À Mayotte, les tortues vivent l'enfer


  • À Mayotte, les tortues vivent l'enfer
  • Faune sauvage/ Océans

    C'est l'hécatombe. Depuis le début du confinement, et encore aujourd'hui, les tortues marines venues sur les plages de Mayotte pour pondre se font dépecer vivantes par des braconniers.

    Les plages, désertées par les touristes et sans surveillance, fournissent à ces criminels les animaux sur un plateau d'argent. Le but ? L’argent ! Chaque kilo de chair est vendu entre 40 et 60 euros sur le marché noir. Début Juillet, et face à cette situation terrible pour l’île française, la chambre d'appel de Mamoudzou a décidé de condamner deux braconniers, attrapés en avril dernier avec 65 kilos de viande de tortue fraîche, à la peine maximale : deux ans de prison ferme et 1 000 euros de dommages et intérêts. Malgré une décision exemplaire, pour l'association Sea Shepherd, la crise provoquée par le Covid-19 a réduit à néant les efforts réalisés depuis 4 ans pour enrayer la destruction de ces reptiles sur l’île.


    Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France

    Animaux-Online : Où en est le braconnage des tortues à Mayotte ?

    Lamya Essemlali : On a reçu encore récemment des signalements nous informant de dizaines de cadavres de tortues retrouvés sur les plages. Nous n'avons pas d'estimations précises mais ce qui est sûr, c'est que plusieurs centaines de ces animaux ont péri en quelques mois. Les carcasses retrouvées ne sont que la partie émergée de l'iceberg car les braconniers, souvent, les emportent avec eux ou les enterrent. Normalement, de juillet à octobre, Sea Shepherd patrouille toutes les nuits sur les plages, là, il n'y a plus rien. C'est reparti de plus belle et c'est très frustrant.

    AO : Pourquoi vouloir la viande de cette espèce protégée et menacée ?

    L. E. : Ici, ce n'est pas du tout un braconnage de subsistance. Les locaux qui veulent manger cueillent des fruits ou vont pêcher, même illégalement dans le lagon. Ils ne vont pas s'attaquer à un animal de 150 kilos. D'ailleurs, les locaux qui patrouillent avec nous pour protéger les tortues sont souvent très modestes, avec des habitations sans eau ni électricité. Là, c'est clairement pour l’appât du gain car la viande se vend très cher.

    AO : Trois braconniers ont pour la première fois écopé de 2 ans de prison ferme. Êtes-vous satisfaite ?

    L. E. : La peine, sur le papier, est satisfaisante mais, déjà, les braconniers sont en fuite. Au moins, ils ne sont pas près de remettre les pieds à Mayotte, c'est déjà ça. Mais c'est tout le réseau qu'il faut démanteler. Les acheteurs de cette viande sont des nantis, des personnes qui ont les moyens, et eux ne sont pas attrapés.

    AO : Comment lutter contre ces pratiques ?

    L. E. : Seule une présence permet de dissuader les braconniers, et ce n'est pas mis en place. L’État n'en a clairement rien à faire de cette espèce protégée d’intérêt prioritaire. Pourtant, ce n'est pas compliqué à organiser, il faut juste des moyens humains. D'ailleurs, nous avons prévu d'attaquer l'État pour son manque de volonté, comme nous l'avons fait pour le dauphin.

     

    Sea Shepherd, aux côtés de 26 autres ONG, a porté plainte devant la Commission européenne contre l’État français et d’autres États européens qui ne mettent en œuvre aucune mesure pour empêche les captures "accidentelles" de dauphins. Et elle a obtenu gain de cause puisque, début juillet, la Commission européenne a ouvert une procédure d’infraction à l’encontre de la France, de l’Espagne et de la Suède. Les gouvernements sont sommés de mettre en œuvre des mesures d’urgence afin de protéger les mammifères marins.

     

    La rédaction vous recommande également : Pourquoi les tortues mangent-elles du plastique ? La science répond. 


    Autres articles à lire

  • « Plastic Ocean » : la nouvelle campagne choc de Sea Shepherd

    Faune sauvageLa pollution plastique dans les océans est un véritable fléau pour des millions d’animaux marins qui succombent à nos déchets. Pour sensibiliser le plus grand nombre à ce problème, Sea Shepherd diffuse une vidéo poignante sur les réseaux sociaux.

    11 Avril 2018
  • Hécatombe de requins à Nausicaà : que s’est-il passé ?

    Faune sauvageDepuis 2011, trente requins marteaux ont été capturés dans leur milieu naturel par l'aquarium de Boulogne-sur-Mer, Nausicaà. Aucun n’a survécu. Selon les experts, ces décès prématurés montrent un manque de connaissances et de prise en compte des besoins naturels de cette espèce menacée.

    29 Avril 2019
  • Deux bébés phoques échoués sont soignés à l’aquarium de Biarritz

    Faune sauvageDeux jeunes phoques malmenés par les tempêtes hivernales ont été retrouvés échoués sur les plages basques et landaises et recueillis par le centre de soin de l’Aquarium de Biarritz avant d’être relâchés.

    23 Janvier 2018
  • Dans l’Arctique canadien avec la licorne de mer

    Faune sauvageDe tous les cétacés, le narval est celui qui a sollicité le plus l’imagination des scientifiques. À quoi donc servait sa corne torsadée, cette unique défense, apanage des mâles, à quelques exceptions près ? Un mystère en partie résolu…

    08 Janvier 2018
  • Qui veut la peau du concombre de mer ?

    Faune sauvageTrois espèces de concombre de mer viennent d’être inscrites sur la liste des espèces menacées d’extinction de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES). De quoi s’agit-il et pourquoi cette espèce concerne particulièrement la France et ses pêcheurs outre-Atlantique ?

