La LPO invite les 'confinés' à compter les oiseaux dans leur jardin


  • La LPO invite les 'confinés' à compter les oiseaux dans leur jardinPhoto : Shutterstock
  • Faune sauvage/ Oiseaux

    Des millions de Français bloqués chez eux, dont près de sept sur dix en maison individuelle : la LPO ne pouvait pas laisser passer l'occasion et a lancé "Confinés mais aux aguets", une vaste opération de comptage des oiseaux de jardins.


    - Avec AFP


    Plus important dispositif de science participative instauré en 2012, ce décompte s'effectue habituellement deux fois l'an, en janvier et mai, mobilisant jusqu'à 10.000 observateurs bénévoles. Mais depuis le lancement de l'opération au début du confinement par la Ligue pour la protection des oiseaux, 13.322 nouveaux contributeurs se sont inscrits sur www.oiseauxdesjardins.com et plus d'un demi-million d'oiseaux ont été observés.


    De 7 à 77 ans !


    Depuis janvier, plus de 528.000 actes d'observation ont été enregistrés contre 669.931 sur l'ensemble de l'année 2019. "Compter les oiseaux de jardins sert à observer comment se porte notre environnement grâce à un groupe facile d'accès", explique Laurent Couzi, ornithologue, responsable de la cellule connaissances de la LPO, dont le siège est à Rochefort (Charente-Maritime). Il souligne "l'avantage" de ce dispositif de science participative, comme l'observation des insectes pollinisateurs ou de la flore, "qui s'adresse à un très large public".
     


    Dans la banlieue bordelaise, Bastien, 7 ans, est inscrit depuis le 2 avril grâce à ses cousins encouragés par leur maîtresse d'école. Pour reconnaître les oiseaux qui se posent dans son jardin arboré, incluant une mangeoire "avec des boules de graisse l'hiver" et un nichoir, il s'appuie sur les fiches mises en ligne par la LPO et sur les livres feuilletés aux côtés de son grand-père qui l'a initié. En l'espace de 35 minutes il explique avoir comptabilisé dans son jardin de Bègles 4 moineaux domestiques, 1 étourneau sansonnet, 1 merle noir, 1 mésange charbonnière et 4 pigeons ramiers. Les données recueillies sont ensuite traitées par le Centre d'écologie et des sciences de la conservation (Cesco) du muséum d'histoire naturelle de Paris. Le président de la LPO - organisation qui a fêté ses 30 ans avec 400 salariés et 3.000 membres - se réjouit de cet "engouement". En plus de sensibiliser à la biodiversité, l'opération "Confinés mais aux aguets" a "aussi vocation à inviter à l'évasion depuis sa fenêtre ou son balcon", souligne-t-il.


    Des bilans mitigés


    En 2018, le million d'observations recueillies a permis la rédaction d'une thèse universitaire qui a par exemple confirmé que "l'augmentation depuis 2012 du nombre de pinsons dans les mangeoires était la conséquence d'un problème de ressource alimentaire dans la matrice agricole en hiver", explique M. Couzi et "cela nous a interpellés pour comprendre pourquoi". Selon le bilan 2019, les espèces les plus observées sont le moineau domestique, loin devant la mésange charbonnière, le pinson des arbres ou la mésange bleue. Le nombre de merles noirs diminue lui d'année en année, victime probable du virus Usutu, transmis par les moustiques. "Simple phénomène passager causé par des conditions climatiques particulières ou lien avec ce virus, la question reste entière", avancent prudemment les auteurs du bilan. Allain Bougrain-Dubourg, qui se bat chaque année à l'entrée de l'hiver contre le braconnage des ortolans, notamment dans les Landes où est chassée cette espèce pourtant protégée, rappelle que "l'oiseau est un indicateur reconnu en Europe de l'ensemble de l'état de la biodiversité". "Un tiers des oiseaux ont disparu dans les zones d'agriculture intensive" qui efface haies et bosquets, et use de "produits chimiques (faisant) disparaitre les insectes", principale nourriture des oiseaux, souligne-t-il.

    A lire aussi :
     3 gestes simples pour sauver les oiseaux !


    Et pour 2020 ?


    En cette période de confinement, le chant des oiseaux semble lui prégnant. "C'est simplement qu'il y a moins d'agitation humaine et donc moins de bruit", explique M. Couzi. "Il n'y a pas plus d'oiseaux dans les villes aujourd'hui qu'en février, en un mois il n'y a pas eu de génération spontanée", assure-t-il. Les opérations de comptage l'an prochain pourront déterminer "si cette baisse d'activité humaine a entraîné une augmentation des reproductions". Mais "ce ne sont pas quelques semaines de confinement qui vont tout changer" pour les oiseaux et la biodiversité, tempère-t-il.


    A lire aussi :  Philippe J. Dubois : apprendre à réécouter la nature


    Autres articles à lire

  • Oiseaux : ils passent l’hiver en France

    Faune sauvageOn parle souvent des oiseaux qui partent vers les pays chauds pour échapper à la rigueur de l’hiver. Moins de ceux qui, venant du nord de l’Europe, passent la mauvaise saison sur notre territoire.

    27 Novembre 2018
  • Diapo. Un livre de photos pour sublimer les oiseaux

    Faune sauvageLa photographe finlandais Markus Varesvuo présente un nouvel ouvrage réunissant plus de 300 clichés magnifiques, rendant hommage aux oiseaux dans leurs milieux naturels.

    22 Novembre 2017
  • Comment aider les oiseaux victimes du froid ?

    Faune sauvageLe gel et la neige qui se sont abattus soudainement sur la France menacent de nombreux animaux. Avec l’arrivée du froid, l‘accès aux ressources devient difficile ou impossible pour les oiseaux qui s’épuisent rapidement, limitent leurs déplacements et sont, de fait, plus vulnérables. La LPO rappelle quelques gestes simples pour leur venir en aide.

