Les adoptions à nouveau possibles dès le 16 avril


  • Les adoptions à nouveau possibles dès le 16 avrilPhoto : Shutterstock
  • Protection/ Abandons

    Il aura fallu une pétition et le soutien de nombreuses personnalités pour que le gouvernement français entende la requête des refuges et associations de permettre à nouveau les adoptions afin de désengorger les structures et faire rentrer des fonds. Dès le 16 avril, elles reprendront mais sous certaines conditions.

    Le communiqué de presse émanant du ministère de l’Intérieur est clair : il s’agit bien d’une « tolérance » afin de permettre aux refuges et associations dont certaines sont à saturation de leur capacité d’accueil de faire de la place. Si les adoptions peuvent reprendre, dès ce 16 avril, elles ne pourront se faire que dans un cadre strict et avec parcimonie.

    A commencer par le choix de l’animal qui ne pourra pas se faire sur place, comme cela se fait d’habitude. Il faudra que, préalablement, l’annonce de sa possible adoption soit faite sur le site du refuge ou de l’association (ou un site centralisant des annonces d’adoptions comme solidarite-refuges.com) et qu’un contact téléphonique soit pris pour fixer un rendez-vous sur le lieu d’accueil de l’animal.

    Pour se rendre sur place, le candidat à l’adoption devra se voir délivrer, par le refuge, une attestation dématérialisée comportant l’horaire de rendez-vous et le lieu. Il devra se rendre SEUL au rendez-vous avec sa propre attestation de déplacement dérogatoire sur laquelle il aura coché la case « motif familial impérieux ».

    Si ces conditions de déplacement ne sont pas satisfaites, tout agent des forces de l’ordre peut émettre une contravention.

    Une adoption sur site Internet

    Une fois sur place, les consignes de sécurité, et notamment les gestes barrière, devront être appliqués, comme le respect de la distanciation sociale de un mètre et l’absence de contact physique entre les personnes du refuge et le candidat à l’adoption.

    Pour les associations et les refuges, ce communiqué très attendu est donc une bonne nouvelle car il va permettre d’éteindre leur inquiétude d’une vague massive d’euthanasies dans les fourrières qui ne pourraient plus leur transférer les animaux faute de place. Une inquiétude qu’a voulue pourtant lever Jean-François Fonteneau, PDG de la SACPA (la principale fourrière privée) lors de la visioconférence organisée par le député Loïc Dombreval suite à la pétition. Ce dernier a effet précisé à cette occasion qu’il s’engageait à ne pas euthanasier les animaux récupérés sur la voie publique et même à héberger et nourrir, provisoirement, ceux que les associations ne pourraient pas accueillir.

    Si l’annonce a réjoui les associations à l’initiative de la pétition, puisqu’elle a répondu rapidement à leur attente, elle a aussitôt été suivie d’un cafouillage médiatique généré par une action non concertée des acteurs de la protection animale.

    Cafouillage médiatique

    En effet, la SPA a émis la même requête, lancé une pétition identique (pour une adoption solidaire) et activé ses contacts auprès du ministère parallèlement afin de relancer les adoptions dans ses 63 refuges à saturation. Deux intentions louables (celle de la SPA et celle des petites associations) qui ont quelque peu brouillé le message, notamment auprès du ministère de l’Intérieur qui a fait un premier communiqué dans lequel il ne mentionnait que les refuges de la SPA. Une erreur due à une méconnaissance de la réalité de la protection animale plus qu’à la volonté de n’autoriser qu’une seule partie des structures qui proposent des animaux à l’adoption.

    ShutterstockLa présence d'un animal est un réconfort inestimable en ces périodes de confinement…

    Heureusement, d’ici le 16 avril prochain, le cafouillage sera probablement dissipé dans les grands médias (peu au fait aussi de la complexité de l’univers de la protection animale) et tous les candidats à l’adoption trouveront l’élu de leur cœur.

