La question de l’animal de compagnie doit être débattue à l’Assemblée


  • La question de l’animal de compagnie doit être débattue à l’AssembléePhoto : Shutterstock
  • Protection/ Droit

    L’échec du débat sur la proposition de loi visant à améliorer le bien-être animal, portée par Cédric Villani à l’Assemblée nationale, en octobre dernier, ne doit pas anéantir les chances de notre société d’aborder les questions relatives à la condition animale dans notre pays. Notamment celles contenues dans la proposition de loi du député Loïc Dombreval sur les animaux de compagnie, qui n’est toujours pas annoncée dans l’agenda de l’Hémicyle.

    3265, c’est le numéro de la proposition de loi déposée par le député des Alpes-Maritimes Loïc Dombreval le 28 juillet dernier. Visant à améliorer le bien-être des animaux de compagnie, le texte fait suite au rapport, remis un mois plus tôt au ministre de l’Agriculture (Didier Guillaume, remplacé depuis par Julien Denormandie), sur le bien-être animal dans notre pays. 300 pages rassemblant quelque 121 recommandations pour lutter notamment contre l’abandon des animaux de compagnie, largement sous-évalué en France, et leur maltraitance.

    ShutterstockPour nos députés, les animaux de compagnie sont des êtres vivants choyés qui n'ont pas besoin d'une loi pour les protéger…

    Si un pan des mesures préconisées relève directement du pouvoir exécutif (gouvernement et présidence de la République) qui peut décider, par décret, de leur application, un autre revient au débat parlementaire dans le but d’ériger un édifice de protection plus global en faveur des animaux de compagnie.

    Un débat pour rien

    Le député vétérinaire, en remettant sa proposition de loi, avait conscience que le débat au sein de l’Hémicycle risquait d’être houleux, mais il n’imaginait pas qu’il serait "torpillé" par les siens avant même de démarrer. En effet, le 8 octobre dernier, la proposition de loi sur la condition animale, portée par Cédric Villani (groupe Écologie, démocratie et solidarité, EDS), était inscrite à l’ordre du jour des débats. Allégé des articles concernant l’élevage intensif et l’interdiction de certaines chasses traditionnelles, le texte visait à inscrire dans la loi les mesures préconisées quelques jours plus tôt par Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, comme l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques et de l’élevage de visons pour leur fourrure.

    L’idée, louable, de porter la cause animale au sein du parlement français s’est retournée contre ses adeptes. Ces derniers n’avaient en effet pas prévu que la journée parlementaire aurait épuisé les députés qui se sont longuement affrontés sur les conditions d’accès à l’IVG, réduisant à deux petites heures le temps des débats pour le texte sur les animaux (la séance devant être levée à minuit).

    Si les députés EDS ont fait part de leur déception, le député Dombreval n’a pas été étonné de cet examen raté. Son agacement est d’autant plus fort qu’il estime que la PPL était, à ce stade, inutile (surtout expurgée des articles sur l’élevage intensif et les chasses qui posent problème) puisque les mesures relatives aux cirques et aux visons s’appliqueront de toute manière par décret gouvernemental.

    Un Hémicycle échaudé ?

    Car si cet échec parlementaire ne change rien aux annonces de Barbara Pompili, il a laissé des traces dans l’Hémicycle, où deux mondes se sont opposés. Pour les défenseurs de la cause animale, cet épisode risque même d’enterrer toute vélléité de mettre à l’ordre du jour une nouvelle proposition de loi en faveur du bien-être animal. C'est d'autant plus grave que les questions de l’abandon et de la maltraitance de l’animal de compagnie, pourtant régulièrement dénoncées dans la presse, restent toujours ignorées par le ministère de l’Agriculture et une grande partie des députés, persuadés que l’animal de compagnie vit heureux dans nos foyers.  

