50 métiers au contact des animaux

Maréchal-ferrant


  • Maréchal-ferrantPhoto : Shutterstock
  • Vivre ensemble/ Travail

    La maréchalerie est indissociable de la plus belle conquête de l’homme. Les travaux de parure (taille de la corne du pied) et de ferrage (pose des fers) sont essentiels pour les chevaux amenés à se déplacer sur des sols durs et à être montés. Plus techniques, les ferrures orthopédiques permettent de soulager certaines douleurs liées à l’âge, à une maladie ou à un accident. Deux mille maréchaux-ferrants travaillent actuellement en France avec une carrière qui dure environ vingt ans.

    Durée du cursus : troisième + deux ans (CAPA) et CAPA + deux ans (BTM).

    Diplômes : CAP agricole maréchal-ferrant suivi d’un brevet technique des métiers (BTM) maréchal-ferrant.

    Salaire brut mensuel : en fonction du nombre de prestations réalisées puisque le métier s’exerce généralement sous le statut d’indépendant. Compter l’équivalent d’un Smic en début de carrière et jusqu’à 3 000 € avec une clientèle bien établie.

    Débouchés : nombreux en raison de la pénibilité du métier. En effet, la position courbée imposée pour le travail des sabots est à l’origine de problèmes de genoux et de dos chez de nombreux professionnels. Avant de s’installer en tant qu’indépendant, il est primordial d’évaluer le niveau de la concurrence locale.

    Liste des établissements préparant au CAP agricole maréchal-ferrant disponible sur : www.onisep.fr

    Établissements préparant au BTM maréchal-ferrant dans le cadre d’une poursuite d’études après le CAPA :