    24 Novembre 2018
  • Finistère : des plages de nouveau fermées pour protéger les oiseaux

    Faune sauvagePlusieurs communes du Finistère ont restreint l'accès à certains sites côtiers pour permettre aux oiseaux protégés qui se sont installés pendant le confinement de mener leur reproduction à terme.

    08 Juin 2020
  • En France, les cigognes commencent à se sédentariser

    Faune sauvageSi vous vous rendez dans le Parc des oiseaux de Villars-les-Dombes (01), vous apercevrez pendant votre visite de charmants squatteurs : les cigognes. Elles ne font pas partie du parc à proprement parler, mais toutes les conditions sont réunies pour qu’elles y installent leurs nids de manière permanente...

    14 Août 2019
  • Attention, nourrir les oiseaux comporte certains risques !

    Faune sauvageNourrir les oiseaux en hiver, oui, mais pas n’importe comment ! En effet, cette pratique peut contribuer à la transmission de certaines maladies entre les volatiles. C’est pourquoi l’ONCFS rappelle les bonnes pratiques à adopter.

    26 Novembre 2019
  • Les quotas des chasses traditionnelles revus à la baisse

    Faune sauvageLes quotas pour les chasses traditionnelles (glu, filets…) ont été abaissés pour la saison 2018-2019 au niveau des prises réalisées l'an dernier, a annoncé jeudi le ministère de la Transition écologique, mécontentant à la fois les chasseurs et les défenseurs des oiseaux.

    27 Septembre 2018
  • En 25 ans, le golfe du Morbihan a perdu 30% de ses oiseaux d’eau

    Faune sauvageLes gestionnaires du golfe du Morbihan viennent de publier le bilan complet du dénombrement des oiseaux d’eau migrateurs et hivernants pour la saison 2015-2016. Ces derniers résultats confirment le fait que le golf continu de se dégrader.

    12 Septembre 2018
  • Où observer des oiseaux en hiver ?

    Faune sauvageVoici quelques réserves et sites naturels où vous serez sûrs de pouvoir observer ces oiseaux, qui ne sont là qu’en hiver.

    28 Novembre 2018
  • Année faste pour les flamants roses sur un salin de Camargue

    Faune sauvageLes Salins d’Aigues-Mortes, dans le Gard, connaissent cette année un « baby boom » de flamants roses. Ces échassiers symboliques de la Camargue n’ont en effet jamais été si nombreux. Mais la bonne santé de l’oiseau rose ne tient qu’à la conservation des espaces humides où il prospère…

    05 Août 2020
  • Canicule : comment venir en aide aux oiseaux en été ?

    Faune sauvageA chaque saison les oiseaux ont des besoins spécifiques. En été, il faut penser à répondre à leurs besoins en eau.

    26 Juillet 2018
  • Les vautours : mieux les connaître pour mieux les protéger

    Faune sauvageÀ l’occasion de la Journée internationale de sensibilisation aux vautours, le premier week-end de septembre, la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) coordonne une série d’événements, du 19 août au 8 septembre, partout en France.

    21 Août 2017
  • Des faucons voyagent en avion

    Faune sauvageInsolite. Un membre de la famille royale d’Arabie saoudite a fait voyager ses 80 faucons par avion. Une vidéo montre ce curieux équipage, en compagnie d’autres passagers.

    03 Février 2017
  • Chasse des oies migratrices : la LPO appelle à la mobilisation

    Faune sauvageAlors que le ministère de l’Écologie s’apprête à signer un arrêté permettant aux chasseurs de tuer les oies migratrices en février – après la date officielle de fermeture –, les Français sont appelés, dans une consultation publique, à donner leur avis avant le 24 janvier.

    09 Janvier 2019
  • Les grues du Lac du Der

    Faune sauvageDepuis sa création, dans les années 1970, ce gigantesque lac artificiel accueille tous les ans, dès la fin de l’été, des milliers de grues cendrées migrant vers le sud.

    05 Octobre 2018
  • Mais que font les flamants roses la nuit ?

    Faune sauvageDes chercheurs anglais se sont demandé comment les flamants roses occupaient leurs nuits lorsque les portes du zoo étaient fermées. A leur grande surprise, ces animaux captifs ont gardé les mêmes comportements que les flamants roses sauvages.

    11 Septembre 2018
  • Donner du pain aux canards nuit gravement à leur santé

    Faune sauvageNourrir les oiseaux dans les parcs avec un morceau de pain est un geste ancré dans les habitudes, mais qui se révèle néfaste, voire mortel, pour les volatiles.

    09 Mars 2018
  • J'ai trouvé un jeune corvidé en détresse, que faire ?

    Faune sauvageEn cette période de l'année, il n'est pas rare de trouver un jeune corvidé (geai, pie, corbeau…) potentiellement en difficulté. Que faire ? Qui contacter ? Éric de Romain, administrateur du centre Crow Life, nous livre ses conseils.

    04 Juin 2020
  • Le macareux reste au frais grâce à son gros bec

    Faune sauvageLe macareux huppé régule sa température corporelle grâce à son gros bec, une caractéristique résultant de l’évolution qui pourrait expliquer sa capacité à voler durant de longues périodes à la recherche de nourriture.

    28 Novembre 2019
  • Ce weekend, comptez les oiseaux pour mieux les protéger

    Faune sauvageLa Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) et le Muséum national d’Histoire naturelle organisent les 28 et 29 janvier leur 5e édition de comptage national des oiseaux de jardins, dont certaines espèces sont menacées de disparition.

    24 Janvier 2017