Zoos à l’arrêt : quelles conséquences sur les animaux ?


  • Zoos à l’arrêt : quelles conséquences sur les animaux ?Photo : Shutterstock
  • Faune sauvage

    Au même titre que les restaurants, les cinémas ou encore les refuges, les parcs zoologiques ont eux aussi dû fermer leurs portes au public. Cela a-t-il des conséquences sur le soin des animaux ? Rencontrent-ils des difficultés ? Animaux-Online fait le point.


    Depuis quelques jours, des zoos à l’étranger appellent à l’aide. C’est le cas du zoo de Novara dans le nord de l’Italie qui a lancé un S.O.S. Le propriétaire, Orfeo Triberti, a peur pour ses 600 animaux. Il ne pense pas pouvoir continuer à les nourrir si le confinement du pays dure trop longtemps. « Les gens ont répondu à notre appel, à nos demandes d’aide. De la viande, des légumes, des fruits, du carburant nous ont été livrés. Le problème, ce sera d’assurer la continuité de l’approvisionnement », a-t-il expliqué à l’AFP. Suite à ses appels, des familles ont acheté des tickets pour la réouverture, d’autres ont envoyé du matériel ou de la nourriture.


    Même scénario en Colombie où les parcs zoologiques de Santa Cruz, près de Bogota, et de Cali (au sud-ouest) ne garantissent l’alimentation de leurs pensionnaires et le paiement de leurs salariés que jusqu'à début avril. Celui de Santa Fe, à Medellin (au nord-ouest), un peu mieux loti, jusqu’à début mai. Le fonctionnement de ce dernier requiert quelque 110 000 dollars par mois pour financer nourriture, matériel et salaires, couverts en temps normal grâce aux entrées de 280 000 visiteurs par an. Si les dons ne suffisent pas, certains envisageront de recourir aux prêts bancaires. En France, en confinement depuis maintenant plus de deux semaines, la situation serait pour l’instant sous contrôle.

     

    Une pétition, qui a déjà recueilli plus de 45 000 signatures, demande au gouvernement français de venir en aide aux zoos et de les doter d’une aide alimentaire et de matériel médical. Pourtant, d’après Rodolphe Delord, directeur du ZooParc de Beauval et président de l’Association française des parcs zoologiques (AFdPZ), il n’y a pour l’instant aucun problème. « Je suis en communication permanente avec le ministère, qui m’a demandé un état des lieux des 95 parcs français membres, et de le prévenir à la moindre difficulté de certains établissements, nous explique-t-il. Après, il ne faudrait pas que cela dure, mais si les banques et l’État sont de notre côté, il n’y aura aucun problème. »


    Beauval, un zoo confortable

    Rodolphe Delord en est conscient : « Le ZooParc de Beauval est solide, il fera face. » Bien sûr, il s’est réorganisé et a mis plus de 400 personnes au chômage technique. « Concernant les animaux, le parc fonctionne comme s’il était ouvert, précise le directeur. Cent vingt soigneurs, cinq vétérinaires et cinq assistants vétérinaires travaillent normalement. Nous avons en revanche scindé les groupes en deux ou trois afin qu’ils se croisent le moins possible. Ainsi, si un cas survient dans le personnel, on ne sera pas obligés de mettre tout le monde en quarantenaire. » Beauval se repose donc sur sa trésorerie confortable grâce aux nombreuses entrées réalisées en février et du fait qu’il s'agit d’un zoo ouvert toute l'année. « La situation est sous contrôle. Si, dès qu'il y a une crise, les animaux étaient en péril, cela ne serait pas possible », ajoute Rodolphe Delord. Toutefois, il reconnaît que certains parcs sont plus fragiles que d’autres. En effet, tous n’ont pas les moyens des parcs membres de l’AFdPZ…


