Comment protéger son chien des insectes piqueurs ?


  • Comment protéger son chien des insectes piqueurs ?Photo : Shutterstock
  • Chiens/ Santé

    Avec les beaux jours, les insectes reviennent en masse. En particulier les insectes volants qui perturbent considérablement les soirées à l’extérieur : moustiques, moucherons et autres phlébotomes... La peau humaine n’est pas la seule à réagir a l’attaque de ces insectes piqueurs. Les chiens peuvent aussi en souffrir, surtout ceux qui ont tendance a présenter facilement des irritations cutanées.

    Les chiens peuvent également être victimes de maladies parasitaires dont les agents sont transmis par la piqûre de certains insectes ; il est donc important de les protéger. 

    Les insectes volants et les maladies parasitaires

    Paludisme et chikungunya sont deux maladies humaines transmises par les moustiques ; le cheval peut être victime du virus de la fièvre du Nil transmis par ces mêmes insectes. Chez le chien, c’est a la leishmaniose à laquelle on pense immédiatement quand on parle de maladie transmise par les insectes piqueurs (même s’il existe d’autres exemples dans les pays tropicaux).
    La leishmaniose canine est due à un parasite qui est transmis aux chiens par la piqûre des phlébotomes, de petits insectes volants qui se nourrissent de sang, comme les moustiques. La maladie est grave chez le chien et surtout, les chiens contaminés constituent un réservoir pour l’Homme, également menacé par la leishmaniose. Protéger le chien est donc important pour limiter le risque chez l’Homme.

    Les phlébotomes sont présents dans au moins 25 départements français. La leishmaniose était traditionnellement cantonnée dans le sud-est de la France mais elle s’est étendue vers la façade Atlantique, en longeant les contreforts des Pyrénées. La maladie a diffuse au sud du Massif Central, dans le Tarn et le Lot-et-Garonne. L’Ardèche, la Drôme et la Lozère sont aussi des départements à risque.

    Protéger son chien contre les phlébotomes

    C’est au crépuscule que les piqûres sont particulièrement à craindre. On peut donc théoriquement conseiller de rentrer son chien le soir mais en pratique cette mesure est peu efficace, même si l’habitation est équipée de moustiquaires. La petite taille des phlébotomes leur permet en général de traverser les grilles. Pour renforcer leur efficacité, il faut les vaporiser d’un produit insecticide.
    Les ventilateurs et l’usage de diffuseurs anti-moustiques à l’intérieur de la maison aident à diminuer le risque de présence des insectes a l’intérieur mais il est évident que l’on ne peut pas cloîtrer son chien tous les soirs, surtout en vacances !
    Le mieux est encore d’utiliser un insecticide ou un répulsif qui éloigne les insectes volants (ou insectifuge). Un insecticide tue les insectes alors qu’un insectifuge se contente de les tenir à distance ; la protection n’est donc pas assurée à 100 % avec un insectifuge mais il représente une solution plus économique et convient bien aux propriétaires désireux de trouver des solutions « naturelles ».

    A lire aussi : Prévenir les puces grâce aux plantes

    Que l’on réside dans une zone a risque de leishmaniose ou que l’on vienne simplement y séjourner en vacances, il est important de protéger son chien contre les phlébotomes pendant la belle saison. Ces insectes préfèrent l’arrière-pays aux zones côtières car ils craignent le vent. Les forêts de chênes entre 80 et 400 m d’altitude et une température d’environ 20 °C sont idéales pour eux.

    Le collier insectifuge : une approche efficace

    Les répulsifs à pulvériser sur le pelage ont une action limitée à quelques heures. Pour un chien, c’est une solution peu pratique car cela suppose des administrations à répétition, que l’on risque d’oublier très facilement. A l’inverse, les répulsifs anti-insectes contiennent souvent des huiles essentielles et une administration trop fréquente risque d’intoxiquer le chien. Les corps gras diffusent en effet très vite dans l’organisme et un surdosage peut s’avérer très grave, surtout si l’animal se lèche. De nombreux animaux sont morts suite à des troubles nerveux ou hépatiques déclenchés par les intoxications aux huiles essentielles.
    Le port d’un collier insectifuge spécialement formulé pour l’espèce canine est un moyen plus simple et beaucoup plus sûr de protéger son chien.

