50 métiers au contact des animaux

Groom


  • GroomPhoto : Shutterstock
  • Vivre ensemble/ Travail

    Pendant la saison des concours, le groom a la responsabilité du transport des chevaux de sport et de toute la logistique qui y est associée (feuille de route, formalités administratives, embarquement et débarquement des équidés). Arrivé sur le lieu de la compétition, il s’occupe du soin aux chevaux (pansage, nattage, alimentation, traitements préventifs), de l’entretien des box et du harnachement.

    Durée du cursus : CAPA ou bac dans le domaine équin + un an.

    Diplôme : selon l’Institut français du cheval et de l'équitation (IFCE), un certificat de spécialisation groom devrait voir le jour l’année prochaine. Des formations spécifiques existent déjà dans les MFR de Balleroy (14), de Saint-Flour (15) et de Bournezeau (85). Le permis poids lourd (C) ou super-lourd (EC) est indispensable à l’exercice de ce métier.

    Salaire brut mensuel : de 1 539 € à 1 800 € pour les plus expérimentés.

    Débouchés : environ un millier de grooms exercent actuellement en France. Régulièrement, des offres d’emploi sont publiées sur le site d’équi-ressources (environ une centaine par an). La valeur pécuniaire d’un cheval de sport réputé varie entre plusieurs centaines de milliers d’euros et le million d’euros. Tout incident pendant son transport peut avoir de graves répercussions pour l’écurie de sport qui vit essentiellement de la vente de chevaux. Cette énorme responsabilité et la grande amplitude horaire (soirs et week-ends) ont parfois raison des vocations, ce qui contribue à un renouvellement régulier des effectifs.

    Établissements préparant à un diplôme spécifique au métier de groom :