Cagnes : un cavalier jugé pour cruauté après la mort d'un cheval


  • Cagnes : un cavalier jugé pour cruauté après la mort d'un chevalPhoto : Shutterstock
  • Protection/ Maltraitance

    Son cheval, poussé à bout et cravaché dans une course effrénée, n'avait pas survécu à ce comportement "indigne" : trois mois de prison avec sursis ont été requis mercredi pour cruauté contre un cavalier professionnel irlandais, jugé en son absence à Grasse.

    - Avec AFP

    Peu coopératif avec la justice française qui a émis un mandat d'arrêt contre lui en 2018, Kevin Thornton, 32 ans, ne s'est pas présenté à l'audience et ne s'est pas fait représenter. Flogas Sunset Cruise, un étalon gris âgé de dix ans qui participait à une compétition sur l'hippodrome de Cagnes, sur la Côte d'Azur s'était effondré sans vie le 10 octobre 2016 après avoir été soumis à deux tours de piste de galop, et cravaché au-delà de la normale par son cavalier, selon les témoignages convergents recueillis par la police.

    "Un comportement indigne. On est face à un animal qui ne peut pas dire non", a dénoncé la représentante du parquet ne requérant contre M. Thornton, jugé pour "sévices graves et acte de cruauté envers un animal domestique". Elle a également demandé à la juge Laurie Duca de prononcer une amende de 800 euros et surtout deux sanctions clés aux yeux des associations de défense des animaux parties civiles : l'interdiction de posséder un animal domestique et celle d'exercer toute profession en lien avec les animaux. Déjà condamné, malgré ses dénégations, à une amende et quatre mois de  suspension par la Fédération équestre internationale (FEI) en 2017, M.Thornton, 32 ans, n'a jamais pu être entendu par les enquêteurs français.

           - "Monstrueux" -

    Irlandais comme le propriétaire du cheval décédé, Vinnie Duffy, il était affilié et domicilié en Suisse au moment des faits, pays qu'il aurait quitté pour la Belgique. Après le jugement disciplinaire de la FEI, M. Thornton n'avait pas fait appel mais dénoncé la volonté de la fédération de "faire un exemple" et rappelé que l'autopsie n'avait démontré aucune preuve physique de maltraitance. Pour l'hippodrome de Cagnes-sur-mer, Me Bernard Rossanino a dénoncé à la barre des faits "accablants" et "monstrueux" qui ont provoqué "un véritable émoi dans le monde hippique" et porté atteinte à l'image de la société exploitant le champ de courses.

    ShutterstockdHippodrome de Cagnes-sur-mer

    L'après-midi du drame, prévu pour être un jour de repos en pleine épreuve de jumping, le cheval, formé pour le saut, n'avait en principe rien à faire sur la Polytrack, la piste dédiée à la vitesse. "Je n'irais pas jusqu'à dire que M. Thornton souhaitait que son cheval meure d'épuisement mais je crois à une punition infligée délibérément (...) pour sanctionner ce cheval pas assez performant à ses yeux en lui faisant subir le parcours du combattant", a soutenu Me Rossanino. A 17h15, quand le décès de Flogas avait été constaté, sans blessure apparente, il venait de galoper l'équivalent de 5 km ininterrompus au triple galop. Un témoin dira à la police, selon le procès-verbal lu à l'audience, que l'animal "était à bout, comme ivre avant de s'effondrer" et précisera que, quand le cavalier en est descendu, "il l'a tapé à la croupe" avant qu'on n'entende le cheval "hennir à la mort".

