Il était une fois, l'ours brun...


  • Il était une fois, l'ours brun...Photo : Fotolia
  • Faune sauvage/ Mammifères terrestres

    À la fois le géant des cavernes et la peluche préférée des enfants, l’ours brun inspire autant la crainte que l’amour. En France, il est même l’objet de toutes les passions et divise une population à propos de sa réintroduction sur une terre qui était la sienne autrefois…

    L’homme de la préhistoire redoutait de le croiser au fin fond des cavernes. Au Moyen-âge, il était le roi des animaux, autant craint que vénéré. Puis, le chasseur en a fait un de ses gibiers préférés. Partout, il l’a traqué et massacré. Pourtant l’ours a aussi trouvé refuge dans les cœurs de tous les enfants, sous la forme du nounours en peluche qui vient rassurer les tout-petits avant de s’endormir. L’ours et l’homme, c’est une vieille histoire oscillant entre amour et haine. À l’occasion d’une grande exposition qui lui est consacrée à Toulouse, ton 30 Millions d’amis junior se penche sur le plus gros des carnivores et plus particulièrement le plus proche de nous : l’ours brun.

    Tout est bon

    Cela pourrait être la devise de l’ours. Omnivore, il change de menu en fonction des saisons, charognard en hiver, chasseur au printemps, il se nourrit de végétaux en automne. En fait, l’ours mange un peu tout ce qu’il trouve avec une nette préférence pour les végétaux qui peuvent constituer près de 80 % de son régime alimentaire. Et lorsque les saumons remontent les rivières, ils deviennent de redoutables pêcheurs.

    Il hiberne… d’un œil

    Chuuut… en ce moment l’ours dort. Il hiberne. En fait, il n’est pas un véritable hibernant, comme le loir. Il ne dort que d’un œil. Il se réveille de temps en temps et, si la météo n’est pas trop mauvaise, il peut même aller faire un petit tour dehors. En fonction des lieux où il vit, cette grosse sieste dure entre 1 et 7 mois. Dans les Pyrénées, les ours se couchent vers le mois de novembre et sortent de leur somme au mois de mars, d’avril pour les femelles avec petits.

    Des petits minuscules

    Au cœur de l’hiver dans le secret de sa tanière, l’ourse donne naissance à deux ou trois oursons. Ils sont ridiculement petits puisqu’ils ont la taille d’un chaton. Leur corps est couvert d’un léger duvet et ils sont totalement aveugles. Leur croissance est assez longue. À quatre mois, les oursons, sevrés, commencent à suivre leur mère, mais ils n’ont pas le droit de s’en éloigner sous peine de réprimandes sévères. Ils vont ainsi rester avec elle jusqu’à l’âge de 18 mois.

    Une couleur répandue

    De toutes les espèces d’ours, le brun est celui qui a la plus vaste répartition géographique. Il promène sa lourde silhouette depuis l’Amérique du Nord jusqu’au nord du Japon en passant par l’Europe et le Proche orient. Il existe de nombreuses sous-espèces. Elles se différencient surtout par leur taille. Au nord de l’Amérique, sur une petite île dont il porte le nom, vit le géant de la famille : le kodiak. Il peut peser plus de 800 kilos. En Europe, les grands mâles ne dépassent pas souvent 300 kilos.

    A-t-il sa place dans les Pyrénées ?

    Depuis plus de trente ans, les « pour » et les « contre » s’affrontent dans les Pyrénées françaises à propos de sa réintroduction. Il y a, d’un côté, ceux qui pensent que l’ours y a sa place car il fait partie de la faune locale et qu’à ce titre, il doit être protégé (c’est la loi !). Ils espèrent à terme créer des réserves où l’ours pourrait vivre en paix. De l’autre côté, il y a ceux qui pensent que l’ours n’a plus rien à faire dans nos montagnes car il dévore les moutons des bergers (1 à 2 % des morts des moutons) et menace les chasseurs (!). Résultat, la France ne réussit pas à protéger ses derniers ours bruns. Une honte.

    22

    Dans les années 90, les ours des Pyrénées étaient moins d’une dizaine. Des ours, venus de Slovénie, ont été introduits. Aujourd’hui, la population qui compte une vingtaine d’ours, est encore fragile.

