

    Faune sauvageApparues il y a 110 millions d’années, les tortues marines sont aujourd’hui menacées par les dangers que nous faisons peser sur nos océans. Pour mieux connaître et protéger ces incroyables voyageuses, Robert Calcagno, directeur de l’Institut océanographique de Monaco, publie un ouvrage de référence sur le sujet.

    15 Décembre 2017
  • Il n'y aura pas de vaste sanctuaire marin dans l'Antarctique

    Faune sauvageLa Commission de conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique échoue à créer le plus grand sanctuaire marin après sa réunion à Hobart, en Tasmanie. Les gouvernements présents ne sont pas tombés d'accord, alors que ce projet était soutenu par 22 des 25 membres de la Commission et plus de 2,7 millions de personnes dans le monde.

    02 Novembre 2018
  • Des albatros 'espions' contre la pêche illégale

    Faune sauvageDes grands albatros vont, ces prochaines semaines, aider à traquer dans les mers australes les bateaux suspects de pêche illégale, grâce à un système de balise porté par ces géants des océans, transmettant en quasi-simultané la localisation des navires qu'ils croisent.

    22 Octobre 2018
  • La spectaculaire migration des crabes rouges

    Faune sauvageSituée au large des côtes australiennes, en plein océan Indien, la petite île de Christmas est chaque année, dès les premières pluies, le théâtre de la migration de dizaines de millions de crabes rouges vers la mer.

    06 Octobre 2019
  • Marsouin du Pacifique : le Mexique et Leonardo DiCaprio s’engagent

    Faune sauvageLe Président mexicain Enrique Peña Nieto et l’acteur Leonardo DiCaprio ont signé ce mercredi 7 juin un accord visant à protéger plus efficacement le marsouin du Pacifique.

    08 Juin 2017
  • Cette limace s’autodécapite pour se faire un nouveau corps !

    Faune sauvageEn étudiant une espèce de limace de mer bien particulière, des chercheuses japonaises ont fait, par hasard, l’incroyable découverte que cette dernière pouvait volontairement se séparer de son corps et en faire pousser un nouveau ! Un processus ahurissant, qui recèle encore beaucoup de mystère…

    11 Mars 2021
  • La tortue « Tirelire » n’a pas survécu

    Faune sauvageLa tortue marine thaïlandaise surnommée Tirelire pour avoir avalé 915 pièces de monnaie est morte à la suite de complications pendant l’opération visant à extraire les 5 kg de pièces de son corps.

    21 Mars 2017