    "Tous les cavaliers, les lads, tout le monde a été outré à telle enseigne que M. Thornton a dû être exfiltré car la colère commençait à gronder parmi les professionnels", a ajouté Me Rossanino, réclamant une peine "sévère" pour le cavalier et un euro symbolique de dommages et intérêt pour l'hippodrome. M. Thornton avait dû quitter séance tenante la manifestation où il était venu avec cinq chevaux. "Un cheval qui est fouetté, va continuer, on le sait, même s'il n'en peut plus", a exposé Me Katia Fischer pour l'association One Voice et la Ligue française pour la protection des chevaux, qui s'occupe notamment de replacer des chevaux de courses réformés. "Depuis mars 2019, les jockeys sont d'ailleurs limités à cinq coups de cravache", a affirmé l'avocate.


    Autres articles à lire

  • Djerba : massacre d’une cruauté sans nom dans un refuge

    ProtectionLe refuge Terrabella à Djerba est en train de vivre un cauchemar. Tiziana Gamannossi, effondrée de chagrin, montre en vidéo l’état dans lequel elle a trouvé les lieux ce mercredi 22 juillet. Ce sont des dizaines de cadavres de chiens et de chiots massacrés qui jonchent le sol, les locaux totalement saccagés.

    23 Juillet 2020
  • 47 personnalités s’associent pour sauver les refuges

    Protection47 personnalités se joignent aux associations Ethics For Animals et One Voice ainsi qu’au Collectif Chats 100 % Stérilisation obligatoire et à L’Arche des Associations afin de demander un fonds d’urgence pour sauver les refuges.

    26 Mai 2020
  • Les signalements de maltraitance animale sont en augmentation

    ProtectionEn 2017, la SPA a enregistré 8 937 signalements de maltraitance animale, surtout des chiens et des chats, soit 36 % de plus qu'en 2016, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

    14 Février 2018
  • Chenil clandestin découvert à Pantin : une trentaine d’animaux sauvés

    ProtectionUne douzaine de chiens, un renard, une quinzaine de poules et un canari, tous en très mauvais état, ont été retrouvés dans un squat en Seine-Saint-Denis, aux côtés de cadavres d’animaux en décomposition. Une enquête pour « mauvais traitement sur animaux », « recel » et « détention d’armes de catégorie B » a été ouverte.

    15 Novembre 2017
  • Autopsie : l’ours Mischa a été maltraité pendant des années

    ProtectionL’autopsie de l’ours Mischa, décédé le 12 novembre au zoo-refuge La Tanière – qui l’avait recueilli pour tenter de le sauver –, a révélé plus que des simples négligences... La préfecture du Loir-et-Cher vient de décider du placement provisoire de Bony et Glasha, les deux ours toujours détenus par les dresseurs Poliakov.

    26 Novembre 2019
  • L'Australie envoie un robot tuer les chats errants

    ProtectionAfin de protéger ses espèces en voie de disparition, l’Australie a annoncé en 2015 son projet d’éradiquer quelque deux millions de chats errants jugés comme la menace principale. Aujourd’hui, le moyen de leur éradication a été mis au point : un robot qui envoie du poison sur les chats.

    20 Avril 2016
  • Marcus, Titus, Lili : maltraités, les chevaux reprennent goût à la vie

    ProtectionLe poil terne, le dos creux, les chevaux aveugles Marcus et Titus mais aussi le vieil âne Oliver et la ponette Lili, victimes de mauvais traitements, reprennent peu à peu goût à la vie au Grand Refuge pour équidés de la SPA en Normandie.

    25 Mars 2019
  • Personne ne succèdera à Brigitte Bardot à la tête de sa Fondation

    ProtectionA l'occasion de la réédition de ses mémoires 'Initiales BB' aux éditions Grasset, Brigitte Bardot revient sur son engagement pour la cause animale dans Paris Match et révèle que sa succession à la tête de sa Fondation n'est pas assurée… et ne le sera pas après sa disparition.

    20 Novembre 2020
  • Témoins de maltraitance animale pendant le confinement, que faire ?

    ProtectionConfinement ou pas, les autorités et les associations de protection animale continuent évidemment d'intervenir sur les actes de cruauté animale. Si vous pensez qu'un animal est en danger, faites un signalement.