    Montreurs d’ours

    Au Moyen-âge, les montreurs d’ours font leur apparition. Comme les jongleurs ou les bateleurs, ils vont de foire en foire pour présenter cet animal à la fois aimé et redouté. Généralement, ils font exécuter une petite « danse » à leur ours et permettent aux gens, contre de l’argent, d’approcher et de toucher cet animal sauvage, enchaîné et muselé. De nombreux montreurs d’ours venaient des Pyrénées, où certains villages avaient même développé des écoles d’ours.

    Teddy Bear

    Quel enfant n’a pas tenu un nounours dans les bras ? Le premier ours en peluche a vu le jour en Allemagne, il y a plus d’un siècle. Mais le plus célèbre de ces jouets est « Teddy Bear ». En 1903, le président des États-Unis, Theodore Roosevelt refusa de tirer sur un ourson qu’on lui proposait comme gibier après une chasse infructueuse. Une firme américaine a alors eu l’idée de créer un nounours et de l’appeler Teddy
    (le diminutif de Theodore) Bear.

    Des ours… et des prénoms

    Sais-tu qu’un certain nombre de prénoms viennent du mot ours ? En allemand « ours » se dit Bern ; le prénom Bernard, (Bern Hard) signifie « fort comme un ours ». Ursule vient de « ursus », ours en latin. Plus commun, le prénom Arthur, vient du vieux mot breton « arz », qui signifie… ours !

    Des ours… et des hommes

    Dans l’hémisphère Nord, où ne vivaient ni le singe ni le lion, l’ours était le roi des animaux mais aussi le plus proche cousin de l’homme, car comme lui il se tenait debout. Ainsi, chez les peuples de Sibérie et dans certaines tribus indiennes, le plantigrade était considéré comme le grand-père des hommes. Au Moyen-âge, on racontait que des ours enlevaient les jolies filles dont ils étaient tombés amoureux. Cette proximité de l’homme et de l’ours se traduisait aussi par de nombreuses fêtes de l’ours dans les villages. Les hommes s’y déguisaient en ours et s’amusaient à faire peur…


    Autres articles à lire

  • Le loup, à l’encontre des idées reçues

    Faune sauvageJusqu’au dimanche 19 février, le zoo de Paris met le loup à l’honneur afin de faire découvrir aux visiteurs, dès leur plus jeune âge, l’environnement et le mode de vie de cet animal souffrant encore de sa mauvaise réputation.

    16 Février 2017
  • Le chat sauvage d’Écosse, une espèce aux portes de la disparition

    Faune sauvageDepuis une dizaine d’années, de nombreux acteurs se sont élevés pour essayer de préserver une espèce emblématique des Highlands : le chat sauvage d’Écosse. Anne Étourneau, fondatrice de la société FranceAgora – l’intermédiaire français des projets écossais – nous parle plus en détails de cet animal et des mesures mises en place pour le protéger.

    14 Septembre 2018
  • Intox : non, le loup n’est pas (encore) de retour en Bretagne

    Faune sauvageAprès que de nombreux medias ont relayé le retour du loup en Bretagne, l’association FERUS, spécialisée dans la conservation des grands prédateurs, affirme que cette information est fausse.

    25 Septembre 2018
  • La ménopause existe-t-elle chez les animaux ?

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… la ménopause.

    21 Mai 2016
  • Incroyable découverte : un lionceau des cavernes retrouvé congelé

    Faune sauvageUn petit lion, vieux d’au moins 20 000 ans, a été retrouvé en Sibérie dans un très bon état de conservation, ce qui devrait permettre aux chercheurs d’en apprendre plus sur les félins, à l’époque où ils côtoyaient les mammouths et les ours des cavernes.

    14 Novembre 2017
  • Une majorité de Français favorable à la réintroduction de l'ours

    Faune sauvageUne nette majorité de quelque 6.000 internautes français consultés en juillet sont favorables à la prochaine introduction de deux ourses dans les Pyrénées voulues par Nicolas Hulot, y compris parmi les habitants des six départements du massif.

    23 Août 2018
  • Le caracal, un chat fantôme

    Faune sauvageFélin méconnu, le caracal, ou lynx du désert, est un grand chat aux moeurs discrètes. Sa situation est atypique : alors qu’il est en danger de disparition en Asie, en Afrique australe, sa patrie de prédilection, il est classé comme nuisible.