    Les plus petites structures sont les plus en danger

    Vente de billets impérissables, de goodies, report de charges, récolte de don… Certaines structures multiplient les actions pour réussir à se maintenir à flot. C’est le cas du petit parc animalier Tropicaland de Haute-Savoie, situé à Viry, qui se retrouve en difficulté depuis le début du confinement. Le parc a été créé en 2004 par Laurent Bouvard, qui s'occupe seul d'une centaine d’animaux (wallabies, lamas, chèvres, perruches, canaris, furets, lapins…), principalement sauvés de l’abandon. Ce petit parc, qui attire environ 3 000 visiteurs par an, nécessite 3 000 euros par mois pour être entretenu correctement. « À la sortie de l'hiver, généralement, nous n’avons plus de trésorerie, car nous marchons surtout pendant les vacances de pâques et l’été. Avant l’annonce du confinement, il me restait de la nourriture pour une semaine. C’est pour cela que je n'ai pas attendu pour tirer la sonnette d’alarme », raconte Laurent Bouvard. Ainsi, sachant qu’il ne pourrait par survivre à une fermeture de plusieurs semaines, il a immédiatement fait appel à la générosité du public pour garder la tête hors de l’eau. Une cagnotte Leetchi a été ouverte et plus de 15 000 euros ont déjà été récoltés. Mais ce sont surtout les importants dons de fruits et légumes des habitants et des commerces aux alentours qui l’ont le plus ému… Grâce à cet élan de solidarité, le propriétaire de Tropicaland est rassuré : il va pouvoir tenir encore deux ou trois mois. « Comme je suis auto-entrepreneur, je n’ai pas le droit au chômage, et toutes les charges ont déjà été prélevées. L’État dit que nous allons pouvoir avoir une aide hypothétique, mais il faut remplir certaines conditions et je ne sais pas encore si je vais y avoir droit. Rien n’est fait pour les entreprises comme la mienne… » déplore-t-il.

     

    À lire aussi :

    Covid-19 : Les refuges craignent de manquer de nourriture

    Coronavirus : La solidarité s’organise pour les animaux confinés


    Autres articles à lire

  • Baptisez les oursons de l'année

    Faune sauvageLes quatre oursons nés cet hiver dans les Pyrénées vont être nommés. Et c'est vous qui allez choisir les prénoms!

    06 Septembre 2016
  • Le gouvernement présente un plan pour sauver la biodiversité

    Faune sauvageEdouard Philippe et Nicolas Hulot ont fixé des objectifs ambitieux pour lutter contre l’érosion de la biodiversité en France. Le manque de moyens et de mesures véritablement contraignantes sont toutefois critiqués.

    05 Juillet 2018
  • Les plus belles photos « nature » du concours National Geographic

    Faune sauvageVoici les gagnants de la catégorie nature du grand concours annuel de photographies de voyage organisé par le prestigieux magazine National Geographic.

    23 Août 2017
  • Le lion : un roi si fragile

    Faune sauvageMia et le lion blanc, un film sortie en décembre 2018, relate l’amitié entre une jeune fille et un lion. Mais l’histoire vire au cauchemar quand son père décide de le vendre à des chasseurs. Une fiction qui rejoint la réalité de cette espèce malmenée.

    30 Novembre 2019
  • La sexualité de nos animaux 25/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… ne pensent-ils qu'à ça ?

    26 Avril 2016
  • Les images d’animaux récompensées par le World Press Photo 2017

    Faune sauvageCe concours international récompense chaque année les photos d’actualité les plus marquantes. Voici les gagnants de la catégorie « Nature », montrant l’impact de l’homme sur son environnement et la faune sauvage : des images fortes, impressionnantes ou choquantes, qui donnent à réfléchir…

    20 Février 2017
  • Australie : les incendies déciment des millions d’animaux

    Faune sauvageLa vie sauvage australienne, réputée notamment pour ses koalas et ses kangourous, mettra des décennies à se remettre des feux de forêt qui dévastent actuellement l'immense île-continent.

    03 Janvier 2020
  • Alouettes, abeilles et orchidées... un Eden près des tarmacs français

    Faune sauvageLes espaces verts près des aéroports, protégés des activités humaines, servent de refuge à une partie de la vie sauvage.

    23 Juillet 2018
  • Un centre de soins pour animaux sauvages appelle à l’aide

    Faune sauvageL’Hirondelle, un centre de soins pour animaux sauvages à Saint-Forgeux (69) se trouve en extrême difficulté. Il se voit contraint, aujourd’hui, de fermer ses portes car il ne peut plus accueillir le moindre animal.