    Les principales propositions contenues dans le projet de loi présenté par Loïc Dombreval

    Le projet de loi contient trois chapitres visant à améliorer la condition des animaux de compagnie.
    • Le chapitre I entend favoriser une meilleure protection des animaux de compagnie par la prévention et une répression plus sévère des maltraitances, notamment en réorganisant l’arsenal juridique (avec un volet pour éviter la récidive). 
    • Le chapitre II propose de créer une autorité de référence pour défendre les animaux au plus haut niveau de l’État. Elle serait confiée à une personnalité. On se souvient que lors du dernier remaniement du gouvernement, Loïc Dombreval avait suggéré la nomination de Louis Schweitzer à la tête d’un tout nouveau Secrétariat d’Etat au bien-être animal. Proposition non retenue par le président Macron et Jean Castex, le nouveau Premier ministre.
    • Enfin, le chapitre III propose de donner un budget pour garantir le dispositif.

    Il nous revient donc, à nous, de rester mobilisés et de rappeler la République à ses devoirs envers les animaux de compagnie.

    Pour cela, écrivez à l’Assemblée nationale, au ministre de l’Agriculture ou à votre député. Exigez qu’ils règlent enfin les problèmes qui se représentent avant chaque période de départs en vacances, et la maltraitance animale qui est souvent le prélude à la maltraitance humaine.

    Ministère de l'Agriculture :

    Par mail : ici

    Par voie postale : Monsieur le ministre de l’Agriculture et de l'Alimentation
    78, rue de Varenne
    75349 Paris 07 SP

    • Assemblée nationale

    Par mail : webmestre@assemblee-nationale.fr

    Par voie postale : Assemblée nationale :
    126, rue de l'Université
    75355 Paris 07 SP

    Standard téléphonique : 01 40 63 60 00


    Autres articles à lire

  • Peut-on faire de son animal son héritier ?

    ProtectionDécédée à l’âge de 95 ans, Jeanne Augier, la célèbre propriétaire du Negresco, à Nice, avait prévu de léguer une partie de sa fortune aux animaux dont elle a toujours été une grande amoureuse. Une partie seulement car le droit français ne permet pas toujours de faire de son animal son unique héritier.

    09 Janvier 2019
  • La liste positive d’une passionnée

    ProtectionA peine diplômée en droit animalier*, Célia Fontaine a reçu le prix Jules-Michelet de la Fondation 30 Millions d’Amis pour sa proposition de loi d’une Liste positive des mammifères exotiques détenus par les particuliers.

    25 Avril 2018
  • Un statut de 'personne animale' dans le Code civil ?

    ProtectionLa Fondation 30 millions d'amis a réclamé ce lundi un statut de 'personne animale' dans le Code civil pour mieux défendre et protéger les animaux. Cette demande fait suite à un sondage Ifop réalisé à la demande de la Fondation soulignant que 7 Français sur 10 sont favorables à cette évolution juridique.

    21 Octobre 2019
  • Maltraitance : les limites à l’interdiction de détention d’un animal

    ProtectionLes peines pour maltraitance animale peuvent être assorties d’une interdiction, parfois à vie, de détenir un animal. Si la mesure est essentielle pour lutter contre les atteintes faites aux animaux, elle comporte, en l’état, des limites dans son application.

    07 Juin 2018
  • Un Code de l'animal voit le jour en France grâce à 30 Millions d'Amis

    ProtectionÉdité par la Fondation 30 Millions d’Amis, ce Code rassemble les articles de lois défendant les droits des animaux et constitue une nouvelle étape d’envergure après l’évolution historique du Code civil en 2015, reconnaissant les animaux comme des êtres sensibles.

    26 Mars 2018
  • Une loi pour abolir la chasse à courre pourrait voir le jour

    ProtectionDes députés de différentes couleurs politiques soutiennent une proposition de loi visant à interdire la chasse à courre, pratique à laquelle plus de 80% des Français seraient opposés.

    07 Février 2018
  • Le Parlement favorable au partage des fichiers d’identification

    ProtectionPour lutter contre le commerce illicite des animaux de compagnie, le Parlement européen s’est montré favorable au partage des fichiers d’identification des chats et des chiens de tous les États membres.

    10 Mars 2016
  • Les animaux ne sont pas juste sensibles : ils sont sentients

    ProtectionOn ne le dira jamais assez : les mots ont un réel impact sur notre façon d’envisager les choses. Le terme d’être “sensible” ne traduisant pas la subjectivité et le besoin d’épanouissement des animaux, la sémioticienne Astrid Guillaume présentera demain, à l’occasion de la journée mondiale des intelligences animales, le terme de “sentience”...

