De faux œufs de tortue équipés d’un GPS pour lutter contre le trafic


  • De faux œufs de tortue équipés d’un GPS pour lutter contre le traficPhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Océans

    Il fallait y penser ! Des chercheurs américano-britanniques ont développé de faux œufs de tortues marines contenant un GPS afin de pouvoir suivre les trafiquants. Explications.

    En plaçant dans les nids de tortues marines des œufs imprimés en 3D et contenant un GPS, il est possible de rassembler les preuves nécessaires pour dénoncer un trafic illégal, suggère une étude publiée dans la revue "Current Biology". « Nos recherches ont montré que placer un leurre dans un nid de tortue n'endommageait pas les embryons en incubation, explique l'auteur principal, Helen Pheasey, de l'université du Kent (Royaume-Uni). Nous avons montré qu'il était possible de suivre les œufs prélevés illégalement de la plage jusqu’au consommateur final, comme le montre notre étude identifiant toute une chaîne commerciale sur 137 kilomètres ». Ces œufs factices, baptisés InvestEggator, ont été développés par l'organisation de conservation Paso Pacifico pour lutter contre le commerce illégal de tortues menacées de disparition en Amérique centrale. 

    Otto WhiteheadHelen Pheasey s'apprête à déposer l'un de ses œufs-GPS dans le nid d'une tortue de mer

    Leurs inspirations ? Les séries télé !

    Les chercheurs ont expliqué avoir eu l’idée grâce à des séries comme "Breaking Bad" et "The Wire",  toutes deux sur le trafic de drogue. Dans la première, un GPS est placé dans un réservoir de produits chimiques afin de trouver qui les reçoit. Dans la seconde, un micro est installé dans une balle de tennis afin de pouvoir écouter et enregistrer les trafiquants présumés. « Les œufs de tortue ressemblent essentiellement à des balles de ping-pong, et nous voulions savoir où ils allaient. Mettez ces deux idées ensemble et vous avez l'InvestEggator », résume Kim Williams-Guillen, scientifique affiliée à Paso Pacifico.

    Les œufs en action

    L’équipe de scientifiques a décidé d’installer ses œufs dans 101 nids de tortues sur quatre plages du Costa Rica. Des œufs-GPS ont été illégalement prélevés dans cinq couvées, dont deux nids de tortues vertes et trois nids de tortues olivâtres. Programmé pour envoyer un signal toutes les heures, un œuf s'est retrouvé près d'une propriété résidentielle avant de « s’éteindre », un autre a été éloigné de 2 km, jusque dans un bar. Celui qui a fait le plus long voyage s'est retrouvé à 137 kilomètres à l'intérieur des terres, pour finir dans une résidence.

    À lire aussi : Plage : le plastique menace la reproduction des tortues marines

    Cas intéressant, un œuf a émis un signal jusque dans une zone résidentielle près de Cariari, à 43 km de la plage, avant de s’éteindre. Onze jours plus tard, l’équipe de chercheurs a reçu des photos de l’œuf ouvert, ainsi que des informations sur l’endroit où il avait été acheté et le nombre d’œufs vendus.

    Helen PheaseyVoici à quoi ressemble l'intérieur de ces faux œufs

    Étendre ce dispositif à d’autres espèces

    Selon les chercheurs, cette étude montre que la majorité des œufs volés ne quittent pas la région.
    « Nous pouvons désormais concentrer nos efforts sur la sensibilisation des communautés locales et diriger les forces de l'ordre vers ce problème, explique Helen Pheasey. En plus de continuer à améliorer la technologie et son déploiement, les chercheurs aimeraient également étendre ce concept à d'autres espèces, comme les perroquets ». 

    La rédaction vous recommande également :  À Mayotte, les tortues vivent l'enfer


    Autres articles à lire

  • Une « pouponnière de requins » découverte dans les eaux irlandaises

    Faune sauvageDes milliers d’œufs de requins réunis au même endroit, voilà ce qu’ont découvert des chercheurs en enquêtant sur les récifs coralliens irlandais.

    17 Novembre 2018
  • Vers un arrêt définitif de la chasse à la baleine en Islande ?

    Faune sauvageCette année, les baleines ne seront pas chassées dans les eaux islandaises, et ce pour la deuxième fois consécutive. Peut-on alors espérer un arrêt définitif de cette pratique ? La réponse avec Patrick Ramage, directeur du programme de conservation marine du Fonds international pour la protection des animaux (IFAW).

    04 Mai 2020
  • Cette limace s’autodécapite pour se faire un nouveau corps !

    Faune sauvageEn étudiant une espèce de limace de mer bien particulière, des chercheuses japonaises ont fait, par hasard, l’incroyable découverte que cette dernière pouvait volontairement se séparer de son corps et en faire pousser un nouveau ! Un processus ahurissant, qui recèle encore beaucoup de mystère…

    11 Mars 2021
  • La moitié des coraux de la Grande Barrière ont péri en 25 ans

    Faune sauvageLa Grande Barrière de corail a perdu la moitié de ses coraux en 25 ans, ont affirmé des scientifiques australiens. Ils avertissent que le réchauffement climatique est en train de bouleverser de façon irréversible cet écosystème sous-marin.

    14 Octobre 2020
  • Font-ils l’amour à plusieurs ?

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… l'amour à plusieurs.