    Un acte réfléchi et responsable

    Nous rappelons toutefois que l’adoption reste un acte responsable et que la tolérance accordée par le ministère ne doit pas être l’occasion d’adoptions prétextes à des sorties autorisées. Une adoption engage l’adoptant sur le long terme et le choix d’un animal, même sur un site internet, doit se faire pour les bonnes raisons. C’est pour cela qu’il faut accepter de répondre aux questions posées par les personnels des refuges qui veulent s’assurer que votre choix sur une photo, un descriptif, correspond bien au mode de vie que vous proposez à l’animal. Ce questionnaire est la garantie que tout se passera bien pour vous comme pour l’animal. Et que vous pourrez profiter mutuellement des bienfaits de cette toute nouvelle relation conclue dans un contexte tout particulier…


    Autres articles à lire

  • Plan de relance : 20 millions d’euros accordés aux refuges

    ProtectionAlors que le plan de relance du gouvernement Castex vient d’être présenté, il prévoit une enveloppe de 250 millions d’euros pour la mesure « Filières animales : modernisation, sécurité sanitaire et bien-être animal ». Les refuges sont au cœur de ce volet puisque 20 millions d’euros leur seront consacrés.

    04 Septembre 2020
  • Le fléau des abandons sur les aires d’autoroute

    ProtectionLe réseau autoroutier APRR s’engage au côté de la SPA alors que les phénomènes d’abandons en période estivale sont à la hausse …

    13 Juillet 2018
  • 29 juin 2019 : Première journée mondiale contre l'abandon

    ProtectionSolidarité-refuges et Animaux-online décrètent le samedi 29 juin Journée mondiale de la lutte contre l’abandon. Une journée pour dénoncer un fléau qui, chaque année, envoie dans les refuges des millions d’animaux.

    02 Juin 2019
  • 36 personnalités s'unissent pour demander la reprise des adoptions

    ProtectionÀ cause de leur fermeture au public imposée par la crise du coronavirus, les refuges arrivent à saturation. Une pétition ainsi qu'une lettre ouverte signée par 36 personnalités vont être envoyées au Président de la République et au ministre de l'Agriculture afin de réclamer au gouvernement l’autorisation de la reprise des adoptions.

    08 Avril 2020
  • Coronavirus : les bénévoles peuvent encore aider les refuges

    ProtectionDepuis mardi 17 mars à midi, dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, les Français sont confinés chez eux et ne peuvent se déplacer que sur dérogation. Pour les refuges, qui font beaucoup appel à eux pour soigner et nourrir les animaux, des inquiétudes surgissent. Dans quelles conditions peuvent-ils les faire venir?

    18 Mars 2020
  • La nouvelle campagne de la Fondation 30 Millions d’Amis

    ProtectionChaque année, la Fondation 30 Millions d’Amis publie une vidéo de sensibilisation contre l’abandon à l’attention du grand public. Cette année, elle a fait le choix d’illustrer toutes les formes d’abandon sur le titre We Are the Champions, de Queen, car la France bat le record du nombre d’abandons en Europe avec plus de 100 000 animaux chaque année.

    18 Juin 2019
  • Pakistan : chats, chiens ou lapins, victimes indirectes du coronavirus

    ProtectionIls étaient entreposés dans des conditions misérables et n'ont pas été nourris du fait du confinement des villes. Au Pakistan, des centaines de chatons, chiots et autres lapins sont devenus les victimes indirectes du nouveau coronavirus.

    07 Avril 2020
  • Coronavirus : La SPA redoute une vague d’abandons

    ProtectionMaisons SPA et dispensaires, à l'instar de toutes les associations de protection animale, en conformité au plan d'action Covid-19 du gouvernement, redoutent une vague d'abandons.

    16 Mars 2020
  • Dans quels cas un abandon est-il condamnable ?

    ProtectionDans quels cas un abandon est-il condamnable ? Les peines maximales sont-elles appliquées ? Comment se séparer correctement de son animal ? Anne-Claire Chauvancy, présidente de l’association Action protection animale (APA), nous aide à répondre à ces questions.

