Coronavirus : les vétérinaires prêts à seconder les médecins


  • Coronavirus : les vétérinaires prêts à seconder les médecinsPhoto : Shutterstock
  • Vivre ensemble

    Une seule santé : les vétérinaires de France ont répondu massivement à l'appel des ministères de la Santé et de l'Agriculture pour prêter main forte aux médecins dans la lutte contre le Covid-19.


    - Avec AFP


    La France compte 18.000 vétérinaires inscrit à l'Ordre, dont 12.000 exercent en libéral. "Il nous a été demandé de faire un recensement des vétérinaires pour les inscrire dans la réserve sanitaire afin de connaître les volontaires. Aujourd'hui nous avons plus de 5.000 vétérinaires, dont 784 en Ile-de-France inscrits", explique à l'AFP Bruno Tessier, président des vétérinaires d'Ile-de-France, lui-même candidat au renfort. "Pour l'instant nous avons donné du matériel mais nous n'avons pas encore été mobilisés. La liste n'a pas été activée et on attend que l'on nous demande de participer", ajoute le vétérinaire de l'Haÿ-les-Roses (Val-de-Marne). Dans cette réserve sanitaire, le vétérinaire "viendrait en soutien du premier rang, car c'est compliqué pour les vétérinaires d'être en première ligne. On n'est pas des médecins de médecine humaine", estime-t-il.

    Des compétences et du matériel

    En revanche, selon lui, le vétérinaire peut exercer le métier de brancardier mais surtout faire de la régulation téléphonique, comme les médecins du Samu. "On sait répondre à des personnes qui ont des symptômes de coronavirus, faire des interrogatoires médicaux puis faire le tri et prendre une décision", affirme-t-il. Quant au métier d'infirmier, "il y a des gestes que les vétérinaires savent faire et d'autres pas. Infirmier dans un service de réanimation, c'est compliqué car l'infirmier dans ce service est ultra-spécialisé". "On sait intuber des animaux mais est-ce que l'on saurait intuber des gens ? Ce ne sont pas les mêmes techniques. Cela serait possible avec une formation et ça prendrait beaucoup de temps", juge-t-il en martelant "personne ne parle des vétérinaires en première ligne". "On se tient à la disposition de l'ARS qui jugera de nos compétences", dit-il.


    Les médecins des animaux ont donné aux hôpitaux "tous ce qui était prêtable" : des aspirateurs et des pousses seringues, "indispensables" pour ouvrir un lit en réanimation. Ils ont envoyé également, outre des blouses et des masques, des moniteurs qui servent à surveiller le taux d'oxygène et la pression artérielle d'un patient. Ils ont aussi fourni à des Ehpad des concentrateurs d'oxygène. "Ces boîtes électriques sortent un air enrichi en oxygène à environ 94%, non utilisables en réanimation mais utiles dans certaines salles pour personnes âgées". Quant aux vétérinaires des autres régions de France, ils mettent aussi du matériel à disposition mais "pas question de les dépouiller car chaque région aura ses besoins lorsque le Covid-19 aura gagné du terrain".

    Les labos vétérinaires mobilisés ?

    Selon l'Académie vétérinaire de France (AVF), les producteurs de tests pour animaux et les laboratoires vétérinaires pourraient également apporter une aide précieuse pour le dépistage du Covid-19. "Un énorme potentiel de production de kits PCR & sérologiques et d'analyse qui ne demande qu'à être mobilisé pour sauver des vies !", fait valoir Jean-Luc Angot, le président l'AVF. Des professionnels déjà confrontés à la fièvre aphteuse ou catarrhale ovine, la grippe aviaire, la peste porcine... Des maladies extrêmement contagieuses, note Jeanne Brugère-Picoux de l'Académie nationale de médecine.


