Pagus, un petit bouc au paradis


  • Pagus, un petit bouc au paradisPhoto : Arnaud Beinat
  • Animaux de la ferme

    Pas certain que Pagus sache qu’il est un bouc tellement sa vie ressemble à celle d’un chien de compagnie ! Adopté à l’âge de 2 mois par Stéphanie, il a rejoint sa petite ménagerie dans la Meuse et fait son petit effet lors des sorties en laisse…

    Tout vient de La Chèvre de Monsieur Seguin, la célèbre nouvelle tirée des Lettres de mon moulin d’Alphonse Daudet, un récit que la grand-mère de Stéphanie Bourgeois lui racontait tous les matins au réveil. « Je trouvais l’histoire extraordinaire, raconte celle qui a conservé son âme d’enfant. Si bien que j’ai eu envie d’avoir une chèvre dès l’âge de 4 ans. » Si son rêve ne s’est pas réalisé dans son enfance, Stéphanie a toujours vécu entourée d’animaux. Même durant sa période parisienne, cette architecte de formation partageait ses 80 mètres carrés avec une chienne, deux chats, des lapins et des canards.

    Arnaud Beinat
    Pagus et Quetsche n’ont pas le droit de passer côté cuisine…


    C’est à son retour dans la Meuse, après dix ans dans la capitale, qu’elle réalise enfin son rêve. « Au départ, en adoptant une chèvre, mon intention était de sauver un animal de l’abattoir, raconte Stéphanie, mais une amie m’a téléphoné pour m’avertir d’une naissance. En voyant les photos, je n’ai pas résisté et suis allée chercher le nouveau-né. » En guise de chèvre, c’est un petit bouc nain que Stéphanie découvre. Il est âgé de 2 mois. La jeune femme le baptise Pagus, qui est la contraction de papa Auguste, le grand-père de la grand-mère conteuse. Pagus se porte bien mais il a un œil blessé. Il faut le soigner en urgence. « Mon vétérinaire lui a sauvé l’œil en évitant du même coup une ­septicémie qui ­pouvait lui être fatale, ­raconte, encore sous le choc, sa maîtresse. Il a fallu l’opérer à vif car les ruminants ­possèdent quatre poches d’estomac et ils ne sont jamais à jeun. On ne peut pas les endormir facilement. » Le bouc nain est installé dans un parc à chiots. Un espace sécurisé qui lui permet de s’habituer à la maison meusienne et surtout de s’imposer à Quetsche, la chienne de la maison croisée drahthaar/malinois. « Quetsche a un fort instinct prédateur, détaille Stéphanie. Il fallait qu’elle s’habitue à ce qu’elle considérait comme une proie. Quant à moi, je m’allongeais souvent à côté de Pagus pour qu’il se familiarise avec ma présence. Il s’est vite habitué à son nouvel environnement pour une raison essentielle : il s’est tout de suite senti aimé. »


    Un petit voleur

    Agé aujourd’hui de 3 ans, Pagus pèse 34 kilos et se comporte comme le deuxième chien de la maison. Extrêmement affectueux, il cherche à tout moment le contact de sa maîtresse avec laquelle il vit dans les pièces communes : « Il a son canapé sur lequel il dort et fait ses cornes, s’amuse Stéphanie. Mes amis savent que s’ils ont un canapé à jeter, c’est pour Pagus ! » Mais le petit bouc possède aussi un odorat dont il faut se méfier. Nourri au foin, il ne déteste pas les friandises et a vite fait de repérer les endroits où la nourriture est stockée. Gare au buffet dont une clé traîne sur la porte : Pagus a compris comment l’ouvrir ! Habile comme un chamois, il est capable d’escalader les tables et les étagères pour chaparder un paquet de chips qu’il perce avec ses cornes : « Il écoute comme un chien, mais il est bien plus malin, confie sa maîtresse, que plus rien n’étonne. Lorsque j’interdis à Quetsche de toucher aux gâteaux, elle s’éloigne tandis que Pagus se jette d’abord dessus pour être sûr d’en avoir et obéit seulement après. » Attention également aux plantes : « Aujourd’hui, il ne les broute plus mais l’idée peut toujours lui revenir ! » 

    copyright
    Le petit bouc se fait les cornes. 