    30 Août 2018
  • Deux ourses slovènes emménagent dans les Pyrénées

    Faune sauvageDeux ourses slovènes viennent d’être relâchées dans les Pyrénées occidentales afin de venir renforcer la petite population qui s’y trouve.

    05 Octobre 2018
  • Le Roi lion : Simba et Nala sont en vérité frère et sœur

    Faune sauvageLe film actuellement au cinéma se veut le plus proche possible de la réalité dans le visuel des animaux et leurs comportements. Mais dans la nature, l’histoire du Roi lion serait tout autre… Julie Platel, éthologue au parc zoologique de Thoiry, nous le montre en nous expliquant le fonctionnement d’un harem.

    29 Août 2019
  • Un « cerf miniature » disparu depuis 25 ans a été photographié

    Faune sauvageUn mystérieux petit ruminant d'Asie, que les scientifiques avaient perdu de vue depuis plus de 25 ans, a été photographié au Vietnam, rapporte une nouvelle étude publiée dans Nature Ecology & Evolution.

    13 Novembre 2019
  • Miguel et Junior vivront

    Faune sauvageLes rescapés du groupe de macaques de la Pinède ont rejoint le sanctuaire de l’Arche, où ils pourront être vus sans danger. Pourtant, ils sont porteurs de l’herpès B, comme leurs 163 congénères, euthanasiés en mai dernier. Seraient-ils mort pour rien ?

    02 Août 2018
  • Etats-Unis : des 'bombes de cyanure' pour tuer les animaux

    Faune sauvageL'administration du président américain Donald Trump a levé l'interdiction, malgré l'opposition de groupes de défense de l'environnement, de pièges empoisonnés au cyanure de sodium destinés à tuer renards, coyotes et chiens sauvages.

    09 Août 2019
  • La musaraigne-éléphant : un animal original et méconnu

    Faune sauvageLe parc Biotropica, en Normandie, s’est vu confier par le zoo de Rotterdam un couple de musaraignes-éléphants de Peters. Au total, seule une quinzaine d’individus peuvent être observés en Europe. Zoom sur cette espèce aussi intrigante qu’intéressante.

    22 Mai 2019
  • Animaux sauvages : la Chine subventionne la reconversion des éleveurs

    Faune sauvageLes agriculteurs de deux provinces en Chine peuvent bénéficier d'une compensation financière s'ils abandonnent l'élevage d'animaux sauvages destinés à l'alimentation, une pratique qui vaut au pays d'être montré du doigt en pleine pandémie de Covid-19.

    19 Mai 2020
  • Un singe magot en ville mis à l'abri !

    Faune sauvageBob divaguait seul dans les rues de Sevran (93). Les autorités ont contacté la Fondation 30 Millions d’Amis pour prendre en charge ce singe magot de moins d’un an. Cette espèce protégée est très largement victime du trafic illégal. Le petit primate a été transféré aux Pays-Bas dans un centre pour faune sauvage.

    01 Juin 2015
  • Qui a les plus gros testicules?

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… les testicules.

    18 Mai 2016
  • Un tigre d'un zoo de New York testé positif au coronavirus

    Faune sauvageUn tigre d'un zoo du Bronx à New York a été testé positif au Covid-19, a indiqué dimanche l'institution, une maladie que le félin aurait contractée auprès d'un gardien ne présentant alors aucun symptôme.

    06 Avril 2020
  • Disparition de Daphne Sheldrick, la « mère » des éléphants orphelins

    Faune sauvageDaphne Sheldrick, pionnière de la protection de l'environnement, était connue pour avoir développé une méthode permettant d'élever des éléphanteaux orphelins au Kenya. Elle est décédée jeudi, à l'âge de 83 ans.

    16 Avril 2018
  • Des Ours à Paris

    Faune sauvageProfitez des vacances des Noël pour découvrir le travail du photographe animalier Vincent Munier dans le cadre de l’exposition « Ours » au jardin des Plantes, à Paris.

    16 Décembre 2016
  • Loup : le quota d'autorisation d'abattage relevé à 51 bêtes

    Faune sauvageLes autorités françaises ont relevé le quota d'autorisations d'abattage de loups de 43 à 51 bêtes pour 2018, après la découverte d'un de ces animaux empoisonnés dans la Drôme, a-t-on appris vendredi de sources concordantes.

    23 Octobre 2018