    05 Février 2021
  • La reproduction des dauphins en captivité n'est pas interdite

    ProtectionLe Conseil d'Etat a annulé lundi un arrêté ministériel interdisant la reproduction des dauphins en captivité, comme le demandaient trois parcs marins dont le Marineland à Antibes.

    29 Janvier 2018
  • Si j'achète un animal, quels papiers dois-je attendre ?

    ProtectionVous achetez un animal. Le vendeur doit vous remettre les papiers concernant votre nouveau compagnon. Lesquels ? Animaux-online vous dresse la liste.

    09 Janvier 2016
  • Vente de chiots aux enchères : le député Loïc Dombreval indigné

    ProtectionA l’annonce de la vente aux enchères de quelque 300 chiots en Mayenne, suite à la faillite d’un élevage, le monde de la protection animale est révolté. Après la demande d’interdiction de la vente par de la Fondation 30 Millions d’amis, c’est le monde politique qui s’indigne de la marchandisation d’animaux de compagnie.

    04 Avril 2019
  • Un premier diplôme en France pour le droit des animaux

    ProtectionAlors que le code civil a fait évoluer le statut juridique de l’animal, l’université de Limoges a créé le premier diplôme universitaire consacré à la question complexe et méconnue du droit animal. Une initiative soutenue par la Fondation 30 Millions d’Amis.

    07 Décembre 2016
  • Une pétition contre l'euthanasie d'un animal en bonne santé

    ProtectionEn France, tout propriétaire d'un animal de compagnie peut le faire euthanasier sans motif exigé. Aucune loi ne l'interdit. C'est ainsi que, parfois, un chien ou chat en bonne santé peut être amené chez un vétérinaire si sa famille n’en veut plus, et être endormi définitivement. Une pratique qui va pourtant à l’encontre des valeurs de nombreux vétérinaires…

    20 Avril 2016
  • Une image choc pour lutter contre la captivité des cétacés

    ProtectionL’association C’est Assez! organise une campagne d’affichage dans le métro parisien, du 2 au 8 mai, pour sensibiliser le grand public à la souffrance et à la mortalité auxquelles sont confrontés les orques et les dauphins en captivité dans les parcs d’attraction.

    02 Mai 2017
  • Décès d'une orque à Marineland : une plainte déclarée irrecevable

    ProtectionLa plainte déposée par Sea Shepherd suite au décès d’une orque dans le parc Marineland, en 2015, a été jugée irrecevable par le tribunal, à cause d’un problème de procédure. L’ONG assure poursuivre le combat.

    09 Novembre 2017
  • Donald Trump retire le statut d'espèce protégée au loup

    ProtectionL'administration de Donald Trump a confirmé jeudi que les loups ne seraient dorénavant plus une espèce protégée aux États-Unis, révoquant une classification en place depuis 1978 après leur quasi-extinction, et ouvrant la voie à ce qu'ils soient davantage chassés.

    30 Octobre 2020
  • La journée pour le droit des animaux : c’est ce samedi

    ProtectionLa journée internationale du droit des animaux est célébrée le 10 décembre de chaque année. A cette occasion de nombreuses associations appellent à manifester en silence sur des lieux où des animaux ont été maltraités, torturés ou tués.

    09 Décembre 2016
  • Les animaux au cinéma : pour de meilleurs contrôles

    ProtectionUne vidéo choquante prise pendant le tournage du film américain 'Mes vies de chien' provoque de vives réactions et pose la question de l’utilisation des animaux dans l’industrie du cinéma.

    20 Janvier 2017
  • Pour la création d’un secrétariat d’Etat à la condition animale !

    ProtectionDans un manifeste publié par Le Monde, plusieurs personnalités – dont Boris Cyrulnik et Matthieu Ricard – plaident pour que l’animal obtienne une meilleure place dans notre société.

    18 Octobre 2016
  • Louis Schweitzer : le bonheur de l’homme passe par celui de l’animal

    ProtectionPrésident de la Fondation Droit Animal Éthique et Science (LFDA), l’ex-grand patron de Renault vient de publier un ouvrage dont le titre résume le dilemme de nos sociétés modernes : ‘Faut-il arrêter de manger de la viande ?’

    06 Mars 2020