    Mais en France, "un laboratoire vétérinaire n'a pas le droit de faire des tests quand c'est un produit d'origine humaine", explique la vétérinaire qui dénonce "un monopole aberrant créé il y a quelques années". Or "70% des maladies sont communes à l'homme et l'animal", ajoute-t-elle. Une interdiction absente "dans plusieurs États membres de l'Union européenne (Allemagne, Belgique, Italie...)", rappelle l'Academie nationale de médecine qui, dans un communiqué, demande la délivrance d'une autorisation exceptionnelle. "Il nous faut regarder dans quelle mesure nous pouvons lever ces interdictions, c'est quelque chose qui demande un peu d'instruction, c'est en train d'être réalisé", avait précisé samedi le Premier ministre Edouard Philippe. Mais "pour l'instant nous n'avons pas de retour", précise Jean-Luc Angot.


    Autres articles à lire

  • Au programme de Pet Revolution : communiquer avec eux sans les mots

    Vivre ensembleAnnaïk Fève est neurologue, psychanalyste et docteur en neurosciences. Spécialiste du langage non verbal chez l’homme, elle interviendra lors du séminaire « Pet Revolution, L’Animal en marche » les 30 septembre et 1er octobre prochains pour croiser son expertise avec celle des spécialistes du comportement animal.

    09 Août 2017
  • Le concept one health, c'est aussi pour eux

    Vivre ensembleCe concept part du principe que la santé humaine est intimement liée à la santé des animaux, à celle de l’environnement, et réciproquement ! L’amélioration des unes passant nécessairement par l’amélioration des autres… Décryptage sur Animaux-online.

    01 Janvier 2016
  • Au programme de Pet Revolution : l’éducation pour les chiens de refuge

    Vivre ensembleFavoriser leur bien-être, faciliter les adoptions, limiter les retours : l’éducation des chiens dans les refuges est un travail essentiel mené par l’éducatrice canine Catherine Collignon auprès de la SPA. Elle partagera son expérience lors du séminaire « Pet Revolution, L’Animal en marche » les 30 septembre et 1er octobre prochains.

    01 Août 2017
  • Les Britanniques inquiets de l’importation de maladies canines

    Vivre ensembleDepuis la fin de la quarantaine prononcée en février 2000, les chats et les chiens de compagnie peuvent entrer librement sur le territoire britannique. La communauté vétérinaire s'inquiète du risque de contamination que ces échanges représentent pour les animaux insulaires.

    22 Avril 2016
  • Des challenges à la mode

    Vivre ensembleLes challenges à faire avec son animal se multiplient sur la toile et créent un phénomène viral à travers le monde. L’équipe d’animaux-online vous donne quelques astuces pour réaliser ces challenges.

    29 Août 2018
  • Les intervenants de Dog Revolution : Sarah Jeannin

    Vivre ensembleSarah Jeannin est psychologue clinicienne et future éthologue. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    16 Septembre 2016
  • Au programme de Pet Revolution : les animaux des éthologues

    Vivre ensemble« Pet Revolution, L’Animal en marche » est un séminaire qui propose de partager les connaissances actuelles des vétérinaires, éthologues, éducateurs, philosophes et chercheurs en sciences humaines sur le bien-être de nos animaux de compagnie. Dans un amphithéâtre de l’université de Nanterre, les intervenants débattront pendant deux jours de la place réservée à nos compagnons dans notre société. Parmi eux, l’éthologue Michel Kreutzer animera une intervention intitulée « Les animaux des éthologues sont-ils les mêmes que les vôtres ? ».

    07 Août 2017
  • Les bacheliers planchent sur le rapport homme-animal

    Vivre ensembleLe sujet du bac de français 2018, soumis aux élèves de première des filières S et ES, avait pour thème les hommes face aux animaux. Les élèves ont notamment été amenés à s’interroger sur la cruauté des hommes, et le droit des animaux.