    Si Quetsche est plus sage, elle ne se prive pourtant pas, à l’occasion, de profiter de la situation. Lorsque Pagus chaparde, elle le regarde faire et n’hésite pas à se servir si elle peut. Parfois, la chienne se lasse de la ­vivacité de son drôle de compagnon et montre les dents. Le bouc nain fait alors mine de la charger et la bloque dans un coin, mais ne lui fait jamais de mal. Pour se défouler, il s’attaque alors à la plinthe d’une porte ou à son canapé. 
    Les deux compères doivent aussi partager la maison et le jardin avec le chat Capuccino, les lapins Balthazar et Cirrus, et les poules Claudette, Sheila, Coquillette, Amanda et “La grosse Patricia”. Chaque jour, ils ont droit à une balade plus ou moins longue dans la campagne environnante. « Si je n’ai pas le temps, c’est le soir, autour du village, indique Stéphanie, mais il m’arrive d’emmener Pagus et Quetsche en voiture dans les Vosges ou au bord du lac du Der. On y passe la journée à marcher. » Les promeneurs sont toujours intrigués par ce couple insolite. De son côté, Stéphanie reste vigilante car si son bouc est très gentil, elle doit veiller à ce qu’il ne donne pas un coup de corne involontaire. C’est pourquoi, pour éviter tout problème, elle le promène en laisse lorsqu’ils sont en public. Pagus porte alors son joli harnais rouge offert par l’association Terre-Neuve 55.
     

    Arnaud Beinat
    C’est l’heure de la promenade, Pagus tire sur sa laisse.
     

    Un peu cabot

    A voir l’amitié qui lie Stéphanie à Pagus, on pourrait croire qu’un ­petit bouc peut être adopté comme un chien. Ce n’est pas le cas. Le bouc, même tenu en laisse, est un animal de ferme qui doit être dé­claré en préfecture et son quotidien réserve quelques contraintes. Si Pagus a appris à uriner dans la litière du chat, il ne peut pas se retenir pour le reste et dissémine ses petites crottes rondes partout où il passe. La première tâche du matin est donc de balayer le salon ; un détail pour Stéphanie : « Ce n’est pas un animal ­auquel on peut apprendre des tours, mais il n’est jamais malade, il est drôle et déborde d’amour. » 

    Arnaud Beinat
    Dans la nature, le bouc nain se promène sans laisse.
    Arnaud Beinat
    Pagus possède son canapé sur lequel il dort et se fait les cornes.


    En voiture, il se comporte comme un chien, se couche lorsque le trajet est trop long et se relève de temps à autre pour voir défiler le paysage. Lorsque Stéphanie s’absente quelques jours, elle le confie à une personne de confiance à une heure et demie de son domicile : « Il suffit d’une personne qui aime les animaux, qui sait quoi faire en cas de problème et qui connaît un bon vétérinaire si besoin. » Lorsqu’elle revient, Pagus fait la tête quelque temps en signe de réprobation. Car tout bouc qu’il est, il est aussi un peu cabot. 

     


    Autres articles à lire

  • Aube : massacre cruel dans une ferme pédagogique

    Animaux de la fermeLes responsables de la ferme pédagogique de Méry-sur-Seine ont fait une macabre découverte le 29 juillet au matin : leurs animaux ont été massacrés à coups de pierres, de bâtons et de cannettes. Quatre mineurs ont été placés en garde à vue.

    01 Août 2019
  • Des oeufs plus éthiques, une réalité ?

    Animaux de la fermeÉpointage, broyage de poussins mâles, abattage précoce des poules, étiquetage… L’entreprise Poulehouse se bat pour que le consommateur puisse avoir le choix d’acheter des œufs (et prochainement des produits transformés) n’ayant eu aucune conséquence néfaste sur l’animal.

    11 Mai 2019
  • Bientôt un abattoir à la ferme ?

    Animaux de la fermeDans les mois qui viennent, la France devrait voir la mise en circulation de ses tout premiers abattoirs mobiles. Objectifs, obstacles, concrétisation… Comment va se passer cette expérimentation ?

    06 Mars 2019
  • Le transport d'animaux interdit pendant la canicule

    Animaux de la fermeLe ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a interdit pour 'quelques jours' le transport des animaux, y compris les animaux exportés, en raison de la météo caniculaire qui touche le territoire français, a-t-il annoncé jeudi.

    27 Juin 2019
  • Sauvons.fr : une alternative à l’abattoir pour les animaux réformés

    Animaux de la fermePoules pondeuses, chèvres ou vaches laitières, chevaux de course : lorsqu’ils arrivent au terme de leur exercice professionnel, ces animaux de ferme sont le plus souvent envoyés à l’abattoir. Et si, plutôt que de les laisser subir cet injuste sort, vous leur offriez une belle fin de vie ? C’est l’alternative que vous propose la plateforme Sauvons.fr…

    19 Janvier 2021
  • Pays-Bas : un urinoir pour vaches pour réduire les émissions de gaz

    Animaux de la fermeDes bovins aux Pays-Bas maîtrisent depuis peu l'art de faire pipi dans un urinoir pour réduire les émissions de gaz libéré par les effluents d'élevage. Connus pour être à la pointe de l'innovation, les Pays-Bas sont aussi les deuxièmes exportateurs agricoles et agroalimentaires du monde, derrière les Etats-Unis.