    Quelques précautions d’emploi

    • Achetez un collier répulsif chez un spécialiste des produits vétérinaires. L’offre est large en la matière mais tous les produits ne sont pas aussi efficaces. Faites-vous bien conseiller au moment de l’achat.
    • Choisissez un collier adapté à la taille de votre chien ! S’il s’agit d’un collier réglable, coupez simplement la partie qui dépasse de la boucle une fois le collier posé, en faisant attention de le serrer modérément. (Certains colliers sont munis d'un dispositif anti-étranglement pour la sécurité du chien).
    • Si votre chien doit se baigner ou si vous le lavez souvent, prenez soin de choisir un collier qui résiste à l’eau.
    • N’attendez pas d’être arrivé sur votre lieu de vacances pour faire porter un collier insectifuge à votre chien ! Dans la plupart des cas, la diffusion des substances actives dans tout le pelage à partir du collier nécessite quelques jours. La protection du chien doit donc être anticipée et le collier une fois en place ne doit plus être enlevé.
    • Vérifiez bien la durée d’action du collier. Suivant les produits, la protection est plus ou moins longue, entre 2 et 4 mois en moyenne. Si le chien se baigne beaucoup ou si la pression des insectes est vraiment forte, n’hésitez pas a le remplacer avant la date théorique d’expiration du produit.
    • Une fois le collier en place, vérifiez très régulièrement qu’il ne gêne pas votre chien ou celui-ci ne développe pas de réaction d’intolérance cutanée, ce qui peut toujours se produire. Si la peau paraît irritée, retirez immédiatement le collier.
    De nombreux types de colliers insectifuges existent pour les chiens. Certains sont imprégnés d’un produit insecticide (ex : pyrèthre, deltaméthrine...), d’autres contiennent des substances végétales censées éloigner les insectes : géraniol, lavandin, extraits de margousier (huile de neem ou margosa), citronnelle, camphre, clou de girofle, menthe sauvage, etc. Dans la plupart des cas, plusieurs principes actifs sont associés afin d’optimiser leur action et d’offrir une protection contre les insectes volants qui peut parfois s’étendre aussi aux puces et aux tiques.

    Comme pour tout produit pharmaceutique, lisez bien toutes les informations relatives au produit avant son utilisation et rappelez-vous qu’un collier répulsif pour chien ne doit pas être utilisé pour un chat, sauf si le mode d’emploi stipule que le produit convient aux deux espèces. 


    Autres articles à lire

  • 5 risques pour les chiens en promenade l’été

    ChiensTiques, chenilles et moustiques ne sont pas sans danger pour votre chien à l’arrivée de la période estivale. Voici les principaux risques à identifier et nos conseils vétérinaires pour profiter du grand air avec lui tout en veillant à sa santé.

    16 Juin 2017
  • Soigner ses coussinets en hiver

    ChiensMême si les coussinets de votre animal sont adaptés à la marche et aux intempéries, en cas de problème, il n’a pas droit à une paire de rechange ! C’est pourquoi il faut absolument veiller à ce que ceux-ci soient bien entretenus.

    13 Janvier 2019
  • Faire identifier son animal doit devenir un réflexe

    ChiensLa société I-Cad, gestionnaire du fichier national d'identification des carnivores domestiques en France, lance une campagne de sensibilisation du 8 au 14 juin pour inciter les propriétaires à faire identifier leurs chiens et leurs chats.

    01 Juin 2020
  • Mon chien est atteint de pica. Comment en venir à bout ?

    ChiensLorsque votre chien avale tout se qui se trouve à sa portée (papier, plastique, cailloux…) il n’est pas atteint de gourmandise, mais il souffre du pica.

    29 Novembre 2018
  • Une journée pour lutter contre la rage

    ChiensCe samedi 28 septembre, c’est la Journée mondiale contre la rage. Si, dans notre pays, les rares cas de rage répertoriés ont toujours concerné des animaux (chiens, pour la plupart) introduits de manière illégale sur notre territoire et contaminés dans leur pays d’origine, il est utile de faire vacciner les siens contre cette maladie mortelle.

