Coronavirus : toutes les informations relatives aux animaux

Témoins de maltraitance animale pendant le confinement, que faire ?


  • Témoins de maltraitance animale pendant le confinement, que faire ?Photo : Shutterstock
  • Chats/ Santé

    Confinement ou pas, les autorités et les associations de protection animale continuent évidemment d'intervenir sur les actes de cruauté animale. Si vous pensez qu'un animal est en danger, faites un signalement.


    Confinement et violence font, malheureusement, bon ménage… Après seulement une semaine, les violences conjugales avaient déjà connu une augmentation d'environ 30 %. La maltraitance animale ne s'est certainement pas non plus arrêtée puisque de sordides faits divers sont encore à déplorer et que les sauvetages d'animaux par des associations de protection animale continuent. « Si une augmentation significative des violences domestiques pendant cette période est fortement redoutée, la crainte est similaire pour les animaux de compagnie, victimes invisibles, sans moyen de se défendre et incapable de dénoncer les agissements de leurs bourreaux », dénonce la Confédération nationale Défense de l'animal dans un communiqué. Dernier drame en date, la défenestration du 3e étage de Sultane, une chienne de type american staffordshier terrier, après avoir reçu plusieurs coups de couteau de son maître. Les faits se sont déroulés mi-avril, dans une cité du Creusot (71).
     


     

    Faire un signalement

    « Bien que les équipes des associations continuent de recevoir et de traiter les signalements des particuliers, toutes les activités de prévention, indispensables au repérage des situations de danger, ont été interrompues. Le sauvetage des animaux devient très compliqué voire, parfois, compromis. Seuls les services de l’État sont vraiment en mesure d’intervenir, explique la Confédération. "Nous continuons évidemment d'intervenir quotidiennement sur les situations urgentes comme les cas de cruauté, les animaux battus ou les demandes judiciaires. Par contre, les alertes telles qu'un chien sur un balcon ou attaché dehors ne sont malheureusement pas considérées comme une urgence et seront traitées ultérieurement", nous avais confié de son côté, il y a quelques semaines, Arnauld Lhomme, enquêteur pour la Fondation 30 Millions d'Amis. Ainsi, si vous êtes témoins d'un acte de maltraitance dans votre immeuble ou votre quartier, que vous avez des suspicions et que vous pensez qu'un animal est en danger, Défense de l'Animal recommande de contacter :

    • les autorités (gendarmerie ou police), et d'appeler le 17 ou le 112
    • une association de protection animale ou le refuge indépendant le plus proche de chez vous qui vous aidera et conseillera sur l'élaboration de votre signalement
    • les services vétérinaires de la direction départementale de la protection des populations (DDPP)

    À lire aussi : Défense de l’animal lance une campagne choc contre la maltraitance