    02 Avril 2019
  • Espoir pour la vache bulgare menacée de mort pour avoir quitté l'UE

    Animaux de la fermePenka est une vache de Bulgarie qui s’est aventurée en Serbie voisine pour brouter son herbe. Son escapade pourrait l’envoyer directement à l’abattoir, à cause des règles européennes très strictes en matière d’importation d’animaux vivants.

    11 Juin 2018
  • Fermes à sang de juments : les ONG interpellent les laboratoires

    Animaux de la fermePlusieurs ONG demandent aux laboratoires de cesser de s’approvisionner dans des fermes où des juments subissent un véritable calvaire pour que soit prélevée une hormone dans leur sang, utilisée dans les élevages en France.

    20 Juillet 2018
  • La mue chez les poules

    Animaux de la fermeC’est la fin de l’été et vos poules perdent leurs plumes. Pas d’inquiétude, c’est normal.

    01 Octobre 2018
  • Ecolo mais pas trop : quand le chant du coq dérange les urbains

    Animaux de la fermeUn coq trop matinal, des canards et des grenouilles priés de baisser d'un ton... Les affaires de bruits de campagne qui alimentent les médias révèlent-elles une difficile cohabitation entre ruraux et nouveaux venus ? Jean-Louis Yengué, géographe en charge du laboratoire Ruralités à l'université de Poitiers, nous éclaire sur ces problématiques.

    04 Septembre 2019
  • Des éleveurs pillés depuis le début du confinement

    Animaux de la fermeDepuis le début du confinement, c'est l'hécatombe. Moutons, brebis, agneaux mais aussi poules sont volés, la nuit, partout en France.

    30 Avril 2020
  • Les chevaux et nous

    Animaux de la fermeSon histoire est liée à la nôtre mais personne ne sait véritablement comment tout a commencé entre lui et nous... Mais pourquoi l’homme a-t-il domestiqué le cheval ? Pour le monter, l’atteler, le manger ? Figure-toi que les historiens ne le savent pas avec certitude… Animaux-online a décidé d’enquêter sur la belle et longue histoire qui unit l’homme et le cheval.

    16 Janvier 2016
  • Salon de l’agriculture : comment choisit-on une vache égérie ?

    Animaux de la fermeCerise, Fine, Haute, et maintenant Imminence : comment est choisie, chaque année, la « vache star » qui représente le Salon international de l’agriculture ?

    20 Février 2019
  • Aston, un colosse aux pieds agiles

    Animaux de la fermeFort comme un bœuf mais gentil comme un agneau, Aston vit heureux dans une ferme lorraine, où il se prend parfois pour un cheval d’obstacle.

    30 Mai 2019
  • Le poulailler : en bois ou en plastique ?

    Animaux de la fermeNombreux sont les modèles de poulaillers proposés par les fabricants, qui ne manquent pas d’imagination. Mais faut-il choisir un poulailler en bois ou en plastique ?

    09 Décembre 2018
  • Les poules, c'est écolo

    Animaux de la fermeParce qu’elles se nourrissent de nos déchets alimentaires, les poules ont du succès. Mais attention, elles ne sont pas pour autant nos poubelles. Pour elles aussi, il faut trier.

    25 Décembre 2018
  • Le mérens, un prince noir en Ariège

    Animaux de la fermeElevé en race pure depuis de nombreuses générations, le mérens est la fierté de la région Occitanie. Symbole des traditions ancestrales, il doit sa prestance à son mode d'élevage, unique en France, fondé sur l’estive et la transhumance.

    07 Mai 2018
  • Au bonheur des Ânes : notre ami aux yeux de velours

    Animaux de la fermeSi le chat et le chien sont aujourd’hui nos principaux compagnons, l’âne est un animal qui a côtoyé les hommes depuis la nuit des temps. Moins présent aujourd’hui, il leur a pourtant rendu d’innombrables services !

    28 Décembre 2018
  • Chevaux mutilés : 4 arrestations et 84 enquêtes en cours

    Animaux de la fermePlus de 500 signalements et des mois d'investigations, mais seulement 84 cas avérés de chevaux mutilés par une action humaine... La gendarmerie nationale emploie pourtant 'les mêmes moyens que sur n'importe quelle scène de crime' pour résoudre les enquêtes, assure à l'AFP Marie-Béatrice Tonanny, coordinatrice nationale à la sous-direction de la police judiciaire.

    11 Décembre 2020
  • Un nouveau dispositif pour lutter contre les déserts vétérinaires

    Animaux de la fermeLe Sénat a adopté le 8 juillet au soir un dispositif inédit qui permettra aux collectivités territoriales, dans les zones où le manque de vétérinaires se fait durement sentir, de distribuer des aides à l'installation et au maintien des vétérinaires.

    15 Juillet 2020