    24 Avril 2020
  • Australie : les courses de lévriers interdites en juillet 2017

    ProtectionUne enquête du gouvernement a mené à l’interdiction, d'ici à l’été prochain, des courses de lévriers dans l’État de Nouvelle-Galles du Sud, en Australie. Elle dénonce de mauvais traitements tant sur les lévriers que sur les leurres vivants qu’ils doivent poursuivre.

    16 Septembre 2016
  • 16 ans de prison pour un tueur de chats aux Etats-Unis

    ProtectionUn Californien a été reconnu coupable du meurtre et de la mutilation de 21 chats. Pour ces crimes, le serial killer a été condamné à 16 ans de prison.

    17 Juillet 2017
  • Art et maltraitance animale : des œuvres retirées d’une exposition

    ProtectionFace à la mobilisation des associations de protection animale, le musée Guggenheim de New York a retiré trois œuvres d’artistes chinois impliquant des animaux vivants, chiens, cochons, reptiles et insectes. Une décision rare dans le monde de l’art, qui compte plusieurs polémiques autour de la maltraitance et du droit animal.

    02 Octobre 2017
  • Justice pour Cookie : le cas de ce chat violenté va-t-il être jugé ?

    ProtectionUne association se bat pour que le cas de Cookie, un chat victime d’une double défenestration, soit porté devant le tribunal alors qu’un premier dépôt de plainte a été classé sans suite.

    14 Mars 2018
  • Bien-être animal : un colloque pour convaincre

    ProtectionL’Assemblée nationale conviait le 7 novembre médias et acteurs du secteur de l’animal pour un colloque autour du bien-être animal et humain. La question étant de progresser sur cette notion qui lie étroitement l’homme et l’animal…

    08 Novembre 2018
  • Affaire du chien brûlé vif : 18 mois d'emprisonnement requis

    ProtectionA Chalon-sur-Saône, une femme vient d’être condamnée à 18 mois de prison, dont 9 avec sursis, pour avoir brûlé à l’essence le berger allemand de son compagnon. Ce dernier avait succombé à ses blessures quelques jours plus tard.

    04 Septembre 2018
  • Bretagne : un tueur de lapins activement recherché par les gendarmes

    ProtectionUne enquête judiciaire a été ouverte par la gendarmerie des Côtes-d'Armor pour retrouver l'auteur d'une 'série d'actes de cruauté contre des lapins domestiques' commis ces derniers mois dans quatre communes du département, a-t-on appris jeudi auprès des gendarmes.

    26 Octobre 2018
  • Disparition du chat Cookie, victime d’une double défenestration

    ProtectionLe chat, jeté à deux reprises d’un immeuble par son ancien propriétaire, est finalement décédé, nous apprend l’association qui l’avait recueilli et soigné. Elle se bat pour que le cas de Cookie soit porté devant un tribunal.

    18 Mai 2018
  • Défense de l’animal lance une campagne choc contre la maltraitance

    ProtectionLa confédération nationale Défense de l’animal veut faire entendre sa voix – et celle de ses 270 associations membres – pour l'aggravation de la sanction pénale, l'amélioration de la condition de l'animal victime et le suivi de la peine d’interdiction de détenir un animal. Affiches chocs, pétitions, vidéos… la nouvelle campagne est lancée.

    20 Novembre 2019
  • Le bien-être animal, nouvelle martingale des politiques

    ProtectionLes responsables politiques se sont emparés de la question du bien-être animal, mais restent prudents face aux agriculteurs ou à l'électorat des chasseurs. Avant le passage jeudi d'une proposition de loi à l'Assemblée, tour d'horizon de gauche à droite.

    06 Octobre 2020
  • Des animaux suppliciés découverts dans un logement marseillais

    ProtectionPlusieurs chats et chiens, ainsi qu’un hérisson, ont été retrouvés en mauvais état. Des cadavres de chiens, congelés puis incinérés, ont également été découverts par la police.

    24 Juillet 2018