    28 Septembre 2019
  • Mon chien avale tout, quels sont les risques ?

    ChiensUn chien qui avale tout ce qu’il trouve est un chien qui se met en danger. Produits ménagers, restes de repas peuvent laisser de graves séquelles sur votre animal.

    23 Juillet 2018
  • Un premier salon dédié au bien être des chiens dans l’Oise

    ChiensMassage, toilettage, communication, ostéopathie … ce samedi 12 novembre, au Potager des Princes à Chantilly, des experts canins délivreront leurs conseils dans le cadre d’un salon entièrement dédié au bien-être des chiens.

    08 Novembre 2017
  • Il bave, à quoi est-ce dû ?

    ChiensPlusieurs raisons peuvent faire saliver un chien de manière excessive...

    27 Octobre 2018
  • Wamiz run : une course pour vous et votre chien

    ChiensLa première édition de la Wamiz run se déroulera dimanche 26 mars au bois de Vincennes : une course solidaire pour les maîtres et leur chien et un village dog friendly ouvert à tous sont au programme de cette journée 100 % toutous.

    16 Mars 2017
  • #AnimauxSoigneurs : 4 projets pour promouvoir la médiation animale

    ChiensEn juin, et suite à son appel à projet, la Fondation Affinity a financé 4 projets de médiation animale. Aujourd’hui, deux de ces initiatives ont déjà été mises en place.

    08 Novembre 2018
  • Chien et chat : 10 Gestes pour le protéger de la chaleur

    ChiensPour éviter le coup de chaleur à votre animal, il peut lui être fatal, suivez les conseils d'Animaux-online. C'est par ici !

    04 Juin 2016
  • Les soigner autrement

    ChiensL’ostéopathie, l’acupuncture, l’homéopathie, vous connaissez – et vous avez sans doute vous-même déjà testé. Mais savez-vous que ces approches peuvent également faire des miracles sur nos animaux? Depuis quelques années, les pratiques vétérinaires alternatives et naturelles suscitent un engouement grandissant.

    01 Avril 2017
  • diététique et santé : les aliments spécifiques

    ChiensTout comme il existe des régimes stricts chez l’homme en cas de maladie, chiens et chats peuvent avoir besoin d’une alimentation équilibrée mais enrichie ou appauvrie en nutriments.

    24 Janvier 2016
  • Comment l'empêcher de prendre du poids ?

    ChiensLa meilleure façon de maigrir, c’est de ne pas grossir. Plus facile à dire qu’à faire pour beaucoup de maîtres qui ne savent pas dire non à leur animal.

    02 Novembre 2019
  • Comment réagir s’il vient d’avaler mes médicaments

    ChiensQuelques bons réflexes à connaître.

    01 Mars 2016
  • La consultation veterinaire

    ChiensComment gérer le stress de son animal en consultation vétérinaire ? Comme nous, nos animaux de compagnie sont stressés lorsqu'ils pénètrent dans un cabinet vétérinaire. La maladie, la douleur, les odeurs, la présence des autres animaux peuvent les angoisser. Il existe pourtant des gestes simples qui permettent de faire retomber leur stress.

    08 Juin 2018
  • Peut-on faire du sport avec son chien dans le froid ?

    ChiensUn chien est mieux armé qu’un humain contre le froid. Il est également « taillé » pour courir, mais ce n’est pas une raison pour lui imposer une séance de sport par une météo extrême.

    05 Novembre 2019
  • Devenir véto, une vocation à l’épreuve de la sélection

    ChiensL’amour des animaux est à l’origine de nombreuses vocations vétérinaires. Mais accéder au cursus d’enseignement relève souvent du parcours du combattant. Nos conseils pour mettre toutes les chances de votre côté et faire de votre rêve une réalité.

    24 Février 2020
  • Pourquoi mon chien a-t-il le hoquet?

    ChiensComme pour nous, c’est la contraction brutale du diaphragme qui provoque le hoquet. Pourquoi survient-elle? Et est-elle le signe de quelque chose de grave?

    12 Juillet 2017
  • Un chien stressé vieillit plus vite

    ChiensL’anxiété et l’impulsivité peuvent aussi toucher le chien. Selon une étude américaine, l’une des conséquences visibles de ce stress chez l’animal serait le blanchiment précoce de ses poils, signe de vieillissement.

    31 Janvier 2017