    19 Juin 2018
  • Les intervenants de Dog Revolution : Nicolas Cornier

    Vivre ensembleNicolas Cornier est éducateur canin et formateur. Le week-end des 1er et 2 octobre, il interviendra dans le cadre du séminaire canin « Dog Revolution » (programme et inscriptions ici) consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    12 Septembre 2016
  • Raphaël Gamand, le dompteur de fourmis

    Vivre ensembleCet ingénieur agronome, co-fondateur de la société Insecto, a mis sur pied un programme de vulgarisation scientifique qui permet de mieux connaître les insectes. A l’université d’été de l’animal, qui se tiendra du 24 au 26 août au château de la Bourbansais, Raphaël Gamand parlera plus particulièrement des fourmis…

    13 Août 2018
  • Université d'été de l'animal 2017 : Sabrina Krief

    Vivre ensembleSabrina Krief est primatologue et Maître de Conférence au Muséum National d’Histoire Naturelle. Elle animera une conférence à l’université d’été « L’Animal et l’homme », les 25 et 26 août prochains, sur « Les chimpanzés médecins». Rencontre :

    21 Juillet 2017
  • Colloque « One Health » : zoom sur les coronavirus des animaux

    Vivre ensembleParce que les santés humaine, animale et environnementale sont interdépendantes, le groupe 1Healthmedia organise, les 17 et 18 décembre, en partenariat avec TF1, un colloque sur le sujet. Sophie Le Poder, professeur de virologie à l’école nationale vétérinaire d’Alfort, interviendra ce vendredi, à 14 h, pour nous parler des coronaviroses animales. Un sujet d’actualité…

    17 Décembre 2020
  • Un Brésilien obtient un droit de visite pour sa chienne

    Vivre ensembleSéparé de sa compagne, un homme a obtenu un droit de visite pour garder contact avec sa petite yorkshire. La justice a ainsi reconnu les liens effectifs reliant l’homme à son animal.

    25 Juin 2018
  • Luc Ferry : 'Le découplage est la clé pour préserver la biodiversité'

    Vivre ensembleInvité pour ouvrir le premier colloque OneHealth Joint Action, organisé par le groupe de presse 1Healthmedia, l’ancien ministre de l’Education et de la Jeunesse a présenté une analyse des quatre courants écologistes majeurs qui traversent notre société. Pour le philosophe, l’écomodernisme est le courant qui ouvre la voie à une cohabitation possible entre l’homme et les animaux…

    21 Décembre 2020
  • Les intervenants de Dog Revolution : Éléonore Buffet

    Vivre ensembleÉléonore Buffet est éducateur canin, comportementaliste et formatrice. Le week-end des 1er et 2 octobre, elle interviendra dans le cadre du séminaire canin 'Dog Revolution' consacré à la place du chien dans notre société. Rencontre…

    05 Septembre 2016
  • On est mieux ensemble

    Vivre ensembleC’est la conviction des Français, possesseurs ou non d’animaux de compagnie, selon un tout récent sondage réalisé par l’Ifop pour la marque d’aliments Purina. 94% des sondés estiment que les animaux contribuent à améliorer leur santé et participent à leur bien-être.

    08 Juin 2016
  • Dans la Syrie en guerre, un improbable refuge pour chats

    Vivre ensembleMohamad Alaa Jalil est surnommé « l'homme aux chats ». Après avoir ouvert un premier centre de soin pour félins dans la province d’Alep, il a été contraint de déménager à Kafr Naha, plus au nord, à cause des bombardements.

    05 Juin 2018
  • Université d'été de l'animal 2017 : Robin Meier

    Vivre ensembleRobin Meier est un artiste plasticien sonore passionné par la musique, l’informatique et les animaux. Avec lui, les ordinateurs parlent aux moustiques, qui leur répondent. Les 25, 26 et 27 août, il exposera son travail dans le cadre de l’Université d’été de l’animal, un séminaire consacré à l’intelligence animale. Rencontre.

    04 Juillet 2017
  • Seniors : la promenade du chien, excellente pour la santé

    Vivre ensembleDes chercheurs britanniques ont montré que les seniors propriétaires de chiens marchent 22 minutes de plus par jour, en moyenne, que ceux qui n’en ont pas. Une étude de plus venant prouver les bienfaits mutuels que s’apportent l’homme et l’animal.

    28 Août 2017
  • La garde alternée de son chien

    Vivre ensembleManque de temps, de disponibilité… Et pourquoi ne pas adopter un animal à mi-temps? Plus adapté au chien, ce mode de garde nécessite toutefois quelques recommandations.

    06 Novembre 2017