50 métiers au contact des animaux

Vendeur animalier


  • Vendeur animalierPhoto : Shutterstock
  • Vivre ensemble/ Travail

    Selon le Syndicat professionnel des métiers et services de l’animal de compagnie (Prodaf), en France, le marché des aliments, de l’hygiène, des soins, des accessoires et équipements à destination des animaux domestiques s’élève à près de 5 milliards d’euros par an. Les 2 000 vendeurs employés dans les commerces de détail (jardineries-animaleries ou grandes surfaces) sont chargés de guider les consommateurs dans le choix du produit le plus adapté à leur animal et à leur budget. Certains sont aussi employés par des grossistes tandis que d’autres exercent leur métier de commercial dans le domaine de la nutrition animale haut de gamme.

    Durée du cursus : bac + deux ans.

    Diplôme : BTSA technico-commercial animaux d’élevage et de compagnie.

    Salaire brut mensuel : 1 539 € pour un débutant à 2 200 € pour un chef de rayon dans une animalerie. Ceux qui se lancent à leur compte en tant que livreurs de croquettes ou fabricants de produits frais ou congelés sont dépendants du chiffre d’affaires de leur société.

    Débouchés : même si les recrutements restent nombreux dans les jardineries-animaleries, la croissance du secteur ralentit fortement. Les perspectives les plus prometteuses concernent l’alimentation haut de gamme. Les traiteurs ou vendeurs de croquettes proposant une nourriture de qualité (riche en viande et avec des ingrédients nobles) répondent à une demande des consommateurs attentifs à la composition des aliments qu’ils donnent à leurs animaux.

    Liste des établissements préparant au BTSA technico-commercial animaux d’élevage et de compagnie consultable sur : www.onisep.fr