    30 Avril 2016
  • Hécatombe au cœur de la Grande barrière de corail

    Faune sauvageClassé au patrimoine mondial de l’humanité, le vaste ensemble de coraux au large de l’Australie a subi des pertes « catastrophiques » lors d’une vague de chaleurs en 2016, l’une des quatre périodes de blanchiment depuis 1998.

    19 Avril 2018
  • Biodiversité : la Nouvelle-Calédonie passée au crible

    Faune sauvageMenée conjointement par le Muséum national d’histoire naturelle et Pro-Natura International, le programme d’exploration baptisé « La planète revisitée » s’attaque à la Nouvelle-Calédonie. Le but ? Réaliser un inventaire de la biodiversité marine et terrestre.

    19 Octobre 2016
  • Des répulsifs acoustiques sur les filets, bonne ou mauvaise idée ?

    Faune sauvageLe gouvernement vient d’adopter un plan de protection des cétacés, prévoyant notamment l'installation de répulsifs acoustiques sur les filets de pêche pour éviter que les dauphins se prennent dedans. Mais, selon l’association Sea Shepherd, ce dispositif fait plus de mal que de bien…

    11 Décembre 2019
  • Biodiversité : les aires marines protégées sont-elles efficaces ?

    Faune sauvageUne équipe de recherche franco-portugaise s'est intéressée à l'efficacité des aires marines selon leurs réglementations. Résultat, si la zone n'est que faiblement protégée, aucun bénéfice écologique n'est observé.

    05 Septembre 2018
  • Il n'y aura pas de vaste sanctuaire marin dans l'Antarctique

    Faune sauvageLa Commission de conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique échoue à créer le plus grand sanctuaire marin après sa réunion à Hobart, en Tasmanie. Les gouvernements présents ne sont pas tombés d'accord, alors que ce projet était soutenu par 22 des 25 membres de la Commission et plus de 2,7 millions de personnes dans le monde.

    02 Novembre 2018
  • Amazonie : découverte de 6 nouvelles espèces de poissons-chats

    Faune sauvageLa forêt amazonienne n’a pas fini de révéler ses secrets puisque 6 nouvelles espèces de poissons-chats (un peu particulières) viennent d’être découvertes. Leur spécificité ? Une tête recouverte de tentacules !

    11 Février 2019
  • Marsouin du Pacifique : le Mexique et Leonardo DiCaprio s’engagent

    Faune sauvageLe Président mexicain Enrique Peña Nieto et l’acteur Leonardo DiCaprio ont signé ce mercredi 7 juin un accord visant à protéger plus efficacement le marsouin du Pacifique.

    08 Juin 2017
  • Tortues : naissances exceptionnelles sur une plage de l'Hérault

    Faune sauvageC’est une première en France : une soixantaine d’œufs de tortues caouannes ont éclos sur une plage de l’Hérault. Comment se sont déroulées ces naissances ? Que signifient-elles pour l’espèce ? On vous explique tout !

    16 Octobre 2018
  • Des albatros 'espions' contre la pêche illégale

    Faune sauvageDes grands albatros vont, ces prochaines semaines, aider à traquer dans les mers australes les bateaux suspects de pêche illégale, grâce à un système de balise porté par ces géants des océans, transmettant en quasi-simultané la localisation des navires qu'ils croisent.

    22 Octobre 2018
  • La tortue « Tirelire » n’a pas survécu

    Faune sauvageLa tortue marine thaïlandaise surnommée Tirelire pour avoir avalé 915 pièces de monnaie est morte à la suite de complications pendant l’opération visant à extraire les 5 kg de pièces de son corps.

    21 Mars 2017
  • « Plastic Ocean » : la nouvelle campagne choc de Sea Shepherd

    Faune sauvageLa pollution plastique dans les océans est un véritable fléau pour des millions d’animaux marins qui succombent à nos déchets. Pour sensibiliser le plus grand nombre à ce problème, Sea Shepherd diffuse une vidéo poignante sur les réseaux sociaux.

    11 Avril 2018
  • Observez les phoques moines grâce à Youtube

    Faune sauvageCette espèce très menacée et difficile à observer, est désormais placée sous la surveillance de caméras installées sur une plage d’Hawaï. Ce dispositif, relayé sur Youtube, permet à la fois de contribuer à la protection de l’animal et de découvrir ces mammifères.

    18 Juillet 2017
  • En Islande, un sanctuaire unique au monde accueillera les bélugas

    Faune sauvageCe projet de refuge marin, initié par deux ONG, pourrait accueillir près de 3000 cétacés actuellement en captivité, et ouvrir la voie à la fin de la captivité des dauphins et des baleines.

    03 Juillet 2018
  • Une 'marée rouge' décime la faune aquatique en Floride

    Faune sauvageLes autorités ont décrété l'état d'urgence en Floride, où une 'marée rouge' dévastatrice noircit l'eau de mer et tue dauphins, tortues marines et poissons à un rythme effréné.

    16 Août 2018
  • Les grands-mères orques participent à la survie des petits

    Faune sauvageLes orques qui ont encore leur grand-mère maternelle survivent plus longtemps que les autres, surtout quand le poisson est rare, rapportent des scientifiques lundi dans une étude qui ajoute une pierre à la connaissance d'un phénomène rare chez les mammifères : la ménopause.

    10 Décembre 2019