50 métiers au contact des animaux

Technicien vétérinaire


  • Technicien vétérinairePhoto : Shutterstock
  • Vivre ensemble/ Travail

    Ce fonctionnaire d’État travaille au sein d’une direction départementale de la protection des populations (DDCSPP) et mène des missions d’inspection au contact des animaux et des professionnels de l’élevage. Ces vérifications consistent, par exemple, à s’assurer que les conditions de vie des bêtes sont conformes à la règlementation en matière de bien-être animal. Se confronter à la réalité du traitement du vivant dans la filière alimentaire requiert une solide force mentale et un engagement à toute épreuve.

    Durée du cursus : réussite au concours + cursus d’un an « vétérinaire et alimentaire » dispensé par l'Institut national de formation des personnels du ministère chargé de l'Agriculture (Infoma) à Lyon-Corbas (69). Une quarantaine de techniciens sont formés chaque année.

    Diplôme : un niveau bac est requis pour passer le concours de technicien supérieur et bac + deux ans pour un recrutement au grade de technicien principal. Une classe préparatoire intégrée permet à vingt demandeurs d’emploi de préparer, chaque année, le concours.

    Salaire brut mensuel : 2 200 € pour un technicien titulaire en début de carrière, 2 500 € pour un technicien principal avec dix ans d’ancienneté et 2 900 € pour un chef technicien après vingt ans d’exercice.

    Débouchés : une quarantaine de postes sont ouverts par an par le ministère de l’Agriculture. Après quelques années d’expérience, il est possible d’accéder au grade de technicien principal puis à celui de chef technicien.

    Établissement dispensant la formation des reçus au concours :

    Institut national de formation des personnels du ministère chargé de l’Agriculture (Infoma) 

    Dossier d’inscription pour la classe préparatoire intégrée (sous conditions de ressources et d’inscription à Pôle emploi) 

    Dates des prochains concours consultables sur le site du ministère de l’Agriculture