50 métiers au contact des animaux

Vétérinaire physiothérapeute


  • Vétérinaire physiothérapeutePhoto : Shutterstock
  • Vivre ensemble/ Travail

    Après une chirurgie, dans le cas d’une arthrose ou d’une dysplasie de la hanche, le recours à la physiothérapie permet à l’animal d’améliorer sa mobilité. De nombreux vétérinaires décident de se former à ces techniques de kinésithérapie et d’utilisation de laser, d’ultrasons et d’électrostimulation.

    Durée du cursus : formation vétérinaire (bac + sept ans minimum) suivie d’un cursus spécifique.

    Diplôme : la physiothérapie est enseignée à l’École nationale vétérinaire d’Alfort (EnvA), en région parisienne et dans des centres privés comme l’Avetao et l’Imaov.

    Salaire brut mensuel : entre 2 500 € et 5 000 €. Un vétérinaire peut choisir d’exercer ponctuellement cette thérapeutique, en complément d’un traitement allopathique traditionnel, ou en faire son domaine d’activité principale.

    Débouchés : la physiothérapie fait des émules chez de nombreux jeunes vétérinaires qui concilient naturellement médecine traditionnelle et complémentaire. Les clients sont aussi de plus en plus ouverts à ces formes de thérapies peu invasives et qui nécessitent leur implication. En effet, pour porter leurs fruits, les exercices prescrits doivent être pratiqués régulièrement au domicile des propriétaires.

    Établissements formant les vétérinaires à la physiothérapie dans le cadre de la formation professionnelle :