50 métiers au contact des animaux

Ostéopathe


  • OstéopathePhoto : Shutterstock
  • Vivre ensemble/ Travail

    Longtemps réservée au milieu équin, l’ostéopathie s’ouvre aux animaux et de compagnie et de rente. Quatre cents trente-trois ostéopathes animaliers sont recensés en France, un tiers environ sont vétérinaires et 311 ont été formés par des écoles privées. Depuis 2017, pour avoir l’autorisation d’exercer, les diplômés de ces écoles doivent passer des tests de compétences théoriques et pratiques organisés par le conseil de l’Ordre national des vétérinaires.

    Durée du cursus : 500 heures de formation sur deux à quatre ans pour les vétérinaires (DIE) et plus de 1 500 heures par an sur cinq ans pour les non-vétérinaires.

    Diplôme : diplôme inter-école (DIE) d’ostéopathie vétérinaire pour les vétérinaires et diplôme d’ostéopathie animale (DOA) pour les non-vétérinaires reconnu au niveau 6, soit bac + trois ou quatre ans.

    Salaire brut mensuel : le prix d’une consultation est, en moyenne, de 60 €. Il faut compter trois à cinq ans pour se constituer une clientèle pérenne, ce qui implique d’avoir une autre activité professionnelle à temps partiel les premières années.

    Débouchés : dix-neuf organismes privés dispensent actuellement une formation en ostéopathie animale avec près de 600 ostéopathes animaliers diplômés par an. Il n’existe pas de numerus clausus pour l’ostéopathie, qu’elle soit humaine ou animale. Conséquence : l’offre de services est supérieure à la demande de la clientèle. Cette saturation affecte les professionnels confrontés à la concurrence de leurs collègues. Seuls ceux dont la réputation est solide tirent encore leur épingle du jeu. Pour les nouveaux arrivants, il est de plus en plus difficile de se faire une place. Néanmoins, les plus méritants parviendront, à force d’acharnement, à se constituer une clientèle fidèle.

    Établissements privés dispensant les 1 500 heures de cours obligatoires (liste non exhaustive) :