50 métiers au contact des animaux

Guide équestre


  • Guide équestrePhoto : Shutterstock
  • Vivre ensemble/ Travail

    Les randonnées équestres ont le vent en poupe, particulièrement dans les régions du sud de la France, en Rhône-Alpes et en Auvergne. L’accompagnateur de tourisme équestre encadre une cavalerie en faisant découvrir les richesses naturelles de la région. D’un contact facile, parlant plusieurs langues, il veille attentivement sur la sécurité du groupe, n’hésitant pas au besoin à rappeler à l’ordre les cavaliers.

    Durée du cursus : bac + 900 heures de formation pour obtenir le BPJEPS ou 1 500 heures de formation pour le CQP organisateur de randonnées équestres (la moitié en centre de formation et l’autre moitié en alternance).

    Diplômes : BPJEPS éducateur sportif mention activités équestres option équitation d’extérieur ou certificat de qualification professionnelle organisateur de randonnées équestre (ORE).

    Salaire brut mensuel : de 1 539 € à 1 800 €. L’activité étant saisonnière, il faut disposer d’une autre source de revenus en automne et en hiver.

    Débouchés : les recrutements sont importants au printemps et en été. Il est possible de se faire recruter par un centre équestre pour la saison ou exercer en tant qu’indépendant. Un guide équestre n’a pas l’obligation de fournir sa cavalerie et peut donc être très mobile géographiquement en fonction de la demande.

    Établissements préparant au métier de guide équestre :