    11 Octobre 2019
  • Deux ourses vont être réintroduites dans les Pyrénées, colère en Béarn

    Faune sauvageLe ministre de la Transition écologique François de Rugy a annoncé jeudi à Pau que deux ourses slovènes seraient lâchées 'd'ici début octobre' dans les Pyrénées occidentales, une annonce saluée par des ONG mais dénoncée par les éleveurs locaux jurant déjà de les 'enlever'.

    21 Septembre 2018
  • La sexualité de nos animaux 34/50

    Faune sauvageC’est le printemps ! Pour l’occasion, Animaux-online vous propose une série de cinquante articles sur la sexualité de nos animaux. Vous allez enfin tout savoir sur ce que vous n’avez jamais osé demander. Aujourd’hui… la sodomie.

    05 Mai 2016
  • L'huître, sentinelle des pollutions marines

    Faune sauvageUn simple mouvement de valve et l'huître devient vigie des pollutions marines dans l'Arctique ou le Golfe, grâce aux travaux d'un petit laboratoire à Arcachon, sur la côte girondine.

    14 Septembre 2018
  • Qu’est-ce que la sixième extinction massive des espèces ?

    Faune sauvageUne étude montre que la sixième extinction massive de la biodiversité s’accélère : un plus grand nombre d’animaux et de plus en plus d’endroits de la planète sont touchés. Phénomène rapide, globalisé et lié à l’activité humaine, voici ce que l’on sait aujourd’hui de cette crise alarmante.

    11 Juillet 2017
  • Destin funeste pour la baleine de Montréal

    Faune sauvageC'est avec étonnement que les habitants de Montréal ont aperçu, le 1er juin, une baleine à bosse sautant au dessus des eaux du fleuve Saint-Laurent. Âgée de 2 ou 3 ans, la jeune femelle a été retrouvée morte, le 10 juin par le pilote d'un bateau. Le décès a probablement été causé par une collision avec un navire selon le premier rapport.

    11 Juin 2020
  • Parc animalier d’auvergne : pour la préservation des espèces

    Faune sauvageCe zoo en plein cœur du Puy-de-Dôme a fait peau neuve pour remplir au mieux sa mission de préservation des espèces menacées et de sensibilisation des visiteurs, les deux principaux axes de développement de tous les parcs animaliers modernes.

    19 Mai 2017
  • Les animaux sauvages peuvent-ils être des animaux de compagnie ?

    Faune sauvageUn sondage réalisé par Savanta ComRes en février 2020 révèle que 87 % des Français sont contre la détention d’animaux sauvages comme « nouveaux animaux de compagnie » (NAC). L’association Code Animal, la Fondation Brigitte Bardot, et la Fondation Droit Animal, Ethique et Sciences demandent au gouvernement de réglementer strictement cette pratique.

    08 Juin 2020
  • Ringo, Rafa, Rudo… Choisissez le prénom de ce bébé rhinocéros !

    Faune sauvageÀ l’occasion de la naissance d’un bébé rhinocéros blanc, un événement rare, dans la réserve africaine de Sigean (dans l’Aude), il est possible de voter pour son prénom sur Facebook. Le résultat sera annoncé lors de la Journée mondiale du rhinocéros, le 22 septembre.

    20 Septembre 2018
  • Florence Ollivet-Courtois : Daktari en Eure-et-Loir

    Faune sauvageAu chevet des animaux sauvages du zoo-refuge La Tanière, près de Chartres, cette vétérinaire engagée soigne les rescapés sans émettre de jugement. Jusqu’à un certain point…

    20 Janvier 2020
  • Coronavirus : les humains confinés, la nature reprend ses droits

    Faune sauvageLes oiseaux chantent à tue-tête, les sangliers se promènent en ville, les dauphins sont de sortie. Avec le confinement, animaux sauvages et plantes profitent du calme retrouvé, tandis que les humains, prennent plus le temps d'observer la nature.

    30 Mars 2020
  • Déconfinement : appels à la vigilance lors du retour dans la nature

    Faune sauvageLe déconfinement de millions d'humains risque d'être dramatique pour les animaux qui se sont réappropriés des espaces désertés par l'activité humaine. Aussi bien pendant vos sorties en nature, que pendant vos trajets en voiture : la vigilance est de mise !

    11 Mai 2020