    08 Janvier 2021
  • Abandon : la colère du président de la SPA de Marseille

    ProtectionDans une vidéo visionnée plus de 800 000 fois sur Facebook, le président de la SPA de Marseille dénonce la façon scandaleuse dont un yorkshire a été abandonné par ses maîtres. Cet été encore, les refuges débordent d’animaux laissés sur le carreau.

    09 Août 2016
  • L’identification n’est pas indispensable pour un Français sur trois

    ProtectionSi l’identification de son chien ou de son chat est obligatoire en France, elle n’est pourtant pas systématique. Une grande enquête réalisée par TNS-Sofres avec le Fichier national d’identification des carnivores (I-Cad) fait le point sur le sentiment des propriétaires d’animaux sur cette obligation.

    05 Octobre 2016
  • De superbes photos pour l’adoption des chats noirs

    ProtectionDans les refuges, les chats noirs ont encore plus de mal à se faire adopter. Pour les aider, une photographe américaine a réalisé une série de magnifiques portraits de félins au poil sombre.

    31 Octobre 2017
  • Noël : un animal ne doit pas être un cadeau !

    ProtectionOn ne le répétera jamais assez : une adoption est un acte réfléchi. À la veille de Noël, les associations de protection animale n’ont de cesse de sensibiliser le public à cette problématique et aux réels chamboulements qu’implique la venue d’un chat, d’un chien ou d’un NAC dans son foyer.

    09 Décembre 2019
  • 'Piqué au vif', une vidéo pour dénoncer l’euthanasie de complaisance

    Protection« Piquez-le » : aujourd’hui encore, il est facile pour un propriétaire de demander à un vétérinaire de mettre à mort un animal, même sans raison médicale et même si l’animal n’est pas en état de souffrance. Une campagne vidéo, réalisée par l'association AVA, dénonce ces pratiques.

    20 Août 2020
  • Solidarité-Refuges s’invite à Animalis Show

    ProtectionA l’occasion de son vingtième anniversaire, l’enseigne Animalis a placé la fête sous le signe de la solidarité. Réunis sur le podium central d’Animal Expo-Animalis Show, au parc floral de Vincennes, les invités ont réservé un accueil plus que chaleureux à Solidarité-Refuges, dont c’était le lancement officiel.

    05 Octobre 2018
  • La Journée mondiale contre l’abandon, c’est aujourd’hui !

    ProtectionC’est aujourd’hui, 29 juin, que nous disons STOP à l'abandon des animaux de compagnie. Cette première journée mondiale de lutte contre l'abandon a été créée par Solidarite-Refuges et Animaux-Online pour dénoncer cette tragédie qui se déroule chaque année sous nos yeux. Rejoignez-nous dans ce combat et mobilisez-vous !

    29 Juin 2019
  • Coronavirus : Les associations se mobilisent contre l'abandon

    ProtectionDepuis qu’un chien a été testé « faiblement positif » au Covid-19 à Hong Kong, sans en avoir développé de symptômes, les propriétaires d’animaux craignent que les chiens et chats transmettent le coronavirus à l’homme. Face à ces inquiétudes, les associations de protection animale s’organisent pour faire face à une éventuelle vague d’abandons.

    25 Mars 2020
  • Normandie : bientôt un nouveau refuge pour animaux handicapés !

    ProtectionAprès 10 ans d’existence, l’association Handi’cats, basée en Normandie, a pour projet d’acheter un ancien centre équestre afin d’y créer un grand refuge pour animaux handicapés. Ils ont besoin de votre aide !

    17 Février 2021
  • Les abandons d'animaux sont en léger recul

    ProtectionLa SPA a annoncé avoir enregistré moins d’abandons depuis le début 2017 qu'à la même période en 2016. Cependant, l’association alerte sur la situation de ses refuges, toujours surchargés d’animaux attendant d’être adoptés.

    18 Septembre 2017
  • La SPA annule le Noël des animaux 'pour des raisons de sécurité'

    ProtectionLe traditionnel Noël des animaux, qui devait se tenir à Paris les 8 et 9 décembre place de la République, est annulé 'pour des raisons de sécurité' à la suite des violences de samedi, a annoncé la SPA.

    04 Décembre 2018