50 métiers au contact des animaux

Cat-sitter


  • Cat-sitterPhoto : Shutterstock
  • Vivre ensemble/ Travail

    Selon la société qui gère le Fichier national d’identification des animaux carnivores domestiques (I-Cad), les chats sont de plus en plus nombreux dans les foyers français. Sept millions sont identifiés pour une population globale estimée à treize millions. Préférés au chien en milieu urbain, certains sont pris en charge pendant l’absence de leur propriétaire par des cat-sitters. Ces prestataires de services répondent à un besoin accru des citadins amenés à se déplacer régulièrement pour des séjours professionnels ou de loisirs.

    Durée du cursus : deux ou trois jours de formation pour obtenir l’Acaced.

    Diplôme : attestation de connaissances pour les activités liées aux animaux de compagnie d’espèces domestiques (Acaced).

    Salaire brut mensuel : dépend du nombre de visites et de la qualité de la prestation. Une visite rapide pour nourrir l’animal, s’assurer qu’il va bien et vider sa litière est facturée entre 10 € et 20 €. Un service personnalisé comprenant des interactions longues avec l’animal et des soins médicaux simples peut être rémunéré entre 30 € et 60 €.

    Débouchés : nombreux, particulièrement dans les grandes villes. Dans ces zones d’habitation dense, la demande est forte et le temps de trajet entre deux domiciles (à ne pas négliger) est moindre pour le cat-sitter.

    Formations :

    La description du contenu de la formation délivrant l’attestation de connaissances pour les animaux de compagnie d’espèces domestiques (Acaced), qui remplace le certificat de capacité des animaux de compagnie d’espèces domestiques (CCAD), est disponible sur le site de la Centrale canine.

    La Centrale canine communique également la liste (non exhaustive) des organismes publics habilités à délivrer l’attestation : www.centrale-canine.fr/articles/formation-acaced-diplomes-titres-et-certificats-annexes-1

    D’autres organismes privés ont également obtenu l’habilitation et proposent des formations. Certaines sont de qualité, d’autres moins. Il est important de se renseigner sur leur sérieux auprès des professionnels animaliers de son secteur.