50 métiers au contact des animaux

Transporteur animalier


  • Transporteur animalierPhoto : Shutterstock
  • Vivre ensemble/ Travail

    Le convoyage d’animaux est soumis à une habilitation spécifique au transport d’animaux vivants accordée par la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP). Elle est délivrée à l’issue d’une formation dans un centre agréé par le ministère de l’Agriculture et la validation du véhicule qui sera utilisé pour le transport. Ce dernier doit être équipé notamment d’une ventilation, d’un éclairage intérieur et sécurisé pour éviter que l’animal ne se blesse.

    Durée du cursus : deux ou trois jours pour obtenir l’attestation de formation relative à l’habilitation TAV.

    Diplôme : attestation de formation transport d’animaux vivants et attestation de conformité du véhicule.

    Salaire brut mensuel : en fonction du volume des courses. Souvent, l’activité est couplée à une autre (taxi classique, pensionneur, livreur) pour assurer un salaire suffisant.

    Débouchés : le seul transport d’animaux n’est généralement pas une activité rentable à lui seul, même en milieu urbain. L’activité doit être couplée à une autre (pension, élevage, taxi traditionnel) pour pouvoir être rentable.

    Établissements préparant à l’habilitation transport d’animaux vivants (TAV) :