50 métiers au contact des animaux

Moniteur d’équitation


  • Moniteur d’équitationPhoto : Shutterstock
  • Vivre ensemble/ Travail

    Pour enseigner l’art de monter à cheval, il faut être obligatoirement titulaire du BPJEPS spécialité éducateur sportif mention activités équestres (1 300 diplômés par an) ou du CQP enseignant animateur d’équitation (200 accrédités par an). Ce métier, majoritairement féminin, s’exerce hors du temps scolaire : le soir, le mercredi et le week-end. Le sens de la pédagogie est la qualité première de l’enseignant qui saura ainsi faire progresser ses élèves.

    Durée du cursus : bac + 900 heures de formation pour obtenir le BPJEPS ou 1 500 heures de formation pour le CQP enseignant animateur d’équitation (EAE), ce qui représente environ deux ans par la voie de l’apprentissage et un an en formation continue.

    Diplômes : BPJEPS spécialité éducateur sportif mention activités équestres délivré par le ministère des Sports ou CQP enseignant animateur d’équitation (EAE) validé par la branche professionnelle des entreprises équestres (CPNEEE).

    Salaire brut mensuel : 1 700 € minimum.

    Débouchés : Importants. Les contraintes d’exercice de ce métier aux horaires décalés peuvent nuire à la vie familiale, ce qui est à l’origine de plusieurs centaines de défections par an. L’année dernière, près de 700 offres d’emploi pour ce poste ont été diffusées sur le site d’équi-ressources.

    Établissements préparant au métier de moniteur d’équitation :