50 métiers au contact des animaux

Éleveur canin et félin


  • Éleveur canin et félinPhoto : Shutterstock
  • Vivre ensemble/ Travail

    Selon la Société centrale canine, plus d’un tiers des chiens français sont de race, c’est-à-dire inscrits au Livre des origines français (LOF). En 2018, 234 000 chiots nés de parents certifiés LOF ont vu le jour dans les 1 500 élevages déclarés en France. Seuls 500 d’entre eux sont considérés comme professionnels. La population des chats de race ne représente quant à elle que 3 % des félins de notre territoire et peu d’éleveurs en vivent à plein temps.

    Durée du cursus : bac professionnel conduite et gestion d’une entreprise du secteur canin et félin ou brevet professionnel agricole (BPA) travaux de l’élevage canin et félin.

    Diplôme : troisième + trois ans pour le bac professionnel et troisième + trois ans pour le BPA.

    Salaire brut mensuel : dépend du nombre de portées et du prix de commercialisation des chiots et chatons. Les frais de fonctionnement d’un élevage sérieux et soucieux du bien-être de ses animaux sont loin d’être négligeables. La rentabilité de ce type d’activité est rarement très élevée.

    Débouchés : le nombre de chiots inscrits au LOF et de chatons au LOOF augmente chaque année. Rappelons que, dans ce secteur, les exigences de rentabilité sont souvent contradictoires avec le bien-être animal. Un éleveur qui se soucie de ses femelles reproductrices limitera le nombre de portées effectuées chaque année et donc ses bénéfices.

    Formations :

    Bac professionnel conduite et gestion d’une entreprise du secteur canin et félin :

    Brevet professionnel agricole travaux de l’élevage canin et félin :