    17 Novembre 2019
  • La sexualité de nos animaux 39/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… le fétichisme.

    10 Mai 2016
  • Qui sont les tortues marines, fascinantes sentinelles des océans ?

    Faune sauvageApparues il y a 110 millions d’années, les tortues marines sont aujourd’hui menacées par les dangers que nous faisons peser sur nos océans. Pour mieux connaître et protéger ces incroyables voyageuses, Robert Calcagno, directeur de l’Institut océanographique de Monaco, publie un ouvrage de référence sur le sujet.

    15 Décembre 2017
  • Biodiversité : les aires marines protégées sont-elles efficaces ?

    Faune sauvageUne équipe de recherche franco-portugaise s'est intéressée à l'efficacité des aires marines selon leurs réglementations. Résultat, si la zone n'est que faiblement protégée, aucun bénéfice écologique n'est observé.

    05 Septembre 2018
  • Une 'marée rouge' décime la faune aquatique en Floride

    Faune sauvageLes autorités ont décrété l'état d'urgence en Floride, où une 'marée rouge' dévastatrice noircit l'eau de mer et tue dauphins, tortues marines et poissons à un rythme effréné.

    16 Août 2018
  • Pourquoi les tortues mangent-elles du plastique ? La science répond.

    Faune sauvageLe fait que les tortues mangent du plastique ne peut pas être expliqué par le simple fait qu’elles le confondraient avec leur nourriture. Des chercheurs ont découvert que leur odorat était grandement impliqué dans ce comportement. Explications.

    13 Mars 2020
  • D’où viennent les rayures du poisson-clown ?

    Faune sauvageUne équipe de recherche franco-belge a voulu percer les secrets des rayures blanches du poisson-clown. Variant de 0 à 3 bandes en fonction des espèces, elles joueraient un rôle dans leur organisation sociale.

    05 Septembre 2018
  • Céline Cousteau reprend le flambeau

    Faune sauvagePetite-fille du commandant et écologiste convaincue, Céline Cousteau prépare une série de documentaires pour France 3 : elle part sur les traces des explorations de la Calypso, avec un regard et des connaissances d’aujourd’hui.

    09 Juillet 2018
  • Marsouin du Pacifique : le Mexique et Leonardo DiCaprio s’engagent

    Faune sauvageLe Président mexicain Enrique Peña Nieto et l’acteur Leonardo DiCaprio ont signé ce mercredi 7 juin un accord visant à protéger plus efficacement le marsouin du Pacifique.

    08 Juin 2017
  • Prises accidentelles de dauphins : les nouvelles recommandations

    Faune sauvageLe Conseil international pour l'Exploration de la mer (Ciem) a recommandé de nouvelles mesures pour limiter les prises accidentelles de dauphins dans les eaux européennes, jugeant les demandes des ONG 'dans l'ensemble adaptées' pour mieux protéger ces cétacés.

    28 Mai 2020
  • Nouvelle-Calédonie : des grands-mères aident la science en plongeant

    Faune sauvageUn groupe de grands-mères pratiquant la plongée en apnée aide les scientifiques à mieux comprendre l'écologie marine en photographiant des serpents de mer venimeux au large de la ville de Nouméa, en Nouvelle-Calédonie. Qui dit mieux ?

    25 Octobre 2019
  • Un navire de pêche arraisonné en Afrique pour pêche aux ailerons

    Faune sauvageUne opération conjointe entre les autorités locales et les défenseurs de la mer a permis une descente sur une opération d’aileronnage de requins par un navire de pêche européen au large des côtes d’Afrique Centrale.

    01 Octobre 2018
  • Une « pouponnière de requins » découverte dans les eaux irlandaises

    Faune sauvageDes milliers d’œufs de requins réunis au même endroit, voilà ce qu’ont découvert des chercheurs en enquêtant sur les récifs coralliens irlandais.

    17 Novembre 2018
  • Agde : des récifs artificiels pour reconquérir la biodiversité ?

    Faune sauvageUne trentaine de récifs artificiels réalisés en impression 3D ont été mis en place mardi sur une dizaine de kilomètres du littoral de la ville d'Agde (Hérault) qui souhaite ainsi préserver et développer la biodiversité.

    29 Mai 2019
  • Il n'y aura pas de vaste sanctuaire marin dans l'Antarctique

    Faune sauvageLa Commission de conservation de la faune et de la flore marines de l'Antarctique échoue à créer le plus grand sanctuaire marin après sa réunion à Hobart, en Tasmanie. Les gouvernements présents ne sont pas tombés d'accord, alors que ce projet était soutenu par 22 des 25 membres de la Commission et plus de 2,7 millions de personnes dans le monde.

    02 Novembre 2018
  • La raie Mobula : protégez-la !

    Faune sauvageVous avez dit raie mobula ? C'est elle, sa voilure et son gigantisme sont connus des plongeurs qui ont eu la chance de nager avec ces splendeurs des mers tropicales. L'association Longitude 181 Nature lance une bouteille à la mer sur le net pour que cette population sous-marine continue d'émerveiller les yeux qui les observent derrière leur masque de plongée parmi les coraux.

    18 Mars 2016